Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Movistar : un nouveau chapitre

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, on traverse les Pyrénées pour aller du côté de chez la Movistar, une formation historique de peloton.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Movistar

Pays : Espagne

Date de création : 1980

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 18e

Directeur général : Eusebio Unzué

Coureur vedette : Alejandro Valverde

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Pollença-AndratxMarc SolerFévrier
Tour d’Espagne – Etape 2*Marc SolerOctobre
course World Tour*

Cette saison 2020 n’a pas été des plus fructueuses pour la Movistar qui a remporté seulement 2 petites victoires. L’unique coureur à avoir levé les bras est l’espagnol Marc Soler. Durant le début de saison, il s’est distingué en s’imposant sur le Trofeo Pollença-Andratx. Par la suite, Soler a remporté sa première victoire sur un grand tour en solitaire lors de la deuxième étape de la Vuelta, profitant d’un attentisme entre favoris après avoir fait le boulot pour ses leaders Enric Mas et Alejandro Valverde.

Sentant le poids de l’âge, les performances de l’expérimenté Valverde ont naturellement baissé durant cette saison. Fait rare, Valverde n’a pas remporté d’étape sur son tour national qu’il a terminé à la dixième position.

La satisfaction de la saison sur les grands tours nous vient du jeune Enric Mas. Arrivé en 2020 en provenance de la Deceuninck – Quick Step, le natif d’Artà s’est bien acclimaté à sa nouvelle équipe. Sur le Tour de France, il a été constant en terminant à la cinquième position du classement général. Il a réitéré cette performance sur la Vuelta où il a en plus remporté pour la seconde fois de sa carrière la tunique de meilleur jeune.

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
Miguel Angel LopezJürgen Roelandts
Gregor MühlbergerCarlos Betancur
Gonzalo SerranoEduard Prades
Abner GonzalezEduardo Sepulveda
Ivan Garcia Cortina

Pas de grands départs

Pas de grands mouvements du côté de la formation d’Eusebio Unzué. Le belge Jurgen Roelandts part à la retraite. Carlos Betancur rentre au pays et signe chez l’équipe Colombia Tierra de Atletas-GW Bicicletas. Eduard Prades traverse la frontière et rejoint Delko tandis qu’Eduardo Sepulveda part lui chez Androni Giocattoli Sidermec.

Arrivées à suivre

En allant chercher Miguel Angel Lopez, l’équipe Movistar a réalisé l’un des gros coups du mercato. Sur le podium du Giro et de la Vuelta en 2018, Superman est un ajout important dans l’effectif de la formation espagnole. Sa régularité dans ses performances en grand tours depuis 4 saisons font de lui une valeur sûre pour jouer un classement général et aller chercher des victoires de prestige.

Je suis tellement heureux de rejoindre une des équipes les plus importantes du cyclisme. Comme je l’ai toujours fait, je vais essayer d’exprimer tout mon potentiel afin de représenter au mieux la Movistar et la Colombie. Cette équipe a toujours eu une importance particulière pour mes fans là-bas et un grand facteur dans le développement du cyclisme en Amérique Latine, donc je suis très content de la rejoindre l’année prochaine

Miguel Angel Lopez – leader de la Movistar

Gregor Muhlberger, grimpeur autrichien de 26 ans, arrive en provenance de la Bora – Hansgrohe. Movistar fait un autre bon coup en rapatriant au pays l’espagnol Ivan Garcia Cortina. Ce jeune sprinteur de 25 ans s’est distingué l’an dernier en remportant une étape de Paris – Nice.

Qu’attendre de Movistar pour 2021 ?

2021 sonne comme une saison de transition pour la formation espagnol. La Movistar voit le chapitre des belles années 2010 Quintana – Valverde se conclure avec la retraite du vétéran murcien. Un autre duo hispano-colombien, Enric Mas et Miguel Angel Lopez, va prendre le relais. Les deux jeunes grimpeurs se retrouvent après avoir été tous deux sur le podium de l’édition 2018 du Tour d’Espagne (Mas 2e et Lopez 3e).

Enric Mas et Miguel Angel Lopez vont en 2021 courir le Tour de France et la Vuelta. La Movistar continue dans la logique de prioriser la plus grande course du monde et son tour national en y envoyant ses meilleurs éléments pour la classement général.

Enric Mas devra continuer sur la lancée de sa très bonne saison 2020 en tentant d’aller chercher un podium, voire plus. Miguel Angel Lopez – capable de battre les meilleurs en montagne comme l’atteste sa victoire sur l’étape reine du Tour de France 2020 – va lui aussi viser le classement général et d’aller chercher de belles victoires d’étapes pour une formation qui a peu gagné l’an dernier.

Au vu du parcours du Tour de France comprenant deux contre-la-montre individuels, les deux coureurs de la Movistar auront sûrement plus de chance de faire un grand résultat sur les routes du Tour d’Espagne.

La signature de Miguel Angel Lopez est une addition importante pour notre équipe. Avec lui, on va profiter non seulement d’un coureur d’expérience qui a obtenu de grands résultats, mais aussi d’un coureur au style porté vers l’attaque et qui essaie de prendre ses rivaux par surprise. C’est quelqu’un qui sait ce qu’il faut faire pour monter sur le podium d’un Grand Tour et qui a obtenu d’importantes victoires sur des courses d’une semaine. Son arrivée nous renforce pour les Grands Tours en 2021

Eusebio Unzué – manager de l’équipe Movistar

Le vétéran Alejandro Valverde va effectuer son dernier tour de piste. Il prendra sa retraite à la fin de la saison et a un programme axé sur les Ardennaises, les Jeux olympiques et la Vuelta. Le vainqueur de Paris – Nice 2018 Marc Soler sera leader sur le Tour d’Italie.

Gregor Muhlberger aura un rôle d’équipier en montagne et est capable d’aller chercher une belle étape sur un grand tour. Ivan Garcia Cortina va mettre à profit sa pointe de vitesse et ses qualités sur les course d’un jour pour une formation qui n’a plus gagné sur les sprints massifs d’un grand tour depuis extrêmement longtemps.

La Movistar est en phase de reconstruction après une décennie 2010 qui a apporté son lot de grands succès. Cette saison 2021 sonne comme le jubilé du grand Alejandro Valverde. Enric Mas et Miguel Angel Lopez sont amenés à écrire un nouveau chapitre de cette équipe présente depuis 1980 au sein du peloton mondial. Marc Soler doit lui s’émanciper en tant que leader d’un grand tour. Movistar est une équipe alléchante qui vaut le coup d’être suivi. Deux grands talents du peloton devront cohabiter afin de ramener l’équipe espagnole dans le gratin du cyclisme mondial.

Effectif complet Movistar : Juan Diego Alba (23 ans), Jorge Arcas (28 ans), Hector Carretero (25 ans), Dario Cataldo (35 ans), Gabriel Cullaigh (24 ans), Inigo Elosegui (22 ans), Imanol Erviti (37 ans), Ivan Garcia Cortina (25 ans), Abner Gonzalez (20 ans), Juri Hollmann (21 ans), Johan Jacobs (23 ans), Matteo Jorgenson (21 ans), Miguel Angel Lopez (27 ans), Enric Mas (26 ans), Lluis Mas (31 ans), Sebastian Mora (32 ans), Gregor Mühlberger (26 ans), Mathias Norsgaard (23 ans), Nelson Oliveira (31 ans), Antonio Pedrero (29 ans), José Joaquin Rojas (35 ans), Einer Augusto Rubio (22 ans), Sergio Samitier (25 ans), Gonzalo Serrano (26 ans), Marc Soler (27 ans), Albert Torres (30 ans), Alejandro Valverde (40 ans), Carlos Verona (28 ans), Davide Villella (29 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Preview Saison 2021 – Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Preview saison 2021 – Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :