Café Crème Sport

CMJ 2021 : Qui sont les joueurs à suivre chez les « petites » nations ?

Demain, le 25 décembre, à l’heure où nos chères petites têtes blondes ouvriront leurs merveilleux cadeaux, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial seront en piste pour le coup d’envoi de la 45ème édition du Championnat du monde junior de hockey (CMJ). Évenement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2021 a longtemps été incertain en raison de la crise sanitaire mais tiendra son rang dans la bulle d’Edmonton au Canada. Après avoir évalué les chances de médaille des meilleures nations présentes, il est temps de jeter un oeil aux 5 équipes les moins attendues : l’Allemage, l’Autriche, la République Tchèque, la Slovaquie et la Suisse. Difficile pour elles d’espérer une médaille, mais quelques joueurs méritent notre attention.

Retrouvez ici nos prédictions pour les cinq nations favorites du Mondial Junior 2021

CMJ 2021 : La Russie, encore l’argent avec Askarov ?
CMJ 2021 : La Suède, victime de la Covid-19 mais toujours prétendante ?
CMJ 2021 : La Finlande, encore au pied du podium ?
CMJ 2021 : Les États-Unis, l’heure de la rédemption ?
CMJ 2021 : Le Canada, un retour en or ?

Source : Wikipédia

AUTRICHE

Grâce à sa victoire en finale du tournoi de la Division I contre la Slovénie l’an dernier, l’Autriche retrouve la Division Elite, une première depuis 2010. Présente dans le groupe le plus relevé de la compétition, l’Autriche peut espérer éviter les matchs de relégation que par l’intermédiaire de son joueur vedette : Marco Rossi.

Le joueur à suivre : Marco Rossi, Centre (Capitaine).

Marco Rossi sous le chandail des Ottawa 67’s – Source : Silversevensens

Éblouissant en OHL la saison dernière, le centre autrichien a cumulé 39 buts et 81 passes pour un total de 120 points en 56 matchs. Des performances qui auraient bien pu lui permettre d’être sélectionné dans le Top 5 du repêchage, mais Marco Rossi a du attendre le 9ème choix du Wild de Minnesota pour voir son nom apparaître. La principale inquiétude le concernant reste sa taille : 1m76. Sous-dimensionné pour un centre, Marco Rossi compense largement ce déficit apparent par des qualités de meneur offensif élite. Avec un sens de l’espace très développé aussi bien avec que sans la rondelle, le capitaine autrichien fait partie de ces rares joueurs capables de changer le court d’une rencontre. Avec lui, les 67’s d’Ottawa ont remporté le titre de la Conférence Est la saison dernière avant l’arrêt des compétitions. Mieux encore, la saison précédente, Marco Rossi a conduit son équipe en finale du championnat avec 22 points dont 6 buts en 17 matchs de Séries. Excellent pour faire briller les autres, Rossi possède un patinage élite, avec un fort pouvoir d’accélération en ligne droite, une vision du jeu incroyable et surtout, de très bonnes capacités défensives.

Le salut de l’Autriche passera par les performances de ce joueur sans réel point faible et destiné à être un centre de première ligne en NHL. Autour de lui, plusieurs joueurs ont déjà une expérience internationale comme Senna Peeters en attaque ou le défenseur offensif, Luis Lindner. Notons aussi la présence de Marco Kasper, 16 ans, auteur de 63 points en ligue junior autrichienne.

ALLEMAGNE

L’année dernière en République Tchèque, l’Allemagne était la nouvelle nation à intégrer la Division Elite, une première depuis 2015. Une équipe volontaire dans le groupe de la mort, où les Allemands ont réussi à bousculer la République Tchèque et les Etats-Unis. Bien évidemment, l’Allemage a logiquement terminée dernier de son groupe, mais s’est facilement imposée contre le Kazakhstan dans le tour de relégation : 14-1 sur l’ensemble de la série. Cette année, l’Allemagne peut compter sur une vedette en puissance : Tim Stützle.

Le joueur à suivre : Tim Stützle, Centre/Ailier gauche.

Tim Stützle avec le maillot de l’équipe allemande U20 – Source : Lesdepisteurs

Tim Stutzle est un talent que les observateurs ont dans leur viseur depuis très longtemps. Il a dominé dans toutes les compétitions et dans toutes les équipes dans lesquelles il a joué. Membre du club de Mannheim depuis 2017, Stutzle a explosé aux yeux du monde lors de la saison 2018-2019 en ligue junior allemande où il a enregistré 55 points en 21 matchs. La saison dernière, à seulement 18 ans, il entre en ligue professionnelle, inscrit 7 buts et cumule 27 assistances en 41 matchs. Des performances face à des joueurs d’expérience qui ont valu à Tim Stutzle d’être sélectionné à la 3ème place du dernier repêchage par les Sens. C’est un attaquant très complet : bon patinnage avec un premier pas et une vitesse de pointe impressionnante, Stutzle possède peut-être les meilleurs mains de la dernière classe. Patient, intelligent, l’attaquant allemand possède une vision du jeu rare, plus qu’élite pour les observateurs. Sa présence dans la liste de la sélection allemande a longtemps été indécise en raison d’une blessure à la main, Ottawa a bien libéré le nouveau prodige allemand pour la compétition.

Dans un groupe où les deux premières places semblent acquises au Canada et à la Finlande, la séléction allemande aura son mot à dire pour jouer les deux autres places qualificatives. Un tel scénario passera par un grand Stutzle qui ne pourra pas compter sur l’espoir de Chicago, Lukas Reichel, positif à la Covid-19. Malgré une rotation faible chez les gardiens, l’Allemagne peut accéder aux quarts de finale cette année.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Nation organisatrice du dernier mondial junior, la République Tchèque a du céder face à une concurrence d’un niveau très supérieure, malgré l’avantage du terrain. Quatrième du groupe B, les Tchèques se sont inclinés 5-0 en quart de finale contre la Suède. Les ambitions sont claires pour la République Tchèque : rester en Division Élite, et ça ne sera pas simple.

Les joueurs à suivre :
Jan Myzak, Centre/Ailier gauche (Capitaine)
Stanislav Svozil, Défenseur

Jan Myzak, 48ème choix 2020 du CH – Source : NHL Teams News

L’attaque de la République Tchèque devrait être le point fort de l’équipe cette année. L’un des principaux artisans est un espoir repêché en 48ème position par les Canadiens de Montréal en 2020 : Jan Myzak. Très polyvalent, le Tchèque a terminé sa saison 2019-2020 en OHL avec 25 points dont 15 buts en seulement 22 matchs avec les Bulldogs de Hamilton. Projeté comme un espoir du premier tour, Myzak est surtout reconnu comme un excellent conservateur de rondelle dans la zone offensive. Ses déplacements latéraux ne sont pas élite, loin de là, mais sa vitesse sur le nord-sud est particulièrement intéressante. Un atout précieux pour la République Tchèque qui n’aura pas souvent la possession dans ce mondial.

Stanislav Svozil, projeté au premier tour du repêchage 2021 – Source : IDNS.cz

La République Tchèque ne compte pas dans ses rangs une véritable vedette mais si nous avons choisi Myzak comme joueur clé, il est bon de souligner la présence de Stanislav Svozil, grand espoir tchèque. Agé de seulement 17 ans, Svozil sera éligible au repêchage 2021 et semble déjà être LE maillon essentiel de la défense tchèque pour ce tournoi. Annoncé pas en-dessous de la 28ème place du prochain repêchage par les spécialistes du dépistage, Svozil a remporté le titre de recrue de l’année 2020 en ExtraLiga (1ère division Tchèque, considérée comme la 5ème meilleure ligue mondiale). Avec un sens du placement bien développé, Svozil peut être la révélation de ce mondial junior.

Difficile d’isoler une individualité chez les Tchèques même si Myzak et Svozil seront les principales attractions sur la glace pour cette nation. La République Tchèque est, comme chaque année, une équipe avec un groupe solide qui sera difficile à jouer. Une place en quart se disputera avec l’Autriche, reste à savoir comment vont-ils réussir à canaliser Marco Rossi.

SLOVAQUIE

Grâce à une victoire salvatrice lors du tout premier match du groupe A contre le Kazakhstan, la Solvaquie a assuré sa place en quart de finale et en Division Elite. En revanche les trois autres matchs ont été bien plus compliqués avec de lourdes défaites dont un 8-1 contre la Finlande et un 7-2 contre la Suisse. De nouveau dans le groupe A cette année, la Slovaquie démarre avec l’étiquette de favorite pour le tour de relégation.

Les joueurs à suivre :
Martin Chromiak, Ailier droit

Martin Chromiak – Source : The Hockey Writters

Avec l’absence de l’espoir de troisième ronde du Lightning en 2019, Maxim Cajkovic, la Slovaquie devra compter sur l’ailier-droit Martin Chromiak pour éviter le tour de relégation. Agé de 18 ans, le 128ème choix des Kings de Los Angeles aura l’occasion de s’illustrer lors de mondial junior. Absent du dernier mondial, il a tout de même disputé 14 matchs avec la sélection U20 slovaque pour cumuler 15 points dont 5 buts. Arrivé au cours de la saison 2019-2020 en OHL avec les Kingston Frontenacs, Chromiak a inscrit 11 buts et cumulé 33 points en 28 matchs. Projetté en début de second tour pour le repêchage 2020, Chromiak a vu sa côte descendre par manque de temps de jeu en Slovaquie (raison de son déménagement au Canada). Son QI hockey est excellent, tout comme son instinct offensif qui s’est parfaitement adapté avec le prodige Shane Wright. Finisseur implacable, notamment pour conclure les actions rapides, Chromiak possède aussi quelques défauts comme par exemple son patinnage pas encore fluide ou encore son apport défensif, trop incertain.

La Slovaquie aura besoin d’un grand Martin Chromiak pour se sortir du groupe A. Tombé en cinquième ronde du dernier repêchage, il aura à coeur de faire mentir toutes les équipes de NHL qui ne l’ont pas sélectionné plus tôt.

SUISSE

La Suisse n’a remporté qu’une médaille au mondial junior, c’était du bronze en 1998. Présente dans la Division Elite de manière alternative, la sélection suisse est désormais régulièrement avec les 10 meilleures équipes juniors au monde depuis 2009. L’année dernière, dans le groupe le plus simple, la Suisse a terminé deuxième derrière la Suède avant d’être éliminée par la Russie en quart. Une belle prestation mais cette année, très peu de joueurs du dernier tounoi sont de retour. Il faudra bataillé même si, une nouvelle fois, la Suisse devrait éviter le tour de rélégation.

Les joueurs à suivre :
Simon Knak, Ailier droit (Capitaine)

Simon Knak sous le maillot des Winterhawks de Portland – Source : The Hockey Writters

Auteur de 2 buts en 5 matchs lors du dernier CMJ, Simon Knak est l’un principaux revenants pour la Suisse cette année. Après avoir disputé 49 matchs en WHL en 2019-2020 et cumulé 34 points dont 9 buts, Knak n’a pas été repêché en 2020. Suite à l’annulation de la saison, l’ailier-droit a quitté les Winterhawks pour rejoindre la Suisse et le club de Davos. Sa non-sélection au dernier repêchage est plutôt suprenante puisque que le partenaire de Seth Jarvis a profondément aider au succès de Portland en WHL. Habile avec son bâton, doté d’une belle vision du jeu et resistant au contact, Simon Knak a prové avec les professionnels de Davos qu’il pouvait être important dans un collectif. Combatif, Knak est aussi précieux en défense avec son patinnage arrière fluide qu’en attaque avec un tir puissant et fulgurant. Bien qu’il soit doué dans tous les domaines, Knak n’est élite dans aucun d’entre eux. En revanche, il sera assurément le catalyseur de l’attaque suisse lors de ce mondial.

La Suisse repart de loin avec peu de joueur de retour mais il faut toujours se méfier de cette sélection qui réussie à se défaire souvent d’adversaires coriaces. Elle devra lutter avec la Slovaquie pour la dernière place qualificative et pour ça, il faudra que Simon Knak prouve à beacoup qu’il peut être le leader d’une équipe.

Exit mobile version