NFL

Draft NFL 2021 : Nick Bolton, Linebacker à l’ancienne

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 Avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêcher et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs mais aussi des bons coups que l’on pourrait trouvé plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Nick Bolton

Bilan 2020

Bilan équipe : 5-5

Les Tigers de Mizzou ont connu une saison en demi-teinte, gagnants contre plus faible que eux et perdants contre plus fort. Dans la très relevée division SEC, ce résultat peut se targuer d’être tout de même plutôt positif. Du côté défensif, l’équipe était aussi branchée sur courant alternatif, capable de n’encaisser aucun point contre Vanderblit et d’un autre côté d’en prendre 41 contre la faible équipe de LSU cette année. Au vue du recrutement et de la concurrence toujours grandissante en SEC, c’est naturellement que Nick Bolton a décidé de se présenter à la draft en évitant sa dernière année à l’université. Le linebacker a probablement sa côte au plus haut et est aujourd’hui présenté comme un possible premier tour de draft.

Statistiques individuelles : 95 plaquages – 2 sacks – 0 fumble forcé – 1 fumble recouvert – 0 interceptions – 5 passes défendues

Quand l’escouade défensive de Mizzou est sur le terrain, au milieu du champ de bataille, un casque noir et jaune brille beaucoup plus que les autres. Ce casque c’est celui de Nick Bolton. Natif de Frisco au Texas, Nick a toujours joué du côté défensif du ballon tantôt linebacker, tantôt safety, son jeu toujours physique est engagé est resté un peu anecdotique au milieu des autres talents footbalistiques au niveau lycéen. Il est donc listé comme un 3 étoiles (247sports), 39ème ILB et 1114ème joueur national au moment de son commit à l’université. C’est là que Nick Bolton va se révéler, l’année 2018 est calme mais en 2019 il crève l’écran dans son style caractéristique. Il confirme en 2020 tout en atteignant une sorte de plafond de verre tout de même qu’il a du mal à briser. La grande question des scouts NFL lors de son repêchage sera sûrement de savoir si sa courbe de progression pourra atteindre des sommets ou si au contraire elle est déjà à son paroxysme.

Forces :

  • Patience et lectures

La qualité principale d’un bon Linebacker n’est pas physique, elle est sur son QI Football. Et celui de Nick Bolton est très élevé. Le défenseur comprend le jeu, il prend son temps devant les défenses, cogite et anticipe pour être au bon endroit au bon moment. Cette qualité le rend très impactant sur le run-stop, il évite les blocks de la OL adverse et trouve souvent le gap dans lequel le RB va s’engouffrer. Ce style de jeu engendre peut être peu de plaquages pour perte mais il reste très efficace pour cantonner les RB à très peu de yards et donc minimiser leur impact dans une partie.

Ici Nick Bolton (#32 Noir), tête haute, lit et réagit parfaitement à la RPO. Toujours tête haute, il lit le travaille de la OL adverse sur le zone run et se trouve dans le gap qui était designé pour Najee Harris (#22 Blanc) au meilleur moment pour stopper le coureur. Intelligence et réactivité.

  • Changements de direction et accélération

Nick Bolton est une petite pile électrique. Très tassé et bas sur les appuis il est capable de changer de direction et donc de suivre les différents cuts des RB avec aisance. Son burst en petit périmètre le rend injouable dans sa zone. Ces qualités viennent cacher son catch radius plutôt petit.

Contre les Gators Nick Bolton par la rapidité de ses pieds et son explosivité évite les blocks de la OL, et plaque le RB alors que le gros gain était attendu.

  • Puissance

Si on devait garder une seule qualité physique chez Nick ce serait la puissance. Les impacts de Bolton sont souvent très violents, appuyés, ils vous coupent le souffle et l’envie de retourner jouer les duels face à lui. Il est modelé pour répéter ses actions d’éclats tout au long de la partie et nous ramène à nos cours de physique : l’énergie cinétique = ½ X la masse X la vitesse²

Une vidéo vaut mieux que 1000 mots. Comme disent les américains « Here’s Nick Bolton taking a soul ».

  • Plaquages

En toute logique Nick Bolton est excellent au plaquage, fruit d’un travail de longue haleine. L’envie est évidemment là, la technique aussi. Il en loupe peu et est rarement pris à défaut par des fautes. Un bon point, donc.

Faiblesses :

  • Vitesse pure

Si Nick Bolton est vif, rapide dans les petits espaces, il a cependant du mal dans les grands champs ouverts. Difficile pour lui, donc, de chasser en poursuite les attaquants. Sitôt qu’il est dos au jeu, il faut considérer Nick comme battu.

  • Couverture de passe

Contre le Run Stop il n’y a pas grand-chose à redire dans le jeu du linebacker. En défense contre la passe, par contre il reste beaucoup de travail. Que ce soit dans son positionnement mais aussi sur ses attitudes face aux attaquants, Bolton est plutôt souvent coupable d’erreurs, ce qui a tendance à engendrer quelques flags à son encontre et des complétions faciles pour les receveurs.

Ici on retrouve Nick Bolton contre Géorgia battu trop facilement sur une 2&6 alors qu’il devrait avoir le temps d’intervenir au moins sur l’homme avant qu’il récupère le 1st down. Son positionnement est coachable mais sa rapidité d’exécution beaucoup moins. A suivre.

Prédiction draft 2021

Deuxième tour (30-50)

Une équipe qui sera intéressée : Las Vegas Raiders

Nick Bolton ressemble en tout point aux joueurs qu’affectionnent Jon Gruden, encore plus en défense. Un joueur avec énormément de cœur, de caractère, qui a envie de prouver des choses à tout le monde encore et toujours et qui joue à 100 à l’heure. Même s’il y a des défauts dans son jeu, peu importe, sur le terrain Nick se bat et se battra jusqu’au bout d’un match. Gruden serait-il capable de nous faire sa spéciale et sélectionner Nick Bolton au premier tour avec le choix 17 cette année ? Cela n’aurait rien d’étonnant en tout cas.

La note du CCS : Tier B

Potentiel : Tier S = All Pro, Tier A = Excellent starter, Tier B = Starter, Tier C = Joueur de rotation, Tier D = Practice Squad

Malheureusement pour Nick Bolton, son jeu apparaît comme celui d’un autre temps. Il aura du mal à garder les TE dominants et les Slots receveurs ultra-rapides qui fleurissent dans la ligue aujourd’hui. Tout cela car il lui manque une pointe de vitesse, frustrant. J’ose espérer qu’il prouve à tout le monde l’inverse durant le combine. Qu’il me fasse mentir en premier, tant j’aime son aura et son style de jeu, physique, impactant, intelligent…

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: