Basket NBA

Trophées NBA : MVP 2021, l’avis de la rédaction

La NBA est revenue sur les parquets le 22 décembre, nous offrant un magnifique cadeau pour les fêtes de fin d’année. Le CCS se lance dans l’art divinatoire pour les trophées individuels de la saison à venir. Aujourd’hui, la rédaction basket tente d’établir une liste de candidats pour le MVP 2021. Servez-vous un café, on ajoute la crème.

Le MVP 2021 selon Ervan (@ervaaaaaaan)

🏆 Son favori : Anthony Davis. Certainement le meilleur joueur des play-offs 2020, AD a balayé d’un revers de main les doutes à son sujet et s’affirme comme l’intérieur le plus dominant du monde. Détenant un arsenal offensif de plus en plus effrayant, le sourcil est, de plus, un défenseur aussi polyvalent que régulier. Avec un LeBron James qu’on imagine jouer encore plus collectif pour économiser son corps, la saison statistique d’AD combinée à la présence des Lakers en haut du classement pourrait aboutir à un trophée de MVP.

🕵️ Son outsider : Damian Lillard. Scoreur incandescent, Dame a livré une année 2020 de très haute volée, ponctuée par une bulle qu’il a éclaboussée de tout son éclat. Bémol ? Les résultats de son équipe. Ça tombe bien, les Blazers se sont renforcés à la FA et le bilan collectif pourrait ne pas desservir la candidature de Lillard au MVP.

🎁 Sa surprise : Devin Booker. L’argument du bilan est primordial pour ce trophée et c’est pourquoi Booker n’a même jamais été cité dans la discussion. Et si c’était pour cette année ? Le trophée sera difficile à glaner mais l’arrière des Suns peut tout à fait s’inviter dans la course. Dans une équipe bien coachée et renforcée, aux côtés d’un créateur comme Chris Paul, Booker pourrait affoler les compteurs.

Le MVP 2021 selon Jérémy (@jeremylouet29)

🏆 Son favori : Nikola Jokic

Ok je l’avoue ça peut surprendre, c’est une grosse côte mais il y a une logique (?) derrière tout ça. Les Nuggets vont avoir faim cette saison. Après avoir sorti les Jazz et les Clippers en sept matchs, ils ont échoué face aux Lakers en finale de conférence. Trop fatigués, trop inexpérimentés mais un gain en expérience très précieux. Voir Denver finir premier de la Conférence Ouest ne m’étonnerait pas et dans ce cas précis, comment ne pas récompenser le Joker s’il nous fait une saison de gala pas loin du triple-double? Surtout pour un big men! Le serbe sait tout faire, scorer au près, au large, possède un QI basket au-dessus du lot, un talent dans le jeu de passe. Un petit effort défensif tout de même à fournir (quoique de nos jours…) et on ne sera pas loin du trophée du Most Valuable Player.

🕵️ Son outsider : Anthony Davis

Nous connaissons tous les qualités offensives et défensives d’AD. Pas besoin de faire un dessin, le garçon sait tout faire, une polyvalence rare, un physique hors norme et une évolution dans son jeu au contact de LeBron James la saison dernière. Le passage de témoin n’est pas loin entre les deux potes, et pourquoi pas cette année? La maturité est là. J’en aurais fait mon favori mais le risque de load management pendant la saison, aux vues d’une saison 2019/2020 interminable, est fort probable. Le rendez-vous des Lakers est au mois de mai pour les playoffs mais « The Unibrow » aimerait sans doute poser sa marque et sa domination sur la ligue, affaire à suivre!

🎁 Sa surprise : Kevin Durant

Et pourquoi pas? Les américains aiment les histoires de come-back, aiment jouer avec les émotions et une équipe des Brooklyn Nets qui finirait dans les toutes premières places de la Conférence Est n’est pas du tout à exclure. Sur les matchs de pré-saison et de début de saison, il y a eu des motifs de satisfaction. Du dunk, du mid-range, du post-up, du 3 points, du KD dans le texte. Replacé poste 4 cette année, il va devoir s’employer en défense comme il le faisait à l’occasion chez les Warriors. De grosses incertitudes cependant, comment va t’il ré-encaisser le rythme de la NBA après un an et demi sans jouer, le corps va t’il tenir? Il y a de fortes chances que le staff de Steve Nash mette en place un load-management pour l’ancien MVP. Enfin comme tous les prétendants au sacre final, il n’a plus à faire ses preuves en régulière, le rendez-vous est pris au mois de mai.

Le MVP 2021 selon Guillaume (@guiflexxx)

🏆 Son favori : Damian Lillard

C’est sa saison. Damian Lillard se retrouve avec l’effectif le mieux construit depuis qu’il est dans son prime et est en position d’allier sa meilleure saison individuelle et sa meilleure saison collective cette année. À 30 ans, Dame doit prouver qu’il est le meilleur meneur en NBA et cela doit passer par le gain du MVP comme ont pu le faire Westbrook ou Curry. Lillard est en position de mener les Blazers a une place très élevée à l’Ouest tout en dépassant les 30 points de moyenne au scoring et décrocher son premier trophée de MVP.

🕵️ Son outsider : Luka Doncic

Favori des bookmakers et de beaucoup de fans, c’est pour moi trop tôt pour Luka. Trop tôt car il ne va pas encore être capable d’avoir un bilan collectif du niveau d’un MVP, surtout avec un Porzingis blessé puis e rodage et protégé. Luka a le temps pour décrocher ce trophée et sera dans une meilleure position pour l’avoir dans le futur.

🎁 Sa surprise : Nikola Jokic

Jokic est capable d’avoir les stats, le bilan et les grosses performances habituelles d’un MVP. Mais pourquoi n’est-il jamais dans les favoris des fans? (sauf Jérémy) Car il n’a pas la gueule d’un MVP. La NBA a toujours promu des joueurs spectaculaires, aux performances incroyables certes mais aussi au statut de superstars sur et en dehors des terrains. Et Jokic, avec son visage d’ange et ses kilos en trop ne représente tout simplement pas ce que la NBA veut en MVP. Il va donc falloir pour le Joker sortir une immense saison statistique et être dans le top 2 de l’Ouest pour s’imposer dans une discussion où il n’est pas nécessairement destiné à être.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :