Articles NBA Basket

NBA Preview – Conférence Ouest : Les outsiders

Les franchises ont déjà entamé leurs matchs de présaison, un signe qui annonce une reprise imminente du basket américain. Le 22 décembre, la NBA reprend ses droits après une intersaison aussi courte qu’inédite. Pour avoir toutes les cartes en mains avant la saison 2020-2021, le CCS vous offre ses prédictions pour chaque conférence. Aujourd’hui, attardons nous sur les équipes pour qui les Playoffs semblent acquis. Des outsiders qui peuvent semer la zizanie dans la hiérarchie de l’Ouest…

PHOENIX SUNS

Source : ESPN

BILAN 2019/2020

10ème de la Conférence Ouest
✔️ 34 victoires / ❌ 39 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Jalen Smith (draft) / Chris Paul / Damian Jones / E’Twan Moore / Abdel Nader / Jae Crowder / Langston Galloway

Il(s) reste(nt)
Jevon Carter / Dario Saric

Ils partent
Ricky Rubio / Kelly Oubre Jr. / Elie Okobo / Aron Baynes / Frank Kaminsky / Ty Jerome / Jalen Lecque / Check Diallo

LES AVIS DE LA RÉDAC’

ERVAN
La hype est de retour dans l’Arizona. Et rien que ça, c’est déjà une victoire. Depuis la fin de l’ère Steve Nash, seule la saison 2013-2014 sous les ordres de Jeff Hornacek avait été un rayon de soleil dans le ciel pluvieux des Suns. Depuis l’arrivée de Monty Williams sur le banc de Phoenix, la franchise semble retrouver un peu de stabilité et aller dans la bonne direction. Après une bulle d’Orlando ponctuée par un bilan de 8 victoires en 8 matches, le front-office des Cactus a fait le pari d’accélérer le processus de reconstruction. Un noyau de jeunes entouré par quelques vétérans, c’est bien. Un noyau de jeunes entouré par le Point God, c’est encore mieux. Chris Paul, sa vista, son expérience et son contrat débarquent sur le backcourt. Le reste du recrutement est tout aussi intéressant avec l’addition du sniper E’Twaun Moore et de l’un des meilleurs 3&D de la ligue en la personne de Jae Crowder. On pourra éventuellement regretter de ne pas donner plus de temps au groupe qui est resté invaincu dans la bulle ; et un playmaker de plus n’aurait pas fait tache. Mais dans l’ensemble, tout est réuni pour viser les play-offs.
🔮 Sa prédiction : 8ème de l’Ouest

GUILLAUME
Renaissant de ses cendres l’an passé, Chris Paul arrive tel un phénix à Phoenix. Venu pour permettre à Devin Booker et ses compères de passer un cap, le meneur est arrivé en l’échange de Rubio et Oubre. Ces deux joueurs, éléments clés des Suns l’an passé laisse un trou, mais pas si béant que ça. Car c’est dans la bulle sans Oubre que Phoenix a produit son meilleur basket depuis l’époque Bledsoe-IT-Dragic en utilisant Cameron Jonhson comme pur stretch 4. Le spacing pourvu par ce dernier a permis de débloquer le jeu de Phoenix en attaque et l’utilisation plus importante de Bridges en l’absence d’Oubre a renforcé la défense. Chris Paul est une nette amélioration par rapport à Rubio et, s’il ne se blesse pas, est le profil parfait avec Booker sur le backcourt. Sa venue permet à Booker de jouer encore plus sans ballon en épurant son jeu et devenant plus efficace. Chris Paul offre aussi de l’expérience et du leadership à ce jeune groupe tout comme il va offrir à Ayton de multiples bons ballons dont le pivot a manqué par le passé. Tout semble se dérouler pour le mieux sous le soleil de Phoenix où la franchise va remporter 41 matchs pour 31 défaites et enfin retrouver les Playoffs le printemps prochain.
🔮 Sa prédiction : 7ème de l’Ouest

CLEMENT
Le travail a été fait pour séduire et Devin Booker, et les fans d’une franchise qui déçoit depuis plusieurs années. Phoenix va t-il renaître de ses cendres ? La tendance est aujourd’hui au OUI, puisque la franchise a pris des risques financiers et sportifs. Ils se concentrent autour de Chris Paul, meneur élite dans la gestion du tempo d’une attaque, meneur élite sur le QI passes, meneur élite sur le pull-up à 5m, etc… Longtemps le gros point noir des Suns, le poste de PG est aujourd’hui géré par un chef de troupe qui a montré sa superbe l’an passé avec OKC. Si ses pépins physiques le laissent tranquille, et que Deandre Ayton arrive à faire une saison complète, l’axe prioritaire dans la circulation de balle est effrayant et a tout du « Big Three » : le cerveau/l’âme (Chris Paul), la star offensive (Devin Booker) et le joueur que l’on a trop tendance à oublier (Deantre Ayton). Ça ne vous rappelle pas un autre Big Three du XXIe siècle… ? Sans non plus tomber dans une ultra-hype démesurée, Phoenix peut jouer aussi les playoffs avec un trio très complémentaire, d’où cette comparaison audacieuse. Mais qui ne l’est pas cette année aux Suns ?
🔮 Sa prédiction : 7ème de l’Ouest

BEN
Et si c’était pour cette année ? Après une saison régulière assez décevante, les Suns ont réalisé une bulle exceptionnelle avec un bilan de 8-0, mais insuffisante pour accrocher le dernier spot qualificatif pour les Playoffs. Afin de profiter de cette belle dynamique, le board de Phoenix s’est donné les moyens de réussir et surtout de construire une équipe compétitive autour de Devin Booker. Exit la valeure sûre Ricky Rubio et le performant Kelly Oubre Jr., pour accueillir Chris Paul. Qui d’autre que lui pour incarner le phénix ? En parallèle, les Suns profitent de ce trade pour évacuer les jeunes pousses et recruter des roles players accomplis : Damian Jones, E’Tawn Moore, Langston Galloway et surtout la cerise sur le gâteau : Jae Crowder. Avec la re-signature de Dario Saric et Jevon Carter, Phoenix s’assure une belle pronfondeur. Ajoutons également, le traditionnel pick de draft surprenant, Jalen Smith, un stretch five qui pourra aider Monty Williams à varier les systèmes au besoin. Bref, Phoenix est armé pour accrocher les dernières places qualificatives en Playoffs. En misant sur un démarrage lent, le temps que les automatismes se mettent en place, je prévois une 7ème place pour les Suns. Seul point d’interrogation pour moi : l’état de santé de CP3. Attention à l’hypothèque.
🔮 Sa prédiction : 7ème de l’Ouest

UTAH JAZZ

Source : We Love Sport

BILAN 2019/2020

6ème de la Conférence Ouest
✔️ 44 victoires / ❌ 28 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Udoka Azubuike (draft) / Derrick Favors / Shaquille Harrison

Il(s) reste(nt)
Donovan Mitchell / Jordan Clarkson

Ils partent
Tony Bradley / Ed Davis / Rayshaun Tucker / Emmanuel Mudiay

LES AVIS DE LA RÉDAC’

ERVAN
J’ai eu du mal à classer le Jazz. Au sortir d’une saison globalement satisfaisante mais marquée par l’intégration difficile – et c’est un euphémisme – de Mike Conley, la franchise de Salt Lake City a misé sur la stabilité. Le All-Star Donovan Mitchell prend le max et reste dans l’Utah. Son backup Jordan Clarkson continuera à jouer au pétard ambulant en sortie de banc. Pour remplacer le partant Ed Davis, on a fait confiance à un ancien de la maison en la personne de Derrick Favors. Sans doute un bon coup. Shaquille Harrison vient lui pour apporter de l’énergie et de la défense sur le backcourt. Oui, c’est cohérent. Mais quelle est la marge de progression de ce groupe ? Je crains que le plafond de verre soit difficile à briser et j’ai du mal à imaginer autre chose qu’une stagnation pour le Jazz.
🔮 Sa prédiction : 7ème de l’Ouest

GUILLAUME
La continuité. Le Jazz est un collectif fort qui commence à avoir l’habitude de gagner ensemble et le peu de mouvement cet automne montre la confiance en ce groupe. Le retour de blessure de Bogdanovic, absent dans la bulle, va faire du bien à l’équipe qui profite d’un autre retour, celui de Favors. Envoyé un an aux Pelicans, Favors est déjà de retour pour servir de backup à Gobert et d’évoluer par séquence à côté de lui. Il offre un profil dont le Jazz a besoin en Playoffs quand les adversaires se décident de cibler Gobert en attaque (notamment les Warriors et les Rockets ces dernières années en PO). Seul point d’amélioration possible : le duo Conley-Mitchell où Conley doit être tout bonnement meilleur tandis que Mitchell doit mieux s’adapter à son meneur. La continuité est le maître mot dans l’Utah, et ça l’est aussi dans mon pronostic puisque je donne au Jazz un bilan de 44 victoires pour 28 défaites avec une 6ème place à l’Ouest.
🔮 Sa prédiction : 6ème de l’Ouest

CLEMENT
C’était ma surprise de l’an dernier, j’avais placé le Jazz en première place de la conférence ouest. Aujourd’hui la tendance a changé alors que l’effectif n’a quasiment pas bougé. Utah brille par son axe Mitchell-Gobert et attend le rayonnement d’un Mike Conley qui a déçu par sa surprenante méforme. Le retour de Derrick Favors va faire du bien sous le cercle, lui qui assume les bonnes tâches défensives, dur à bouger au rebond, bon dans la lecture du P&R. Il faudra encore compter sur le Jazz, mais s’il était l’an dernier trop difficile pour ce groupe de passer le cap les menant à l’excellence, le scénario risque d’être encore le même en cette saison.
🔮 Sa prédiction : 6ème de l’Ouest

BEN
Difficile de juger ce Jazz. Une saison régulière réussite, mais des Playoffs décevants avec une élimination au premier tour contre les Nuggets de Denver, après avoir mené 3-1 dans la série… Après un duel épique entre Murray et Mitchell, ce sont finalement les hommes de Mike Malone qui se sont hissés en demi-finales. Alors comment rebondir, comment faire passer un cap à cette équipe ? Pour répondre à ces problématiques, le board semble miser sur la continuité : prolongations de Donovan Mitchell, Jordan Clarkson et retour à la maison pour Derrick Favors. Une très belle addition qu’il faut tout de même contrebalancer avec les départs d’Ed Davis et Tony Bradley. Difficile de juger ce Jazz disais-je, en raison de cet immobilisme qui tranche avec les mouvements effectués par leurs concurrents directs. Cette année est aussi, probablement, le dernier test pour le duo Mitchell/Gobert. En misant sur la continuité, le Jazz a de quoi gérer en saison régulière mais son objectif reste les Playoffs. Attention à la mauvaise surprise si Mike Conley conserve son niveau affiché la saison dernière.
🔮 Sa prédiction : 6ème de l’Ouest

PORTLAND TRAIL BLAZERS

Source : The Athletic

BILAN 2019/2020

8ème de la Conférence Ouest
✔️ 35 victoires / ❌ 39 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent Robert Covington / Derrick Jones Jr. / Enes Kanter / Harry Giles / C.J. Elleby (Draft) / Keljin Blevins

Il(s) reste(nt)
Carmelo Anthony / Rodney Hood

Ils partent
Hassan Whiteside / Trevor Ariza / Mario Hezonja / Wenyen Gabriel / Jaylen Hoard / Skal Labissière / Caleb Swanigan

LES AVIS DE LA RÉDAC’

ERVAN
Et si Portland avait réalisé la meilleure intersaison de NBA ? Le duo Lillard – McCollum reste en place et devra défendre son titre de meilleur backcourt de la ligue. Le retour de Jusuf Nurkić en fin de saison dernière fut très prometteur et si le pivot bosnien est à 100%, ça va faire des dégats. Derrière lui, Enes Kanter revient pour apporter du rebond et du scoring en sortie de banc. Blessé pendant un an, Rodney Hood peut apporter de bonnes minute sur les postes 2 et 3 alors que Zach Collins est attendu fin janvier. Le secteur intérieur sera alors blindé, sachant que le pari Harry Giles pourrait aussi s’avérer payant. Sur les ailes, on observe une belle diversité des profils (le scoreur Carmelo Anthony, le 3&D Robert Covington, l’energizer Derrick Jones Jr.). Si Anfernee Simons et Gary Trent Jr. prouvent qu’ils peuvent être de solides rotations extérieures chez un contender, les Blazers feront peur.
🔮 Sa prédiction : 4ème de l’Ouest

GUILLAUME
Damian, c’est ta saison. Depuis plusieurs saison, Lillard est dans la discussion des meilleurs meneurs NBA sans parvenir à s’imposer dans celle-ci en remportant le MVP ou en menant son équipe en Finales. Et c’est cette saison où l’Ouest s’ouvre à lui. Souvent décevant quand on les attend et surprenant quand on ne les attend pas, les Blazers de Lillard doivent passer un cap, et cela passera par avoir un meneur candidat MVP. Lors de l’exercice passé, les nombreuses blessures de Portland ont mis un plafond de verre sur la saison franchise avec les absences de Hood, Collins et Nurkic. Cet automne, le retour des blessés combiné à des ajouts intelligents comme le retour de Kanter et les arrivées de Covington, de Jones Jr et de Giles vont permettre d’insuffler du nouveau dans ce groupe qui a connu peu de mouvement ces dernières années. Covington est un joueur au profil que les Blazers poursuivent désespérément depuis maintes saisons et va apporter de la défense sur les ailes et du spacing en attaque. Derrière lui, la signature de Melo qui accepte de sortir du banc offre un profil plus offensif à Stotts en fonction des situations. Les progrès de Collins peuvent aussi élever le niveau global du groupe tant en attaque qu’en défense et permettre une rotation de plus au poste 4 voire 5 si l’opposition le permet. Une fois n’est pas coutume pour Portland, un bon début de saison va être primordial pour accrocher le wagon de tête à l’Ouest et finir 4ème avec 49 victoires et 23 défaites, position à laquelle je m’attends pour les hommes d’un Lillard futur MVP 2021.
🔮 Sa prédiction : 4ème de l’Ouest

CLEMENT
C’est qu’ils me draguent ceux-là… Le principal problème de cette équipe dans la construction du roster, c’est le poste 4. Tu vas chercher Robert Covington et Derrick Jones Jr. cet été ? Très bien, installons-nous. Aujourd’hui Portland a un effectif plus séduisant et plus complémentaire que l’an passé. Exit le plot Whiteside, exit Mario Hezonja, bonjour Harry Giles et Enes Kanter. Harry Giles… qu’est ce que c’est malin. Pivot plus polyvalent qu’on ne le croit, l’ex des Kings (qui le pleurent encore) a tout pour devenir le MIP de RIP City. Il a toutes ses chances pour être la première rotation de Nurkic – qui va revenir très fort sans aucun doute – et a aussi tout pour montrer qu’il y a pas d’écart criant entre les deux joueurs. Maintenant, Harry, prie pour que ton corps te laisse tranquille. Les prolongations de Rodney Hood et de Melo sont intelligentes et peuvent compenser un jour sans d’un CJ McCollum par exemple. Cette saison, Portland, c’est un lock en playoffs.
🔮 Sa prédiction : 5e de l’Ouest

BEN
Portland a réparé ses erreurs de l’intersaison 2019. En sacrifiant des roles players de grande qualité (Aminu, Harkless, Seth Curry, Meyers Leonard…), les Blazers ont perdu une densité sur les ailes qui leur a été préjudiciable en saison régulière jusqu’à risquer leur place en Playoffs. Malgré tout, le retour de Nurkic est prometteur, tout comme l’affirmation du backcourt back-up, Afernee Simmons et surtout Gary Trent Jr. Alors sur le marché des transferts, Portland s’est activé pour fournir à Lillard un effectif compétitif. Exit le poids mort Hassan Whiteside, bye-bye Mario Hezonja, au revoir le fantôme de Trevor Ariza. En compensation, les Blazers parviennent à récupérer le très convoité Robert Covington, l’ailier athéltique Derrick Jones Jr, le toujours prometteur Harry Giles et un revenant, Enes Kanter. Du monde sur les postes 3/4 et de la viande dans la raquette pour palier les carences de Portland la saison dernière. Bref, une intersaison très bien maîtrisée si on ajoute la prolongation de Melo et la signature du rookie CJ Elleby. De quoi retrouver les Playoffs plus facilement que la saison dernière.
🔮 Sa prédiction : 5ème de l’Ouest

DALLAS MAVERICKS

Source : France TV Sport

BILAN 2019/2020

7ème de la Conférence Ouest
✔️ 43 victoires / ❌ 32 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent

Josh Richardson (Philadelphie) – Josh Green – Tyrell Terry – James Johnson – Wes Iwundu – Tyler Bey

Il(s) reste(nt)
Trey Burke – Willie Cauley-Stein – JJ Barea

Ils partent
Seth Curry – Michael Kidd-Gilchrist – Delon Wright

LES AVIS DE LA RÉDAC’

ERVAN
Il n’y a pas beaucoup de franchises qui suscitent autant d’excitation que les Mavs. Et on le comprend. Le talent générationnel Luka Doncic pourrait déjà s’inviter dans la course au MVP tandis que dans les bureaux, on s’est appliqué à construire un roster compétitif à côté de lui. Kristaps Porzingis, s’il est en bonne santé, continuera d’être cet étrange intérieur à la palette offensive incroyable. Le renfort de l’ailier Wes Iwundu me semble être malin, tout comme celui de James Johnson, qui apportera de la dureté à ce groupe de nice guys. Le cadet des frères Curry quitte lui le Texas, en échange de Josh Richardson qui sera chargé de défendre sur le meilleur extérieur adverse et de rentrer ses tirs ouverts. Compliqué d’imaginer les Mavs ne pas faire mieux que leur 7ème place de la saison dernière.
🔮 Sa prédiction : 5ème de l’Ouest

GUILLAUME
L’attaque la plus efficace de l’histoire. C’est bien les Mavs 2020 qui détiennent ce record en régulière grâce à la saison exceptionnelle de Doncic et du spacing autour de lui. Le mouvement était roi dans l’attaque des Mavs avec un maître à jouer slovène de qualité. Porzingis, qui a pris son temps pour se remettre de blessure, va enfin profiter d’une intersaison pour se mettre dans le rythme et délivrer une meilleure saison. Dans la raquette, Powell devrait revenir dans le courant de la saison de sa blessure au tendon d’Achille pendant que Boban et Kléber vont continuer à contribuer. La perte de Seth Curry peut être légèrement préjudiciable à l’attaque de Dallas tant sa saison dernière était bonne mais l’arrivée de Josh Richardson apport une plus-value énorme à la défense de Dallas sur les postes 2 et 3. Couplée à ça, la draft a été rondement menée par Dallas qui a récupéré des profils de joueurs parfaits pour évoluer dans ce système autour de Doncic. Candidat MVP préféré des bookmakers, Luka va encore plus briller et faire briller Dallas cette saison. Meilleure franchise du Texas pour la première fois depuis longtemps, les hommes de Carlisle vont remporter 47 matchs et en perdre 25 pour accrocher la 5ème place de l’Ouest.
🔮 Sa prédiction : 5ème de l’Ouest

CLEMENT
J’y crois tellement. C’est mon « risque » dans cette conférence Ouest, mon choix non-conformiste. Dallas va finir à la deuxième place de l’Ouest cette saison. Déjà il y a deux ans, lors de l’arrivée de Luka Doncic en NBA, j’avais placé Dallas au 8e spot, et ils ont échoué de peu. Pour sa troisième saison, le board de Dallas a affiné l’effectif pour répondre encore plus aux besoins et aux mécaniques de sa mégastar slovène. Seul le départ de Seth Curry est vraiment regrettable pour les Mavs, qui compensent par une gestion optimale de la draft. Josh Green et Tyrell Terry sont des joueurs qui excellent derrière l’arc, Green ayant même la compétence défensive qui n’est pas de trop. Rick Carliste l’a annoncé, Dallas défendra plus que la saison passée. Les joueurs recrutés (Richardson, Johnson, Iwundu) vont permettre à cette formation d’optimiser cette phase de jeu. Offensivement, les Mavs restent dangereux puisqu’il n’y a pas eu de gros départ hormis Curry. MKG et son shoot Picasséen sont partis, tout comme Delon Wright qui a déçu dans la deuxième lame offensive derrière Doncic. En somme, l’effectif répond mieux au jeu de Doncic et il est plus fort défensivement… Comment il dit déjà, George Clooney ? What else ?
Dallas cette saison, c’est danger à tous les étages. L’identité de l’équipe aura elle aussi un an de plus.
🔮 Sa prédiction : 2ème de l’Ouest

BEN
J’adore ce que Dallas est en train de construire et je ne suis pas le seul. C’est une nouvelle pour personne, Luka Donic est exceptionnel. Nous étions beaucoup à attendre les premiers pas de Luka en Playoffs et nous n’avons pas été déçu. Prestation sensationelle contre les Clippers, mais insuffisante pour passer le premier tour. Si des gens n’étaient pas encore convaincus du potentiel du Slovène, c’est chose faite maintenant. Dallas continue d’entourrer sa jeune pépite et il faut bien avouer, Mark Cuban &co fait un très beau travail. Les Mavs ont réalisé une draft 2020 presque parfaite avec la sélection avec un 3&D (Josh Green), un intérieur polyvalent (Tyler Bey) et un meneur tireur d’élite (Tyrell Terry). La défense a été un « drapeau rouge » du côté de Dallas en PO alors le front office a choisi de se débarasser de Seth Curry pour récupérer Josh Richardson, décevant à Phila. Une belle acquisition qui peut s’épanouir dans les excellent systèmes de Rick Carlisle. Avec un Doncic déjà dans la course au trophée de MVP, Dallas devrait se hisser aux portes du podium de l’Ouest. Reste à savoir dans quelle mesure Kristaps Porzingis pourra-t-il aider son équipe. Avec la licorne lettonne apte à jouer, Dallas peut jouer les troubles fêtes dans la course à la première place.
🔮 Sa prédiction : 4ème de l’Ouest

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :