Auto / Moto Formule 1 Omnisport

A star is born : retour sur un week-end particulier pour George Russell

De planetf1.com
Image de planetf1.com

Lewis Hamilton forfait pour le Grand Prix de Sakhir

Tout commence mardi dernier avec l’annonce de Lewis Hamilton, positif au Covid 19, le septuple champion du monde ne participera pas au Grand Prix de Sakhir. C’est la première fois que le pilote britannique ne prend pas part à un Grand Prix depuis ses débuts en Formule 1, en 2007. 

Tweet de l’écurie Mercedes AMG F1 Team annonçant le forfait de Lewis Hamilton.

George Russell choisi par Mercedes 

Après plusieurs heures de spéculation autour du nom de celui qui remplacera Lewis Hamilton, George Russell reçoit un coup de téléphone mercredi à 2h du matin alors qu’il est dans sa salle de bain, au bout du fil Toto Wolff, le patron de l’écurie Mercedes lui annonce la bonne nouvelle. C’est bien lui, qui a été choisi pour prendre le volant de la voiture championne du monde, ce week-end. Il sera dans le baquet de la Mercedes W11 au côté du finlandais Valtteri Bottas, dès vendredi en première séance d’essais libres. Le jeune pilote Williams, grand espoir de la filière jeune pilote de Mercedes, a ici une opportunité unique de montrer de quoi il est capable au volant de la meilleure voiture du plateau. C’est un weekend décisif pour son avenir et sa carrière.

Russell trop grand pour la Mercedes d’Hamilton

La Mercedes, faite sur mesure pour le mètre 74 de Lewis Hamilton, est trop juste pour le mètre 86 de son jeune compatriote. George Russell est contraint de porter des chaussures une pointure inférieur à d’habitude, pour loger ses 12 centimètres de plus dans la voiture. 

Le casque spécial de Russell pour son premier Grand Prix avec Mercedes

Essais libres

Vendredi, il est enfin temps pour George Russell de se lancer dans la Mercedes, en FP1 (Essais Libres 1). Quelques soucis de confort dans un baquet qu’il ne lui est pas encore très familier, notamment aux épaules, mais qui ne l’empêche pas de signer le tour le plus rapide de la séance en 54,546 secondes, 3 dixièmes de secondes plus vite que son coéquipier du week-end, Valtteri Bottas (P4). Un début impressionnant pour sa première session chez les flèches d’argent. 

Lors de la deuxième séance d’essais libres, de nuit sous les projecteurs de Sakhir, le pilote de la voiture 63, pour la deuxième fois d’affilé, finit au sommet de la grille des temps. Le britannique démontre que le choix de Mercedes, de le placer dans la voiture de Lewis Hamilton, est plus que justifié. 

Image de autosport.com

De son côté, Valtteri Bottas est allé chercher les limites du tracé pour espérer battre son jeune coéquipier, mais son temps, qui le plaçait premier, lui est retiré pour avoir été au-delà des limites de la piste dans le virage 8. Il finit 11ème de la séance. 

Image de polideportivo.mx

Lors de la dernière séance d’essai libre (FP3), George Russell réalise le septième temps et devra trouver encore quelques dixièmes de secondes pour espérer partir aux avants poste. L’objectif fixé avec Toto Wolff pour les qualifications étant P4.

Qualifications

George Russell passe la Q1 et la Q2 sans embuche.

Image de Mercedes AMG F1 Team

En Q3, le pilote britannique échoue à seulement 0,026 secondes de son coéquipier, qui décroche la pole en 53,377 secondes. Le pilote de 22 ans, tout proche de signer sa première pole position en F1, réalise tout de même une grosse performance et s’élancera donc de la deuxième position, en première ligne, pour la première fois de sa carrière en Formule 1. 

Jour de course à Bahreïn pour le Grand Prix de Sakhir

Après un très bon départ, George Russell parvient à prendre la tête de la course au premier virage, en dépassant Valtteri Bottas par l’intérieur. Le pilote finlandais a des difficultés à trouver de l’adhérence dans le virage 2 et crée un bouchon derrière lui. Il laisse son jeune coéquipier s’envoler en tête mais après un incident impliquant Charles Leclerc, Sergio Perez et Max Verstappen au virage 3, la course est interrompue par la Safety Car. Très bel envol de Russell, du côté sale de la piste, qui découvre pourtant la voiture et sa palette d’embrayage. 

Au 45ème tour, Peter Bonnington, l’ingénieur habituel de Lewis Hamilton, appelle George Russell au stand. Il chausse les pneus dures. Après un arrêt maitrisé, le pilote britannique ressort deuxième, derrière Bottas qui ne s’est pas encore arrêté. Ce dernier opte pour une stratégie décalée et ne répond pas au pitstop de son coéquipier. 

Le finlandais s’arrête au 49ème tour et ressort 8 secondes derrière Russell en gommes dures également. 

Au 61ème tour de course, Jack Aitken perd le contrôle de sa monoplace et vient frapper le mur à la sortie du virage 11. Son aileron avant cassé reste en plein sur la trajectoire, la Safety Car est déployée.

Mercedes appelle ses deux pilotes au stand pour un double arrêt. L’arrêt du britannique se passe relativement bien, mais celui de son coéquipier est un enfer, il ressort après 30 secondes, en pneus usés. 

Au tour suivant, à la surprise générale, on rappelle George Russell au stand, et l’on comprend que Mercedes a commis une grosse erreur en mélangeant le train de pneus de Bottas et de Russell. Le britannique est contraint de repasser aux « box » pour chausser les bons pneus, ce qui lui fait perdre un temps considérable et le fait ressortir P5, derrière Bottas. Il risque une pénalité et surtout de passer à côté de sa première victoire en Formule 1. 

C’est un nouveau Grand Prix qui commence au 68ème tour, mené par Perez, devant Esteban Ocon, Lance Stroll, Valtteri Bottas et George Russell. 

Au 70ème tour, Valtteri Bottas se loupe dans le virage 3, ce qui permet à Russell de se rapprocher fortement à la sortie, il décroise dans le virage 5 pour venir se placer à l’extérieur de son coéquipier puis allonger dans le long droit du 6, et enfin faire le freinage au finlandais dans le 7, il réalise ici un magnifique dépassement et crucifie son coéquipier.

George Russell, P4, se lance alors dans une remontée folle pour aller chercher la victoire. 

Il dépasse Lance Stroll au virage 1 à l’aide du DRS, puis Esteban Ocon. Il a désormais 14 tours pour aller chercher les 3,5 secondes qui le sépare du mexicain Sergio Perez.

À 10 tours de l’arrivée, on annonce à George Russell, revenu à 2 secondes de Perez, une crevaison lente à l’arrière gauche. Le pilote de la voiture 63 est condamné à repasser aux stands et ressort loin, à la 14 place. La victoire lui échappe pour la 2ème fois. 

Le cauchemar se termine à la 9ème place derrière son coéquipier, course cruelle pour le britannique.

George Russell marque ses premiers points en Formule 1 et aura réalisé une course très solide, marquée par un excellent départ, sa maitrise de la tête de course et une remontée phénoménale, à l’image d’une manœuvre magistrale sur son coéquipier Bottas. Irréprochable, le pilote britannique est logiquement élu Pilote du jour. 

Très déçu à l’issue du Grand Prix, Russell a tout de même marqué les esprits ce week-end, après avoir démontré à plusieurs reprises qu’il avait le niveau et le talent pour piloter dans l’écurie championne du monde. Cela lui promet très certainement un bel avenir aux côtés des flèches d’argent, comme en témoigne Toto Wolff : “It is not going to be his last attempt to win a race. It is just the beginning of a fairytale that didn’t work out today, but I would say that a new star is born.”

Image de bt.com

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: