NHL Sport US

Les Leafs favoris pour remporter la division canadienne ?

La franchise de Toronto est probablement l’équipe la plus imprévisible de la ligue. Avec un effectif garni de joueurs talents, la franchise ne parvient pas à confirmer son statut. Les Leafs tentent pourtant de faire des changements chaque année pour apporter de l’expérience sur les lignes. Des changements dans le staff ont été fait pour relancer l’équipe mais le problème semble plus profond.  Les saisons s’enchainent et se ressemblent avec des éliminations précoces lors des séries. Les critiques des fans et les moqueries des adversaires peuvent-elles servir de motivation pour les joueurs ? Il serait temps, la franchise ayant fait de nombreux investissements pour ramener cette Stanley Cup à Toronto et ainsi mettre fin à 53 années sans victoire.

Un effectif talentueux

La franchise de Toronto possède probablement l’un des effectifs les plus déséquilibrés de la ligue. L’attaque est impressionnante mais la défense n’est pas toujours au point ne permettant pas aux Leafs de prétendre à plus dans les séries.

Un trio menant l’attaque

On ne présente plus ce trio des Leafs. Des joueurs jeunes et talentueux performant depuis leur arrivée dans la ligue. Un premier trio impressionnant, parmi les meilleurs de la ligue en saison régulière. Il est composé d’Auston Matthews, Mitch Marner et John Tavares. Un trio complémentaire et productif depuis l’arrivée du centre Canadien lors de l’été 2018. Lors de la dernière saison, Auston Matthews a été le seul joueur des Leafs à jouer tous les matchs de la saison régulière. Une régularité impressionnante qui lui a permis de terminer meilleur pointeur et buteur de la franchise. Il termine la saison avec 80 points inscrits dont 47 buts, à un seul but de David Pastrnak et Alex Ovechkin meilleurs buteurs de la saison. L’ailier américain a battu ses records personnels, permettant aux Leafs de se maintenir dans le haut du classement malgré les absences de Marner et Tavares. Malgré quelques matchs manqués, Marner et Tavares ont réalisé de bonnes performances. Ainsi l’ailier Canadien termine avec 67 points inscrits dont 16 buts tandis que le centre Canadien a inscrit 60 points dont 26 buts. Des bonnes performances pour des joueurs qui n’ont joué que 59 et 63 matchs. 

Derrière ce trio, les Leafs sont plus en difficultés avec des joueurs moins présents. Néanmoins, la franchise de Toronto a pu compter sur William Nylander. L’ailier canadien avait la pression. Après une prolongation signée tardivement en décembre 2018 de 6 ans et 45 millions de dollars, il avait déçu avec 27 points inscrits dont 7 buts en 54 matchs. Il devait donc se reprendre cette saison pour justifier le contrat signé. Et c’est ce qu’il a fait avec 59 points inscrits dont 31 buts. Il termine deuxième meilleur buteur de la franchise. Avec lui, les Leafs ont trouvé un quatrième joueur pour compléter le trio en cas d’absence et un joueur capable d’évoluer sur le deuxième trio. A ses côtés, Zach Hyman a lui aussi montré de bonnes choses avec 37 points inscrits mais surtout 21 buts en seulement 51 matchs. Il égale son record de buts inscrits et aurait pu espérer battre son record de points avec plus de matchs joués. 

LA PRESSE CANADIENNE / FRANK GUNN

Pour le reste, la saison a été plus compliquée. Aucun autre attaquant des Leafs ne dépassent les 40 points. Les nouveaux arrivants, Jason Spezza et Alexander Kerfoot, ont eu du mal à s’acclimater au jeu de la franchise de Toronto. Ils terminent respectivement avec 25 et 28 points. Pour Jason Spezza, l’apport sur la glace n’était pas forcément la principale raison de son recrutement, le centre canadien étant plutôt en fin de carrière. Il était principalement là pour apporter de l’expérience à cet effectif. Mais Alexander Kerfoot avait été acquis en échange de Nazem Kadri pour apporter de la profondeur sur les autres trios. On peut mettre ce manque de production sur le coup de la pression après la signature, lors de l’été 2019, de son contrat de 4 ans 14 millions de dollars. Cette année, il devra montrer plus de choses sur le troisième trio. 

Pour renforcer l’attaque, les Leafs se sont montré agressifs durant l’intersaison. Néanmoins, il fallait chercher des joueurs capables d’apporter de la profondeur à cet effectif sans demander un gros gros salaire, la franchise ayant une masse salariale déjà pris. Tout d’abord, les Leafs ont dû faire de la place pour renouveler cette attaque. Ils ont décidé de transférer Kasperi Kapanen chez les Penguins. Pourtant, l’ailier finlandais avait réalisé une saison intéressante avec 36 points inscrits dont 13 buts. Son contrat signé à l’été 2019 et sa cote auprès des autres équipes de la ligue ont probablement motivé les Leafs de l’échanger pour faire de la place dans la masse salariale. Avec cette place, les Leafs ont signé trois contrats courts à des joueurs d’expérience. Ainsi Wayne Simmonds, Jimmy Vesey et Joe Thornton ont signé à l’intersaison du côté de Toronto. Des joueurs productifs qui vont être précieux pour aider l’attaque des Leafs. Sheldon Keefe prévoit même de faire jouer Joe Thornton sur le premier trio au côté de Matthews et Marner. Une association surprenante mais qui peut permettre aux Leafs d’avoir un second trio productif avec Nylander, Tavares et Vesey. Tandis que Matthews et Marner peuvent accumuler les points sans Tavares. Une stratégie pour équilibrer les deux premiers trios qui peut s’avérer payante. 

Kyle Brown, Toronto Maple Leafs

Il faudra aussi suivre Ilya Mikheyev. Le jeune Russe a disputé sa première saison, terminant avec 23 points inscrits dont 8 buts en 39 matchs. Des performances intéressantes mais qui n’ont pas pu être poursuivies après une blessure contre les Devils fin décembre. Après avoir été opéré pour réparer une artère et des tendons coupés au niveau du poignet, il avait repris le chemin des patinoires avant l’interruption de la saison. Il est revenu pour les séries mais n’a inscrit aucun point en 5 matchs. Il devrait évoluer sur le troisième trio. Il faudra voir si le joueur confirme les bonnes performances observées la saison dernière. 

L’attaque des Leafs s’est améliorée en profondeur. Des trios intéressants et complémentaires qui seront à suivre cette saison. Mais le principal problème des Leafs reste la défense, manquant de leader par rapport à l’attaque. 

Une défense revancharde

La défense n’a clairement pas été au niveau la saison dernière. La franchise de Toronto a terminé cinquième pire défense de la ligue avec 227 buts concédés. Seuls les Red Wings, les Senators, les Devils et les Panthers ont fait pire. Ce secteur devait donc être renforcé cette saison. Les Leafs n’avaient pas beaucoup de marge de manoeuvre pour le faire. Tout d’abord, la franchise a décidé de ne pas prolonger Tyson Barrie. Le défenseur avait été récupéré lors de l’échange de Kadri avec l’Avalanche du Colorado. Il venait pour occuper une place importante au sein des Leafs. Malheureusement pour eux, il n’aura jamais réussi à s’adapter au jeu de l’équipe. Il termine la saison avec 39 points inscrits dont 5 buts, 76 tirs bloqués et 47 mises en échec. Son niveau affiché était bien loin de celui espéré, incitant la franchise à chercher un autre défenseur pour occuper le premier duo avec Morgan Rielly. 

En effet, T.J. Brodie a signé un contrat de 4 ans et 20 millions de dollars avec la franchise de Toronto après 10 ans chez les Flames. Un joueur avec une bonne expérience qui voudra se rattraper de sa saison décevante. Son association avec Morgan Rielly sera à surveiller du côté de Toronto. Le joueur est en tout cas motivé:

« Je pense que c’était génial, il y a des gars formidables, de grandes présences physiques là-bas (…). Cela faisait un moment que je n’avais pas mis un maillot de couleur différente, c’était quelque chose de nouveau et d’excitant »

Deux autres défenseurs  ont rejoint la franchise, Zach Bogosian et Mikko Lehtonen. Deux joueurs qui devraient évoluer ensemble sur le troisième duo. Pour Zach Bogosian, son expérience devrait être un atout, le joueur ayant gagné la Stanley Cup avec le Lightning. Il sera important pour aider Lehtonen à s’adapter à la ligue. Le défenseur finlandais est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs évoluant en dehors de la NHL. Il évoluait en KHL dans le club finlandais Jokerit. Selon ses anciens coéquipiers, il possède les capacités pour jouer en NHL: 

« S’il y a une chose que j’admire chez lui, c’est son éthique de travail au quotidien, lorsque les choses vont bien ou ne vont pas bien. Il s’est assuré de saisir cette occasion hors de la glace: arriver tôt, faire des randonnées à vélo, des séances supplémentaires de gym, rester sur la glace après l’entrainement, il y avait juste une cohérence. Certains gars le feront pendant des étirements, mais il l’a fait au jour le jour, ce qui, je pense, est vraiment difficile pendant toute une saison. »

Brian O’Neill, son ancien coéquipier chez Jokerit ( TheAthletic )

Ses nouveaux coéquipiers sont eux aussi impressionnés par ses premiers entrainements: 

Vous le voyez au gymnase, il est là tôt, il y est tard. Il joue dur à l’entrainement. Il fait les bons jeux.

Jake Muzzin

Une nouvelle arrivée qui pourrait permettre aux Leafs de posséder de la profondeur en défense. Ajoutons à ces arrivées, le deuxième duo composé de Jake Muzzin et Justin Holl qui pourraient jouer un rôle important derrière le premier duo. L’ancien défenseur des Kings a été impérial depuis son arrivée, justifiant l’investissement fait par la franchise pour l’acquérir. La franchise de Toronto espère que le défenseur canadien évitera les blessures cette saison.

La franchise s’est renforcée en défense à l’intersaison avec plus de  profondeur. Derrière ces trois duos, on retrouve Rasmus Sandin et Travis Dermott. Deux défenseurs qui devront se battre pour avoir des minutes. Leur entraineur Sheldon Keefe laisse la porte ouverte:

«Je ne dirais pas nécessairement qu’il doit prouver quelque chose à ce camp. Nous connaissons très bien Travis. Nous accordons plutôt une opportunité à de nouveaux joueurs. Je lui ai parlé de notre désir de nous donner de la profondeur en défense. Celle-ci s’est améliorée et si quelqu’un se trouvait sur la chaise de cinquième, sixième, septième ou huitième arrière, cela aura des conséquences (… ). Il peut jouer des deux côtés et peut monter ou descendre dans l’équipe en termes de responsabilités. Nous espérons un plus haut niveau de constance et une sorte de nouveau départ avec lui. »

Sheldon Keefe ( Traduction TVA Sports )

Au poste de gardien, la franchise n’a pas fait de changements. Frederik Andersen devrait continuer en tant que gardien numéro 1 de la franchise. Malgré sa pire saison statistique avec  90,9% de sauvetages, 2,85 buts alloués en moyenne par match et 3 blanchissages, le gardien danois conserve la confiance de la franchise. Son contrat arrive à échéance à la fin de la saison et il n’a toujours pas prolongé. Néanmoins, les observateurs sont assez confiants concernant la prolongation du gardien pour les années à venir. Jack Campbell, acquis au milieu de la dernière saison, devrait avoir l’opportunité de jouer quelques matchs cette saison. Ils devront essayer de préserver les filets de Toronto et replacer au sommet cette défense des Leafs.

La franchise de Toronto sait qu’elle doit montrer de meilleures choses que la saison dernière. Des joueurs vont arriver revanchards et montrer qu’ils ont le niveau pour emmener les Leafs vers les sommets. Les attentes seront grandes concernant cet effectif qui devra progresser dans la régularité et au niveau du mental.

Briser la barrière mentale 

La franchise de Toronto possède des joueurs capables de la mener vers les sommets. Pourtant les Leafs ne parviennent pas à dépasser le premier tour des séries. Le problème semble plus profond: le mental.

En effet, l’équipe n’arrive pas à élever son niveau de jeu lors des séries. La franchise n’a plus passé un premier tour depuis la saison 2003/2004. Alors certes les Leafs ne se sont pas qualifiés que quatre fois pour les séries depuis cette période mais il reste sur trois défaites consécutives pour les séries et une élimination lors du tournoi de qualification cet été. Lors des saisons 2017/2018 et 2018/2019, la franchise de Toronto a été éliminée par leur bête noire, les Bruins. A chaque fois, les Leafs ont perdu au terme du match 7. Lors de leur première confrontation, ils avaient montré du caractère en revenant à égalité lors du match 6 après avoir été mené 3/1 dans la série. Mais ils ont fini par céder lors du dernier match à Boston en s’inclinant 7 buts à 4. Une défaite cruelle mais qu’on pensait fondatrice pour cette jeune équipe.

The Canadian Press

 Malheureusement la saison suivante, les Leafs n’ont pas réussi à inverser la tendance contre les Bruins. Comme la première fois, les Leafs n’avaient pas l’avantage de la patinoire. Ils devaient donc s’imposer chez les Bruins au moins une fois pour espérer se qualifier. Et c’est ce qu’ils vont faire en menant 3/2 dans la série avec deux victoires à Boston. L’équipe avait donc son destin entre les mains lors du match 6 devant son public. Mais la franchise est dominée face à des Bruins déterminés. Le constat est sans appel avec une victoire 4/2 grâce à 3 points de Brad Marchand. L’équipe aura été maintenue dans le match grâce à Andersen qui réalise 37 arrêts mais l’attaque n’aura pas répondu présent. Une défaite difficile à encaisser pour l’équipe. Lors du dernier match à Boston les Leafs sombrent et s’inclinent 5 buts à 1. Une nouvelle défaite au premier tour des séries contre les Bruins où ils peuvent avoir des regrets. Les premières failles mentales se font ressentir pour cette équipe. 

Le premier trio déçoit lors des séries. Ainsi lors de la première confrontation contre les Bruins, Marner avait parfaitement mené l’équipe avec 9 points inscrits dont 2 buts mais Auston Matthews avait été plus en retrait avec seulement 2 points dont 1 but. Des séries décevantes alors que le joueur avait montré de meilleures choses lors de sa première expérience contre les Capitals avec 5 points inscrits dont 4 buts. L’année suivante, il s’est repris avec 6 points inscrits dont 5 buts. Tavares et Marner l’ont suppléé avec 5 et 4 points inscrits. Des performances moyennes sur une série de 7 matchs. Cette saison-là, ils avaient fait une excellente saison régulière, Marner ayant inscrit 94 points en 82 matchs et Matthews 37 buts en 68 matchs. Si l’on regarde de plus prêts les matchs pour la qualification, les trois joueurs sont en retrait. Ainsi ils cumulent 3 points dont 2 buts en trois matchs. Des statistiques insuffisantes pour des joueurs devant montrer la voie au reste de l’équipe. La pression semble être pour l’instant le problème de cette franchise. 

Lors du dernier tournoi de qualification, l’équipe a une nouvelle fois craqué cette fois-ci contre les Blues Jackets à la surprise générale. Le premier trio s’est montré avec 13 points inscrits dont 4 buts mais ils ont été lâchés par leur défense trop fragile. Le premier trio a montré de meilleures choses lors du match 4 pour espérer une qualification. Ils cumulent 8 points dont 2 buts dont le but victorieux en prolongation en supériorité numérique inscrit par Auston Matthews. Mais lors du dernier match, ils ont été blanchis par les Blues Jackets, montrant que l’équipe n’a pas encore vaincu ses démons lors des matchs à élimination. 

Les critiques contre le trio se sont accumulées à la suite de ses différentes éliminations, les joueurs ayant tous signé des gros contrats sur plusieurs saisons. Il était donc attendu d’eux de grosses performances lors de ces matchs. Pour leur trouver des circonstances atténuantes, il faut reconnaitre que l’effectif des Leafs était particulièrement déséquilibré. La franchise se reposait trop sur son trio. Pour les aider cette année, le directeur général Kyle Dubas est allé chercher des joueurs d’expérience comme Thornton ou Simmonds. Le premier devrait même accompagner les deux jeunes stars que sont Matthews et Marner sur le premier trio. Une association intéressante qui pourrait aider ces deux joueurs à se libérer sur la glace. Il a aussi renforcé la défense pour être plus solide lorsque l’attaque est en difficulté. 

THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Tous les moyens ont été bons pour décharger d’une certaine pression ses joyaux. Mais les joueurs auront toujours beaucoup de responsabilité. Ainsi Sheldon Keefe envisage de faire jouer beaucoup plus de temps Auston Matthews lors des infériorités numériques:

« Je ne m’attends pas à ce que ce soit son rôle ou sa responsabilité à temps plein, mais plutôt à l’occasion, quand ce sera nécessaire (…). Il a beaucoup développé son côté défensif et nous croyons qu’il peut nous apporter beaucoup en infériorité numérique. Et évidemment, la menace offensive qu’il représente apportera aussi beaucoup. »

( Traduction TVA SPORTS )

Une nouvelle responsabilité pour le joueur qui peut s’avérer enrichissante pour lui et le préparer au mieux pour les séries. 

Pour l’instant, les Leafs sont concentrés sur le début de la saison et ne pensent pas aux séries comme l’attestent les propos de Kyle Dubas:

En fin de compte, c’est ce à quoi nous aspirons, bien sûr. Si nous revenons en arrière et regardons les équipes qui finissent par avoir du succès en séries éliminatoires, elles ont toujours été – non seulement cette année-là mais les années précédentes – excellentes en saison régulière pour s’y installer. Mon objectif en ce moment est très, très clairement d’avoir un excellent camp d’entraînement et de nous préparer pour la saison régulière, puis d’avoir une saison régulière aussi excellente que possible. Je pense que cela nous permettra de construire une base et un processus qui nous permettront d’y réussir. Je ne veux pas aller trop loin et réduire ma propre concentration et celle de l’équipe avant de passer au 11 mai. Je pense que nous devons nous concentrer là-dessus maintenant. Comme tout le monde le sait en couvrant l’équipe, nous avons eu beaucoup – au cours de toutes les années où je suis ici, de toute façon – de moments en saison régulière où nous avons eu des accalmies et notre forme a glissé. Nous devons éliminer cela, d’abord et avant tout. ( Propos recueillis par mapleleafshotstove.com )

L’équipe sait néanmoins que la réussite de sa saison sera juge uniquement sur ses performances lors des séries. Une équipe avec autant de joueurs ne peut pas se permettre de se contenter d’une qualification pour les séries. Une quatrième défaite consécutive sans passer un tour lors des séries ferait tache et la franchise le sait. Il faudra donc faire le maximum dans cette division canadienne pour accrocher la première place de la division et ainsi avoir une confrontation plus abordable au premier tour. Cette victoire pourrait être le détonateur pour le reste de la compétition et pour les saisons suivantes. 

La franchise de Toronto est sous pression cette saison. Les fans et les observateurs attendent beaucoup des Leafs qui doivent montrer qu’ils peuvent jouer la Stanley Cup. L’équipe s’est renforcée cet été en apportant de la profondeur en attaque et de la solidité en défense. Dans une division canadienne indécise, les Leafs ont l’effectif pour les amener vers le sommet. Ils pourraient se mettre en confiance en dominant cette division pour se préparer au mieux pour les séries. Cette année peut être le début d’une franchise irrésistible en NHL. 

Projections des rédacteurs du CCS – DIVISION CANADA

Hakim : 1. 2. Maple Leafs de Toronto 3. 4. 5. Ottawa Sénateurs 6. 7. Winnipeg Jets

Jérémy : 1. Maple Leafs de Toronto 2. 3. 4. 5. 6. Winnipeg Jets 7. Ottawa Sénateurs

Ben : 1. 2. 3. Maple Leafs de Toronto 4. 5. 6. Winnipeg Jets 7. Ottawa Sénateurs

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :