NHL Sport US

Les Devils: Simple punching ball de l’Est ?

Les Devils ont été la déception de la saison avec des résultats compliqués. La franchise avait pourtant fait monter la pression avec un été 2019 intéressant sur le marché. Tout a commencé avec le repêchage du jeune espoir Jack Hughes en premier choix. Malgré la jeunesse du centre américain, la franchise du New Jersey a décidé de le faire jouer directement dans la NHL sans le faire passer par l’AHL. Pour l’entourer, les Devils décident d’acquérir Nikita Gusev et P.K. Subban par l’intermédiaire d’échanges. Il faut ajouter à ces arrivées, la prolongation de Nico Hischier en début de saison et le retour de Taylor Hall après avoir été écarté des patinoires en raison de blessures. Une équipe bâtie pour envisager une qualification pour les séries. Malgré les attentes, l’équipe n’a jamais été en mesure de se mêler à la lutte pour les séries. Encore pire, le projet entamé n’a jamais démarré. Après plusieurs mouvements durant la saison puis à l’intersaison, un nouveau projet va être démarré par la franchise du New Jersey. Ils attaquent cette nouvelle saison dans la division la plus relevée de la ligue, la division Est.

Les changements en guise de nouveau projet

La franchise se présentait pour la saison 2019/2020 avec de nombreuses ambitions dont la principale: les séries. La franchise avait réalisé une intersaison prometteuse avec l’arrivée de joueurs d’expérience pour encadrer les jeunes joueurs de l’effectif. Ainsi P.K. Subban, Nikita Gusev et Wayne Simmonds avaient rejoint les rangs des Devils. Ils s’ajoutaient à des joueurs incontournables depuis plusieurs années dans la franchise comme Taylor Hall ou encore le jeune Nico Hischier qui a prolongé au début de la saison pour 7 ans et 50,750 millions de dollars. Tout semblait réuni pour voir les Devils se battre pour les séries qu’ils n’ont connu qu’une seule fois depuis leurs finales perdues contre les Kings lors de la saison 2011/2012. Pour guider cet effectif, on retrouvait John Hynes, entraineur de la franchise depuis la saison 2015/2016. Il avait toute la confiance de la direction de l’équipe qui l’avait prolongé en début d’année.

Pourtant le début de saison n’est pas à la hauteur des attentes et John Hynes est rapidement éjecté par Ray Shero, remplacé par Alain Nasreddine en tant qu’entraineur intérim. A ce moment-là, on comprend que les séries sont compromises pour les Devils. Cette ambition est définitivement enterrée avec le transfert de Taylor Hall chez les Coyotes en échange d’un premier tour pour les repêchages 2020 et d’un troisième tour pour les repêchages 2021. Il faut ajouter à ces tours, plusieurs prospects des Coyotes. Cet échange était inévitable pour les observateurs. Les doutes concernant la prolongation de Taylor Hall dans le New Jersey ont motivé Ray Shero à transférer le joueur pour éviter qu’il parte libre à la fin de la saison. Néanmoins, la contrepartie reste faible pour un joueur vainqueur du trophée Hart en 2018. 

Ce mouvement a probablement scellé le sort de Ray Shero qui est remercié en janvier 2020 après 5 saisons au sein de la franchise. Il est alors remplacé par son assistant Tom Fitzgerald qui officiera en tant qu’intérimaire. Pour l’aider dans sa tâche, Martin Brodeur a été nommé conseiller pour les opérations de hockey. Avec le départ de Ray Shero, il est difficile de voir le projet commencé par lui se poursuivre. L’objectif de Tom Fitzgerald et de Martin Brodeur est de reconstruire autour des jeunes joueurs. Ainsi la franchise fait peau neuve. Elle commence par transférer le capitaine Andy Greene chez les Islanders contre un deuxième tour 2021. Ensuite c’est Blake Coleman qui part chez le Lightning contre un premier tour 2020. Puis Wayne Simmonds est transféré chez les Sabres contre un cinquième tour 2021 après avoir joué seulement 4 mois chez les Devils. Enfin, la franchise décide d’échanger Sami Vatanen en retenant 50% de son salaire chez les Hurricanes contre un troisième tour 2020 et plusieurs jeunes joueurs. 

Jess Starr of Jess Starr Photography

Le message est clair, il faut construire un nouveau projet autour des jeunes. La saison de la franchise du New Jersey est rapidement terminée après l’interruption de celle-ci. En effet, les Devils ne font pas partie des 24 équipes qualifiées pour la reprise de la saison, la franchise ayant terminé à la quinzième position de la conférence Est. Une véritable désillusion pour les Devils et leurs fans. La saison a été manquée dans tous les domaines et les changements à tous les niveaux que ce soit sur la glace, sur le banc ou plus haut n’auront pas aidé la franchise à jouer les séries. Tant de difficultés qui ne leur ont même pas permis de se hisser parmi les 24 meilleures équipes de la saison alors que de nombreux observateurs les voyaient se battre pour les séries. Ils en ont été bien loin, les empêchant de retenter leur chance lors du tournoi de qualification en août. 

Un renouvellement d’effectif restreint

Nouveau projet, nouvelles ambitions, nouvel organigramme, nouveaux joueurs. Tout d’abord, Tom Fitzgerald a été confirmé en tant que directeur général. Pour mener cette jeune équipe, la franchise s’est tournée vers Lindy Ruff, un entraineur expérimenté passé par les Sabres et les Stars. C’est son expérience qui a motivé Tom Fitzgerald à  le recruter au profit d’autres entraineurs comme Peter Laviolette ou encore Gerard Gallant:

« Nous avons besoin d’un entraîneur de type professeur, et qui va enseigner d’une façon extrêmement claire. Au fil du processus, le choix de Lindy a continué de s’imposer. Je cherchais de l’expérience et une présence, quelqu’un qui a du vécu. Quelqu’un dont l’arrivée dans le vestiaire peut tout de suite retenir l’attention de notre jeune équipe. »

(Traduction La Presse)

Avec un entraineur nommé dès juillet, les Devils pouvaient entamer le nouveau projet rapidement et se mettre d’accord sur les joueurs qui commenceront cette aventure. 

Les Devils ont très peu bougé durant l’intersaison avec seulement 4 arrivées. On peut commencer par Andreas Johnsson et Ryan Murray qui viennent renforcer l’attaque et la défense des Devils. Deux renforts de poids pour la franchise, les deux joueurs possédant une certaine expérience au sein de la ligue. Ils arrivent avec l’ambition de faire partie des joueurs importants de l’effectif, Andreas Johnson pouvant prétendre à une place sur le premier trio au côté de Nico Hischier. L’ancien joueur de Toronto sort d’une saison intéressante avec 21 points inscrits en 43 matchs en raison d’une blessure au genou qui a nécessité une opération. Un échange intéressant pour les deux équipes, les Leafs libérant de la place dans la masse salariale tandis que les Devils s’assurent la présence d’un ailier capable de joueur dans le Top 6 d’une franchise pour les 3 prochaines saisons. Pour sa part,  Ryan Murray arrive pour renforcer la défense des Devils qui a été en grande difficulté la saison dernière avec 230 buts concédés, terminant troisième pire défense de la ligue. Par ailleurs équipe accordé en moyenne 32,7 tirs par match, faisant d’elle la 26ème franchise de la ligue dans ce classement.

Sergei Belski-USA TODAY Sports

Pour se renforcer en défense, les Devils ont une nouvelle fois décidé d’aller voir une équipe cherchant à faire de la place dans sa masse salariale. Cette fois-ci la franchise du New Jersey s’est tournée vers les Blues Jackets. L’ancien choix numéro 2 des repêchages de 2012 a été récupéré contre un cinquième tour 2021. Il va pouvoir apporter son expérience à cette équipe et sa qualité de passes pour permettre de faire le lien avec l’attaque. Mais la plus grosse interrogation se pose sur la santé du joueur. En effet, malgré tout le talent du joueur, sa carrière a été largement brimée par les blessures. La saison précédente, il n’a joué que 27 matchs pour 9 points, 50 tirs bloqués et 12 mises en échec. D’une certaine façon les Devils misent sur un retour en forme du leader défensif de la franchise. Pour l’aider dans sa tâche, les Devils ont recruté Dmitri Koulikov pour un an et 1,150 million de dollars. A ces deux joueurs, on peut rajouter Damon Severson et P.K. Subban qui auront à coeur de se rattraper cette saison. Enfin, les Devils devraient profiter de cette saison pour lancer Ty Smith, 17ème choix des repêchages 2018. Le moment parfait pour le lancer puisqu’il sera entouré de nombreux joueurs d’expérience, lui permettant de s’acclimater à la NHL. 

Mais se renforcer en défense ne suffit pas. Il faut aussi un gardien capable d’arrêter les tirs adverses. Les Devils ont donc décidé de couper Cory Schneider qui aura été en difficulté sur l’année avec 88,7% de sauvetages, 3,53 buts alloués en moyenne et un seul blanchissage en 13 matchs. Ses débuts compliqués l’ont fait passer derrière Mackenzie Blackwood dans la hiérarchie. Le jeune gardien canadien a confirmé les bonnes performances réalisées lors de sa première saison dans la ligue. Pour sa deuxième saison, il réalise 3 blanchissages et termine la saison avec 91,5% de sauvetages et 2,77 buts alloués. Ses bonnes performances lui ont permis de signer un beau contrat de 3 ans et 8,4 millions de dollars le 23 décembre en guise de cadeau de Noël. Mais les Devils ont été cherchés un deuxième gardien de poids au début du marché des agents libres avec Corey Crawford qui a signé pour 2 ans et 7,8 millions de dollars. Pour l’instant Mackenzie semble avoir la confiance de la direction comme le déclare Fitzgerald dans un communiqué après sa prolongation: 

«Mackenzie sera l’un des jeunes éléments-clés de cette équipe pour longtemps. Nous sommes excités et très heureux de lui avoir donné un contrat. Il a évidemment prouvé qu’il peut être un gardien numéro 1 et il n’y a aucune limite devant lui»

Mais en cas de défaillances, les Devils pourront s’appuyer sur Crawford pour protéger les filets.

La défense et le poste de gardien semblent renforcés pour la saison. L’équipe en aura bien besoin dans une division composée d’attaques puissantes et très productives comme le trio des Bruins ou encore l’attaque des Penguins menée par Sidney Crosby.

La jeunesse revancharde

En attaque, la franchise doit progresser. La saison dernière a été compliquée sur le plan offensif avec des joueurs qui n’ont pas répondu présent. Avec seulement 189 buts inscrits la saison dernière, la franchise a terminé avec la septième pire attaque de la ligue. Le départ rapide de Hall en début de saison n’aura pas aidé la franchise du New Jersey, l’attaquant canadien ayant inscrit 25 points sur les 30 premiers matchs. Finalement le meilleur pointeur de la saison a été Kyle Palmieri qui termine la saison avec 45 points inscrits dont 25 buts. Il est suivi de Nikita Gusev qui aura été le seul nouvel arrivant de l’intersaison à la hauteur avec 44 points inscrits dont 13 Buts. Les jeunes joueurs comme Pavel Zacha et Jesper Bratt auront réalisé de bonnes performances avec 32 points inscrits chacun dont 16 buts pour le second. Un autre joueur aura montré tout son talent. Il s’agit du jeune centre Suisse Nico Hischier. Il termine la saison avec 36 points en 58 matchs, son record étant de 52 points en 82 matchs lors de sa première saison. Il continue à progresser au fil des années et confirmer qu’il représente le futur de la franchise. 

Derrière ces trois jeunes joueurs, un autre attaquant était attendu pour ses débuts dans la ligue. Il s’agit du premier choix Jack Hughes. Beaucoup d’observateurs s’interrogeaient sur la pertinence de le faire débuter l’année suivant son arrivée. En effet, le jeune américain est arrivé avec un physique pas forcément prêt pour la NHL et cela s’est vu tout au long de la saison. Il aura eu du mal à dérouler son jeu, terminant la saison avec seulement 21 points dont 7 buts. Il s’agit du plus faible total pour un joueur sélectionné au premier rang depuis 1999/2000.

JULIO CORTEZ, ASSOCIATED PRESS

Le jeune centre des Devils est revenu sur sa saison à l’issue d’une entrevue sur le site de la NHL:

«C’était juste bizarre. Je sais que c’est une année plutôt inhabituelle, puisque plusieurs personnes ont changé d’adresse, le directeur général, l’entraîneur qui ont été congédiés. On comprend bien vite que c’est une entreprise lorsque ce genre de choses arrive, mais j’espère que je n’aurai pas à revivre ça, parce que c’est beaucoup de changements, dans un vestiaire, pour une année. Jouer dans la LNH à 18 ans est vraiment spécial. Dans 10 ans, je regarderai derrière et je me rappellerai à quel point cette année a été importante pour moi ».

(Traduction Journaldemontreal)

Par ailleurs, le joueur a semblé profité de cette longue pause pour travailler physiquement. A l’occasion d’une entrevue pour le magazine « Sports Illustrated », le jeune américain est revenu sur son programme durant la saison morte:

« Ce qu’il y a de plus important, c’est de devenir plus fort et d’ajouter du muscle. Cela a été l’objectif principal jusqu’à présent, surtout quand il n’y avait pas de patinoires ouvertes lors de la première partie de la quarantaine. C’était un gros été en ce qui concerne la récupération de mon corps, de retrouver la santé et d’être en mesure de soulever des poids.»

( Traduction TVA Sports )

Pour l’instant, il devrait poursuivre son début de carrière du côté du New Jersey, l’équipe espérant le voir enfin lancer sa carrière dans la NHL.

Les Devils ne se sont pas beaucoup renforcés en attaque contrairement à la défense. Pour les jeunes joueurs il s’agira de confirmer leur belle progression tandis que Palmieri et Gusev continueront de jouer le rôle d’encadrant pour les jeunes. Les Devils possèdent un Top6 intéressant même s’il n’est pas encore assez fort pour pouvoir prétendre aux séries. Le manque de profondeur risque d’être le principal point noir de la franchise. Il s’agira de voir si les Devils effectuent d’autres mouvements au cours de la saison pour renforcer ce secteur.

Quels objectifs dans la division de la mort?

Pour les fans des Devils, il ne faut pas se faire d’illusions. La saison risque d’être compliquée. Malgré les renforts intéressants dans cette franchise et le talent déjà présent, cela risque d’être insuffisant pour espérer prétendre aux séries. Mais cela veut-il dire que les Devils sont voués à souffrir cette saison face aux Flyers, Capitals, Bruins, Rangers, Islanders ou les Penguins qui sont des franchises à première vue bien plus fortes que les Devils? 

Il faudra un gros travail durant le camp d’entrainement pour que l’équipe soit prête pour cette saison raccourcie. Ils n’auront que 56 matchs pour faire progresser les jeunes. Le but cette année sera de faire jouer les jeunes aux côtés des anciens sans servir de punching-ball pour les autres franchises. Il faudra montrer du caractère cette saison pour éviter de vivre une nouvelle année difficile qui pourrait être dur à digérer pour les jeunes joueurs. C’est là que l’expérience de Lindy Ruff peut jouer. Il connaît la ligue, les difficultés qui l’entourent. Il sera chargé de faire progresser ses jeunes et tenter de les maintenir mentalement lorsqu’ils seront en difficultés. Kyle Palmieri s’est d’ailleurs exprimé sur Lindy Ruff à l’issue du premier jour du camp d’entrainement:

«Depuis qu’il a été embauché, je lui ai parlé quelques fois au téléphone. J’ai pu le rencontrer en personne il y a quelques semaines. Je suis excité d’avoir notre première réunion d’équipe cet après-midi. Tout le monde est excité et on peut sentir cet enthousiasme et cette passion chez lui. »

(Traduction Journaldemontreal)

Le futur de l’équipe est représenté par Hischier et Hughes qui devront montrer toute l’étendue de leur talent. Ils sont le coeur de ce nouveau projet et ne devront pas décevoir. Jack Hughes n’aura pas beaucoup de matchs pour se montrer mais il pourrait avoir l’opportunité de se montrer en début de saison en occupant le premier trio en raison de la blessure de Nico Hischier. En effet le centre Suisse s’est blessé à la jambe lors d’un entrainement en Suisse au début du mois, le privant du début du camp d’entraînement. Pour l’instant il se veut rassurant sur son état de santé. Il a ainsi déclaré le 31 décembre:

« Je vais faire ce que je peux avec le staff d’entraînement pour être prêt pour le premier match (..). Ce n’est pas quelque chose de sérieux donc je n’ai pas besoin d’opération. J’essaye de rester positif et faire ce que je peux pour être prêt pour le premier match »

( NHL )

Les médecins ne devraient pas prendre de risque avec sa santé surtout que la saison est courte et il a intérêt à être prêt physiquement pour jouer au risque de se blesser plus gravement. Cette blessure est l’occasion pour Hughes de montrer son talent pour prouver que sa saison d’adaptation est derrière lui. 

Un autre joueur sera à surveiller durant le camp d’entraînement. Il s’agit de Yegor Sharangovich sélectionné au cinquième tour des repêchages 2018. L’attaquant biélorusse a été prêté durant le début de saison au Dinamo Minsk où il aura montré de très belles choses avec 25 points inscrits en 34 matchs. Il a même été nommé capitaine à seulement 22 ans après plusieurs absences liées au COVID. Son entraineur Craig Crawford a déclaré à son sujet: 

« L’autre élément sur lequel nous voulions nous concentrer avec lui est, sans doute, que vous pouvez dire qu’il est l’avenir du hockey Biélorussie. Je veux dire, il est le meilleur jeune joueur biélorusse en ce moment, celui qui a le meilleur avantage. Donc, avec cela vient la responsabilité. »

Son début de saison avec le Dinamo a motivé les Devils à le faire revenir pour le camp d’entrainement. Il pourra montrer tout son talent, lui qui s’est vu confier de nombreuses tâches en KHL. En effet, il a été utilisé en supériorité numérique mais aussi en infériorité numérique ou encore lorsque l’équipe avait un but de retard. Il a bénéficié des conseils de Woodcroft mais aussi de Mikhail Grabovski qui a évolué pendant 10 saisons au sein de la NHL. Deux anciens joueurs qui lui ont permis de développer son jeu dans tous ses aspects. Son entraineur pense qu’il peut prétendre à une place dans l’effectif des Devils pour cette saison:

«  Quand vous regardez ce qu’il a accompli ici, je veux dire, il était sur une dynamique de 30 buts en KHL. Et je pense qu’il les aurait eu car il ne ralentissait pas. Je pense que cela devrait le mettre dans l’équation de se pencher sérieusement sur la création des Devils cette année. Peu de gars ou d’autres prospects pourraient venir ici et livrer ce genre de chiffres dans la KHL. Ce n’est pas une ligue facile »

Avec cette expérience, il peut clairement tirer son épingle du jeu. S’il fait partie de l’équipe pour le début de la saison, il sera un joueur intéressant à suivre et pourrait apparaitre comme une surprise pour les Devils. 

Anton Novoderezhkin\TASS via Getty Images

Les Devils n’auront pas beaucoup d’occasions de gagner des matchs cette année. Ils n’ont pas hérité de la division la plus facile pour développer leurs jeunes. Néanmoins, ils vont tenter de se rattraper par rapport à leur dernière saison. Il ne sera pas facile d’aller battre cette équipe revancharde avec des jeunes qui sont prêts à montrer qu’ils ont le niveau NHL. La dernière place leur est promise et il est probable que les séries ne sont pas l’objectif de la franchise. Un dernier prospect à récupérer à la fin de saison pourrait suffire aux Devils pour lancer définitivement leur projet. Avec des jeunes joueurs comme Alexander Holtz et Dawson Mercer repêchés en 2020 qui pourraient arriver dans une ou deux saisons, les Devils vont tâcher de faire progresser les jeunes joueurs déjà présents dans l’effectif cette saison. Il ne faudra pas craquer si les défaites s’enchaînent tant la course aux séries s’annonce acharnée entre les franchises. La saison des Devils sera difficile mais l’avenir s’annonce plus radieux. 

Projections des rédacteurs du CCS – DIVISION EST

Hakim : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Devils

Jérémy : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Devils

Ben : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Devils

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :