Grand Chelem Omnisport Tennis

Open d’Australie : Place à la deuxième semaine

Vendredi soir, 23h30, l’Open d’Australie change de dimension. Une interruption en plein match opposant Djokovic à Fritz, a eu lieu pour cause de couvre-feu. Tous les spectateurs sont priés de sortir du stade. Cela marque la fin des ambiances de folies sur les courts de l’Open d’Australie et le début d’un tournoi sans spectateurs. Au moins, les derniers moments ont été grandioses avec une lutte fabuleuse entre l’Australien Nick Kyrgios et le numéro 3 mondial, Dominic Thiem.

Ce 3ème tour a vu Grigor Dimitrov profiter de l’abandon de l’Espagnol Carreno Busta dès le deuxième set. Il affrontera l’un des favoris, l’Autrichien Dominic Thiem pour une place en quart de finale. Thiem qui a disputé un combat titanesque contre le fantasque Australien Nick Kyrgios. Seul contre tous et mené 2 sets à rien, il a réussi à s’en sortir après avoir puisé dans ses ressources.

Un show magnifique

C’était l’affiche du jour, Thiem-Kyrgios. Malgré quelques petits drapeaux autrichiens flottants dans les gradins de la John Cain Arena, le public était à 99,8 % pour l’Australien. Après un début de tournoi poussif, Nick Kyrgios se retrouve confronté au finaliste de la dernière édition. Très puissant, très précis et omniprésent, Kyrgios fait le spectacle et gagne les deux premiers sets du match. Dominic, esseulé, et sans solutions réalise que s’il ne monte pas d’un cran, il pourra prendre son billet retour dès la fin du match. C’est alors que la magie opère. Après avoir sauvé deux balles de breaks au début du troisième, Dominic Thiem ne veut pas se laisser faire. Il break juste après sur sa troisième opportunité. Le voilà retrouvé, il commence à prendre le dessus sur son adversaire. Tournant régulièrement autour de son coup droit, il pousse l’Australien dans des échanges dignes des plus mythiques. Ce Thiem-Kyrgios restera dans toutes les mémoires. Troisième set en poche, l’Autrichien attend la fin du quatrième set pour breaker. Kyrgios peut s’en vouloir, car ses montées au filet n’étaient pas assez tranchantes dans ce jeu si important pour la suite du match. À deux sets, partout, le public australien est en folie. Chaque faute aux premiers services loupés, le public applaudi et réagis pour mettre la pression sur le dernier vainqueur de l’US Open. De l’autre coté, Kyrgios enchaîne les aces et les beaux points. Il lâche ses coups et tient tête à l’Autrichien. Nick peut y croire. Mais voilà, à l’expérience, Thiem saisi la chance qu’il a de se débarrasser de l’Australien et break lors du 7e jeu. Il y est presque, une frayeur sur sa dernière mise en jeu quand son adversaire revient à 30-30, puis la libération deux points plus tard.

Côté français, ce 3e tour à marqué la fin de l’aventure avec les éliminations d’AdrianMannarino en 3 sets contre Alexander Zverev. L’élimination de Fiona Ferro contre la dernière gagnante de Roland Garros Iga Swiatek qui a eu des difficultés à tenir son service. Puis pour terminer la défaite expéditive de Kristina Mladenovic contre Jessica Pegula 6-2 6-1.

La Russie très bien représentée

La Russie en surnombre, avec 3 représentants en huitième de finale, les Russes : MedvedevRublev et la surprise Karatsev feront tous pour continuer leurs parcours en terre australienne. Pour Daniil, sa victoire contre Filip Krajinovic marque pour lui une grande première. C’est tout simplement sa première victoire en 5 sets, lui qui avait perdu toutes celles qu’il avait dû disputer, comme l’année dernière contre Stan Wawrinka. Andrey, c’est lui défait très facilement d’un des Papy de l’édition 2021, l’Espagnol Feliciano Lopez. Le qualifié Aslan a martyrisé un Diego Schwartzman loin de ses standards habituels 6-3 6-3 6-3. A l’issue de son match, l’Argentin a rendu publique son envie de rendre les tournois sur une participation libre.

Un duel canadien passé très loin du résultat attendu. Match très moyen de Denis Shapovalov contre un Félix Auger-Aliassime qui pratique un excellent tennis. Emballant sur le papier, ce match n’a pas tenu ses promesses, 7-5 7-5 6-3 pour Auger-Aliassime. L’aîné de la bande, Milos Raonic s’est qualifié pour les huitièmes et attend de pied ferme la décision de Novak Djokovic quant à la poursuite ou non pour le reste du tournoi. Le Serbe s’est plaint d’une grosse blessure pendant son match contre l’Américain Taylor Fritz. En conférence de presse d’après-match qu’il gagne en 5 sets 7-6 6-4 3-6 4-6 6-2, Novak déclare souffrir d’une déchirure abdominale. Après avoir passé des examens, tous les fans australiens attendent avec impatience le verdict final. Son partenaire de la sélection serbe, le rejoint en huitième et affrontera l’Allemand Zverev après avoir éliminé l’Espagnol Martinez.

Seul un Australien a réussi à se qualifier et ce n’est pas la nouvelle coqueluche André De Minaur qui a subi les foudres de Fabio Fognini. Éliminé en 3 petits sets, il s’est heurté à un Fabio en feu qui ne lui a laissé aucune possibilité de remporter le match. L’Australien en question n’est autre que l’homonyme du grand fast food américain.. McDonald’s. Oui, Mackenzie McDonald s’est qualifié en surclassant le Sud-africain Llyod Harris en 3 sets. Autre italien à s’être démarqué, Mateo Berrettini a eu besoin de 3 tie-breaks très disputés pour venir à bout du Russe Karen Khachanov.
Rafael Nadal, Casper Ruud et Stefanos Tsitsipas complètent la liste des huitièmes de finale. Eux qui se sont respectivement imposés contre Cameron NorrieRadu Albot et Mikael Ymer. Ruud est d’ailleurs le premier Norvégien à se qualifier pour les huitièmes de finales d’un Grand Chelem depuis son illustre père Christian Ruud.

Cotées, femme, les favorites ont répondu présent avec les qualifications d’Aryna SabalenkaGarbine MuguruzaSerena Williams, Naomi Osaka, Simona HalepIga SwiatekElina SvitolinaAshleigh Barty et Elise Mertens. Seule Karolina Pliskova a été éliminée par sa compatriote Karolina Muchova. Les autres joueuses qui complètent le tableau des huitièmes de finales sont Marketa VondrousovaSu-Wei Hsieh, Jennifer Brady, Donna Vekic, Shelby Rogers et Jessica Pegula.

Le programme des huitièmes de finales devrait limiter le sommeil de bons nombres de fans. Pour regarder un Thiem-Dimitrov, un Tsitsipas-Berrettini ou encore un Nadal-Fognini, il ne faudra pas oublier de mettre son alarme. Sinon, rassurez-vous, le CCS est là pour vous résumer ces nuits agitées.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :