NHL Sport US

Hall et Eichel peuvent-ils qualifier les Sabres ?

La franchise de Buffalo ne parvient pas à avancer dans son projet. Chaque saison on espère voir des améliorations mais la franchise finit par décevoir. Les Sabres procèdent à des changements à répétition sans résultat. Pourtant la franchise possède de nombreux jeunes talents mais l’alchimie ne passe pas et l’effectif est trop déséquilibré. Des résultats décevants qui pourraient rapidement énerver Jack Eichel, le capitaine de la franchise. Le centre Américain enchaine les saisons de grande qualité, devenant l’une des attractions de la NHL. De nombreuses rumeurs ont fait l’état d’une volonté de quitter les Sabres. Pour l’instant le joueur est toujours là mais il faudra lui prouver que le projet de la franchise est toujours de lutter pour les séries. Et cela passe par une saison importante cette année. Certes la division Est est la plus relevée mais les Sabres se doivent montrer autre chose dans le jeu. La saison raccourcie à 56 matchs pourraient les aider. 

Un effectif déséquilibré

La franchise, habituée au bas du classement depuis plusieurs années, a eu l’opportunité de récupérer de jeunes joueurs sans réussir à installer un véritable collectif. Une nouvelle fois cette année ne devrait pas déroger aux précédentes avec un effectif qui manque de profondeur.

Des leaders offensifs trop seuls

Les Sabres ont la chance de posséder des jeunes joueurs offensifs prometteurs. La saison dernière leur a permis de montrer leur talent et de s’adapter à cette ligue. Néanmoins, ils sont trop seuls dans cette équipe ce qui a forcé la direction à recruter des joueurs d’expérience.

Des jeunes joueurs installés

La franchise de Buffalo possède l’un des meilleurs joueurs de la ligue: Jack Eichel. Le capitaine des Sabres a été repêché en deuxième position des repêchages de 2015 derrière Connor McDavid. Le centre américain impressionne depuis son arrivée dans la ligue mais il a définitivement passé un cap lors de la saison 2018/2019. Pour la première fois de sa carrière, il dépasse les 82 points. Lors de la dernière saison, il a fait presque aussi bien avec 78 points inscrits en 68 matchs, autant dire qu’il pouvait viser les 100 points sur la saison pour la première fois de sa carrière. Il a largement battu son record de buts en carrière avec 36 buts, son précédent record était de 28 buts. Il termina huitième meilleur buteur de la ligue.

Derrière lui, on retrouve quelques jeunes joueurs intéressants pour l’entourer. On peut commencer par la révélation de cette année du côté de Buffalo: Victor Olofsson. L’ailier droit des Sabres a marqué les esprits cette saison. Alors qu’il n’avait joué que 6 matchs en NHL en 2018/2019 et inscrit seulement 4 points, l’attaquant suédois a impressionné inscrivant 42 points dont 20 buts en 54 matchs. Une blessure au milieu de la saison l’a ralenti mais il a pu montrer certaines capacités. S’il confirme cette année à côté de Jack Eichel, il pourrait être une vraie surprise, lui qui avait été repêché au septième tour lors des repêchages 2014 en 181ème position. Un autre joueur a été précieux pour aider Jack Eichel l’année dernière. Il s’agit de Sam Reinhart. Le centre canadien, repêché en deuxième position des repêchages 2014, a confirmé qu’il pouvait faire partie du Top6 d’une franchise. Il termine la saison avec 50 points dont 22 buts. 

La franchise possède trois jeunes attaquants capables d’avoir une production supérieure à 50/60 points sur une saison entière. Ils semblent avoir encore une marge de progression surtout au niveau défensif pour soulager leur défense. Le vrai problème se trouve dans le reste de l’effectif. 

Un manque de profondeur criant

Derrière ces trois attaquants, les Sabres possèdent un vrai déficit offensif. Aucun autre attaquant ne dépasse les 30 points, Marcus Johansson étant le seul attaquant à inscrire 30 points. Le problème pour les Sabres est que ce manque de production pose problème par rapport aux attentes placées en eux.

On peut commencer par Jeff Skinner. L’ailier canadien avait montré des bonnes choses pour sa première saison avec 63 points inscrits dont 40 buts, lui permettant de signer pour 8 ans et 72 millions d’euros. Un gros contrat qu’il devait assumer en réalisant des statistiques de ce calibre. Malheureusement, il n’a pas confirmé sa très bonne saison. Il termine avec 23 points inscrits dont 14 buts en 59 matchs. Le joueur n’a jamais semblé au niveau montré la saison précédente. Les Sabres se retrouvent avec un gros salaire qui semble être supérieur à ses performances. On peut aussi citer Kyle Okposo qui semble bien loin de son niveau affiché chez les Islanders et au début de son aventure à Buffalo. Il termine la saison avec 19 points dont 9 buts. Loin des performances attendues d’un joueur de son calibre. Deux joueurs qui risquent d’être difficile de bouger avec leurs salaires mais qui peuvent essayer de faire mieux la saison prochaine. 

La franchise a essayé d’apporter de la profondeur à son effectif en attirant des joueurs comme Conor Sheary ou Jimmy Vesey. Malheureusement pour eux, ces expériences n’ont jamais fonctionné et les joueurs sont partis avec un goût d’inachevé.

L’arrivée de renforts expérimentés

Pourtant les Sabres ne désespèrent pas et tentent d’apporter de l’expérience sur leurs lignes. Ils ont tout d’abord été cherchés Eric Staal chez le Wild en échange de Marcus Johansson. Un joueur d’expérience qui va pouvoir évoluer sur le deuxième trio au côté de Jeff Skinner et Sam Reinhart. L’ancien capitaine des Hurricanes est encore performant, terminant la saison avec 47 points inscrits dont 19 Buts. Il sera d’une aide précieuse pour les Sabres. En cas d’échec, la franchise libéra de la place dans sa masse salariale, son contrat arrivant à échéance à la fin de la saison. Mais son arrivée ne suffit pas. Il fallait aux Sabres un joueur d’un certain calibre pour accompagner Eichel et Olofsson. Et les Sabres ont trouvé le joueur qu’il leur fallait: Taylor Hall. L’ancien vainqueur du trophée Hart était l’agent libre le plus attendu de la saison morte. Il a finalement signé chez les Sabres pour une saison et 8 millions de dollars. Son duo avec Eichel sera au centre de tous les intérêts.

Kevin Hoffman/Getty Images

L’arrivée de Hall semble être très attendu chez les Sabres en attente les propos de son entraineur Ralph Krueger lors d’une entrevue lors d’un épisode @TheRink:  

« Ça fait vraiment une différence au niveau de la confiance de notre groupe. Nous avons définitivement amélioré notre groupe à des endroits où nous devions le faire, ce qui nous aidera dans cette section, a poursuivi le pilote de 61 ans. Lorsque je regarde Hall, Staal, Eakin, Rieder, Irwin, nous avons beaucoup de joueurs avec de l’expérience. Ils jouent bien des deux côtés de la patinoire et savent ce que ça prend pour gagner. Nous avons conservé tous les joueurs que nous voulions garder dans notre alignement. Ça fait de nous une équipe plus forte. »

( Traduction Journaldemontréal )

Taylor Hall retrouve un entraineur qu’il connaît bien, Krueger ayant été entraineur adjoint chez les Oilers en 2010 puis entraineur chef en 2012/2013.

« J’ai probablement une petite longueur d’avance sur tous les autres joueurs qui sont nouveaux au sein de leur équipe parce que je connais Ralph, mais également Steve Smith (l’entraîneur adjoint), qui supervise les défenseurs et l’infériorité numérique, et Myles Fee, qui est notre coordonnateur vidéo, a expliqué Hall. J’ai été dirigé par eux à Edmonton, et de revoir des visages que tu connais quand tu débarques au sein d’une nouvelle équipe est un bonus. »

( NHL )

Enfin, la franchise a signé Cody Eakin pour 2 ans et 2,250 millions de dollars. Un nouveau renfort de poids pour évoluer sur le troisième trio et qui vient aussi pour renforcer les Sabres en infériorité numérique. 

«  Nous devons améliorer la défense au niveau des pénalités avec de l’expérience. »

(Ralph Krueger)

La franchise a fait les efforts durant la saison morte pour régler ses problèmes de profondeur mais il faudra attendre le début de la saison pour voir si ces choix se sont avérés payants. 

L’heure de la jeunesse en défense

Comme pour l’attaque, les Sabres possèdent de jeunes talents sur le plan défensif à commencer par Rasmus Dahlin, premier choix des repêchages 2018. Il termine la saison avec 40 points inscrits dont 4 buts. Il faut ajouter à cela 51 tirs bloqués et 72 mises en échec. Pour sa deuxième  saison dans la ligue, il a confirmé les performances de la première saison ce qui laisse présager un avenir radieux au niveau défensif. Un autre défenseur s’affirme dans cette franchise. Il s’agit de Rasmus Ristolainen, repêché au huitième rang des repêchages 2013. Le défenseur finlandais est régulier depuis plusieurs saisons à Buffalo ce qui lui permet de s’installer sur le premier duo de la franchise. Il termine la saison avec 33 points dont 6 buts. Il ajoute à ses statistiques 82 tirs bloqués et 203 mises en échec. Des bonnes présences défensives qui permettent aux Sabres de pouvoir espérer avoir des joueurs d’avenir en défense. 

A ces joueurs, il faut ajouter Brandon Montour et Jake McCabe qui évolueront sur les deux premiers duos. Des joueurs de complément mais qui semblent un peu juste pour une équipe visant les séries. 

Au niveau des gardiens, la franchise avait fait le choix de partager le nombre de matchs entre Carter Hutton et Linus Ullmark. Mais la saison entre les deux gardiens n’a pas été la même. Ainsi Linus Ullmark a terminé la saison avec 91,5% de sauvetages, 2,69 buts alloués en moyenne par match et un blanchissage. Pour Carter Hutton la saison a été plus compliquée avec 89,8% de sauvetages, 3,18 buts alloués et 2 blanchissages. Avec de telles performances, Linus Ullmark devrait être le gardien titulaire cette saison d’autant qu’il est plus jeune que Hutton et représente l’avenir de la franchise. 

La défense aura un rôle important à jouer si les Sabres veulent espérer jouer les séries. Il faudra faire mieux que les 217 buts concédés la saison dernière. La franchise doit réaliser une grosse saison sous peine de voir son capitaine partir pour un projet plus intéressant.

Les séries ou la fin du projet?

Les Sabres sont face à dilemme important. D’un côté la franchise de Buffalo n’a plus connu les séries depuis la saison 2011/2012 ce qui fait que la direction espère voir son équipe se qualifier pour les séries. De l’autre côté cet objectif semble difficilement réalisable lorsqu’on voit la division Est et la concurrence acharnée qui s’annonce pour se qualifier pour les séries. Les Sabres doivent faire partie des 4 équipes qualifiées parmi les Flyers, les Bruins, les Penguins, les Capitals, les Rangers et les Islanders. Il est difficile de voir les Sabres se démarquer de ces 6 franchises. L’équipe manque de profondeur au niveau offensif mais aussi chez les défenseurs. Certains joueurs manquent d’expérience et les 56 matchs risquent d’être insuffisants pour créer une synergie dans cette équipe. 

Pourtant les Sabres ont tout tenté pour améliorer l’effectif. En même temps la direction était dans l’obligation d’amener des nouveaux joueurs et ainsi renforcer l’effectif. En effet, Jack Eichel porte les Sabres depuis plusieurs saisons et selon certaines rumeurs le joueur commençait à être agacé par la situation. Il est difficile de lui en vouloir. Le joueur entre dans la meilleure période de sa carrière et il veut pouvoir se frotter à l’intensité des séries. Si les Sabres ne pouvaient pas lui apporter cela, il aurait probablement demandé à partir. Le recrutement effectué durant la saison morte semble l’avoir rassuré sur les intentions de la franchise: 

« Nous avons fait beaucoup de bons mouvements durant la saison morte (… ). Signer Hall, c’était évidemment un moment excitant pour notre franchise, pour notre ville. Il est parmi les meilleurs joueurs de notre ligue et il est MVP pour une raison. »

Jack Eichel

Des mouvements qui sont à imputer à Kevyn Adams, nouveau directeur général des Sabres depuis le 16 juin 2020. Son principal objectif a été de créer une relation avec son capitaine Jack Eichel:

« Les derniers mois nous avons essayé de construire une relation avec Kevyn et honnêtement c’était génial. Il est très facile de communiquer avec lui. J’ai eu beaucoup de très très bonnes conversations avec lui. Nous avons pu nous assoir plusieurs fois et apprendre à nous connaitre plus que tout et il a été formidable jusqu’à présent (… ). J’ai eu la chance d’avoir beaucoup de conversations vraiment productives avec lui sur ce qu’il recherche et sur le type de relation qu’il essaie de construire avec les gars dans la pièce. »

Jack Eichel

Faut-il voir par ses déclarations une volonté de rassurer les fans de la franchise sur les intentions du joueur. Dans tous les cas le joueur n’a pas son destin entre les mains, son contrat de 10 millions par saison s’arrêtant à la fin de la saison 2025/2026. Il a alors tout intérêt à tenter de créer un projet avec son nouveau directeur général. La franchise a fait les efforts pour lui montrer que le projet se dirige vers le haut et non vers le bas. 

Par ailleurs, malgré les saisons décevantes qui s’enchainent depuis plusieurs saisons, les Sabres ont réussi à récupérer de jeunes prospects intéressants qui pourraient faire leurs débuts cette saison. On pense tout de suite à Dylan Cozens, l’attaquant canadien, repêché en 7ème position des repêchages de 2019. Le joueur a impressionné avec les Hurricanes de Lethbridge où il a inscrit 85 points dont 38 buts. Il est actuellement avec le Canada aux championnats du monde junior et il a confirmé tout ce qu’on pensait de lui. Il est pour l’instant à 16 points inscrits dont 8 buts. Il devrait avoir une place à son retour des championnats dans l’effectif des Sabres pour évoluer sur la troisième ligne. Le lancer cette saison pourrait lui permettre d’acquérir une expérience précieuse pour la suite. Un autre prospect pourrait faire ses débuts dans cette équipe cette saison. Il s’agit de Mattias Samuelsson. Repêché en 32ème position par les Sabres lors des repêchages de 2018, le défenseur américain a signé un contrat de 3 ans au début de l’année 2020. Il fait partie des joueurs convoqués pour le camp d’entrainement. 

D’autres prospects devraient être préservés. Ainsi la direction a annoncé que John-Jason Peterka continuerait en Allemagne pour se développer. L’attaquant allemand a réalisé d’excellent championnat du monde junior mais les Sabres préfèrent attendre avant de le lancer en NHL. Il devrait en être de même avec le défenseur Ryan Johnson qui devra patienter avant de faire ses débuts en NHL. Une décision qui semble juste. Les deux joueurs sont encore jeunes et les lancer tout de suite dans le grand bain peut leur être préjudiciable. Avec Jack Quinn, les Sabres ont encore du monde pour prendre la relève en cas d’échecs cette saison. 

Une non-qualification ne signifierait pas la fin du projet entamé autour de Jack Eichel. Mais il faudra être attentif à la manière de jouer durant cette saison. Ils devront montrer une évolution dans le jeu pour le rassurer. L’objectif sera de donner un rôle prépondérant la saison prochaine ce qui explique les contrats d’un an signé par Taylor Hall et Sam Reinhart. Si l’association avec Eichel ne marche pas, les Sabres pourront toujours se pencher sur un autre joueur. Par ailleurs Staal est lui aussi en fin de contrat ce qui devrait libérer de la place dans la masse salariale de quoi permettre le recrutement d’un agent libre de gros calibre. 

Les Sabres ont une saison cruciale à disputer cette saison. Des renforts de poids vont apporter de la profondeur et de l’expérience à cette équipe. Malheureusement la franchise est tombée dans la division la plus serrée de la ligue et il ne faudra pas faire d’erreurs au risque de ne pas voir les séries. Elle peut jouer les troubles fêtes dans cette division et gérer certaines équipes. Il faudra être attentif au niveau du jeu de cette équipe pour voir s’il y a des signes encourageants pour la suite. Les Sabres espèrent aussi pouvoir compter sur leur Capitaine Jack Eichel qui a été blessé au haut du corps. Par ailleurs Victor Olofsson a, lui aussi, manqué le début du camp d’entraînement pour une blessure. Enfin on rajoutera Linus Ullmark qui a raté lui aussi le début du camp pour respecter une quarantaine après des problèmes d’immigration. Une préparation pas forcément optimale pour le début de la saison mais les Sabres ont envie de montrer qu’il faudra les prendre au sérieux cette année.

Projections des rédacteurs du CCS – DIVISION EST

Hakim : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Sabres 8. Devils

Jérémy : 1. 2. 3. 4. 5. 6. Sabres 7. 8. Devils

Ben : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Sabres 8. Devils

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :