NFL Sport US

Draft NFL 2021 : Najee Harris, demolition derby

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 Avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêché et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi des bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Najee Harris

Bilan 2020

Bilan équipe : 13-0

Alabama n’a pas perdu un match cette saison. Plus que ça, le Crimson Tide a complétement écrasé toute forme de concurrence possible et imaginable. Ce qui leur a permis de remporter le Natty, le titre national 2020 de meilleure équipe de football américain universitaire. Il y a à peine deux phrases, j’employais le mot écraser. Ce terme n’est absolument pas galvaudé car, cette année, l’attaque de Bama a établi des records historiques. En effet c’est exactement 541,6 yards et 48,5 points par match que les hommes de Nick Saban ont infligé à leurs adversaires. Des démonstrations avec plusieurs fers de lance : Mac Jones et DeVonta Smith dans le jeu aérien, mais surtout Najee Harris dans le jeu au sol. Après quatre ans passés dans les infrastructures de l’université, le running back a vécu une saison monumentale. De quoi l’ériger définitivement dans les premières places des joueurs offensifs disponibles à la prochaine draft.

Statistiques individuelles : 251 courses – 1466 yards à la course  – 26 touchdowns à la course – 43 réceptions – 425 yards à la réception – 4 touchdowns à la réception

Najee Harris a emmené tout l’Alabama dans son sillage tout au long de la saison. Ses statistiques sont impressionnantes et bien au-dessus de n’importe quel autre running back du pays. En 2017, il quitte sa Californie natale pour s’engager avec l’université d’Alabama. A ce moment-là il fait déjà parti des tous meilleurs du pays à l’échelon lycéen. En effet le site 247sports le note comme un prospect 5 étoiles, 2ème joueur national, 1er à son poste et 2ème joueur de son état. Le moins que l’on puisse dire c’est que le coureur n’a vraiment pas déçu, jamais, et semble prêt à affronter les défenses professionnelles en NFL pour à nouveau montrer qu’il fait partie de la caste des grands running backs. Au vue de son talent et de ses performances, Najee Harris pourrait faire déchanter tous les détracteurs qui ne voient pas d’un bon œil le repêchage des coureurs au premier tour.

Forces :

  • Athlétisme

Najee Harris est un athlète hors pair. Il est capable d’actions de classe qui demandent des outils physiques au-dessus de la moyenne. Son physique est bien sculpté, travaillé. De plus, Harris est ce qu’on appelle un gros moteur, capable de répéter les efforts tout au long d’un match.

Playoffs 2020 contre Notre-Dame. Rappelons que Najee Harris (#22 Rouge) fait 1m88 pour 104kg…

  • Puissance

Pour un running back, Najee Harris est grand (1m88). Il utilise cet avantage de la nature pour jouer très physique au contact des défenseurs. Il casse souvent les premiers plaquages (mais aussi les deuxièmes, troisièmes… etc.) et gagne beaucoup de petits yards en plus avant d’aller au sol. Bref, Harris est un excellent power back.

Si vous ne l’avez pas compris, il faut regarder le joueur rouge avec tous les blancs sur son dos.

  • Explosivité

Ce n’est pas tout, Najee est aussi un garçon très explosif sur ses premiers appuis. Il est soudain en sortie de lecture derrière sa ligne et est passé maître dans l’art du cutback. Un qualité évidente chez lui mais toujours aussi impressionnante pour un gabarit de son niveau.

Najee Harris (#22 Rouge) répète ici ses gammes tranquillement, patience, lecture de la ligne et explosivité dans le gap. Classique, simple, efficace.

  • Accélération

Et ce n’est encore pas tout ! Ses cuts, Najee est capable de les répéter de nombreuses fois dans l’open field devant les défenseurs qui se présentent. Son accélération devant ses derniers est souvent fatale. Il ne faut pas beaucoup de yards à Harris pour gagner en vitesse. Encore une fois un caractère impressionnant pour son gabarit.

Multiples petits cuts et multiples petites accélérations pour se débarrasser des défenseurs et aller marquer le touchdown.

  • Équilibre

Si Najee casse un grand nombre de placage, il gagne aussi beaucoup de mètres derrière. La raison ? Un équilibre sans faille qui lui permet de rester debout même après de lourdes charges dans les jambes. Ses plus de 100kg doivent bien lui venir en aide sur ce point. Cependant, être capable d’abaisser son centre de gravité comme il le fait, en étant aussi grand, est encore une fois une prouesse.

  • 3-down back

Najee Harris a grandement progressé lors des deux dernières saisons dans le jeu aérien. Il est devenu complet, capable d’apporter un option viable à son quarterback sur des checkdowns ou même des designs de passe qui lui sont destinés (Screen, Texas, Flat…)

Deux exemples de ce que peut faire Najee Harris en sortie de backfield, avec toutes ses qualités évoquées ultérieurement.

Faiblesses :

  • Fluidité

Le jeu de Harris est un peu brut. Certains diront même carré. La faute à un manque de fluidité dans ses hanches (qu’il compense aisément avec d’autres qualités). Faire dans la dentelle ne fait pas partie de la palette de Najee. Est-ce un défaut pour autant quand on voit l’efficacité de ce dernier ?

  • Durabilité ?

Et si la plus grosse faiblesse de Najee Harris était ses 4 années à la fac ? La carrière d’un running back est souvent plus courte que celle de joueurs à d’autres postes. La faute à des coups répétés, souvent violents et donc une exposition aux graves blessures plus conséquente. Harris aura 23 ans au moment de sa saison rookie, un âge déjà avancé pour un joueur à son poste. Mais le joueur du Crimson Tide est physiquement un roc, peut-être de quoi s’inquiéter un peu moins pour un bon nombre de franchise.

Prédiction draft 2021

Deuxième partie de premier tour (15-30)

Une équipe qui sera intéressée : Tampa Bay Buccaneers

L’attaque des Bucs ressemble déjà à un monstre à 100 têtes. Le jeu de course est aujourd’hui amené par Leonard Fournette et Ronald Jones. Le premier nommé n’a qu’un contrat de un an en Floride et à souvent était le deuxième running back de l’équipe derrière RoJo. Mais ce dernier a eu quelques pépins physiques un peu préoccupants. Au vue de la situation, rajouter un nouveau coureur dans ce cortège pourrait avoir un effet détonnant, surtout si ce nouveau coureur s’appelle Najee Harris. Outre un apport au sol, Harris apporterait aussi une plus-value dans les airs pour permettre à Brady d’avoir un checkdown « sûr » aves ses mains. Ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui.

La note du CCS : Tier A

À l’heure où les running back ne valent pas un premier tour, Najee Harris semble être l’exception qui confirme la règle, devant un certain Travis Etienne, qui a souffert de la comparaison avec son homologue lors des playoffs CFB cette année. Harris semble avoir remporté la partie pour le titre de RB1 chez les médias et les fans. Reste à voir si les GM NFL l’entendent aussi de cette oreille. Les qualités physiques et techniques sont là et les statistiques sont aussi impressionnantes, le bilan médical est bon… Difficile de ne pas aimer Najee Harris cette année.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :