NHL Sport US

Les matchs en plein air, un véritable engouement populaire dans le monde du hockey

Malgré la pandémie, la NHL n’a pas voulu déroger à sa tradition de matchs en plein air. Pour samedi et dimanche, la ligue a programmé deux matchs au lac Tahoe à l’Ouest du pays entre la Californie et le Nevada. Les confrontations opposeront les Golden Knights et l’Avalanche le samedi tandis que les Bruins affronteront les Flyers dimanche. Deux rencontres entre favoris permettant de proposer un beau spectacle dans un cadre idyllique. Pour préparer ces matchs, la rédaction vous propose de revenir sur l’histoire des matchs en extérieur.

Les matchs en plein air, une tradition canadienne

Les matchs en plein air font partie de la culture du hockey. Nombreux sont les canadiens se rendant sur les lacs gelés ou dans les patinoires installées en extérieur. Un moment convivial en famille pour patiner ou faire du hockey pour les plus courageux. Les joueurs canadiens sont habitués à pratiquer sur la glace comme Jake DeBrusk. L’attaque de la franchise de Boston a récemment parlé de ses premiers pas sur la glace lorsqu’il se rendait chez ses grands-parents près du Lac Island à deux heures de route d’Edmonton. Sa famille se souvient encore de ses premiers coups de patins sur les glaces en extérieur: «Écoutez, la seconde où Jake a commencé à patiner, c’est tout ce que nous voulions faire. Alors chaque fois que nous avions l’occasion d’être dehors et de faire quelque chose d’amusant avec les enfants, ils adoraient cela. Que ce soit à l’extérieur au chalet ou après ses entraînements de hockey avec son équipe, il adorait cela. Il était le premier à sortir et le dernier à rentrer.» ( Cindy DeBrusk, mère de Jake Debrusk ).

Un amour particulier entre les joueurs canadiens et les patinoires extérieures qui ont amené le hockey professionnel à s’intéresser de plus près à ces matchs en extérieur pour en faire de véritables matchs populaires. Tout a commencé en 2001 avec un match du championnat de NCAA opposant les Michigan Wolverines aux Michigan State Spartans. Une affiche renommée «  Cold War » entre deux équipes rivales dans le championnat. Le match s’est déroulé au Spartan Stadium devant 74 554 spectateurs et voit les deux équipes faire match nul 3/3. Une rencontre où l’on retrouve certaines futures stars de la ligue comme Duncan Keith ou encore Ryan Miller. Une affiche qui connaîtra un véritable engouement aux Etats-Unis. La NHL décide alors de tenter l’expérience avec la Classique héritage en 2003, opposant les Oilers et les Canadiens. Une rencontre au Commonwealth Stadium d’Edmonton devant 57 167 spectateurs. Cette rencontre constitue la première affiche de saison régulière de la NHL se déroulant en extérieur. Face à ce succès, la ligue a décidé de se lancer dans des matchs extérieurs de manière plus régulière.

Dave Sandford/Getty Images

La NHL et les matchs en extérieur en quelques chiffres

2008

Ainsi la NHL a lancé en 2008 la Classique hivernale, se disputant annuellement le 1er janvier. La première confrontation a vu les Sabres et les Penguins s’affronter au Ralph Wilson Stadium, stade des Bills de Buffalo en NFL. Pour ce premier match en plein air, le succès a été total avec 71 217 spectateurs. Pour ajouter un peu de magie à cette première rencontre, les deux franchises ont dû se départager lors d’une séance de tirs au but. Et c’est donc Sidney Crosby qui permit à son équipe de remporter cette première Classique hivernale sur un ultime tir au but alors que la neige tombait dans le stade. Une affiche rencontrant un véritable succès et incitant la ligue à poursuivre l’initiative.

105 491

En 2014, le Michigan Stadium accueille la classique hivernale, opposant deux franchises historiques que sont les Red Wings et les Leafs. Après l’annulation de la rencontre en 2013 avec le Lock out retardant la saison, la NHL a décidé de reporter le match en 2014. Dans le stade de l’équipe universitaire du Michigan, pas moins de 105 491 spectateurs se sont déplacés pour regarder le match. Cette affluence constitue aujourd’hui le record de la classique hivernale.

Photo by: Carlos Osorio/AP

2020

Pour la première fois depuis le lancement de la classique hivernale, la ligue a décidé de faire jouer le match dans un Etat du sud et plus précisément au Cotton Bowl de Dallas en 2020. Une première affiche entre deux équipes du sud qui a battu son plein avec 85 630 spectateurs venant partager un bon moment de hockey tout ensemble.

2014

Face à l’engouement de la classique hivernale, la ligue a décidé de lancer la Série des stades qui a lieu chaque année, regroupant une à plusieurs rencontres en plein air chaque année. Des matchs dans des plus petits stades mais qui attirent toujours les fans comme en 2017 où le Heinz Field de Pittsburgh avait accueilli 67 318 spectateurs pour le match entre les deux rivaux de Pennsylvanie: les Flyers et les Penguins. 

100

Pour fêter le centenaire de la ligue, deux matchs ont été proposés en 2017. Le premier entre les Leafs et les Red Wings en 2017 au BMO Field de Toronto. Un match qui s’est déroulé le premier janvier décalant la classique hivernale au 2 janvier. 

Une seconde rencontre s’est déroulée le 16 décembre 2017, presque 100 ans après la première rencontre officielle disputée en NHL. Cette affiche s’est déroulé au Stade Place TD d’Ottawa opposant les Senators et le Habs devant  33 959 spectateurs. 

32 

Avec les deux matchs se déroulant ce week-end, 32 rencontres se sont jouées en extérieur dans la ligue. Pour l’instant, la NHL s’est cantonnée à faire jouer des matchs de saison régulière mais dans quelques années, des séries pourraient peut-être se jouer en extérieur. 

Une pratique élargie à d’autres ligues

Les matchs en extérieur ont gagné en popularité outre-Atlantique et la NHL n’est plus la seule à tenter l’expérience. Ainsi lors du championnat du monde junior de 2018, la rencontre opposant les Etats unis et le Canada s’est déroulée au New Era Field à Buffalo. Ainsi 44 592 personnes ont assisté à cette rencontre historique rassemblant le futur de la ligue. On retrouvait des joueurs comme Quinn Hughes, Cale Makar, Brady Tkachuk ou encore Carter Hart. Un engouement populaire historique pour le hockey junior: « Ce sera la plus grande foule de l’histoire pour un match de hockey junior, et c’est fantastique de pouvoir marquer l’histoire avec nos amis des Sabres et des Bills au cours du Championnat mondial junior 2018 à Buffalo » ( le directeur exécutif de USA Hockey David Ogrean ). 

D’autres ligues ont lancé des matchs extérieurs comme en Suisse ou en KHL lors du du match des étoiles de 2009 se disputant sur la place rouge de Moscou et opposant l’équipe de Alexei Yashin ( équipe des joueurs russes ) et l’équipe de Jaromír Jágr ( l’équipe des joueurs étrangers ). La pratique est étendue à des matchs entre équipes de ligues juniors canadiennes comme dans la ligue de l’Alberta en 2010. Aujourd’hui toutes les ligues ont au moins fait un match extérieur que ce soit en Allemagne, en France, en Suède. Un véritable engouement populairement rassemblant des fans venus profiter du spectacle et de l’ambiance générale dans les tribunes. 

(AP/Andrei Golovanov)

Cette année, en raison de la crise sanitaire, la ligue a bousculé son programme et a décidé de faire jouer deux matchs près du lac Tahoe. Deux rencontres qui se joueront sans spectateurs mais qui devraient donner de magnifiques images pour les spectateurs derrière leurs écrans. Un spectacle qu’il ne faudra pas rater pour les fans de hockey. 

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :