Foot

Pourquoi être professionnel est-il parfois plus important que le talent brut ?

En marquant 4 buts la semaine dernière en Ligue des Champions, Giroud a une nouvelle fois remis les choses en ordre. L’importance ne réside pas forcément dans le nombre de titularisations ou de gestes techniques réussis. Il suffit d’être là lorsque l’occasion se présente et travailler sans cesse d’arrache-pied. C’est ce que fait très bien Giroud depuis le début de sa carrière. Pas toujours titulaire, l’actuel attaquant de Chelsea a toujours répondu présent sur le terrain. L’exemplarité de Giroud amène alors cette question : le professionnalisme est-il plus important que le talent brut ? En d’autres termes, une carrière de joueur professionnel de football est-elle systématiquement dépendante du comportement ? Ou le talent se situe-t-il au-dessus de tout ? 

Qu’entend-on par le « professionnalisme » ?

Naïvement, on pourrait penser qu’il existe autant de définitions que de joueurs de football. Chaque joueur possède sa méthode de travail en interne. Méthode supplée à ceux des entrainements collectifs aux côtés des préparateurs physiques du club. Ces deux méthodes sont la combinaison parfaite pour travailler efficacement et améliorer les capacités physiques. Malgré tout, il n’en ait rien si derrière l’hygiène de vie reste légère. Un joueur de football doit au maximum éviter les excès, comme tous grands sportifs de haut niveau. L’alimentation reste l’un des points les plus importants. Surveiller la consommation de sucre, bien se déshydrater … Tout un tas de recommandations plutôt ordinaires mais ces petits détails ont bel et bien leur importance. Ils peuvent faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. Par exemple, d’une « bonne » carrière à une « très bonne » carrière.

Le footballeur doit donc bien s’adapter aux exigences de la compétition s’il veut devenir l’un des tout meilleur à son poste. On observe d’ailleurs que l’ensemble de ces exigences progressent de plus en plus, au fur et à mesure des années. Georges Cazorla, ancien responsable du suivi physique de nombreuses équipes de sport de haut niveau(Girondins de Bordeaux, Toulouse Football Club, XV de France, Équipe de France de Natation, etc …), s’est intéressé à cette problématique. Dans son rapport publié en 2003 par l’INSEP, Expertises des exigences physiques et physiologiques du football, il décrypte les différentes exigences physiques qu’on peut attendre d’un footballeur ainsi que les capacités du sportif à s’entrainer. Il en conclut, entre autres, que l’orientation athlétique d’un joueur est tout aussi important que la technique, et qu’elle serait même amené à le devenir de plus en plus dans les années futures.

La talent ne suffit pas toujours

Dans cette logique, le talent ne suffit donc pas toujours. Inutile de lister toutes les carrières de joueur plus ou moins gâché par un manque de professionnalisme. Des joueurs auxquels on prédisait un grand avenir footballistique, mais qui, seulement quelques années plus tard, étaient sortis totalement des radars. Et pourtant quelques noms apparaissent en tête de liste. Mais prenons l’exemple de Neymar. Incontestablement l’un des meilleurs joueurs du monde, l’attaquant vedette du PSG flanche-t-il parfois par manque de professionnalisme. Ses dernières blessures sont-elles liées à une certaine négligence sur la récupération physique par exemple ? Bien évidemment, sans catégoriser Neymar puisque l’envergure de son talent peut le protéger de beaucoup de critiques. Malgré tout, la question se pose. 

« Le talent, c’est 20% » – Mehdi Benatia, ancien défenseur de la Juventus (2016-2019)

En mars dernier, alors que plus d’un tiers de la population mondiale était confinée, Matuidi et Mehdi Benatia se sont mutuellement posés sur cette question. Lors d’un appel en visioconférence, les deux ex joueurs de la Juventus étaient unanimes : le talent ne suffit pas. Pour Medhdi Benatia, « le talent, c’est 20% » de la réussite d’un footballeur. Blaise Matuidi avait surenchéri en rajoutant « Il y a des coachs qui ont été cash avec moi et, à l’arrivée, ils m’ont rendu indispensable. Je ne sais pas si c’est mon travail qui a fait que. Ça n’a jamais été évident, même encore aujourd’hui ». En travaillant constamment d’arrache-pied, Matuidi a démontré par l’exemplarité de sa carrière que le talent ne fait pas toujours tout. Le travail fait même d’avantage. 

Exigence physique et mentale pour les joueurs de Jurgen Klopp (Crédit: DailyMail)

Le mental au-dessus de tout

Mais alors, le mental dans tout ça ? Blaise Matuidi en est bien conscient, le mental passe avant le talent. Toujours lors de cet échange avec son ami Medhi Benatia, il n’a pas hésité à le mentionner. En tant qu’exemple pour les plus jeunes, le milieu de terrain tricolore insiste sur l’importance du mental dans une carrière de footballeur professionnel  » On doit être aussi des exemples pour les plus jeunes. Ils pensent que le talent suffit. On a joué avec des grands joueurs, on a côtoyé l’un des plus grands, qui est Cristiano, on sait que le talent ne suffit pas, il y a tout ce qui passe dans la tête « . C’est d’ailleurs pour ça qu’il existe des préparateurs mentaux pour accompagner le joueur à devenir plus fort mentalement. Néanmoins, la prise en charge du facteur psychologique reste très peu traitée, au contraire des aspects technico-tactiques et physiques. Les joueurs sont généralement contraints de s’autogérer mentalement ce qui influence directement la performance individuelle. Cela ouvre le débat : faut-il donner plus d’importance au suivi psychologique au cours d’une carrière professionnel ? 

Que ce soient les crochets, les sombreros ou encore les roulettes, tous ces gestes techniques sont du pur bonheur pour les yeux. Et généralement, les auteurs de ces merveilles ne sont pas en reste. Techniquement, ils sont au-dessus. Maintenant, cela ne signifie pas forcément qu’ils domineront tout au long de leur carrière. Le travail physique ainsi que le travail mental et psychologique sont les deux autres grandes composantes d’une carrière réussie. Aux côtés du talent pour le ballon rond bien entendu …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :