Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – AG2R Citroën : en mode classique !

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur AG2R Citroën, une formation française ambitieuse qui a connu d’importants changements durant l’intersaison.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : AG2R Citroën

Pays : France

Date de création : 1992

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 15e

Directeur général : Vincent Lavenu/ Philippe Chevallier

Coureur vedette : Greg Van Avermaet

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Grand Prix Cycliste la MarseillaiseBenoît CosnefroyFévrier
Etoile de BessègesBenoît CosnefroyFévrier
Route de l’Occitanie – Etape 4Benoît CosnefroyAoût
Tour de France – Etape 8*Nans PetersSeptembre
Paris – CamembertDorian GodonSeptembre
* course World Tour

En 2020, l’équipe AG2R Citroën s’est imposée à 5 reprises sur le circuit professionnel. Véritable révélation de l’année pour la formation savoyarde, Benoît Cosnefroy a trouvé la mire dès le mois de février en remportant l’Etoile de Bessèges et le Grand Prix Cycliste la Marseillaise. Il a ensuite prolongé ses bons résultats dès la reprise de la saison en triomphant sur une étape de la route de l’Occitanie. Durant les classiques, il a terminé second de la Flèche Wallonne et troisième de la Flèche Brabançonne.

Sur le Tour, la formation française a décroché une belle étape par l’intermédiaire de Nans Peters, sa seule victoire sur le circuit World Tour en 2020. Pour son dernier Tour de France avec AG2R Citroën, Romain Bardet avait bien commencé sa Grande Boucle, étant présent parmi le gratin du peloton mondial. Malheureusement, une commotion cérébrale lors de l’étape du Puy-Mary l’a contraint à quitter prématurément la course. Une sortie par la petite porte après 9 saisons chez l’équipe française. Fin septembre, le jeune Dorian Godon a remporté la semi-classique Paris – Camembert.

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
Greg Van Avermaet (CCC Team)Romain Bardet (Team DSM)
Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step)Alexis Vuillermoz (Team Total Direct Energie)
Michael Schär (CCC Team)Alexandre Geniez (Team Total Direct Energie)
Marc Sarreau (Groupama-FDJ)Pierre Latour (Team Total Direct Energie)
Damien Touzé (Cofidis)Silvan Dillier (Alpecin-Fenix)
Gijs Van Hoecke (CCC Team)Stijn Vandenbergh (retraite)
Ben O’Connor (NTT Pro Cycling)Quentin Jauregui (B&B Hotels)
Stan Dewulf (Lotto Soudal)Axel Domont (retraite)
Anthony Jullien (AGR2R La Mondiale)Clément Chevrier (retraite)
Nicolas Prodhomme (Cofidis)Harry Tanfield (Team Qhubeka ASSOS)

Départs clefs

Cette saison 2020 a marqué le dernier tour de piste de Romain Bardet avec son équipe de toujours. Présent dans l’équipe depuis 2012 et après avoir amené de nombreux succès pour sa formation sur le Tour de France (maillot à pois, deux fois sur le podium, trois victoires d’étapes), l’Auvergnat est parti chez la Team DSM (ex Sunweb) afin de redonner un second souffle à sa carrière.

L’équipe Total Direct Energie est venue piocher chez la formation de Vincent Lavenu. Le maillot blanc du Tour de France 2018 Pierre Latour, Alexandre Geniez et Alexis Vuillermoz prennent la direction de l’ouest de la France. Second de Paris – Roubaix 2018, le Suisse Silvan Dillier rejoint lui Alpecin – Fenix.

Arrivées à suivre

Du côté des arrivées, la formation française a pioché chez la désormais défunte CCC Team en allant chercher Michael Schar et Greg Van Avermaet. Un beau coup pour AG2R Citroën qui en récupérant le champion olympique 2016 s’assure une belle carte pour les courses d’un jour. Le Luxembourgeois Bob Jungels (deux fois top 10 du Tour d’Italie) et le Français Lilian Calmejane (2 étapes de grands tours) débarquent également. Vainqueur d’une étape sur le Giro 2020, Ben O’Connor est aussi un joli coup pour la formation savoyarde.

Qu’attendre d’AG2R Citroën pour la saison 2021 ?

Avec des changements majeurs, l’équipe AG2R Citroën va changer son fusil d’épaule pour les saisons à venir. Exit la priorité au classement général du Tour de France et direction les classiques où avec son effectif, la formation a des possibilités de briller aussi bien sur les classiques flandriennes que sur les classiques ardennaises.

Le recrutement de Greg Van Avermaet donne une autre dimension à l’équipe sur ces types de courses. Véritable spécialiste, il offre un profil polyvalent et une carte solide pour prendre part à la gagne sur bon nombre d’épreuves. On l’attend particulièrement sur les flandriennes où il a remporté l’E3 BinckBank Classique, Gand-Wevelgem et Paris-Roubaix en 2017. Néanmoins, il a les capacités de performer sur des profils plus vallonnés, lui qui a connu le podium sur les Strade Bianche, la Classique de Saint-Sébastien et remporté la course en ligne des Jeux olympiques 2016.

Oliver Naesen est également très bon sur les courses d’un jour flandriennes où il a souvent fait de belles places d’honneurs, sans toutefois parvenir à transformer l’essai. Moins en vue la saison dernière, il compte sur le fait d’être dans la force de l’âge (30 ans) et une équipe plus solide afin d’aller chercher un nouveau succès de prestige après avoir triomphé à deux reprises sur le Bretagne Classic.

Cette saison doit être celle de la confirmation pour Benoît Cosnefroy et il faudra suivre attentivement sa progression sur les classiques ardennaises. Sur ces terrains vallonnés, on a également hâte de voir à l’œuvre Bob Jungels, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2018, et qui va pouvoir plus jouer sa carte personnelle que chez la Deceuninck-Quick Step.

En plus de ces coureurs, l’équipe de Vincent Lavenu peut compter sur les jeunes Clément Champoussin (22 ans), Aurélien Paret Peintre (24 ans), Ben O’Connor (25 ans), Nans Peters (26 ans) ainsi que des coureurs plus expérimentés comme Lilian Calmejane (28 ans) ou Tony Gallopin (32 ans) afin de viser des victoires d’étapes sur les grands tours.

L’intersaison a été mouvementée du côté de la Savoie. Départs de cadres, arrivées de coureurs d’un jour et espoir d’éclosion de jeunes talents ont rythmé l’intersaison de l’équipe de Vincent Lavenu. Avec ce recrutement intéressant, on a hâte de retrouver l’équipe française pour cette saison 2021.

Effectif complet : François Bidard (28 ans), Geoffrey Bouchard (28 ans), Lilian Calmejane (28 ans), Clément Champoussin (22 ans), Mikaël Cherel (34 ans), Benoît Cosnefroy (25 ans), Stan Dewulf (23 ans), Julien Duval (30 ans), Mathias Frank (34 ans), Tony Gallopin (32 ans), Ben Gastauer (33 ans), Dorian Godon (24 ans), Alexis Gougeard (27 ans), Jaakko Hänninen (23 ans), Anthony Jullien (22 ans), Bob Jungels (28 ans), Laurent Naesen (28 ans), Oliver Naesen (30 ans), Ben O’Connor (25 ans), Aurélien Paret-Peintre (24 ans), Nans Peters (26 ans), Nicolas Prodhomme (23 ans), Marc Sarreau (27 ans), Michael Schär (34 ans), Damien Touzé (24 ans), Greg Van Avermaet (35 ans), Gijs Van Hoecke (29 ans), Andrea Vendrame (26 ans), Clément Venturini (27 ans), Larry Warbasse (30 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

Movistar : un nouveau chapitre

Preview Saison 2021 – Lotto Soudal : tout pour Caleb ?

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :