Foot Série A

Jens Petter Hauge, le talent insoupçonné du Milan

Qui aurait cru, le 1er octobre 2020, que Jens Petter Hauge, jeune attaquant norvégien de 21 ans, puisse être au niveau en si peu de temps ? Pas grand monde et c’est compréhensible. Malgré un CV plutôt alléchant, passer du FK Bodø/Glimt à l’AC Milan, en ayant disputé trois petits matchs de Ligue Europa, laissait à penser que la marche risquait d’être un peu haute. Pourtant, après trois mois en Italie, Hauge a déjà joué quinze matchs dont quatre en tant que titulaire et impressionne par sa maturité. Focus sur un joueur qui n’a pas fini de nous surprendre.

Nous écrivons ces lignes quelques heures après le derby et Jens Petter Hauge ne nous a malheureusement pas gratifié d’une belle performance. Servons-nous en pour déceler ses défauts et ses axes de progression. Son match face à la Juventus est sans doute le plus mauvais depuis le début de la saison. On s’attardera sur les raisons plus tard, mais il est intéressant de noter que ce mercredi soir, Hauge a « fêté » sa première titularisation en championnat.

Ici face à Danilo, Hauge n’a pas réussi à peser dans le derby ce mercredi 6 janvier 2021. Un match à oublier. (aftenposten.no)

Ce n’est pas un hasard si sa prestation fut mauvaise, il est peut-être préférable pour le moment que le jeune Norvégien reste un remplaçant. D’autant plus que l’Europa League est un bon terrain de jeu pour lui, nous l’avons vu durant la rencontre face au Celtic notamment.

Ci-dessus le but de Jens Petter Hauge le 3 décembre dernier lors de la cinquième journée de la phase de poule de Ligue Europa. Ce but symbolise bien ce que sait faire Hauge, c’est-à-dire provoquer, dribbler, éliminer et cadrer. Sur cette action, ce qui fait finalement la différence est sa lucidité dans le dernier geste. C’est la marque d’un bon buteur, qui à terme, peut devenir encore meilleur dans la surface. Il faut donc pouvoir répéter ce genre d’efforts au cours des prochains mois.

D’où vient Jens Petter Hauge ?

Il naît le 12 octobre 1999 à Bodø en Norvège, la ville qui le voit éclore footballistiquement. L’histoire est belle, car il arrive au FK Bodø/Glimt à l’âge de 12 ans et y sera donc resté pendant huit ans. Ce qui est encore plus remarquable est le fait qu’il ait disputé son premier match professionnel en avril 2016, il avait alors 16 ans. Les mois qui suivent sont idylliques puisqu’il dispute 20 matchs de D1 norvégienne pour un but et quatre matchs de coupe pour quatre buts.

La saison suivante, malgré la descente de son équipe en deuxième division, Hauge poursuit sa progression en s’installant confortablement en tant que titulaire. Il joue 28 rencontres de championnat et inscrit deux buts. Malheureusement, la saison 2018 est plus délicate, son club est remonté en Eliteserien, mais lui ne convainc pas et est prêté à l’Aalesunds FK – pour la seconde partie de saison -, à l’échelon inférieur. C’est alors que tout s’enchaîne…

Jens Petter Hauge célébrant le troisième but de son équipe face à Molde le 26 juillet 2020, victoire 3 à 1. (nettavisen.no)

Il revient dans l’effectif de Bodø pour la saison 2019 et obtient alors le statut de titulaire. Sous la houlette de l’actuel entraîneur du club nouvellement champion de Norvège , Kjetil Knutsen, Jens Petter Hauge s’éclate et inscrit 7 buts en 28 matchs d’Eliteserien. C’est durant cette saison-là que la machine du FK Bodø/Glimt se met en marche. Il y a quelques mois, nous nous étions penché sur leur réussite qui était le fruit d’un très grand travail fait en amont. Hauge y fait alors figure d’égérie, car il est le plus grand talent et peut-être le meilleur joueur – du haut de ses 18 ans. Nous sommes fin 2019 et son club vient de boucler la saison à la deuxième place, une très belle progression pour un club qui était remonté deux ans auparavant.

Vient alors la saison 2020, celle de tous les succès pour Hauge et ses coéquipiers. Nous n’allons pas revenir sur cet événement historique pour le football norvégien, car nous vous invitons à cliquer sur les liens au paragraphe précédent, mais c’est aussi un immense succès pour Jens Petter Hauge. Avant de s’envoler pour Milan, il contribue grandement au premier titre de champion de Norvège de son club formateur, en inscrivant la bagatelle de 14 buts en 18 matchs de championnat, tout en délivrant 8 passes décisives. La progression est nette et spectaculaire et on comprend logiquement – en plus de la confrontation en Europa League avec les Rossoneri fin septembre – pourquoi les dirigeants lombards décident de l’arracher à sa Norvège natale, pour la modique somme de cinq millions d’euros.

Hauge, l’archétype de l’ailier moderne

Jens Petter Hauge est un droitier jouant sur le côté gauche. Un joueur capable de repiquer dans l’axe dans le but de déclencher une frappe par exemple ou d’apporter du danger dans la surface plus largement. Cette saison, il a exclusivement joué à ce poste-là. Cela ne devrait pas évoluer à court terme, mais Hauge est un joueur rapide, très bon techniquement, agile, puissant et bon finisseur. Au-delà des qualités nécessaires pour évoluer en tant qu’ailier intérieur, Jens Petter Hauge possède un bon volume de jeu, ce qui lui permet de fournir beaucoup d’efforts et surtout de pouvoir s’inscrire dans de nombreux systèmes de jeu.

Hauge célébrant son but face au Celtic lors de la 1ère journée de Ligue Europa, le 22 octobre 2020. (dagsavisen.no)

Comme nous le disions plus tôt, Jens Petter Hauge est encore loin d’avoir atteint son potentiel et cela s’est vu face à la Juventus. Dans le sens où lors des gros matchs, il est difficile pour lui d’exister. Il lui manque encore de la consistance, il ne pèse pas encore suffisamment sur les défenses adverses. Son manque d’expérience s’est fait clairement ressentir lors du derby. Il va falloir être patient et travailler avec acharnement s’il veut acquérir cette maturité supplémentaire.

Sur le terrain, il doit progresser sur coup de pied arrêté, dans la finition s’il s’avère être un joueur de statistique et dans sa qualité de passe. Hauge est déjà un joueur relativement complet, car sur l’aspect mental, il a prouvé qu’il sait répondre présent durant des matchs où il n’est rentré qu’à la toute fin. On pense évidemment aux deux confrontations face au Celtic, mais il a su le faire également en Serie A contre le Napoli notamment fin novembre.

Comme l’a dit son entraîneur Stefano Pioli début décembre, la principale qualité d’Hauge est le un contre un et plus largement son jeu avec ballon. En revanche, ses capacités défensives sont faibles – cela s’est vu face à la Juve – et il doit travailler son jeu sans ballon, aussi bien ses courses défensives qu’offensives.

Jens Petter Hauge surprend depuis le début de saison par ses quelques entrées fracassantes et sa belle campagne européenne. Il possède une belle marge de progression et évolue actuellement au sein d’un contexte favorable pour grandir, celui d’une équipe capable de jouer les premiers rôles en championnat. Peut-être même également en Europa League. L’objectif est donc double : grandir autant individuellement que collectivement.

(Photo de couverture : sportsbibelen.com)

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :