Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, direction la Belgique pour partir à la rencontre de la formation Alpecin-Fenix.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Alpecin-Fenix

Pays : Belgique

Date de création : 2009

Statut : UCI Pro Team

Classement UCI 2020 : 12e

Directeur général : Christoph Roodhooft

Coureur vedette : Mathieu Van der Poel

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Etoile de Bessèges – Etape 3Dries De BondtFévrier
Tour d’Antalya – Etape 4Tim MerlierFévrier
Tour Bitwa Warszawska 1920 – Etape 3Senne LeysenAoût
Dwars door het HagelandJoanas RickaertAoût
Tour Bitwa Warszawska – Etape 4Oscar RiesebeekAoût
Tour Bitwa Warszawska – Classement généralOscar RiesebeekAoût
Championnats des Pays-Bas – Course en ligneMathieu Van der PoelAoût
Championnats d’Allemagne – Course en ligneMarcel MeisenAoût
Brussels Cycling ClassicTim MerlierAoût
Tirreno-Adriatico – Etape 6*Tim MerlierSeptembre
Tirreno-Adriatico -Etape 7*Mathieu Van der PoelSeptembre
Antwerp Port Epic- Sels TrophyGianni VermeershSeptembre
Championnats de Belgique – Course en ligneDries De BondtSeptembre
BinckBank Tour – Etape 5*Mathieu Van der PoelOctobre
BinckBanck Tour -Classement général*Mathieu Van der PoelOctobre
Tour des Flandres*Mathieu Van der PoelOctobre
*course World Tour

2020 est un très grand cru pour Alpecin-Fenix. Une année exceptionnelle pour l’équipe belge qui s’est imposée à 16 reprises sur le circuit professionnel. Sa figure de proue, Mathieu Van der Poel, a une nouvelle fois tenu son rang, faisant part de son immense talent. Déjà monstrueux en cyclo-cross, MVP a aussi réalisé une grande année sur route.

A son tableau de chasse cette saison, on note de belles victoires de prestige. Il a remporté son premier monument sur le Tour des Flandres, battant au sprint son plus grand rival, le Belge Wout Van Aert. En plus de ce prestigieux succès, Van der Poel a ajouté dans sa besace le BinckBank Tour, une étape sur Tirreno Adriatico et un titre de champion des Pays-Bas sur route. 

Le Néerlandais a aussi régulièrement été dans le coup dans les grandes courses d’un jour, finissant placé parmi les meilleurs (2e de la Flèche brabançonne, 6e Liège-Bastogne-Liège, 9e de Gand-Wevelgem, 10e Tour de Lombardie).

Mathieu Van der Poel à la lutte avec Wout Van Aert durant le Tour des Flandres. (Photo : belgaimage)

Au-delà du phénomène Van der Poel, d’autres coureurs ont réalisé de belles performances. Marcel Meisen (Allemagne) et Dries De Bondt (Belgique) sont devenus respectivement champions nationaux. Le Néerlandais Oscar Riesebeek a gagné le Tour Bitwa Warszawska 1920. Tim Merlier a levé les bras sur Brussels Cycling Classic et a lui aussi permis à l’équipe Belge d’obtenir une victoire World Tour en triomphant sur la septième étape de Tirreno-Adriatico.

N’étant pas invitée sur toutes les grandes courses du calendrier World Tour, Alpecin-Fenix a su performer à travers son coureur vedette, mais pas que. Des victoires et de nombreuses places d’honneurs qui ont conduit la formation a terminé premier de classement Pro Team en 2021 ! Cette performance notable lui permet pour la saison 2021 d’être invité automatiquement à chaque épreuve World Tour. Du fait d’un effectif plus tourné vers les classiques, l’équipe pourrait décliner certaines invitations et choisir de ne pas se rendre sur le Tour d’Italie.

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
Silvan DillierRoy Jans
Jasper PhilipsenLasse Norman Hansen
Xandro MeurissePetter Faerhaug
Laurens De VresseLoris Rouiller
Edward PlanckaertSamuel Gaze
Lionel Taminiaux
Tobias Bayer
Jay Vine
Edward Anderson

Peu de départs

Avec l’arrivée de nombreuses courses World Tour dans son calendrier 2021, la formation Alpecin-Fenix a dû augmenter son nombre de coureurs pouvant être performant sur route. Peu de départs sont donc à signaler du côté du plat pays. Parmi eux, le pistard Lasse Norman Hansen rejoint la nouvelle équipe World Tour Team Qhubeka Assos.

Un recrutement de qualité

Pour ce mercato, l’équipe Alpecin-Fenix a réalisé de nombreux bons coups dans le but de se renforcer quantitativement et qualitativement. Silvan Dillier (2e de Paris – Roubaix) arrive pour épauler Mathieu Van der Poel durant la campagne des classiques. Vainqueur d’une étape sur le Tour de d’Espagne 2020, le jeune sprinteur Belge Jasper Philipsen rejoint l’équipe. D’autres coureurs du plat pays (Xandro Meurisse, Laurens De Vreese et Edward Planckaert) débarquent pour renforcer la formation de Christoph RoodHooft.

Qu’attendre d’Alpecin-Fenix pour 2021 ?

Ce que l’on attend avant tout de la formation belge pour la saison 2021, c’est de continuer à être performante sur le circuit continental comme elle l’a été la saison dernière. Alpecin-Fenix doit aussi essayer de maintenir ses très bons résultats sur les courses World Tour (cinq victoires sans courir les grands tours), meilleurs que certaines UCI World Teams.

Mathieu Van der Poel est évidemment la tête de gondole de l’équipe. On va bien sûr l’attendre sur les différents classiques, aussi bien ardennaises que flandriennes. Il sera également la vitrine de la formation belge sur le Tour de France où le profil de la première semaine peut faire de lui un potentiel maillot jaune. 

Gare à la surchauffe pour le prodige Néerlandais qui en plus de pouvoir être aligné sur plusieurs types de courses est aussi présent sur d’autres disciplines (cyclo-cross, VTT). Une gestion de la fatigue qui est importante pour éviter qu’il soit émoussé à l’approche des grandes échéances. Quoiqu’il en soit, c’est un Van der Poel de gala que nous attendons pour cette saison 2021.

Pour l’accompagner dans sa quête des plus grandes classiques, il peut compter sur Silvan Dillier, coureur puissant, bon rouleur et relativement solide sur les flandriennes comme en témoigne sa performance sur Paris – Roubaix 2018.  L’ex coureur de la Deceuninck- Quick Step Petr Vakoc est également un atout dans ce domaine pour MVP.

Du côté des sprinteurs, la formation de Christoph Roodhooft peut compter sur l’expérimenté Sacha Modolo. Il va pouvoir prendre sous son aile le jeune Jasper Philipsen (22 ans), qui est une belle carte pour aller chercher des courses d’un jour, et pourquoi pas une étape sur un grand tour. Le Belge Tim Merlier, vainqueur au sprint sur Tirreno Adriatico (devant des références mondiales comme Pascal Ackermann ou Fernando Gaviria) offre lui aussi une belle carte sur les arrivées massives pour Alpecin-Fenix.

Dries De Bondt et Oscar Riesebeek sont des belles chances pour aller glaner des succès sur le circuit continental. Pour les arrivées pour puncheurs des courses World Tour, Xandro Meurisse (qui avait fait quelques top 10 d’étapes lors de sa seule participation au Tour de France en 2019 avec la Wanty – Gobert) est une option intéressante.

Autour de sa superstar Mathieu Van der Poel et d’un recrutement de haut niveau, l’équipe belge s’avance cette saison avec de solides arguments avant de concourir sur les différentes courses World Tour du calendrier. On a hâte de retrouver cette formation sur les campagnes de classiques et sur le Tour de France, où elle risque bien d’être l’une des animatrices de la plus grande course du monde.

Effectif complet Alpecin-Fenix : Edward Anderson (22 ans), Tobias Bayer (21 ans), Antoine Benoist (21 ans), Dries De Bondt (29 ans), Floris De Tier (28 ans), Laurens De Vreese (32 ans), Silvan Dillier (30 ans), Jimmy Janssens (31 ans), Alexander Krieger (29 ans), Senne Leysen (24 ans), Marcel Meisen (32 ans), Tim Merlier (28 ans), Xandro Meurisse (28 ans), Sacha Modolo (33 ans), Jasper Philipsen (22 ans), Edward Planckaert (25 ans), Alexander Richardson (30 ans), Jonas Rickaert (26 ans), Oscar Riesebeek (28 ans), Kristian Sbaragli (30 ans), Diether Sweeck (27 ans), Lionel Taminiaux (24 ans), Scott Thwaites (30 ans), Ben Tulett (19 ans), Petr Vakoc (28 ans), Mathieu Van der Poel (25 ans), David Van der Poel (28 ans), Otto Vergaerde (26 ans), Gianni Vermeersch (28 ans), Louis Vervaeke (27 ans), Jay Vine (25 ans), Philipp Walsleben (33 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

(4 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :