Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Bora – Hansgrohe : Le rebond de la Band of Brothers ?

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur l’équipe Bora – Hansgrohe.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Bora – Hansgrohe

Pays : ALLEMAGNE

Date de création : 2010

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 6 ème (+1)

Directeur général : Ralph Denk

Coureur vedette : Peter Sagan

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Trophée Serra de TramuntanaBUCHMANN EmanuelJanvier
Classique d’AlmeriaACKERMANN PascalFévrier
UAE Tour – Etape 1ACKERMANN PascalFévrier
Paris – Nice – Etape 1SCHACHMANN MaximilianMars
 Paris – Nice – Classement GénéralSCHACHMANN MaximilianMars
Sibiu Cycling Tour – Etapes 1, 3a et CGMÜHLBERGER GregorJuillet
Sibiu Cycling Tour – Etapes 2 et 3bACKERMANN PascalJuillet
Tour de Burgos – Etape 1GROßSCHARTNER FelixJuillet
Critérium du Dauphiné – Etape 4KÄMNA LennardAoût
Championnat National de SlovaquieSAGAN JurajAoût
Tirreno-Adriatico – Etapes 1 et 2ACKERMANN PascalSeptembre
Tour de France – Etape 16KÄMNA LennardSeptembre
Tour de Slovaquie – Etape 1a et 3LAAS MartinSeptembre
Giro – Etape 10SAGAN PeterOctobre
Vuelta – Etapes 9 et 18ACKERMANN PascalOctobre

Une seule victoire pour Peter Sagan en 2020 ! Première fois de sa carrière que l’homme aux 114 victoires connaît une année peu prolifique. Il a même perdu « son » maillot vert sur le Tour de France. Et pourtant, son équipe a été au four et au moulin sur le TdF en faisant exploser le peloton plusieurs fois. Oui, mais Sagan ne peut plus se mêler à la lutte sur les sprints massifs et il est surveillé comme le lait sur le feu sur les autres courses. Quand on a une pancarte et plus autant les jambes, ça devient difficile. Il a quand même remporté sa seule victoire sur le Giro de manière magistrale. Le CCS vous parlait de lui il y a quelque temps.

Le Slovaque en méforme, forcément l’équipe connaît son moins bon bilan depuis le changement de nom (21 victoires). Les autres raisons : un mois d’août terrible avec la chute de Buchmann sur le Critérium et celle de Schachmann sur le Tour de Lombardie, fauché par une voiture qui n’avait rien à faire là. Quand vous perdez deux têtes d’affiche dans une saison qui est raccourcie, ça devient difficile.. Maximilian était pourtant en forme en début de saison, il avait remporté Paris-Nice.

Finalement, c’est Ackermann qui a répondu présent quand il était aligné. Le sprinter allemand a confirmé qu’il faisait du gratin mondial. 2 victoires sur Tirreno-Adriatico et 2 sur la Vuelta face à Gaviria et Bennett. Il n’a pas déçu.

La lumière est venue de Lennard Kämna, tout fraîchement arrivé de la Sunweb qui remporte deux victoires pleines de panache sur le Critérium et le Tour de France. Il semble apprécier les Alpes. Il peut être un coéquipier de luxe pour un leader sur Grand Tour avant d’avoir sa chance dans le futur. Dès l’année prochaine ?

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
KELDERMAN WilcoMAJKA Rafal
POLITT NilsDRUCKER Jempy
 WANDAHL FrederikGATTO Oscar
MEEUS JordiMCCARTHY Jay
ALEOTTI Giovanni MÜHLBERGER Gregor
WALLS MatthewPOLJAŃSKI Paweł
PALZER Anton
ZWIEHOFF Ben

Des pertes minimes..

Le seul départ qui peut s’apparenter à une perte est celui de Rafal Majka. Si le Polonais n’a malheureusement plus levé les bras depuis 2017, il reste un bon coureur de courses à étapes et une sorte d’équipier de luxe en montagne. L’année dernière, il termine 12 ème du Giro, mais également 3 ème de Tirreno. Son départ est largement compensé par l’arrivée de Wilko Kelderman. Pour le reste, pas de grosse perte à déplorer.

..compensées par des arrivées qualitatives

L’équipe s’est par contre, sur le papier, bien renforcée. La première arrivée notable est celle de Wilko Kelderman. Celui qui aurait pu remporter le Giro 2020 sans une tactique discutable de sa formation a retrouvé sa forme de 2017 quand il avait fini 4 ème de la Vuelta. Malheureusement pour lui, l’année a commencé de la pire des manières. Il a été fauché par une voiture à l’entrainement avec deux de ses coéquipiers. Il a subi une commotion cérébrale ainsi qu’une fracture d’une vertèbre. S’il devrait pouvoir revenir en cours de saison, son aventure Bora ne pouvait pas moins bien commencer.

Autre arrivée à suivre, Niels Politt. Après une campagne de classique 2019 réussie (2ème Paris-Roubais, 5 ème Tour des Flandres), il n’a pas pesé sur les courses en 2020 avec Israël Start-Up. Le géant Allemand arrive dans un collectif pétri de talent et nul doute que l’émulation va lui permettre de tirer le meilleur de ses capacités. Il est en tout cas en forme, comme le montre sa troisième place au général sur l’Etoile de Bessèges. Il devrait pouvoir s’exprimer lors des classiques du printemps.

source twitter Bora-Hansgrohe (photo Bettini)

Qu’attendre pour 2021 ?

Un feu d’artifice ? Sagan, Ackermann, Buchmann, Kämna, Kelderman, Schachmann, Politt. Difficile de ne pas être serein avec un tel effectif. L’équipe va retrouver les premiers plans si elle est épargnée par les blessures.

Les amoureux du cyclisme espèrent tous un rebond de Peter Sagan. Retrouver le maillot vert ? Retrouver les succès sur les classiques ? Pour l’instant le seul succès qu’il a décroché, c’est d’attraper le Covid sur une île peut impacter par la pandémie pendant la préparation. Il aura en tout cas un programme très chargé comme l’a confirmé son directeur sportif.

« On commencera par les classiques de printemps, ensuite il y aura le Tour d’Italie, le Tour de France et les Jeux Olympiques. Ce seront ses objectifs principaux. Je suis déçu que nous ayons dû renoncer au Tour de San Juan, c’était une course de préparation idéale pour le reste de la saison. Après le stage de pré-saison, la préparation se fera en petits groupes, et celui de Peter Sagan ira aux Canaries »

Jan Valach, directeur sportif, source

Les classiques seront divisées en deux : les Flandriennes avec Sagan et Politt en tête d’affiche et les Ardennaises avec Schachmann en leader. Milan-San Remo se fera avec le duo Ackermann-Sagan.

Pour ce qui est des Grand Tours, la formation visera le général du Giro avec Buchmann entouré de Grosschartner et Schachmann. Sur le Tour de France, la formation va viser les sprints avec un duo Sagan-Ackermann. Si Kelderman est remis, il pourra jouer sa chance pour un top 10 et pourra bénéficier de l’aide de Lennard Kämna. A moins que ce dernier puisse jouer sa carte individuelle sur certaines étapes de montagne. L’équipe pour la Vuelta n’est pas encore connue.

« Nous aimerions gagner un Monument. Le but est également de monter sur le podium d’un Grand Tour. Nous n’avons pas encore atteint cet objectif« 

Ralph Denk, GM, Source Cycling Magazin

Avec un tel effectif et un esprit d’équipe intact, les Band of Brothers se donnent les moyens de revenir sur le podium UCI par équipe qu’ils ont quitté l’année dernière.

Effectif complet : ACKERMANN Pascal 26 ans, ALEOTTI Giovanni 21 ans, BAŠKA Erik 26 ans, BENEDETTI Cesare 33 ans, BODNAR Maciej 35 ans, BUCHMANN Emanuel 28 ans, BURGHARDT Marcus 37 ans, FABBRO Matteo 25 ans, GAMPER Patrick 23 ans, GROßSCHARTNER Felix 27 ans, KÄMNA Lennard 24 ans, KELDERMAN Wilco 29 ans, KONRAD Patrick 29 ans, LAAS Martin 27 ans, MEEUS Jordi 22 ans, OSS Daniel 33 ans, PALZER Anton 27 ans, POLITT Nils 26 ans, PÖSTLBERGER Lukas 28 ans, SAGAN Peter 30 ans, SAGAN Juraj 32 ans, SCHACHMANN Maximilian 26 ans, SCHELLING Ide 22 ans, SCHILLINGER Andreas 37 ans, SCHWARZMANN Michael 29 ans, SELIG Rüdiger 31 ans, WALLS Matthew 22 ans, WANDAHL Frederik 19 ans, ZWIEHOFF Ben 26 ans.

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

Movistar : un nouveau chapitre

BikeExchange, projet du bout du monde

AG2R Citroën : en mode classique !

Lotto Soudal : tout pour Caleb ?

Bahrain-Victorious, all-in sur Landa.

EF Education-Nippo : La vie en rose

Groupama-FDJ : Nouveaux rois du peloton ?

Trek Segafredo, la vieille garde et les jeunes loups

Preview Saison 2021 – Astana-Premier Tech : Jeunesse lève-toi !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :