Basket NBA

Où en sont les NBAers français? (3/5) : Les jeunes pousses

Depuis quelques temps, les français ne sont plus uniquement des faire-valoir dans leur équipe NBA. Toujours plus nombreux, avec des rôles toujours plus important, si la France ne semble pas avoir trouvé son nouveau Tony Parker, le contingent de joueur français en NBA prend de plus en plus de place. Entre les jeunes à fort potentiel, les stars, les role players et les vétérans moins utilisés, la France est représentée de bien des manières en NBA. À l’aube de la saison 2020-2021 et alors que la ligue américaine a vu débarquer pas moins de trois français lors de la draft 2020, on fait le tour de la situation des joueurs français actuels en NBA.

Ici, on s’attaque à la jeunesse française et particulièrement ceux qui ont montré 2-3 choses depuis leur arrivée en NBA.

Celui qui n’a pas peur de Tristan Thompson

Sekou Doumbouya, ailier des Detroit Pistons, dunkant sur Tristan Thompson (Credit : dicodusport.fr)

Sekou Doumbouya, 19 ans, SF/PF, Detroit Pistons (Stats 2019-2020 : 6,4pts/3,1rbds/0,5pad en 19,8min)

Le jeune frenchy des Pistons a vécu une saison en demi-teinte. Après un automne passé sur les parquets de G-League, Sekou est envoyé dans le grand bain en début d’hiver. C’est définitivement début janvier que sa saison va décoller. Une série de 8 matchs où il obtient plus de 30 minutes de temps de jeu en moyenne. Il montre l’étendu de son potentiel avec des moyennes de 14pts/5,3rbds à 41% à 3pts, dont une pointe à 24 points le 15 janvier face à Boston.

Par la suite, la saison de Sekou fut un peu plus compliqué avec de gros passages à vide (rookie wall?). Evidemment, c’est une première saison, il est donc trop tôt pour en tirer quelconques conclusions. L’ailier français a montré un réel potentiel et surtout qu’il n’avait peur de personne, Tristan Thompson peut en témoigner. Ceci dit, 8 bons matchs et un poster, ça fait un peu light pour jugé la saison du français d’excellente. Mais avec des Pistons en mode reconstruction, la saison à venir devrait lui permettre d’accumuler les minutes et de progresser. Jusqu’à devenir l’une des pièces essentielles du puzzle de Motor City?

Celui qui a explosé la bulle

Timothé Luwawu-Cabarrot, ailier des Nets (Credit : L’équipe)

Timothé Luwawu-Cabarrot, 25 ans, SG/SF, Brooklyn Nets (Stats 2019-2020 : 7,8pts/2,7rbds/0,6pad en 18,1min)

Après deux premières saisons encourageantes à Philadelphie, Timothé a beaucoup voyagé avant de signer un 2-way contract avec les Nets. A l’instar de Doumbouya, Timothé a commencé la saison en G-League avant d’intégrer l’effectif des Nets début décembre. TLC peine à s’imposer mais c’est suffisant pour que ses dirigeants lui proposent un contrat sur plusieurs années. Si la bulle n’a pas plu à tout le monde, l’ailier français des Nets s’y est plutôt bien acclimaté. 14,8pts/4,5rbds à 41,4% à 3pts en 22,7 minutes. Voilà les statistiques de Timothé sur les 8 matchs dans la bulle d’Orlando.

Après un début de carrière plutôt encourageant puis une année 2018-2019 à oublier, Timothé a montré à nouveau ce qu’il pouvait apporter à un effectif. Dans une équipe qui va retrouver Kyrie Irving et Kevin Durant, et qui n’aura que le titre en tête, Timothé devrait, en théorie, voir son temps de jeu diminué. Toutefois, s’il continue sur la lancée de sa fin de saison dernière, il pourrait briguer un rôle intéressant en sortie de banc sur une quinzaine de minute. Quoiqu’il en soit, une saison dans un effectif qui joue le titre, en s’entraînant avec KD et Kyrie? Il y a pire situation pour progresser non?

Un beau duo de jeunes qui ont montré du potentiel intéressant mais qui doivent désormais prouver sur le long-terme. Mais ils ne sont pas les seuls jeunes français aux dents longues dans cette NBA. To be continued

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: