NHL Sport US

Course au repêchage dans la centrale: Chicago, Floride, Detroit

La division centrale est peut-être la moins serrée dans la ligue avec des équipes aux objectifs différents. Aujourd’hui, on vous propose d’aborder trois franchises qui vont se concentrer sur les repêchages et le développement des jeunes joueurs pour préparer l’avenir. L’objectif ne sera clairement pas les séries à moins que ces franchises bénéficient de circonstances favorables. Néanmoins une qualification pour les séries ne ferait que retarder l’inévitable pour les BlackHawks et les Panthers: la reconstruction. Pour les Red Wings, une qualification pour les séries serait inespérée mais avant d’imaginer ce scénario, il leur faudra essayer de montrer de meilleures choses que les dernières saisons. Tous ces scénarios sont difficiles à imaginer et il est fort probable de retrouver ces équipes dans le top 10 des prochains repêchages. 

Chicago ou la fin d’un cycle glorieux

Les Hawks n’ont jamais clairement admis l’idée de reconstruire. Ils ont même fait le contraire en persévérant avec l’effectif actuel. Malheureusement les résultats n’ont pas suivi. L’effectif est vieillissant et se reposer sur Kane et Toews pour espérer quelque chose devient inutile. Et la direction de l’équipe semble avoir compris le sort fataliste qui attendait Chicago dans les prochaines années: la reconstruction. Dans un communiqué du 20 octobre 2020, la franchise a officiellement déclaré être en reconstruction. Cette déclaration est venue à la suite de plusieurs incompréhensions dans la gestion de l’effectif de la part de la direction: 

« Nous sommes déterminés à développer des jeunes joueurs et reconstruire notre effectif »

Les choses sont désormais claires dans la tête de la direction: les jeunes vont être la priorité cette saison. L’intersaison a traduit leurs paroles avec le départ de plusieurs cadres comme Brandon Saad dans le Colorado, Olli Maatta en Californie chez les Kings en échange de jeunes joueurs comme Nikita Zadorov ou Brad Morrison. Un autre départ a été difficile à encaisser pour les fans de la franchise: celui de Corey Crawford. Il quitte la franchise qui l’avait repêchée en 2003 à la 52ème position, jouant un rôle important lors des victoires en 2013 et 2015. La fin de son parcours avec les Hawks aura été plus compliqué avec de nombreuses blessures et des commotions cérébrales à répétition. Néanmoins ces dernières saisons n’effaceront pas tout ce qu’il a fait pour cette franchise qui était prête à le prolonger pour une saison et 3,5 millions de dollars selon The Athletic. Mais le joueur aura préféré un contrat plus long avec les Devils. Un crève-coeur pour les fans qui comprennent que l’équipe magique des dix dernières années vit ses derniers instants avant de laisser place à une nouvelle génération. 

Une jeunesse déjà présente 

En effet les Hawks ne partent pas de rien. Les mauvais résultats des dernières saisons leur ont permis d’acquérir de jeunes joueurs lors des repêchages. Le plus attendu de tous est probablement Kirby Dach. Le joueur originaire de l’Alberta sort de sa première saison dans la NHL. Avec de bonnes prestations tout au long de l’année, il finit la saison avec 23 points inscrits dont 8 buts. Mais il a confirmé son talent lors des séries avec 6 points inscrits en 9 matchs permettant à son équipe de passer le tournoi de qualification et ainsi se qualifier pour les séries pour la première fois depuis la saison 2016/2017. Malheureusement pour les Hawks, Kirby Dach aura du mal à confirmer son talent cette année. En effet, le centre canadien s’est blessé avant le début des championnats du monde junior où il devait être le capitaine du Canada. Le diagnostic est sans appel, fracture du poignet et 4 à 5 mois d’indisponibilité. Il est fort probable qu’avec cette saison raccourcie, les Hawks ne prennent pas de risque avec le joueur. Ils laisseront probablement le joueur récupérer totalement de son poignet et patienteront la saison prochaine pour commencer à lui donner les clés de la franchise. Il est probablement celui qui incarne les Hawks de demain. 

Le futur de la franchise de Chicago ne se résume pas seulement à Kirby Dach. D’autres jeunes joueurs seront particulièrement à suivre cette saison. Certains commencent à avoir de l’expérience  dans la ligue comme le jeune ailier américain, Alex DeBrincat. Repêché en 2016 à la 39ème position par la franchise de l’Illinois, il a montré de très belles choses depuis son arrivée. C’est tout simple, depuis son entrée dans la ligue, il a inscrit 155 points dont 87 buts. Il s’est affirmé comme un vrai danger lorsqu’il est en position de tirs. Lors de sa première saison, il avait inscrit 28 buts mais le plus impressionnant a été lors de sa deuxième saison avec 41 buts inscrits. Alors qu’il n’a que 21 ans, il est parvenu à finir 7ème meilleur buteur de la ligue à égalité avec des joueurs comme McDavid, MacKinnon, Kucherov ou encore Brayden Point. Autant dire qu’il est entouré des meilleurs joueurs de la ligue dans ce classement. Son efficacité devant la cage adverse a fait de lui la deuxième arme offensive de l’équipe derrière Kane. Celle-ci aura été impressionnante avec 18,6% de tirs marqués.Pour en terminer avec ses incroyables statistiques, il faut signaler que le joueur a déjà inscrit 4 triplés dans sa carrière lors de ses deux premières saisons dont 3 lors de sa première saison, égalant Tony Granato en 1988/1989 pour le plus de triplé sur une saison par un joueur américain lors de sa première saison.

 NHL.com

Sa dernière saison a été plus compliquée avec 45 points inscrits dont 18 buts. Son pourcentage aux tirs a considérablement baissé avec seulement 8,7% de tirs marqués. Une statistique en forte baisse mais à l’image des BlackHawks, il s’est réveillé durant les séries avec 6 points dont 2 buts. Il s’installe comme l’avenir des ailes de la franchise et de la première ligne des Hawks. La direction lui fait confiance puisqu’elle l’a prolongé le 3 octobre 2019 pour 3 ans et 19,2 millions de dollars. Un gros contrat pour un jeune joueur, montrant l’intérêt que lui porte la franchise de Chicago.

A côté de lui, on retrouve Dominik Kubalik. L’ailier tchèque est arrivé en janvier 2019 à Chicago lorsque les Hawks ont acquis ses droits auprès des Kings en échange d’un cinquième tour des repêchages 2019. Un choix judicieux pour la franchise de Chicago qui l’a signé avant le début de la saison 2019/2020 pour 2 ans et 7,4 millions de dollars. Pour sa première saison dans la ligue, il a impressionné avec 46 points inscrits dont 30 buts. A l’instar de son coéquipier DeBrincat, il se montre très dangereux lorsqu’il est en position de tir avec un pourcentage d’efficacité de 19,1%. Ses séries ont été impressionnantes avec 8 points inscrits dont 4 buts et une efficacité toujours aussi régulière devant les filets avec 19% de tirs marqués. Il aura été un grand artisan de la qualification des Hawks pour les séries avec 5 points inscrits contre Edmonton lors du premier match dont deux buts qui ont définitivement mis les Hawks à l’abri d’un retour des Oilers. Il a réédité l’exploit lors du match 4 avec un nouveau but victorieux qui vient qualifier les Hawks pour des séries inespérées.

Avec ces deux joueurs, les Hawks ont l’avenir assuré sur les ailes. Enfin pour compléter cette jeunesse offensive, on peut rajouter Dylan Strome. Présent dans l’effectif depuis deux saisons après un début de carrière dans l’Arizona, il s’est imposé comme un élément en puissance sur la troisième ligne de la franchise de Chicago. Auteur de 38 points dont 12 buts la saison passée, il pourrait avoir un plus grand rôle cette saison avec les blessures de Dach et l’absence de Toews pour le début de saison. Mais pour l’instant son avenir à Chicago est en suspens. En effet, Stan Bowman et son agent ne se sont pas encore mis d’accord sur une prolongation. Le directeur général s’est exprimé récemment lors de l’émission BlackHawks Talk Podcast sur NBC Sports Chicago: 

« Nous sommes toujours en train de négocier. Je n’ai pas vraiment plus de nouvelles informations à part que nous ne sommes pas encore parvenus à un accord avec l’agent. A ce stade, je ne peux pas vraiment le prédire. Nous espérons pouvoir faire quelque chose et il sera au camp ( … ) nous verrons comment cela se déroulera dans les prochains jours ». 

Stan Bowman

Une situation surprenante pour la franchise de Chicago qui hésite probablement à donner un long contrat à Strome. Pourtant l’équipe va devoir trouver une solution. En effet les absences de Toews et Dach vont laisser de la place au centre et Strome a montré qu’il était talentueux et capable de gérer l’attaque des Hawks. Nul doute que les parties devraient quand même trouver un accord avant le début de la saison. 

Mais les Hawks n’ont pas seulement du talent en attaque. Ils en ont aussi en défense avec Adam Boqvist. Repêché lors du premier tour en 2018 à la huitième position, il incarne le futur de la défense de Chicago. Très a l’aise offensivement avec 60 points inscrits en 54 matchs avec les London Knights en OHL lors de la saison 2018/2019, il a la chance d’évoluer avec Duncan Keith. Ce choix de le mettre avec Duncan Keith a pour objectif de l’aider à s’améliorer au niveau défensif. Il a montré de belles choses lors de sa première saison en NHL avec 13 points inscrits dont 4 buts. Il devrait avoir un rôle prépondérant en défense la saison prochaine. 

Les jeunes sont en place à Chicago mais la question que tout le monde se pose: Quel avenir pour les vétérans? 

Des vétérans formateurs

Les Hawks se sont séparé de plusieurs vétérans à l’intersaison pour faire de la place à la nouvelle génération. Mais certains historiques sont toujours présents dans les rangs de la franchise. On pense logiquement à Patrick Kane, Jonathan Toews, Duncan Keith et Brent Seabrook. Le premier devrait continuer à mener l’attaque des Hawks comme il le fait depuis plusieurs saisons. Son association avec Debrincat devrait rendre la première ligne très dangereuse sur les ailes. Pour le capitaine Toews, rien n’est sur pour l’instant. En effet, le joueur et la franchise ont annoncé qu’il raterait le début de la saison en raison d’une maladie. Le joueur a déclaré dans un communiqué: 

«Lors de la saison morte, j’ai éprouvé des symptômes qui m’ont laissé une sensation d’épuisement et de léthargie. Je travaille avec des médecins pour mieux comprendre mon état»

Toews

Une triste nouvelle pour la franchise et les fans qui devront faire sans leur capitaine. Un manque important tant sur la glace qu’en dehors. Il avait été un des joueurs importants de la franchise au retour de la saison en août dernier, terminant avec 9 points en 9 matchs. Il aura été le meilleur marqueur de son équipe avec 5 buts et le meilleur pointeur à égalité avec Kane. Outre sa production offensive, il est un véritable leader dans le vestiaire et aurait pu être un guide pour les jeunes joueurs de la franchise. Il faut espérer que sa santé s’améliore pour le revoir rapidement sur la glace. Pour Duncan Keith, son rôle se résumera principalement à accompagner Boqvist dans son apprentissage dans la grande ligue. En l’absence de Toews, il devrait s’imposer comme le leader du vestiaire. Malgré ses 36 ans, il reste un élément essentiel à la franchise sur le plan offensif avec 27 points dont 3 buts inscrits la saison dernière mais aussi sur le plan défensif avec 117 tirs bloqués et 26 mises en échec. Des performances en baisse par rapport à ce qu’il a pu montrer dans le passé mais cela reste très important pour la franchise. Enfin Brent Seabrook devrait lui aussi revenir sur le second duo après une saison compliquée après trois opérations. Il a déclaré récemment à TheAthletic:

« Je suis excité pour le camp d’entraînement. Je suis excité par l’opportunité de revenir ici et de montrer à tout le monde ce que j’ai. Je n’ai pas fini de jouer au hockey. J’ai 35 ans dans le monde du sport mais je ne me sens pas vieux, je me sens encore jeune ».

Brent Seabrook

Des déclarations montrant l’envie du défenseur des Hawks de retrouver les patinoires et tenter de terminer au mieux sa carrière à Chicago.Derrière eux, on retrouve des joueurs comme Carl Soderberg, arrivé durant l’intersaison en tant que joueur automne ou encore Calvin de Haan et Connor Murphy qui évolueront sur les deuxième et troisième duo. Malgré les critiques de Toews concernant la reconstruction, Jeremy Colliton a rappelé qu’il comptait sur les vétérans cette saison dans le Chicago Tribune:

« Ils doivent aider. Ils ont leur rôle à jouer en aidant les jeunes et en montrant l’exemple avec leurs agissements sur la glace et à l’extérieur. Ça permettra d’accélérer le processus et, en fin de compte, ça va être bon pour eux aussi. Ce qui devrait les enthousiasmer, c’est de redevenir une équipe d’élite. C’est ce vers quoi nous travaillons. C’est ce à quoi je m’attends d’eux. De mettre tout ce qu’ils ont pour nous permettre d’y arriver le plus rapidement possible ».

Jeremy Colliton

Les vétérans devront entourer les jeunes dans leur apprentissage de la grande ligue. Mais resteront-ils jusqu’au bout? Il est certain que les Hawks tenteront d’échanger quelques contrats comme ceux de Murphy et De Haan, ces derniers pouvant intéresser certaines équipes. Les deux défenseurs pourraient être échangés en échange de tour pour les repêchages ou de jeunes joueurs, les Hawks ayant montré qu’ils étaient capables de trouver des jeunes joueurs talentueux comme Strome ou Kubalik. La crise sanitaire ne devrait pas aider les Hawks à faire des mouvements mais il est intéressant de voir comment ils se comportement en cas d’offres de plusieurs franchises. Mais pour les joueurs comme Toews et Kane, il est peu probable de les voir partir tant ils sont les derniers symboles de cette génération dorée des Hawks. Pour Duncan Keith et Brent Seabrook, les contrats risquent de décourager les prétendants, le premier ayant encore 3 ans de contrat et 5,338 millions de dollars par an tandis que second est lié à la franchise de Chicago jusqu’en 2024 avec un salaire de 6,875 millions de dollars par an. 

Il faudra voir aussi comment Collin Delia et Malcolm Subban se comportement dans les filets des Hawks. Avec les départs de Robin Lehner lors de la date limite des transferts et de Corey Crawford à l’intersaison, les Hawks ont perdu leurs deux principaux gardiens. Pour l’instant aucune décision n’a été prise pour décider du gardien titulaire, laissant penser à une cohabitation entre les deux. 

Les Hawks sont en reconstruction mais les jeunes joueurs ont déjà frappé à la porte. Ils ne seront pas contre ajouter un nouveau talent à cette équipe lors des prochains repêchages, la raison pour laquelle les Hawks ne devraient pas se mêler à la bataille pour les séries. Déjà l’effectif le plus jeunes lors des dernières séries, les Hawks devraient encore chercher à transférer certains joueurs pour amener encore de jeunes joueurs. La saison s’annonce compliquée pour les fans des Hawks avec les absences de Toews et Dach mais Kane devrait donner le meilleur de lui-même de quoi donner un peu d’espoir aux fans de la franchise de Chicago. 

Les Panthers, une déception encore présente 

Des difficultés défensives

La seconde franchise floridienne ne connaît pas la même réussite que son voisin le Lightning. Pourtant l’équipe avait des ambitions pour cette saison avec l’arrivée d’un des meilleurs gardiens de la ligue: Sergei Bobrovsky. Il est arrivé pour remplacer Roberto Luongo qui a décidé de prendre sa retraite. Pourtant sa saison n’a pas été celle escomptée. Il a probablement réalisé sa pire saison depuis ses débuts chez les Flyers lors de la saison 2010/2011. Il termine celle-ci avec 90% de sauvetages, 3,23 buts alloués en moyenne et 1 seul blanchissage. Son tournoi de qualification n’aura guère été plus convaincant avec 90,1% de sauvetages, 3,07 buts alloués en moyenne et aucun blanchissage. Une saison décevante pour un joueur arrivé pour régler les problèmes dans les filets Floridiens avec à la clé un contrant de 7 ans et 70 millions de dollars. Encore pire, les Panthers font partie des pires défenses de la ligue avec 228 buts concédés. Derrière eux, on retrouve seulement les Devils, les Senators et les Red Wings. Un classement peu flatteur quand on sait les saisons vécues par les trois équipes précitées.

PHOTO AFP

Mais Bobrovsky n’est pas le seul responsable de cette situation. En effet les duos devant lui n’ont pas été la hauteur. Pourtant l’équipe possède des défenseurs de haut niveau avec Aaron Ekblad et Keith Yandle qui occupent le premier et le deuxième duo des Panthers. Ils ont réalisé une bonne saison avec 86 points en cumulés dont 10 buts, 135 tirs bloqués et 62 revirements provoqués. Des statistiques intéressantes, n’empêchant pas les attaquants adverses de faire travailler Bobrovsky. Cette année, ils seront accompagnés de MacKenzi Weegar et Markus Nutivaara arrivé en provenance des Blues Jackets pour remplacer Joshua Brown parti du côté des Senators. Ces difficultés défensives ont probablement entériné les espoirs de qualification pour les Panthers. Enfin on peut finir avec Anthon Stralman qui devra élever son niveau sur le troisième duo. 

Une attaque décimée par les départs

Contrairement à la défense, l’attaque a répondu aux attentes. La franchise floridienne possédait quatre joueurs de haut niveau avec Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov, Mike Hoffman et Evgeni Dadonov. Quatre joueurs menant l’attaque de la franchise d’une main de maître. Ils ont tous les quatre dépassé les 20 buts et les 45 points cette saison. Ils auront confirmé leur saison précédente à commencer par Jonathan Huberdeau qui termine meilleur pointeur de la franchise avec 78 points inscrits dont 23 buts en 69 matchs. Sans l’arrêt de la saison, il aurait probablement battu son record de 92 points, établi lors de la saison 2018/2019. Son capitaine Barkov aura été moins présent sur le front de l’attaque avec seulement 62 points inscrits dont 20 buts, des statistiques en baisse par rapport à sa saison précédente avec 35 buts et 96 points. Néanmoins, il aura apporté plus que des statistiques à son équipe avec son rôle de leader primordial dans le vestiaire. Sur les quatre, ils sont les deux seuls à poursuivre l’aventure du côté de la Floride.

AP Photo/Wilfredo Lee

En effet Mike Hoffman et Evgenii Dadonov,  les deux meilleurs buteurs de la saison prétendante avec 29 et 25 buts inscrits, sont partis à l’intersaison. Le premier a longtemps été sans équipe mais il a finalement trouvé un point de chute chez les Blues de Saint-Louis. Le second a quitté la Floride pour des contrées plus froides en allant du côté des Senators où il a signé pour 3 ans et 25 millions de dollars. 

Des départs difficiles pour la franchise qui a dû tenter de trouver des alternatives sur le marché. Ainsi Bill Zito, nouveau directeur général de la franchise, a signé Alexander Wennberg. Un joueur qu’il connaît bien puisqu’ils se sont côtoyés chez les Blues Jackets, franchise que Bill Zito a quittée pour un rôle plus important chez les Panthers. Joueur très talentueux, il a signé pour 1 an et 2,250 millions de dollars. Il vient renforcer le poste de centre dans la franchise floridienne pour évoluer sur le deuxième trio. Son intégration au sein du vestiaire ne devrait pas être compliquée, un noyau d’ancien Blues Jackets étant présent avec Bobrovsky et Nutivaara sans oublier le directeur général Zito. Pour l’accompagner sur le deuxième trio, il aura probablement Hornqvist, arrivé à l’intersaison de Pittsburgh en échange de Michael Matheson et Colton Sceviour. Il viendra apporter son expérience à cet effectif pour aider Wennberg à progresser pour devenir le troisième attaquant de cette équipe dans le futur.

D’autres joueurs sont venus renforcer cette équipe avec Anthony Duclair, Carter Verhaeghe et Vinnie Hinostroza qui viendront renforcer le troisième et le quatrième trio des Panthers. Il ne faudra pas oublier Brett Connolly, Frank Vatrano et Noel Acciari qui apporteront de la profondeur à l’effectif. Ils ont terminé la saison dernière avec au moins 15 buts et 25 points inscrits. Le remplacement de Hoffman et Dadonov ne sera pas facile mais la direction a réussi à limiter la casse avec l’arrivée de jeunes joueurs pour apporter de la profondeur et de l’expérience avec Hornqvist. Des joueurs qui devront faire aussi bien que l’année dernière avec 231 buts inscrits pour les Panthers, terminant septième meilleure attaque de la ligue. 

Les Panthers ont un effectif bien garni mais qui risque d’être trop limité en défense pour permettre à la franchise floridienne de jouer les premiers rôles dans la division centrale. Elle sera probablement au-dessus des BlackHawks et des Red Wings avec un effectif talentueux mais tous les chamboulements dans l’effectif vont freiner les prétentions de la franchise par rapport à d’autres concurrents. Il faudra une autre défense et un Bobrovsky au niveau pour espérer faire mieux qu’une sixième place dans cette division. Tout reste possible avec Joel Quenneville mais il faudra qu’il parvienne à créer une véritable coordination entre ses joueurs malgré les changements. L’équipe avait montré ses limites la saison passée avec pourtant un quatuor offensif impressionnant. De ce quatuor, il ne reste plus qu’un duo laissant peu imaginable une qualification pour les séries. 

Les Red Wings: poursuivre la reconstruction 

Une saison 2018/2019 cauchemardesque

La franchise de Motor City est en grande difficulté depuis plusieurs saisons. Après avoir fait preuve d’une grande régularité avec une qualification pour les séries en permanence de la saison 1990/1991 à celle de 2015/2016, celle de 2004/2005 étant l’exception avec l’annulation de la saison. Sur cette période, 4 Stanley Cup auront été emportées par les Red Wings. Depuis leur dernière qualification, les Red Wings n’auront pas retrouvé les séries. Les saisons décevantes s’enchainent pour la franchise de Detroit. La saison 2019/2020 aura été encore plus pénible pour les fans avec seulement 17 victoires en 71 matchs, plus mauvais bilan de la ligue avec 39 points et loin derrière les Senators et leurs 62 points. La franchise a été la plus mauvaise attaque de la ligue avec 145 buts inscrits mais aussi la pire défense avec 267 buts concédés.

La franchise est en pleine reconstruction et va probablement la poursuivre cette saison pour aller récupérer le premier choix des prochains repêchages. Elle arrive cette saison avec aucune ambition et cherchera à faire progresser ses jeunes joueurs. Elle utilisera la place qui lui reste dans sa masse salariale pour amortir des gros contrats en échange de tours pour les repêchages comme elle l’a fait avec les Rangers en récupérant Marc Staal et un second tour 2021. Au cours de la dernière saison, les Red Wings ont cherché à monnayer leurs joueurs en échange de tours pour les repêchages. Ainsi Steve Yzerman a échangé Andreas Athanasiou et Mike Green en échange de plusieurs seconds tours. Il est fort probable qu’il refasse la même chose cette année pour faire progresser les jeunes joueurs de Détroit en leur donnant plus de responsabilité.

Une attaque en développement

Cette année, ils pourront déjà s’appuyer en attaque sur des joueurs comme Dylan Larkin et Tyler Bertuzzi qui devraient en être les leaders. Ils ont terminé meilleur pointeur de la franchise la saison précédente avec 53 et 48 points. Des statistiques faibles pour les meilleurs pointeurs d’une équipe mais il reste des joueurs capables de faire la différence s’ils sont bien entourés. La saison prochaine, ils devront augmenter leur production offensive pour montrer à Yzerman qu’ils peuvent incarner le futur de la franchise.  Pour l’instant il semble avoir sa confiance. Ainsi Tyler Bertuzzi a prolongé à l’intersaison pour un an et 3,5 millions d’euros à la suite d’un arbitrage. Pour montrer la confiance qu’il a en Larkin, Yzerman pourrait être tenté de le nommer capitaine. Il succéderait à Henrik Zetterberg, retraité depuis 2018. Un autre joueur complète ce duo: Anthony Mantha qui a prolongé à l’intersaison pour 4 ans et 22,8 millions d’euros. Il a réalisé une bonne saison malgré une blessure subit après un choc avec Jake Muzzin, l’écartant deux mois des patinoires. Il n’aura effectué qu’un petit retour en février avant l’interruption définitive de la saison pour la franchise de Détroit. En 43 matchs, il aura inscrit 38 points dont 16 buts. Des bonnes performances qu’il devra confirmer sur une saison entière. Les Red Wings possèdent un jeune premier trio capable de marqueur de nombreux buts.

The Canadian Press

Pour compenser la jeunesse sur la première ligne, les Red Wings sont allés chercher des  joueurs d’expérience comme Vladislav Namestnikov et Bobby Ryan qui ont signé pour 2 et 1 saison. Ils pourront aider certains jeunes à se développer  comme Michael Rasmussen et Filip Zadinan, rappelés d’Europe par les Red Wings et qui devraient être présents pour le camp d’entraînement. Après plusieurs expériences en AHL et en Europe, ils pourraient s’installer définitivement dans l’effectif de Détroit cette saison. 

Une défense revancharde

En défense, le constat est le même. La franchise a besoin de montrer de bonnes choses après une saison catastrophique dans ce secteur. Dans ce domaine, la franchise des Red Wings a moins de jeunes déjà prêt pour assurer l’avenir. Pour renforcer cette défense, la franchise de Détroit a acquis Marc Staal en provenance des Rangers et Troy Stecher qui a signé un contrat de deux saisons et 3,4 millions de dollars. Des joueurs qui vont devoir remplacer Mike Green, transféré durant la saison dernière chez les Oilers. Jeff Blashill espère voir sa défense se réveiller cette année pour éviter la débâcle vécue lors de la saison précédente. 

«Nous avons ajouté beaucoup de gars, de bons joueurs. Je crois que les gars, surtout en défense, devront se prouver en jouant du hockey solide. Les meilleurs défenseurs sont ceux qui arrivent à faire beaucoup de jeux sans faire d’erreurs.»

Jeff Blashill

La défense pourra compter sur le retour de Danny DeKeyser, absent des patinoires depuis octobre 2019 pour soigner une blessure au dos. Il lui faudra probablement un peu de temps pour se réhabituer mais il est certain qu’il fera tout pour aider sa franchise. Enfin le premier duo devrait être composé de Patrik Nemeth et Filip Hronek. On jettera un coup d’oeil plus attentif sur le second. En effet, le défenseur tchèque s’impose peu à peu comme le futur de la défense des Red Wings. Il a réalisé une saison honorable avec 31 points dont 9 buts. Il faut ajouter à ses statistiques offensives, une présence importante en défense avec 74 tirs bloqués et 105 mises en échec. Des statistiques en progression par rapport à sa première saison. Pour permettre au défenseur de continuer à progresser et ainsi arriver en forme pour la nouvelle saison, les Red Wings l’ont prêté au Mountfield HK en République tchèque. En plus de faire partie du premier duo, il devrait être utilisé en équipe spéciale pour les supériorités numériques. L’objectif des Red Wings est d’en faire un défenseur polyvalent des deux côtés de la patinoire. Il cherchera surement à montrer ses progrès cette saison et aller chercher un beau contrat lors de la prochaine intersaison.

Les Red Wings attendront probablement la saison suivante pour faire débuter Moritz Seider, sixième choix des repêchages 2019. Il montre d’excellent progrès avec son club Rögle BK dans le championnat suédois. Comme pour le centre Joe Veleno, Yzerman a annoncé que Moritz Seider terminerait la saison dans le championnat suédois et ne sera pas présent pour le camp d’entrainement. Mais selon certains suiveurs, il n’est pas impossible que les deux rejoignent les Red Wings à l’issue de la saison de SHL, en avril 2021. 

Dans tous les cas, les Red Wings vont continuer à poursuivre leur travail de formation pour les jeunes. C’est ce qu’à déclarer Yzerman dans un entretien vidéo avec les médias le 22 décembre: 

«  Je veux vraiment que les jeunes jouent tous les soirs dans l’équipe. L’entraînement est bon pour un petit moment mais jour après jour, tous les gars veulent jouer, que vous ayez 20 ou 30 ans. Ils veulent tous jouer des matchs ».

Steve Yzerman

Au niveau des gardiens, Yzerman est allé chercher un gardien d’expérience avec Thomas Greiss qui a signé pour 2 ans et 7 millions de dollars. Il viendra apporter son expérience et sera un très bon remplaçant à Jimmy Howard. En effet, le gardien américain n’a pas été prolongé par les Red Wings, mettant fin à 15 années à Détroit. Il aura été un très bon gardien pour la franchise mais sa dernière saison aura été chaotique avec 88,2% de sauvetages et 4,2 buts alloués en moyenne par match. Thomas Greiss devrait partager les filets avec Jonathan Bernier. Ils viendront apporter leurs expériences aux jeunes joueurs de cet effectif.

Les Red Wings ne pourront pas faire pire que la saison dernière. Ils ne joueront pas pour une place pour les séries dès cette saison. Ils chercheront à développer leurs joueurs et éviter de faire une saison comme la précédente. Mais les fans des Red Wings ne doivent pas s’attendre à revoir leur franchise au sommet tout de suite. Le chemin de la reconstruction est encore long mais réussir à faire quelques exploits dans une division centrale très hétérogène serait déjà un premier pas. Ils se battront probablement avec les BlackHawks pour la dernière place de la division et ainsi espérer avoir un choix dans les premières places des prochains repêchages. Il ne faut pas oublier qu’Yzerman possède 6 choix dans les trois premiers tours. Il pourrait alors être tenté d’apporter quelques joueurs à cet effectif déjà composé de nombreux jeunes talents. 

Pour les fans des Hawks, des Panthers et des Red Wings, il ne faut pas s’attendre à des exploits de la part de leurs équipes. Ces franchises vont essayer de faire progresser les jeunes joueurs. Sur une saison réduite à 56 matchs, ils n’auront pas beaucoup de temps pour faire jouer les jeunes mais cela devrait suffire pour donner des premiers éléments pour le futur. Si cela fonctionne, ils pourront s’appuyer sur cette saison pour viser plus haut dans les prochaines années. En attendant, l’objectif devrait être les repêchages pour ces équipes avec pour objectif de combler les manques dans certains secteurs.  

Projections des rédacteurs du CCS – DIVISION CENTRALE

Hakim : 1. 2. 3. 4. 5. 6. Panthers 7. BlackHawks 8. Red Wings

Jérémy : 1. 2. 3. 4. 5. BlackHawks 6. 7. Panthers 8. Red Wings

Ben : 1. 2. 3. 4. 5. Panthers 6. BlackHawks 7. 8. Red Wings

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :