NFL Sport US

Draft NFL 2021 : Elijah Molden, l’expert du slot

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêchée et rentrera dans la grande ligue. Entre choix judicieux, coups du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, la draft sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise donc pour vous préparer au mieux à cet événement, avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi les bons coups que l’on pourrait trouver plus tardivement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Elijah Molden

Elijah Molden – Cornerback – 1m78 – 87 kg – 30 Janvier 1999 – Senior

Bilan 2020

Bilan équipe : 3-1 (matchs joués par Elijah Molden)

Année spéciale pour la PAC12 avec le COVID. La compétition a repris très tardivement pour les équipes de la conférence. Les joueurs n’ont pas eu le temps de beaucoup s’illustrer. Malgré cela, les Huskies de Washington ont fini avec un bilan petit mais honorable. La seule défaite de la saison est intervenue lors du mois de Décembre avec le dernier match joué par les joueurs de l’université de Washington. Deux rencontres ont été annulées et les Huskies n’ont pas souhaité prendre part à la finale de conférence. Au milieu de cet échantillon très limité, on remarquera que la force principale de cette équipe a été sa défense. En effet elle n’a encaissé 30+ points qu’une seule fois, contre Stanford. L’un des patrons de cette D, c’est Elijah Molden qui dans les airs a annihilé ses opposants, permettant à son équipe à maintes reprises de rester dans le match. Pourtant la position a laquelle joue Elijah est une position qui fait couler beaucoup d’encre. Longtemps considéré comme une « sous-position » dans les différentes défenses, le slot cornerback fait aujourd’hui partie de l’horizon défensif moderne en football. Et si ce caractère aurait pu être rébarbatif pour un choix haut dans la draft il y a 10 ans, ce n’est plus le cas maintenant. Au grand plaisir d’Elijah Molden.

Statistiques individuelles : 26 plaquages – 0 sacks – 0 fumble forcé – 1 interception – 1 passe défendue

Dur d’exister statistiquement dans une saison à 4 matchs. Pourtant, Molden fait aussi bien que beaucoup d’autres corners de college football. Ses 26 plaquages sont une excellente marque pour un échantillon si faible. Si l’on regarde sur un spectre plus large, on remarque que Molden a brillé en 2019 aussi, avec notamment 79 plaquages, 3 fumbles forcés et 4 interceptions, des statistiques monstrueuses depuis sa position préférentielle : le slot. On pouvait s’attendre à un tel genre de production en sortie de lycée. Le site 247sports le notait comme un prospect 4 étoiles, 179ème joueur national, 23ème cornerback et 2ème joueur de son état de naissance l’Oregon. Oregon ou son père était cornerback, lui aussi passé par la NFL pendant 8 ans. Le football devient une affaire de famille chez les Molden.

Forces :

  • Le plaquage

Elijah Molden aime le chocolat, beaucoup. Pour un petit gabarit comme le sien on en serait presque à se demander si le joueur n’a pas des penchants masochistes tant il aime à se faire des bleus. Plus que l’aimer, Molden plaque plutôt bien. La technique manque un peu parfois sur des plaquages plutôt simples (bizarrement) mais lorsque le duel est frontal il fait preuve la plupart du temps d’une application irréprochable dans le geste. Résultat 172 plaquages en carrière, 22 manquées, un ratio très solide pour une telle fréquence.

Un exemple parmi tant d’autre pour l’impact de Elijah Molden (#3 Violet) dans le run game et au plaquage.

  • L’instinct

Que ce soit pour défendre au sol ou dans les airs, Elijah Molden a dans le sang ce petit quelque chose en plus qui vous transforme un homme en prédateur. A la course il sent les espaces libres, lit bien les blocks et arrivent sur l’attaquant comme un mort de faim. Dans les airs même musique, le CB sait parfaitement attaquer le ballon et/ou le joueur au meilleur moment pour réaliser des actions de classes. Bref Elijah est un playmaker.

Tout le monde est aspiré par la feinte de Boise State sauf… Elijah Molden (#3 Violet) qui évite les blocks de la screen et qui est seul pour l’interception facile.

  • Transition et changements d’appuis

On parle souvent de fluidité des hanches comme traits physiques à noter chez un cornerback. Chez Elijah, vous trouverez sur ses films l’allégorie de ce caractère. En effet, le joueur est fluide dans ses changements de  directions, ce qui lui permet d’avoir toujours la bonne attitude face ou dos au jeu et de ne jamais être perdu. Couplé à cela, il est plutôt vif sur ses changements de directions. Un combo gagnant.

  • Press et Zone

Elijah Molden est très efficace en presse homme à homme, comme le poste de slot cornerback l’exige la plupart du temps. Mais, il est aussi en réussite en zone. Il comprend les positionnements à avoir, ses assignations défensives et peut se permettre de jouer face au jeu pour mettre en avant ses excellents instincts.

Zone coverage :

Interception en zone, très bien lu par Molden (#3 Violet).

Man coverage :

Superbe passe défendue par Elijah Molden (#3 Violet) en couverture homme à homme. On remarque ici aussi les hanches qui se tournent parfaitement, la lecture au bon moment. Une répétition d’école.

Faiblesses :

  • Taille

Malheureusement, Elijah ne fait « que » 1m78. Dans la NFL moderne, les équipes cherchent toujours des prospects plutôt grands et athlétiquement au-dessus de la moyenne. Elijah est un poil « undersized » et va donc probablement perdre des places à la draft sur ce trait qu’il ne peut pas vraiment contrôler. Cela nous rappelle assez facilement deux autres joueurs de Washington, aujourd’hui tout deux aux Cardinals, Budda Baker et Byron Murphy, qui avec des qualités non négligeables étaient tombés au deuxième tour à cause d’une petite taille.

  • Vrai rôle à déterminer

Molden a été un slot cornerback exclusif durant tout son cursus, excepté lors des deux derniers matchs de Washington où il a alors pris des répétitions au poste de free safety ou de strong safety, des postes qui pourraient lui convenir pour avoir un temps de jeu conséquent à l’échelon supérieur. Son rôle reste à être fixé pour pouvoir entreprendre l’avenir dans une direction et se développer en bon joueur de football.

Prédiction draft : Second tour (35 – 55)

Une équipe qui sera intéressée : New York Jets

Définitivement en recherche de talents sur le fond du terrain, les Jets seraient bien inspirés de venir chercher Elijah Molden avec leur choix 34. Les départs de Poole et McDougald sont à combler, pourquoi pas avec lui. Plus que ça peut importe si Elijah fait doublon avec un autre joueur dans le roster. Un tel talent, second tour, le risque se prend, surtout avec l’arrivée de Robert Saleh qui va vouloir insuffler une nouvelle dynamique défensive avec des joueurs qui en veulent sur le terrain. Molden à la mentalité, les skillsets, le talent…

La note du CCS : Tier S

Elijah Molden a le potentiel pour devenir l’un des tous meilleurs slots de la ligue. Avec quelques centimètres en plus c’est probablement dans la première partie du premier tour que l’on parlerait du joueur. Malheureusement, les vieilles coutumes sont tenaces, les GM lui préféreront des cornerback moderne bien physique qui doivent être coaché plutôt que lui, pourtant pétri de qualité et avec des aptitudes rares. Ne soyez pas étonnés si l’an prochain le nom d’Elijah Molden ressort dans les médias.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :