Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – EF Education-Nippo : La vie en rose

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur EF Education-Nippo.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : EF Education-Nippo

Pays : ETATS-UNIS

Date de création : 2005

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 10 ème (+1)

Directeur général : Jonathan Vaughters

Coureur vedette : Rigoberto Uran

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Championnat de Colombie – CLMMARTÍNEZ Daniel FelipeJanvier
Championnat de ColombieHIGUITA SergioFévrier
Etoile de Besseges – Etape 2CORT MagnusFévrier
Etoiles de Besseges – Etape 5BETTIOL AlbertoFévrier
Tour de Colombie – Etape 1CLM par équipeFévrier
Tour de Colombie – Etape 4HIGUITA SergioFévrier
Tour de Colombie – Etape 6MARTÍNEZ Daniel FelipeFévrier
Tour de Colombie – Classement GénéralHIGUITA SergioFévrier
Drome ClassicCLARKE SimonMars
Critérium du Dauphiné – Classement Général*MARTÍNEZ Daniel FelipeAoût
Tirreno-Adriatico – Etape 3*WOODS MichaelSeptembre
Tour de France – Etape 13*MARTÍNEZ Daniel FelipeSeptembre
Giro – Etape 3*CAICEDO Jonathan KleverOctobre
Giro – Etape 9*GUERREIRO RubenOctobre
Vuelta – Etape 7*WOODS MichaelNovembre
Vuelta – Etape 12*CARTHY HughNovembre
Vuelta – Etape 16*CORT MagnusNovembre
* course World Tour

La formation américaine a connu une belle année. Si elle a égalé les 17 victoires de 2019, celles acquises cette année sont plus prestigieuses. 8 victoires classifiées World Tour dont 6 étapes sur les trois Grands Tours. Ajouté à ça un podium au général sur la Vuelta et beaucoup de places d’honneur sur les étapes des GT. Beau bilan sans sprinter de renom.

Si Martinez a montré tout le potentiel qu’on attendait de lui, Higuita a déçu en deuxième partie de saison avec malheureusement pour lui un abandon sur la Grande Boucle après une chute malheureuse. Le Colombien de poche a été très à son avantage en début de saison avec le titre national, la première place au Tour de Colombie ainsi qu’une belle troisième place sur Paris-Nice. Il a marqué le pas à la reprise après le confinement. Il est talentueux et encore jeune, nul doute qu’il reviendra au niveau qui était le sien l’année dernière et en début d’année.

La plus grosse surprise est venue de Hugh Carthy, véritable révélation. L’Anglais est monté sur son premier podium d’un Grand Tour en finissant 3 ème sur la Vuelta après n’avoir jamais réussi à accrocher un top 10. Il a montré de belles dispositions sur contre-la-montre et surtout en montagne avec une victoire au sommet de l’Angliru.

EF Pro Cycling’s British rider Hugh Carthy celebrates as he crosses the finish-line of the 12th stage of the 2020 La Vuelta cycling tour of Spain, a 109.4-km race from Pola de Laviana to Alto de l’Angliru, on November 1, 2020. (Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)

Au rayon déception : Alberto Bettiol, Michael Woods et surtout Rigoberto Uran. Le premier n’est pas passé loin avec des quatrième places sur les Strade et Gent-Welvelgen, il n’a pas réussi à réitérer le même type d’exploit qui lui avait permis de gagner le Tour des Flandres en 2019. Il a traversé la Grand Boucle sans faire de vague. Le Canadien avait lui fait de la Vuelta un objectif prioritaire. Il est passé à côté en finissant 34 ème. Il se console avec une victoire sur l’étape 7. Un podium sur la Flèche Wallonne ainsi qu’une victoire sur Tirreno viennent compléter son année. Peu mieux faire. La grande déception est venue du la confirmation du déclin d’Uran. Fantomatique sur le Tour de Colombie, en retrait sur le Critérium et pas dans le coup sur le Tour de France (seulement 8 ème). Le poids de l’âge ou une difficulté d’adaptation sur une saison courte ?

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
VALGREN MichaelVANMARCKE Sep
EL FARES JulienKANGERT Tanel
BEPPU FumiyukiWOODS Michael
BARTA WillCLARKE Simon
NAKANE HidetoMARTÍNEZ Daniel Felipe
CARR SimonHALVORSEN Kristoffer
CAMARGO Diego AndresVILLALOBOS Luis
ARROYAVE DanielBENNETT Sean

Départs clefs

La formation Américaine a vu des belles forces partir lors de ce mercato. La plus grosse perte est sans conteste Daniel Felipe Martinez. Après une deuxième place au général de son Tour national, le Colombien a gagné le critérium, mais aussi une étape du TDF. Une victoire acquise d’une fort belle manière fasse à deux Bora au sommet du Puy Mary.

Le départ de Michael Woods est également préjudiciable, car même s’il a loupé le coche sur les classements généraux des courses par étapes, et a été un peu moins à son avantage que l’année dernière, il est toujours présent pour rapporter des victoires à son équipe (2 étapes de course World Tour cette année).

Clarke, Kangert et Vanmarcke qui ont tous déjà fini dans le top 100 mondial sont aussi des pertes notables pour les courses d’un jour ou les courses par étapes d’une semaine. Sur le papier, la formation semble s’être affaiblie et il sera difficile d’égaler les 17 victoires des deux dernières années.

Arrivées à suivre

Pas de nom de premier plan saute aux yeux de prime abord. Michael Valgren vient se relancer après 2 années difficiles. Depuis sa victoire sur l’Amstel 2018, le coureur danois n’a pas vraiment brillé, n’obtenant pas mieux qu’une 4ème place en 2019.

Pour compenser le départ de Martinez, la formation américaine s’est tournée vers deux nouveaux Colombiens, Daniel ARROYAVE et Diego Andres CAMARGO. Si le premier est moins connu du public, il est noté qu’il faisait parti de l’UAE Team Colombia et qu’il a notamment remporté le Championnat de Colombie U23. Le deuxième est un peu plus connu des suiveurs du cyclisme sud-américain, car il a remporté la Vuelta Juventud (équivalent du Tour de l’Avenir) et la Vuelta Colombien devant Oscar Sevilla. Sa régularité lui a permis de rafler la victoire lors de ses deux évènements, mais il est encore un peu court pour remporter des belles victoires d’étapes.

Qu’attendre pour 2021 ?

Sur les 17 victoires de 2020, 6 ont été acquises par des coureurs qui sont maintenant loin. Faut-il pourtant s’attendre à une baisse de régime des hommes en rose ? Pas nécessairement !

En effet avec la révélation Hugh Carthy, le départ de Martinez est largement compensé et l’équipe tient un nouveau prétendant pour les GT en plus d’Uran. Sergio Higuita, qui a joué de malchance, n’a pas pu confirmer sa belle année 2019, mais il est encore jeune et pourrait jouer sa carte sur des courses à étape d’une semaine. Ruben Guerreiro et Jonathan Caïcedo pourraient à nouveau tirer leur épingle du jeu comme sur le dernier Giro afin de remporter des victoires d’étape.

Si Valgren et Bettiol retrouvent de bonnes jambes, ils peuvent réussir à gratter des podiums, et peut être plus sur les classiques. Si le premier se cherche un peu depuis le gain de l’Amstel en 2018, le deuxième a souvent été placé sans pouvoir réitéré son numéro du Tour des Flandres 2019.

Ajouté à ça, Stefan Bisseger qui devra confirmer tout son potentiel ainsi que Diego Camargo qui va découvrir le peloton en World Tour.

Voilà qui devrait permettre à la formation américaine de se rapprocher de la vingtaine de victoires sur l’année avec sûrement déjà des possibilités de victoire dès ce week-end sur l’Etoile de Bessèges que Bettiol avait conclu à la deuxième place au général en 2020.

La formation EF Education-Nippo est une des plus internationalisée du peloton que se soit au niveau des coureurs, mais aussi des sponsors (équipe américaine, co-sponsor japonais, partenaires Colombien et Français). 15 nationalités composent cette équipe attachante qui se fait remarquer par ses tenues, mais aussi par une progression constante. Nul doute que nous verrons les hommes en rose gagner des victoires de prestige cette année.

Effectif complet : ARROYAVE Daniel (20 ans), BARTA Will (24 ans), BEPPU Fumiyuki (37 ans), BETTIOL Alberto (27 ans), BISSEGGER Stefan (22 ans), CAICEDO Jonathan Klever (27 ans), CAMARGO Diego Andres (22 ans), CARR Simon (22 ans), CARTHY Hugh (26 ans), CORT Magnus (27 ans), CRADDOCK Lawson (28 ans), DOCKER Mitchell (34 ans), EL FARES Julien (35 ans), GUERREIRO Ruben (26 ans), HIGUITA Sergio (23 ans), HOFLAND Moreno (29 ans), HOWES Alex (33 ans), KEUKELEIRE Jens (32 ans), LANGEVELD Sebastian (35 ans), MORTON Lachlan (29 ans), NAKANE Hideto (30 ans), OWEN Logan (25 ans), POWLESS Neilson (24 ans), RUTSCH Jonas (22 ans), SCULLY Tom (30 ans), URÁN Rigoberto (33 ans), VALGREN Michael (28 ans), VAN DEN BERG Julius (24 ans), VAN GARDEREN Tejay (32 ans), WHELAN James (24 ans).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

Movistar : un nouveau chapitre

Preview Saison 2021 – Lotto Soudal : tout pour Caleb ?

Preview Saison 2021 : Bahrain-Victorious, all-in sur Landa.

Preview Saison 2021 : BikeExchange, projet du bout du monde

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :