Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur Israel Start-Up Nation, une formation qui a frappé fort durant l’intersaison.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Israel Start Up Nation

Pays : Israël

Date de création : 2015

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 22e

Directeur général : Kjell Carlström

Coureur vedette : Chris Froome

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Tour de San Juan – Etape 1Rudy BarbierJanvier
Tour d’Antalya – Etape 1Mihkel RaïmFévrier
La SamynHugo HofstetterMars
Championnats d’Estonie – Course en ligneNorman VahtraAoût
Championnats d’Autriche – Contre-la-montreMatthias BrändleAoût
Tour de Slovaquie – Etape 4Rudy BarbierSeptembre
Tour d’Italie – Etape 8*Alex DowsettOctobre
Tour d’Espagne – Etape 3*Dan MartinOctobre
Championnats d’Israël – Contre-la-montreGuy SagivNovembre
Championnats d’Israël – Course en ligneOmer GoldsteinNovembre
*course World Tour

L’année 2020 a été très bonne pour Israel Start-Up Nation. L’équipe de Kjell Carlstrom s’est imposée à 10 reprises sur le circuit professionnel, avec 9 coureurs différents. Le français Français Rudy Barbier est le seul à avoir levé les bras à 2 reprises. Il a notamment lancé la saison de l’équipe israélienne en s’imposant sur la première étape de la Vuelta San Juan. L’autre français Hugo Hofstetter a remporté la course belge La Samyn. On a pu voir certains coureurs briller sur leurs différents championnats nationaux (Israël, Autriche, Estonie). 

Sur les grands tours, l’équipe a performé comme elle ne l’avait jamais fait auparavant. Israel Start-Up Nation a pointé le bout de son nez lors des sprints massifs du Tour de France pour sa première participation par le biais de d’Hugo Hofstetter (4e à Sisteron, 7e à Lavaur, 8e à Poitiers, 8e sur les Champs) et de l’expérimenté André Greipel (6e à Saint Martin de Ré).

Le britannique Alex Dowsett a offert la première victoire de l’équipe sur une course de trois semaines en remportant une étape sur le Giro. Quelques semaines plus tard, Dan Martin l’a imité en levant les bras sur une belle arrivée pour puncheur de la Vuelta. L’irlandais – peu en vue sur les routes françaises – a réalisé un excellent Tour d’Espagne, terminant à la quatrième place du classement général (sa meilleure performance sur un grand tour).

Tableau complet des transferts

ArrivéesDéparts
Chris FroomeDaniel Navarro
Sep VanmarckeRory Sutherland
Daryl ImpeyNils Politt
Michael WoodsMihkel Räim
Alessandro De MarchiTravis McCabe
Patrick BevinPatrick Schelling
Carl Fredrik HagenMatteo Badilatti
Sebastian Berwick
Taj Jones

Départs clefs

Durant cette intersaison, quelques départs sont à signaler. L’espagnol Daniel Navarro, assez décevant cette année (seulement 48e du Giro 2020), n’a pas été conservé par son équipe. L’Australien Rory Sutherland tire lui sa révérence. L’équipe voit partir le jeune spécialiste des flandriennes Nils Politt (26 ans), qui rentre au pays en signant chez l’équipe allemande de la Bora-Hansgrohe.

Arrivées à suivre

C’est le transfert de cette intersaison cyclisme ! Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, a quitté la Team Ineos Grenadiers après 11 saisons au sein de la formation britannique pour signer dans l’équipe Israélienne. Un gros coup sportif et marketing pour Kjell Carlström qui attire un coureur de renommée internationale. Cette arrivée fait passer l’équipe Israel Start-Up Nation dans une nouvelle dimension.

La formation israélienne n’a pas fait que penser aux grands tours. Elle s’est aussi renforcée pour les courses d’un jour. Spécialiste des classiques, Sep Vanmarcke – l’une des références du peloton sur les courses pavés – arrive en terre promise. Michael Woods, très bon sur des profils vallonnés, débarque également pour apporter une plus-value à l’équipe durant les courses printanières. Le Canadien sort d’une saison de bonne facture avec des victoires d’étapes sur la Vuelta et sur Tirreno – Adriatico. Il a également réalisé des places intéressantes sur les classiques flandriennes (3e sur la Flèche Wallonne et 4e à Liège Bastogne Liège).

Daryl Impey, premier Africain à porter le maillot jaune sur le Tour de France 2013, arrive après neuf saisons chez la formation Mitchelton-Scott. Les membres de la défunte CCC Team Alessandro De Marchi et Patrick Bevin viennent eux aussi renforcer Israel Start-Up Nation.

Qu’attendre d’Israel Start-Up Nation en 2021 ?

La saison 2021 doit sonner comme celle de la polyvalence chez Israel Start-Up Nation. Avec un effectif renforcé de manière qualitative, l’équipe a de très belles cartes pour pouvoir briller sur de nombreux terrains.

« Nous n’avons jamais connu une si rapide progression. Maintenant, nous pouvons à chaque épreuve avec confiance »

Dan Martin, propos relevé par cyclismactu.net

Avec le recrutement de Christopher Froome, la formation israélienne se place comme l’une des futures grandes actrices du Tour de France 2021. Le Kenyan blanc ne s’en cache pas, son objectif est clairement de gagner sa cinquième Grande Boucle. Cette victoire lui permettrait de rejoindre le clubs des quintuples vainqueurs de grands tours et de rentrer encore un peu plus dans l’histoire du cyclisme.

J’ai quatre victoires sur le Tour de France et je sens que je n’en ai pas encore fini avec cette course. Je veux cette cinquième victoire. Je continuerai de viser les Grands Tours jusqu’à ce que je prenne la décision d’arrêter de courir”

Christopher Froome, propos relayé par cyclismactu.net

Cependant, Chris Froome va devoir courir d’une autre manière que lors de ces précédents succès. Cette fois-ci, il ne va pas détenir les clefs de la course comme cela fut le cas quand il était coureur chez la Team Sky. Son équipe n’aura pas les capacités de pouvoir mettre le tempo durant chaque étape de haute montagne. 

L’une des interrogations autour du britannique reste sa forme. Depuis sa chute lors de la reconnaissance d’un contre-la-montre du Critérium du Dauphiné 2019, Froome n’est pas encore redevenu le grand Froome. Sur la Vuelta, il a été peu en vue, jouant le rôle du coéquipier modèle.

Le parcours du Tour de France 2021 correspond parfaitement à son profil de grimpeur-rouleur. S’il parvient à revenir à un grand niveau, il sera l’un des outsiders de la prochaine Grande Boucle. 

Christopher Froome rêve de remporter un cinquième Tour de France. (Photo : Getty Images)

Pour l’accompagner, il peut compter sur Dan Martin. L’irlandais est ravi de son arrivée et sort d’une Vuelta de très bonne facture. Avec la question du retour au premier plan (ou pas) de Chris Froome, Dan Martin est la meilleure carte  pour Israel Start-Up Nation sur une course de trois semaines.

« Avec Chris Froome et Michael Woods, je vais pouvoir partager notre expérience de course et pouvoir faire monter le niveau d’Israël Start-Up Nation« 

Dan Martin, propos relayé par cyclismactu.net

D’autres coureurs vont pouvoir accompagner Froome et Martin durant les courses de trois semaines. La formation israélienne peut compter sur Carl Fredrik Hagen, 8e du Tour d’Espagne 2019, et le grimpeur-rouleur Ben Hermans. 

Alex Dowsett, très bon dans l’effort solitaire et capable de briller sur des étapes de moyenne montagne comme il l’a fait sur le dernier Giro, peut aller chercher des bouquets. C’est également le cas de la recrue Alessandro De Marchi, vainqueur en moyenne montagne sur la Vuelta 2018.

Si elle n’a pas de sprinteurs de classe mondiale, Israel Start-Up Nation possède quelques coureurs avec de belles pointes de vitesse. On peut citer : André Greipel, Hugo Hofstetter, Rudy Barbier ou encore Rick Zabel. Daryl Impey a lui aussi de bonnes capacités en sprints et est capable de bien passer les bosses.

Les deux recrues Michael Woods et Sep Vanmarcke sont des grosses cartes pour les courses d’un jour. Michael Woods, troisième des championnats du monde 2018 à Innsbruck, va en compagnie de Dan Martin mener Israel Start-Up Nation sur les ardennaises. Sep Vanmarcke est la tête d’affiche de la formation de Kjell Carlström sur les flandriennes.

La formation israélienne a frappé un grand coup durant cette intersaison avec la signature de Chris Froome, septuple vainqueur de grands tours. Le Kenyan blanc et son équipe compte bien briller sur la plus grande course du monde. Mais avec un effectif qui s’est renforcé, on ne doute pas que l’équipe Israel Start-Up Nation sera l’un des actrices de cette saison 2021 sur de nombreuses courses du calendrier World Tour.

Effectif complet Israel Start-Up Nation : Rudy Barbier (28 ans), Sebastian Berwick (21 ans), Patrick Bevin (29 ans), Jenthe Biermans (25 ans), Guillaume Boivin (31 ans), Matthias Brändle (31 ans), Alexander Cataford (27 ans), Davide Cimolai (31 ans), Alessandro De Marchi (34 ans), Alex Dowsett (32 ans), Itamar Einhorn (23 ans), Chris Froome (35 ans), Omer Goldstein (24 ans), André Greipeil (38 ans), Carl Fredrik Hagen (29 ans), Ben Hermans (34 ans), Hugo Hofstetter (26 ans), Reto Hollenstein (35 ans), Daryl Impey (36 ans), Taj Jones (20 ans), Dan Martin (34 ans), Krists Neilands (26 ans), Guy Niv (26 ans), James Piccoli (29 ans), Alexis Renard (21 ans), Guy Sagiv (26 ans), Norman Vahtra (24 ans), Tom Van Asboreck (30 ans), Sep Vanmarcke (32 ans), Michael Woods (34 ans), Mads Würtz Schmidt (26 ans), Rick Zabel (27 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :