NHL Sport US

CMJ 2021 – Bilan de la phase de groupes & projections pour les quarts !

Le mondial junior de hockey a choisi ses quarts de finalistes après une phase de poule très intéressante ! Chaque équipe a disputé 4 matchs et nous connaissons donc les huit nations qui joueront les quart de finale de la compétition à partir de demain, samedi 02 janvier ! Avant de nous concentrer sur les projections de ces quatre rencontres, regardons les faits (et les joueurs) qui ont marqué cette première semaine de compétition ! Et surtout, analysons les quarts de finales !

CLASSEMENTS

Source : IIHF

Le Canada s’est assuré la première place du Groupe A après une victoire convaincante (4-1) sur la Finlande et reste la seule nation invaincue dans le tournoi. L’Allemagne et la Slovaquie parviennent à se hisser en quart de finale aux dépends de la Suisse. Dans l’autre groupe, ce sont les Etats-Unis qui remportent la première place après une victoire lors du dernier match contre la Suède qui termine à la troisième place. La Russie, elle aussi triomphante de la Suède, s’octroie la seconde place du Groupe B. La dernière place qualificative revient à la République Tchèque qui s’impose lors de la dernière journée contre l’Autriche. D’ordinaire, les derniers de chaque groupe doivent s’opposer dans une rencontre qui détermine qui sera reléguer en Division I. Avec la pandémie, le tour de reléguation est annulé cette année.

LA RENCONTRE MARQUANTE

La Russie met fin au record historique de la Suède

RUSSIE 4-3 (OT) SUÈDE
54. C’est le nombre de rencontres consécutives remportées par la Suède en phase de groupes des derniers mondiaux junior de hockey sur glace. Une série record qui s’étendait depuis 2006 pour les Suèdois. Dans le cadre de la troisième journée du CMJ, la Russie a mis fin à cette incroyable séquence grâce à un but en prolongation de Marat Khusnutdinov. C’est le Russe, Egor Afanasyev qui ouvre le score avant qu’Arvid Costmar n’égalise pour la Suède. Rodion Amirov redonne l’avantage à la Russie avant la fin de la première période. Le très en vue Alexander Holtz égalise en seconde avant que les attaquants Kirill Kirasanov (RUS) et Noel Gunler (SUE) n’échangent des buts dans le troisième tiers. La Suède a éprouvé de grandes difficultés à convertir ses avantages numériques, n’inscrivant qu’un seul but sur cinq occasions. A l’inverse, les Russes ont été en réussite, convertissant 3 occassions sur 4, dont la dernière en prolongation après une pénalité accordée au suédois Costmar. Un élément qu’il faudra surveiller du côté des deux équipes dans le reste de la compétition.

Source : Tri-City News

LES TROIS ÉTOILES DE LA PHASE DE GROUPES

⭐ Trevor Zegras 🇺🇸

C’est l’un des noms qui revient le plus dans les bouches des observateurs du CMJ 2021. Le 9ème choix des Ducks d’Anaheim en 2019 est en train d’écraser le tournoi. En 4 matchs, Zegras a inscrit 6 buts et se retrouve en tête des buteurs de la compétition. Il ajoute également 7 assistances pour mener tous les joueurs au point (13). Terriblement efficace, Zegras a montré une réelle progression dans la finition par rapport au mondial précédent. En République Tchéque l’année dernière, il avait terminé au premier rang des passeurs (9) mais n’avait pas trouvé le chemin du filet sur 9 tirs au but. A Edmonton, Zegras a converti 6 de ses 15 tirs. Bien qu’il n’ai pas pu éviter la défaite des siens contre la Russie au premier match, Zegras a réalisé une performance très remarquée dans le dernier match des Etats-Unis contre la Suède avec 3 points, pour ravir la première place du groupe B. Aux côtés des deux espoirs des Kings, Arthur Kaliyev et Alex Turcotte, Trevor Zegras est sans aucun doute l’homme de cette phase de groupes.

Source : Twitter – Dylan Griffing

⭐⭐ Tim Stützle & John-Jason Peterka 🇩🇪

Depuis l’instauration du format actuel du Mondial Junior de hockey en 1996, c’est la première fois que l’Allemagne atteind les quarts de finales de la compétition. Il serait injuste de ne pas désigner le duo Stützle/Peterka comme le principal responsable de cette réussite. Le 3ème choix du repêchage 2020 des Senateurs d’Ottawa cumule 10 points dont 5 buts, alors que son compatriote, 34ème choix des Sabres cette année, affiche lui aussi 10 points dont 4 buts. Stützle est vraiment un joueur incroyable, créateur pour lui et pour les autres alors que Peterka est très poyvalant, agressif et redoutable devant les filets. Respectivement, ils ont passé 25:56 et 25:31 sur la glace pour être impliqués sur 10 des 14 buts de la sélection allemande. Un énorme temps de jeu, justifié par leurs exploits. Leur tournoi a débuté par deux défaites logiques contre la Finlande (5-3) et le Canada (16-2) avant de prendre le chemin d’une belle aventure. Une victoire contre la Slovaquie en prolongation où Stützle a inscrit 2 buts a donné de l’espoir à l’Allemagne. Dans l’ultime rencontre pour la dernière place qualificative contre la Suisse, le duo a été exceptionnel : ils ont inscrit les 5 buts de leur équipe (3 pour Peterka et 2 pour Stützle) en plus des 5 passes cumulées pour l’emporter 5-4 et qualifier l’Allemagne.

Source : Jason Franson

⭐⭐⭐ Dylan Cozens 🇨🇦

Dans la démonstration canadienne depuis le début du tournoi, il est difficile de sortir un nom du lot. Pourtant, le 7ème choix des Sabres au repêchage 2019 est peut-être celui qui se distinge le plus et ce, pas exclusivement pour sa production statistique. Dylan Cozens est a égalité avec Trevor Zegras au chapitre des buts inscrits, avec 6 unités. Derrière l’Américain, Cozens est le deuxième meilleur pointeur du tournoi avec 11 points cumulés. Auteur de 3 buts et 3 passes contre l’Allemagne dans cette victoire outrancière 16-2, le joueur de 19 ans a fait le plein de confiance. Au dernier tournoi, Cozens avait inscrit 9 points dont 2 buts, mais cette année on voit qu’il a gagné en maturité. En l’absence de Kirby Dach, le capitaine blessé de la sélection, Dylan Conzens s’est rapidement imposé comme la voix du vestiaire de part sa qualité de seconde année. Partageant le capitanat avec le défenseur Bowen Byram, Cozens montre l’exemple sur et en dehors de la glace. Dans le sommet du groupe A contre la Finlande, Cozens a pris ses responsabilités en inscrivant 2 buts dans la victoire des siens. Une belle progression qui peut faire frissonner les partisans de Buffalo.

Source : Guelph Today

LES QUARTS DE FINALES

Source : IIHF

➡️ 🇷🇺 Russie vs. Allemagne 🇩🇪
Avec sa victoire 5-3 contre Team USA lors de la première journée, la Russie a confirmé son statut de favorite du groupe B et de prétendante à la médaille d’or. Mais la défaite surprise 0-2 contre la République Tchéque a semet le doute chez les Russes qui ont remis en jeu leur première place du groupe. La victoire historique contre la Suède a de quoi rassurer, mais attention à cette équipe allemande qui possède une première ligne de feu. L’Allemage a inscrit 8 de ses 14 buts en supériorité numérique mais la Russie possède la deuxième meilleure défense du tournoi en désavantage. Si Askarov parvient à remporter son duel contre le duo Stützle/Peterka, la Russie devrait s’en tirer surtout si gardien allemand continu son triste tournoi.
Prédiction du CCS : Russie.

➡️ 🇫🇮 Finlande vs. Suède 🇸🇪
C’est LA grosse affiche de ces quarts de finales ! Et évidemment la plus indécise. La Suède a perdu ses deux derniers matchs de la phase de groupe pour échouer à la 3ème place et se retrouve désormais face une grosse nation, prétendante à la victoire finale : la Finlande. Avec un taux de conversion de 38,46% en avantage numérique (2ème) et un penalty kill de 86,67% (3ème), les unités spéciales sont clairement la force de la sélection finlandaise. Sur le papier la Finlande semble avoir l’avantage mais la Suède est la deuxième équipe du tournoi en termes de pénalité accordée avec un temps moyen de punition de 5:30 par match. Si les gardiens suédois maintiennent leur rythme et que la défense continue son travail, la Suède peut espérer accrocher une place en demie. Le duo de vedette finlandaise Niemela/Lundell peut aussi faire la différence. Un match à 50/50.
Prédiction du CCS : Suède.

➡️ 🇨🇦 Canada vs. République Tcèque 🇨🇿
Cette deuxième partie de tableau semble beaucoup moins disputée. Le Canada écrase la concurrence depuis le début de la compétition avec seulement 4 buts encaissés (1er) et 33 inscrits (1er), pour un taux de réussite au tir de 20,75% (1er). Le Canada aborde cette rencontre comme le grand favori évidemment. Attention tout de même à cette équipe tchèque qui a surpris la Russie en l’emportant 2-0. Il faudra surveiller l’espoir des Canadiens de Montréal, Jan Myzak (2 buts) et son compatriote, Martin Lang (3 buts), principales armes offensives de la sélection. Attention à ne pas trop avoir la tête au tour d’après pour les Canadiens.
Prédiction du CCS : Canada.

➡️ 🇺🇸 Etats-Unis vs. Slovaquie 🇸🇰
Comme les Canadiens contre la Répubique Tchéque, pas de gros ennuis en perspectives pour Team USA. Mais, là aussi, attention à l’excès de confiance. La Slovaquie n’a encaissé que 13 buts dans le tournoi et peut compter sur le gardien Simon Latkoczy pour poursuivre sa belle performance. En revanche, difficile d’identifier une rélle menace offensive même si Mikal Mrazik et ses deux buts peuvent être une arme efficace. Sur le papier, pas grandes craintes pour Team USA.
Prédiction du CCS : Etats-Unis.

Des noms sont déjà à retenir en attendant qu’ils confirment lors de la phase à éliminations directes qui peut, comme lors de chaque édition, nous réserver un grand nombres de surprises. Rendez-vous demain pour voir le nom des vainqueurs !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :