Handball Omnisport

Une équipe de France toujours invaincue file vers les quarts de finale

Le deal était simple, une victoire, un nul ou une défaite de moins de 7 buts et les portes des quarts de finale s’ouvraient pour les Bleus. Le sélectionneur Guillaume Gille en prélude du match rappelait au micro de BeIn Sports que les français « se devaient de continuer à travailler, qu’ils étaient conscient de l’importance du match et se méfiaient du jeu à 7 contre 6 des portugais ». Pour les portugais, bourreaux des français au dernier Euro, une victoire était obligatoire du fait de la victoire norvégienne face à l’Islande. Malgré 11 joueurs qui jouent ensemble au FC Porto Handball, la formation lusitanienne a balbutiée son jeu bien aidée par des Tricolores retrouvés. Les français finissent en tête de leur groupe et sont toujours invaincus dans la compétition.

1ere Mi-Temps : Des Bleus en patron

Le 7 titulaire français est composé de Vincent Gérard dans les buts, Mickaël Guigou et Luc Abalo aux ailes, Luka Karabatic en pivot et Thimotey N’Guéssan, Kentin Mahé, Dika Mem sur la base arrière.

Les portugais ouvrent le score par le pivot Borges face à une défense 6-0 articulée autour de Luka Karabatic et de Ludovic Fabregas. La défense portugaise est également en 6-0 mais sort plus agressivement sur les porteurs de ballon. L’égalisation vient du bras de N’Guéssan sur un tir hors secteur puis un deuxième dans l’intervalle (2-1). La relation arrière-pivot marche et les portugais égalisent (2-2). Le jeu offensif français rythmé par Kentin Mahé est dans un bon jour, N’Guéssan et Mem, les deux arrières barcelonais, se rendent la politesse et même après le temps-mort du coach lusitanien la France augmente son avance (7-4) avec une superbe pastille en appui pleine lucarne de Dika Mem. Les portugais sous le leadership de Miguel Martins et les coups de boutoir de André Gomes ne lâche rien mais Mahé avec un tir en appui secteur central et une passe dans le dos géniale pour Romain Lagarde permet de maintenir les Bleus devant (11-7). On vient de passer le quart d’heure de jeu et les attaques prennent clairement le pas sur les défenses.

Les mêmes Gomes et Martins permettent un retour des portugais à un but des français (12-11) dû à des pertes de balle et comme souvent un manque de justesse lorsque Mahé se repose sur le banc. Après un pénalty marqué par Guigou et une belle combinaison sur une « double-croisée » de Lagarde, Nedim Remili et Mem permet aux Tricolores de reprendre 2 buts d’avance (14-12). Les portugais ne marqueront plus avant la mi-temps, la défense a pris plus de profondeur sur Gomes et l’empêche de prendre ses aises hors des 9m. A l’instar des Bleus, la défense lusitanienne prend le pas également sur l’attaque bleu-blanc-rouge et la mi-temps est sifflée après deux buts de Lagarde sur le score de 16-12.

France’s left back Romain Lagarde (R) shoots during the 2021 World Men’s Handball Championship match between Group III teams Portugal and France at the 6th of October Sports Hall in 6th of October city, a suburb of the Egyptian capital Cairo on January 24, 2021. (Photo by Petr David Josek / POOL / AFP)

2ème Mi-Temps : Les Bleus déroulent face à des portugais hors sujet

La deuxième mi-temps commence sur une perte de balle bleue (16-13). Nedim Remili commence sur le poste de demi-centre et répond par un tir longue distance et un second hors secteur (18-14). Le début de seconde période est à l’opposé du jeu que l’on a pu voir en première période. Le coach portugais décide de mettre en place son jeu à 7 contre 6 à la 36ème minute mais cela n’a pas d’impact sur la défense française. Par un superbe chabala sur pénalty, Hugo Descat permet à la formation tricolore de mener de 4 buts (19-15) puis sur un décalage à l’aile (20-16). Le même système de jeu sur une double-croisée finie dans les mains du pivot Ludovic Fabregas et les français enregistrent le plus gros écart du match surtout que Descat, encore lui, remue le couteau dans la plaie en mettant le ballon dans un but abandonné par Quintana, le portier portugais (22-16). Le coach lusitanien prend un temps-mort, ses joueurs perdent complètement le fil du match. Le Portugal jouera son va-tout en restant dans ce même système offensif de 7 contre 6 mais cela ne changera pas le cours du match, les contre-attaques bleues s’enchaînent, Descat s’en donne à coeur-joie avec un deuxième chabala à son actif (26-17). Guillaume Gille décide de faire tourner son effectif passé la barre des 10 buts d’écart et fait rentrer les jeunes tels que Melvin Richardson et Nicolas Tournat. La formation portugaise restera muette pendant 8 minutes et baissera pavillon pour nous donner 10 dernières minutes beaucoup plus tranquilles des deux côtés. Les Bleus ont fait le boulot et c’est l’essentiel !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :