Articles NBA Basket

Trophées NBA : Défenseur de l’année, l’avis de la rédaction

La NBA est revenue sur les parquets le 22 décembre, nous offrant un magnifique cadeau pour les fêtes de fin d’année. Le CCS se lance dans l’art divinatoire pour les trophées individuels de la saison à venir. Aujourd’hui, la rédaction basket tente d’établir une liste de candidats pour le Défenseur de l’année. Servez-vous un café, on ajoute la crème.

Le DPOY 2021 selon Jérémy

🏆 Son favori : Anthony Davis

A deux doigts de mettre la main sur le trophée la saison dernière (remporté par Giannis Antetokounmpo), « The Unibrow » se place comme le favori pour le titre cette année. Assez mobile pour défendre convenablement sur la ligne extérieure, assez solide pour contenir les pivots plus puissants et une envergure hors-norme pour nettoyer le cercle, l’intérieur des Lakers a le bagage physique et technique que requiert un DPOY. Les départs de Howard et McGee en tant que rim-protector et rebondeur vont mettre AD au diapason. « Offense win games, defense win championships », le back-to-back s’obtiendra par une domination défensive, à lui de porter la défense des Angelinos sur ses (larges) épaules.

🕵️ Son outsider : Rudy Gobert

Déjà lauréat du trophée en 2018 et 2019, notre Rudy national est la clé de voûte de la défense des Jazz. Ne vous méprenez pas, si Gobert ne tourne qu’autour de 2 contres par match ce n’est pas parce qu’il n’est pas efficace dans le domaine, au contraire! Ses qualités sont tellement reconnues et craintes dans la ligue que les adversaires prennent plus souvent l’option du shoot mid-range ou du floater afin de scorer face à l’envergure énorme de Gobzilla. Tony Parker confiait qu’en discussion de vestiaires aux Spurs, le cas Gobert était évoqué pour savoir comment éviter de se faire cueillir, les équipes changent leur système d’attaque pour s’adapter à sa présence sur le terrain. Si AD connaît une saison moins bonne que l’année dernière il se peut que Rudy rejoigne le club VIP des triples meilleurs défenseurs de l’année en compagnie de Dikembe Mutombo, Ben Wallace et Dwight Howard. Une performance!

🎁 Sa surprise : Jrue Holiday

La surprise du chef! Très peu médiatisé à la Nouvelle-Orléans, son arrivée à Milwaukee devrait le faire changer de statut. Les médias, à mon goût, n’ont que très peu vanté les qualités défensives de Jrue Holiday mais il se dit entre joueurs, qu’il est l’un des plus difficiles à manoeuvrer en 1vs1. Il fini dans la All NBA First Team en 2018 et All NBA Second Team 2019, cela classe le joueur. Les « petits » défenseurs ne sont que peu récompensés de leurs efforts (coucou Scottie Pippen) et la surprise pourrait venir de Jrue. Un back-court qui défend le plomb soulage une défense entière, je n’invente rien et celle des Bucks, avec l’apport d’Holiday, devrait être une des meilleures de la ligue encore une fois. Assez pour le récompenser? Rappelons qu’il jouera avec un grec se nommant Giannis Antetokounmpo, lauréat de la dernière saison.

Arrivé pendant l’intersaison, Jrue Holiday va contribuer à la solidité défensive des Bucks (source : NBA.com)

Le DPOY 2021 selon Yanis

🏆 Son favori : Anthony Davis

Passé tout près, voir volé pour certains, l’année dernière, le pivot des Lakers sera encore un sérieux candidat cette saison. Dans une équipe très solide et une nouvelle fois favorite pour le titre, Davis continuera d’être le pilier central de la défense des angelinos. Impliqué et affamé de victoires, dans la continuité de 2020, il est naturel de penser que si les Lakers dominent cette saison, AD pourrait être logiquement récompensé. Très mobile, bon contreur et aussi doté d’un excellent QI basket qui lui permet de s’adapter aux adversaires, le monosourcil a tous les atouts d’un DPOY. Je ne vois pas le titre lui échapper, à moins qu’un de ses concurrents réalise une saison défensive d’exception.

🕵️ Son outsider : Rudy Gobert

Jamais deux sans trois pour Gobert ? Le big man le mieux payé de l’histoire a la confiance de sa franchise. Ça tombe bien, l’originaire de Saint-Quentin adore avoir les projecteurs sur lui. Sa taille, son envergure et son côté kamikaze font bien entendu du frenchie un favori dans la course. Un défaut pourrait quand même être son principal frein : la défense extérieure sur les guards. La mobilité de Gobzilla est logiquement limitée à cause de sa taille, mais il arrive souvent à anticiper les moves de ses adversaires. Sa légitimité en tant que DPOY sera sans doute jugée par les performances du Jazz, une des meilleures défenses de la ligue depuis que Gobert est là, mais une équipe qui doit progresser au classement. The Steiffel Tower est redouté par ses adversaires et a de l’influence sur leurs décisions offensives. Sa réputation, son hustle et sa domination peuvent faire de lui le prochain défensive player of the year.

Devancé par Giannis l’année dernière, Gobert compte bien reprendre sa couronne cette saison
(crédits : A. Landis/USA Today)

🎁 Sa surprise : Kyle Lowry

Petite fantaisie, je m’accorde la mention du meneur des Raptors en tant que surprise. Jamais nommé dans une All-NBA Team, le guard a pourtant du mérite. Du haut de ses 1m83, il ne peut, bien sûr, pas peser dans la raquette comme les joueurs cités plus tôt, mais il a d’autres qualités. Le pitbull compense son manque de taille par une activité sans limite. Concentré, impliqué, leader, il connaît parfaitement son rôle en défense et fait le maximum pour rendre la vie dure à ses adversaires. Spécialiste des passages en force provoqués, il sait surtout impeccablement lire le jeu pour être placé à la perfection. Son énergie, son envie et son intelligence font le reste. Capitaine de la défense des Raptors, il pourrait créer une très grande surprise en s’invitant parmi les prétendants au titre de DPOY.

Le DPOY 2021 selon Pierre

🏆 Son favori : Anthony Davis

Le joueur des Lakers réuni toutes les qualités pour enfin gagner le trophée pour lequel il est en course depuis 2015. Il est un excellent défenseur sur l’homme à l’intérieur comme dans le périmètre. Il est le patron défensif d’une équipe portée sur la protection de son cercle avec des joueurs reconnu comme des références à leur poste à l’instar de la recrue espagnole Marc Gasol ou du dévoué Kentavious Caldwell-Pope. L’intérieur star des Lakers peut réaliser le genre d’action défensive qui marque les votants, le tout accompagné des statistiques nécessaires pour prétendre au trophée, il a été 3 fois meilleur contreur de la Ligue et aspire les rebonds à la pelle. Surtout, le monosourcil le plus célèbre de la Ligue chasse le trophée. L’ancien Pels s’est senti spolié par les résultats des deux dernières saisons. Selon moi, c’est sa motivation qui fait d’Anthony Davis le favori au trophée de meilleur défenseur de l’année.

Anthony Davis peut-il aller chercher le titre NBA tout en étant DPOY ? (crédit : Polishnews.uk)

🕵️ Son outsider : Ben Simmons

Ben Simmons est le défenseur complet par excellence, il peut défendre quasiment sur tous les joueurs de la Ligue, il est puissant, rapide, déterminé et intelligent. Depuis 2 saisons, il s’est progressivement imposé comme le leader défensif d’une équipe de Philly plus que sérieuse dans sa moitié de terrain. L’Australien peut prétendre à des statistiques et des performances défensives folles, il n’est pas à exclure une saison à plus de 2 interceptions et 2 contres et pourquoi pas un five by five qui marquerait forcément l’esprit des votants. Avec le départ d’Al Horford et la motivation changeante de Joël Embiid en défense, le Rookie de l’Année 2018 doit s’imposer comme leader incontesté d’une défense des Sixers très sérieuse pour espérer soulever le trophée.

🎁 Sa surprise : Kawhi Leonard

Le Californien et ses deux titres de DPOY n’ont pas forcément l’allure d’une surprise. Cependant Kawhi Leonard est beaucoup trop oublié dans la discussion du DPOY 2021. La faute à une attitude de diva lors d’une saison 2019- 2020 frustrante. Cependant, le double MVP des finales conserve de très solides arguments pour se positionner comme prétendant au trophée. Il fait parti d’une équipe avec peut- être le meilleur 5 défensif de la Ligue composé de Patrick Berverley, Paul George, Nicolas Batum et Serge Ibaka. Il peut aussi fournir aux votants des séquences défensives d’anthologie qui pourront peser fortement dans la balance au moment du verdict. Après sa saison extrêmement décevante sur le plan collective couplée d’une attitude indigne d’un leader, le franchise player des Clippers doit à nouveau montrer qu’il fait parti des tous meilleurs de la planète basket. Pour cela, quoi de mieux que de reconquérir son trophée de prédilection. Cependant, pour prétendre être candidat, il faudra que le « Fun guy » arrête avec son attitude de diva et joue plus que la saison dernière. C’est cette variable qui m’empêche de le mettre favori car sinon, Kawhi Leonard est le joueur NBA le mieux armé pour conquérir le trophée de meilleur défenseur de l’année.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :