Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Groupama-FDJ : Nouveaux rois du peloton ?

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. À cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, focus sur le royaume de Marc Madiot : la Groupama-FDJ.

Carte d’idendité

Nom de l’équipe : Groupama-FDJ

Pays : France

Date de création : 1997

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 9ème

Directeur général : Marc Madiot

Coureurs vedettes : Arnaud Démare / Thibaut Pinot

Retour sur la saison 2020

22 mai 2019 – Giro – Etape 11 – Carpi / Novi Ligure – Arnaud Demare endosse le maillot cyclamen de meilleur sprinter

Meilleure équipe française sur l’année 2020, les hommes de Marc Madiot ont réalisé une saison quasi-parfaite. Avec 20 victoires sur la saison, et pas des moindres, la Groupama-FDJ a montré qu’il fallait compter sur eux comme l’une des meilleures formations du monde. Un bilan positif dont Arnaud Démare est l’un des maillons forts. Il est l’homme au plus grand nombre de victoires post-covid. Le Picard s’est assis sur le trône du sprint en s’imposant notamment 4 fois sur le Tour d’Italie.

La jeunesse a aussi pris son envol en cette année 2020 avec en tête d’affiche David Gaudu et Valentin Madouas qui ont prolongé jusqu’en 2024. Pour rappel, les principaux leaders avaient déjà prolongés jusqu’en 2023. Avec deux victoires sur la Vuelta pour l’un, troisième meilleur jeune du Tour de France pour l’autre, les petits princes Bretons représentent désormais le futur du cyclisme français.

De nombreux maillots de champions nationaux ont aussi rejoint la garde de robe de l’équipe française. Arnaud Démare, Kévin Geniets ont raflé le titre national sur route, tandis que Stefan Küng a fait le doublé route/contre-la-montre. Une domination du Suisse sur tout le continent puisque le rouleur est devenu champion d’Europe de sa discipline de prédilection.

Seule ombre au tableau, la contre-performance de Thibaut Pinot sur la Grande Boucle. Annoncé favori, le Vosgien a dû quitter les routes du Tour après une nouvelle blessure avant de devoir abandonner prématurément la Vuelta. Une saison compliquée sur laquelle est revenue Marc Madiot, en prenant la défense de son protégé. « On dit Thibaut Pinot il a toujours quelque chose, il n’a pas de mental, il a ci, il a ça. Mais quand vous avez la chance de le côtoyer au quotidien, Pinot c’est tout sauf ce qu’on dit sur lui. Je lui ai déjà dit les yeux dans les yeux : s’il y a un mec qui sait se faire mal à la gueule, c’est lui. Il donne, il donne et il donnera. »

Tableaux des transferts

ArrivéesDéparts
Jake Stewart (Continentale Groupama-FDJ)Marc Sarreau (AG2R La Mondiale-Citroën)
Attila Valter (CCC Team)Léo Vincent (Amateurs)
Matteo Badilatti (Israël Start-Up Nation)Kilian Frankiny (Team Qhubeka ASSOS)
Clément Davy (Continentale Groupama-FDJ)
Lars Van Den Berg (Continentale Groupama-FDJ)

Départs clefs

Forte de son année 2020 réussie, Marc Madiot a décidé de faire confiance à ses hommes : « On prend les mêmes, ou presque et on recommence et on va faire mieux. On va faire évoluer l’équipe. Souvent une équipe est au service d’un leader. ». Avec l’avènement de la jeunesse et la place importante de Démare et Pinot, le choix d’emmener Marc Sarreau sur un Grand Tour devenait difficile. Le sprinteur de 27 ans a donc fait le choix de rejoindre la formation Citroën-Ag2r La Mondiale.

Deux autres départs sont à noter. Les grimpeurs Kilian Frankiny et Léo Vincent n’ont pas séduit le staff dans leur rôle d’équipier et n’ont pas été prolongé. Direction le Team Qhubeka ASSOS pour le Suisse et retour dans les rangs amateurs pour Léo Vincent.

Arrivées à suivre

Pour ce qui est des nouveaux venus, la formation Groupama-FDJ continue à faire confiance à son équipe Continentale. Clément Davy, Lars Van Den Berg et Jake Stewart changent donc de dimension. Le Britannique a d’ores et déjà dévoilé une partie de son talent avec un top 10 sur la première étape de l’Etoile de Bessèges.

L’armada suisse de la Groupama-FDJ sera complétée par Matteo Badilatti. L’une des recrues prometteuses reste Attila Valter. Le vice-champion de Hongrie de contre-la-montre et vainqueur de son tour national sera là pour accompagner ses leaders sur les courses à étapes.

Vainqueur du Tour de Hongrie 2020, Attila Valter vient renforcer la formation française. (Crédits : Vanik Zoltan)
Vainqueur du Tour de Hongrie 2020, Attila Valter vient renforcer la formation française. (Crédits : Vanik Zoltan)

Qu’attendre de la Groupama-FDJ en 2021 ?

2021 sera l’année du changement pour les leaders. Habitué au Tour de France, Thibaut Pinot prendra cette année la route de l’Italie pour tenter de gagner son premier Grand Tour avec le Giro. Toujours épaulé par son fidèle lieutenant Sébastien Reichenbach. Route inverse pour Arnaud Démare qui tentera sa chance sur les routes de France au mois de juillet. Le sprinteur espère continuer sur sa lancée de 2020. Il sera accompagné par le jeune David Gaudu, attendu comme leader pour la première fois sur le Tour de France. Une pression supplémentaire pour l’un des plus grands espoirs mondiaux qui, il ne faut pas l’oublier, reste en quête de confirmation.

Et si Démare compte être adoubé sur les Champs-Elysées, le Picard compte sur les Classiques du Nord pour se mettre en selle. Habitué aux places d’honneur sur ce type d’épreuve, notamment en 2018 où il avait terminé 3è de Gent-Wevelgem, il pourrait bien semer la zizanie dans le peloton de flahutes. Cependant, le champion de France ne sera pas la seule arme à disposition de Marc Madiot. Le roi de Suisse Stefan Küng, qui sort de l’une des plus belles saisons de sa carrière, aura aussi fort à faire. Avec ses 1,93m, ce n’est pas la pluie et les pavés qui vont venir l’effrayer. D’autant plus quand on voit la détermination qu’on lui connaît.

La formation Groupama-FDJ misera en grande partie sur Stefan Küng pour les Classiques pavés. (Crédits : Groupama-FDJ)

Associés à leurs équipiers habituels, les deux rois de Marc Madiot pourraient enchaîner les succès pour faire de la Groupama-FDJ : LA meilleure équipe du monde. C’est en tout cas ce qu’espère le directeur général de la formation française.

Thibaut Pinot, Arnaud Démare, David Gaudu, Valentin Madouas, Stefan Küng, Anthony Roux et consorts seront motivés à l’idée de remplir cet objectif. Parviendront-ils à prendre le pouvoir face aux vaillantes formations Jumbo-Visma, Team Ineos ou Deceuninck-QuickStep ?

L’effectif 2021 de la Groupama-FDJ : Bruno Armirail (26), Matteo Badilatti (28), William Bonnet (38), Alexys Brunel (22), Clément Davy (22), Mickaël Delage (35), Arnaud Démare (29), Antoine Duchesne (29), David Gaudu (24), Kévin Geniets (24), Jacopo Guarnieri (33), Simon Guglielmi (23), Ignatas Konovalovas (35), Stefan Küng, Mathieu Ladagnous (36), Olivier Le Gac (27), Fabian Lienhard (27), Tobias Ludvigsson (29), Valentin Madouas (24), Rudy Molard (31), Thibaut Pinot (30), Sébastien Reichenbach (31), Anthony Roux (33), Miles Scotson (27), Romain Seigle (26), Ramon Sinkledam (31), Jake Stewart (21), Benjamin Thomas (25), Attila Valter (22), Lars Van Den Berg (22).

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

Movistar : un nouveau chapitre

Preview Saison 2021 – Lotto Soudal : tout pour Caleb ?

Preview Saison 2021 : Bahrain-Victorious, all-in sur Landa.

Preview Saison 2021 : BikeExchange, projet du bout du monde

Preview Saison 2021 – EF Education-Nippo : La vie en rose

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :