Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur la formation belge Intermarché-Wanty Gobert.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Intermarché-Wanty Gobert

Pays : BELGIQUE

Date de création : 2008

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 20ème (-2)

Directeur général : Jean-François Bourlart

Coureur vedette : Louis Meintjes, Jan Hirt

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Tour de Murcie – Etape 1Xandro MeurisseFévrier
Tour de Murcie – Classement GénéralXandro MeurisseFévrier
Tour du DoubsLoïc VliegenSeptembre
Flèche de GooikDanny Van PoppelSeptembre
* course World Tour

Après avoir perdu son coureur phare, Guillaume Martin, en fin de saison dernière, la formation Belge a eu plus de mal à se montrer cette année. Hormis Xandro Meurisse qui gagne le Tour de Murcie et Danny Van Poppel qui gagne la Flèche de Gooik et fait des accessits sur le Bink Bank Tour, l’équipe n’a pas pesé sur la course. Le principal succès de l’équipe se situe au niveau de la structure avec le rachat la licence World-Tour de la CCC en difficulté financière. Après une longue attente, l’UCI a fini par valider la licence WT de l’équipe belge au grand dam des équipes françaises. L’équipe, qui a finit dans le TOP 3 continental pro lors des cinq dernières années, a également vu un nouveau sponsor les rejoindre afin de solidifier le budget (+ 30% de budget). Cet ajout tardif n’a pas permis de recruter davantage de coureurs.

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
TAARAMÄE ReinDUPONT Timothy
PLANCKAERT BaptisteMEURISSE Xandro
MEINTJES LouisOFFREDO Yoann
HIRT JanDEGAND Thomas
VAN DER HOORN TacoDOUBEY Fabien
ROTA LorenzoDE DECKER Alfdan
 ZIMMERMANN Georg
KOCH Jonas

Départs clefs

Xandro Meurisse et Timothy Dupont sont les principales pertes. Autrefois plus gros pourvoyeur de points pour l’équipe, ils ont connu une année 2020 plus difficile et semblaient en fin de cycle. Meurisse représente tout de même 50% des victoires de son équipe cette année donc difficile de le considérer comme une petite perte, même si la deuxième partie de saison a été plus difficile pour lui.

Arrivées à suivre

L’équipe s’est par contre beaucoup renforcer à tous les niveaux ! Au niveau du staff, Jean François Bourlart a nommé un nouveau directeur de performance (Aike Visbeek) et un nouveau directeur sportif expérimenté (Valerio Piva). Ce dernier a un CV long comme un faux plat montant et a vient notamment de passer 7 ans à travailler avec Greg Van Avermaet et retrouve un coureur qu’il connaît très bien et en qui il croit beaucoup, Loïc Vliegen.

Du côté des coureurs, l’équipe à misé sur l’expérience pour encadrer ses jeunes coureurs. Taaramae et Meintjes arrivent pour ce qui devrait être leur dernière chance. Après de belles promesses par le passé (plusieurs top 10 sur des GT et deux secondes places de meilleur jeune du TDF pour le Sud-Africain), les deux coureurs sont dans le creux de la vague. Ils seront malgré tout désignés leader. Hirt également, qui est très à l’aise en montagne, peut aller chercher un maillot de la montagne sur un Grand Tour ou briller sur une arrivée au sommet.

Finalement, le coureur qui fait le moins parler de lui est peut-être l’un des plus jeunes de l’équipe, Georg Zimmermann. L’Allemand, 4 ème de son Championnat National, arrive de la CCC. Il sort d’une Vuelta très encourageante à 23 ans. Il a fini 21ème au général et 5ème meilleur jeune.

Qu’attendre pour 2021 ?

Assurément, l’équipe est consciente que le chemin sera long. Cette année devrait être une année difficile, pour apprendre, et qui devra poser les bases du futur. Si les coureurs devront faire de leur mieux sur leur vélo pour remporter des étapes, beaucoup de choses se joueront en coulisse.

 » L’équipe ne possède pour le moment aucun grand nom du vélo, aucune vedette. Il faut construire une équipe pour le futur. On sait que le budget n’est pas celui des meilleures équipes du World Tour. On va donc avancer par petits pas, en essayant de grandir avec les coureurs qui composent le groupe aujourd’hui. Un groupe qu’on tentera de renforcer dans le futur. Travailler au niveau du World Tour, c’est vraiment différent et ça exige beaucoup plus d’organisation. Je peux aider Wanty à progresser dans cette direction.« 

Valerio Piva, source RTBF

Grâces à leur recrues spécialistes des courses par étapes, l’équipe Belge veut se donner les moyens de refaire une place dans les tops 10 des GT. Une victoire d’étape sur un grand tour est l’objectif fixé par Visbeek. Hirt, Taaramae et Meintjes sont présents pour cet objectif. Le premier a les meilleurs capacités en montagne, le deuxième l’expérience et le troisième est à la recherche de la seconde jeunesse.

Danny Van Poppel sera chargé de remporter des étapes lors de sprints massifs. Ce n’est pas le plus rapide et il ne fait pas partie du gratin mondial des sprinteurs, mais il pourrait tirer son épingle du jeu.

« Il est un très bon sprinteur qui peut en tirer le meilleur parti. Nous voulons lui faire passer une bonne saison en sérénité et en confiance. Et j’espère obtenir de bons résultats« 

Aike Visbeek à propos de Van Poppel, source cyclismactu

Loïc Vliegen doit lui, confirmer son talent sur des courses d’un jour ou pourquoi pas sur des victoires d’étape. En tant qu’équipe belge, il serait étonnant de ne pas voir l’équipe animer les classiques flandriennes. Vliegen, Bankelants, Hirt, Hermans (ancien cyclo-crossman) et Zimmermann seront les coureurs les plus attendus sur ses courses là. Andrea Pasqualon, avec ses qualités de puncheur-sprinteur devrait lui aussi pouvoir figurer dans les classiques Italiennes. Quoiqu’il en soit, il faudra se glisser dans les bons coups.

Le directeur d’équipe Jean-François Bourlart est lucide et conscient que cette année est faite pour apprendre après plusieurs années en division continentale.

« Ce sera malgré tout une année de découverte. On connaît, certes, certaines courses comme le Tour de France, Paris-Nice ou les classiques d’un jour, mais toujours de manière séparée. On ne se mettait donc pas un programme hyper chargé, on se limitait à ces quelques courses. En World-Tour, on sera obligé de rouler tout le programme. Cela veut dire de mettre en même temps une équipe sur Tirreno et Paris-Nice, rouler les Grands Tours, cela demande une organisation, un planning et un staff très important donc ce sera une vraie découverte »

Jean-François Bourlart, source RTBF
Source wanty-gobert.be

Comme nous vous l’avons dit dans les grandes lignes, la plus belle victoire de l’équipe Intermarché-Wanty Gobert est déjà acquise : l’obtention du précieux sésame qu’est la licence World Tourd. Elle a de plus recruté un directeur sportif expérimenté qui devrait les aider à vite évoluer dans la bonne direction. L’équipe va se servir de cette année pour apprendre et construire des fondations solides afin de pouvoir exister sur le circuit mondial. Entre expérience et jeunesse, l’effectif est bien construit même s’il manque encore une tête d’affiche. Intermarché-Wanty Gobert se construit sur les ruines de BMC et CCC, deux équipes qui ont gagné plus de 200 victoires. Souhaitons leur la même réussite pour les prochaines années.

Photo d’équipe en stage en Espagne, source twitter d’Intermarché Wanty Gobert

Effectif complet : BAKELANTS Jan (34 ans), BELLICAUD Jeremy (22 ans), DE GENDT Aimé (26 ans), DE PLUS Jasper (23 ans), DE WINTER Ludwig (28 ans), DELACROIX Theo (21 ans), DEVRIENDT Tom (29 ans), EIKING Odd Christian (26 ans), EVANS Alexander (23 ans), HERMANS Quinten (25 ans), HIRT Jan (29 ans), KOCH Jonas (27 ans), KREDER Wesley (30 ans), LAMMERTINK Maurits (30 ans), MEINTJES Louis (28 ans), MINALI Riccardo (25 ans), PASQUALON Andrea (32 ans), PETILLI Simone (27 ans), PLANCKAERT Baptiste (32 ans), ROTA Lorenzo (25 ans), TAARAMÄE Rein (33 ans), VAN DER HOORN Taco (27 ans), VAN KESSEL Corné (29 ans), VAN MELSEN Kévin (33 ans), VAN POPPEL Danny (27 ans), VAN POPPEL Boy (32 ans), VANSPEYBROUCK Pieter (33 ans), VLIEGEN Loïc (27 ans),  ZIMMERMANN Georg (23 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

(5 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :