Omnisport Tennis

2021, l’au revoir à Roger ?

Il l’a annoncé il y a quelque jours, Roger Federer ne participera pas à l’Open d’Australie. Un an après ses dernières apparitions sur le circuit, la légende suisse fait encore attendre ses fans aux quatre coins du monde. Le contexte sanitaire restrictif et ses blessures récurrentes au genou n’aident pas à y voir plus clair. Les interrogations au sujet de la fin de carrière de Roger Federer sont donc multiples, et bien malin celui qui pourra y répondre. Ce cas de figure est inédit : Roger a déjà raté un tournoi du Grand Chelem, mais jamais l’Open d’Australie. Comment vivra-t-il 2021 ?

Les années passées, Federer en retrait

Loin d’étonner le monde du tennis, cette nouvelle a tout de même fait réagir. Un Open d’Australie sans Roger Federer, ça a quelque chose en moins. Mais pour être tout à fait honnête, cela fait quelques temps qu’il y a quelque chose en moins. Depuis quelques années maintenant, Roger Federer se gère. A quoi reconnaît-on un sportif expérimenté si ce n’est à la manière qu’il a d’appréhender son état physique et ses capacités sportives ? A bientôt quarante ans, l’idole de toute une génération ne peut plus se montrer lors d’une saison entière, parcourant le globe et les courts en long en large et en travers. Depuis sa victoire finale à l’Open d’Australie en 2018, Roger Federer n’a accédé qu’à une seule finale de Grand Chelem (Wimbledon 2019, défaite face à Novak Djokovic). Même si son élégance et sa maestria n’ont pas disparues, difficile de dire que Roger Federer est encore au niveau des plus grands sur toute une saison…

Roger traîne depuis longtemps maintenant des douleurs au genou, qui l’empêchent de donner sa pleine mesure sur plusieurs mois consécutifs. Ainsi, cela fait plusieurs années qu’il fait l’impasse sur la saison de terre battue. Depuis 2016, il n’est venu qu’une seule fois Porte d’Auteuil, pour une demi-finale en 2019. Il a également manqué deux US Open et une finale ATP. Sur la même période, il tend à s’approcher des 5 Masters 1000 disputés par an. Même s’il est revenu au premier plan en 2017/2018, le dieu vivant de la balle jaune décline. Au cours d’une saison 2020 amputée de plusieurs mois de compétition en raison de la crise sanitaire, il décide de se retirer jusqu’en 2021 pour pouvoir au mieux préparer son retour à la compétition et ainsi s’offrir un dernier baroud d’honneur.

Triomphant sur le gazon londonien en 2017, Roger Federer pourra-t-il rééditer l’exploit? (Photo : Clive Brunskill/Getty Images)

2021 aux contours flous

« Tout ce qui est rare est précieux. » L’adage est connu, et il est logique. La présence de Roger Federer sur un tournoi se fait donc de plus en plus précieuse, et donne un coup de projecteur énorme sur les tournois qui ont la chance d’accueillir le co-recordman de trophées du Grand Chelem (20, il a été égalé par Rafael Nadal en 2020). Le calendrier de la saison 2021 reste encore flou. L’Open d’Australie, auquel Federer a renoncé, a été décalé au mois de février. Il sera précédé d’une version édulcorée de l’ATP Cup. Mais il est difficile de voir au-delà. Le circuit ATP, à l’instar de la société mondiale, reste dépendant aux évolutions des consignes sanitaires propres à chaque pays. Après une saison 2020 interrompue, nul doute que la saison 2021 sera a minima perturbée. Au milieu de tout cela, les joueurs doivent se maintenir en forme et se préparer aux échéances.

« Finalement, Roger n’a pas eu le temps de se préparer aux rigueurs d’un Grand Chelem et il est très déçu de ne pas pouvoir venir à Melbourne en 2021 »

Craig Tiley, Directeur général de la Fédération australienne de tennis

A l’instar de Craig Tiley, les organisateurs des tournois du monde entier se demandent s’ils pourront compter sur la présence du Suisse pour attirer caméras et journalistes du monde entier. C’est notamment le cas de Richard Krajicek, directeur du tournoi de Rotterdam qui continue d’espérer que le report de l’Open d’Australie entraînera un délai supplémentaire pour que la star suisse puisse se présenter sur ses courts début mars. Cela fait maintenant presque un an que l’on n’a plus vu Roger Federer sur un court ; le lieu de son retour sera forcément symbolique.

Peu importe la manière dont il quittera le circuit, Roger Federer ne sera jamais vraiment dans l’ombre (Image : Pinterest)

Vers une retraite en beauté ?

Alors comment Roger Federer peut-il gérer son année 2021 ? En ce qui concerne les tournois du Grand Chelem, on peut d’ores et déjà en écarter un, le premier : l’Open d’Australie. Le second, Roland-Garros est en suspens. Depuis quelques années, la saison de terre battue de l’ex numéro 1 mondial est passée sous le tapis. Voudra-t-il faire ses adieux au public des Internationaux de France ? La foule, de son côté, le réclame. Pour ce qui est de Wimbledon, il y a fort à parier que c’est sur ce tournoi que Federer a jeté son dévolu. L’histoire d’amour qui lie le Suisse et le tournoi britannique n’est plus à démontrer ; facile donc d’imaginer qu’il voudra y conquérir un neuvième titre. L’US Open pourra-t-il être la conclusion de cette potentielle dernière année de compétition ? Ou alors, y a-t-il un autre objectif que Roger Federer peut convoiter ?

Cet été, les Jeux Olympiques de Tokyo réuniront les meilleurs athlètes de (presque) toutes les disciplines. Alors qu’il compte « seulement » à son palmarès une médaille d’argent en simple et une médaille d’or en double, Roger Federer voudra-t-il prendre sa retraite sur une médaille olympique, du plus beau des métaux ? Nul doute qu’il en a fait l’un de ses objectifs. Lui qui s’est distingué tout au long de sa carrière par l’obtention de tous les trophées possibles et imaginables aura a coeur de terminer sur une note positive, l’une des plus belles. Affirmer avec certitude que Roger Federer mettra un terme à sa carrière à l’issue de la saison 2021 peut paraître déraisonnable pour certains. Lui-même a-t-il peut-être envie de poursuivre sa longue et magnifique épopée jusqu’en 2022, mais les saisons passées et le contexte actuel n’aident pas à envisager un futur aussi faste que cela.

L’un des plus grands sportifs de sa discipline pour les uns, le meilleur de tous le temps pour les autres, à coup sûr une légende vivante de l’Histoire du sport, Roger Federer a fait admirer ses talents et sa grâce aux yeux du monde entier pendant plus de vingts ans. Toutes les bonnes choses ont une fin direz-vous, mais l’on aimerait que certaines soient éternelles. Lorsque Roger Federer a laissé entendre qu’il pourrait potentiellement se retirer à l’issue de la saison 2020, sans faire ses adieux sur les courts, c’est toute la planète sport qui a pensé « Non Roger, pas comme ça ». L’invincible reviendra-t-il sur le devant de la scène ? S’effacera-t-il discrètement ? Ravira-t-il l’or olympique pour s’éclipser avec tous les honneurs qu’il mérite ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :