MMA

Dustin Poirier, un adversaire à ne pas sous estimer

Ce soir est un soir spécial pour les fans de MMA : Conor McGregor revient après un an d’absence pour affronter, sept ans après le premier combat, Dustin « The Diamond » Poirier. Assagi, respectueux et en meilleure forme que jamais, l’irlandais est logiquement vu comme le favori. Mais attention à ne pas enterrer trop vite Dustin Poirier, qui n’est pas un combattant comme les autres.

Quelles sont les failles de Conor McGregor?

Tout d’abord, fait assez amusant mais Conor McGregor a été vaincu 4 fois sur 5 lorsqu’il avait le crâne rasé. Cette information prendra l’importance que vous lui donnerez de toute façon.

Plus sérieusement, l’un des principaux points faibles de Conor est son endurance. Depuis le début de sa carrière, il n’a été au delà du troisième round qu’à deux reprises, face à Nate Diaz et face à Khabib Nurmagomedov. Ainsi, au bout de deux ou trois rounds, la puissance de McGregor se dissipe, il respire plus fort et se déconcentre du combat. C’est un point important que Khabib a d’ailleurs souligné, disant que l’Américain « pourrait battre Conor si le combat allait au delà du second round ». Il ne faut pas oublier que Poirier a livré de longs et beaux combats, notamment celui contre le Korean Zombie en 2012 qui leur a valu la récompense prestigieuse de combat de l’année.

Mais son talon d’Achille est bien son grappling ainsi que son ground and pound. Son striking est clairement l’un des plus spectaculaires et l’un des plus efficaces qu’on ait jamais vu, mais une fois qu’il est emmené au sol, c’est une toute autre histoire. Les chiffres parlent d’eux-même ; en 22 victoires il n’en a réalisé qu’une par soumission, tandis que ses 4 défaites résultent d’une soumission. Pour le numéro 2 des poids-légers, ceinture noire de jiu-jitsu, ce n’est pas anodin et la clé du combat se trouve peut-être là. Si Dustin amène Conor dans sa zone de confort, il peut prendre le combat à son avantage et faire très mal à l’irlandais.

Dustin Poirier, pari osé?

Même s’il est très difficile pour beaucoup d’observateurs de donner le natif de Lafayette vainqueur, il a ses chances, contrairement à ce premier combat où il avait été surpassé dans tous les domaines. Déjà, les deux combattants n’ont pas le même poids que lors du premier combat. Ils étaient en poids-plumes, combat à la suite duquel « Le Diamant » a décidé de monter en légers et a réellement dévoilé ses talents, en remportant le titre intérimaire des légers face à Holloway et qui enchaîne les « Combats de la soirée ». Même si son run en lightweight a vu deux défaites dont une par K.O contre Michael Johnson, ce n’est qu’un léger obstacle sur un chemin quasi-parfait qui le place désormais numéro 2 de la division.

De plus, son striking est également une arme fatale. Vainqueur de 12 de ses 26 combats par KO, Poirier ne cherche pas à tout prix le KO mais travaille plus généralement sur des combinaisons qui visent à déstabiliser l’adversaire et à créer l’espace. Combattant en fausse-patte (garde de gaucher, comme Conor), il peut envoyer des parpaings de la gauche comme de la droite, car il est aussi agile en garde orthodoxe. C’est ce qu’on a vu face à Max Holloway lors du combat pour le titre où dès les premiers rounds, il touchait très efficacement l’hawaiien.

Mais comme dit au dessus, l’arme principale du combattant américain est sa grosse connaissance de la lutte. Il la pratiquait au lycée et l’a naturellement incorporée dans son gameplan à l’UFC. S’il veut emmener son adversaire au sol, il se débrouillera pour le faire et sait être imprévisible dans ses attaques. Défensivement, c’est pareil. S’il parvient à se remettre sur pieds et à prendre l’avantage dans le clinch, il est très difficile de le refaire tomber. Quant à son combat au sol, cela fait maintenant 9 ans que Dustin a rejoint l’American Top Team, la meilleure équipe de MMA au monde. Il est aussi l’un des maîtres absolus du D’Arce Choke, une soumission qu’il utilise régulièrement et qui lui a valu deux victoires.

Alors même s’il paraît inévitable que « Notorious » devrait faire le show et revenir en fanfare à l’UFC, attention à Dustin qui est un combattant rôdé, complet et qui n’a surtout pas peur d’être l’outsider. Ce qui est certain, c’est que sa place dans le classement des légers est méritée et que la hype autour du combat pourra même mettre en lumière le talent sous-estimé du Diamant, qui pourrait dès ce soir briller de mille feux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :