Cyclisme Omnisport

Preview Saison 2021 – Team Jumbo-Visma : la faim du règne ?

Les acteurs du cyclisme mondial sont de retour cette année pour une saison qui s’annonce une nouvelle fois palpitante. A cette occasion, le CCS passe en revue toutes les équipes qui auront un rôle à jouer dans les grandes courses du calendrier World Tour. Aujourd’hui, coup de projecteur sur l’équipe Jumbo-Visma.

Carte d’identité

Nom de l’équipe : Team Jumbo-Visma

Pays : Pays-Bas

Date de création : 1984

Statut : UCI World Team

Classement UCI 2020 : 1 ère (+1)

Directeur général : Richard Plugge

Coureur vedette : Primoz Roglic / Wout Van Aert

Retour sur la saison 2020

VictoiresCoureurMois
Tour de Valence – Etapes 1 et 3Dylan GroenewegenFévrier
UAE Tour – Etape 4Dylan GroenewegenFévrier
Championnat de SlovéniePrimoz RoglicJuin
Strade BiancheWout Van AertAoût
Milan – San RemoWout Van AertAoût
Tour de l’Ain – Etapes 2, 3 et CGPrimoz RoglicAoût
Gran PiemonteGeorge BennettAoût
Critérium du Dauphiné – Etape 1Wout Van AertAoût
Critérium du Dauphiné – Etape 2Primoz RoglicAoût
Critérium du Dauphiné – Etape 5Sepp KussAoût
Championnat de Belgique – CLMWout Van AertAoût
Tour de France – Etape 4Primoz RoglicSeptembre
Tour de France – Etapes 5 et 7Wout Van AertSeptembre
Liège – Bastogne – LiègePrimoz RoglicOctobre
Vuelta – Etape 1, 8, 10, 13 et CGPrimoz RoglicOctobre

L’année aurait pu être phénoménale, elle est déjà exceptionnelle. L’équipe finit à la première place du classement UCI en 2020 devant Deceuninck-Quickstep. Si l’on retient facilement l’échec sur le Tour de France, les « black and yellow » ont fait parler d’eux en étant l’équipe qui a fait tomber Ineos. Sept victoires en GT, deux monuments, un classement général de GT.. On fait pire comme année !?

L’équipe a été affaiblie par la perte de leur sprinter vedette Dylan Groenewegen sur une action qui n’est pas à retenir. Steven Kruijswijk a quant à lui chuté sur le Dauphiné et n’a pu revenir que sur le Giro. Mais son équipe a dû se retirer de la compétition à cause de cas positifs au sein de l’effectif. Tom Dumoulin a également eu du mal à revenir à son meilleur niveau. Il a été très influant sur les courses en équipier de luxe, mais n’a pas pu obtenir de victoires.

SANREMO, ITALY – AUGUST 08: Arrival / Wout Van Aert of Belgium and Team Team Jumbo – Visma / Celebration / during the 111st Milano – Sanremo 2020 a 305km race from Milano to Sanremo / #MilanoSanremo / @Milano_Sanremo / on August 08, 2020 in Sanremo, Italy. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Mais c’était sans compter sur Wout Van Aert et Primoz Roglic, qui ont été fabuleux. Le Belge a gagné sur tous les terrains. Strade Bianche, Milan-San Remo, étapes du Dauphiné et du Tour de France.. Il a fait sauter les meilleurs grimpeurs du monde dans certaines ascensions, gagné au sprint.. Il finit également 2ème sur CLM et sur la course en ligne des Championnats du Monde. Et pour finir, il a livré bataille avec Mathieu Van der Poel sur cyclo-cross, remportant de nombreuses courses. Une année exceptionnelle ! Le Slovène termine lui à la première place UCI pour la deuxième fois de suite. 2ème du Tour de France, il s’est vengé en remportant Liège-Bastogne-Liège et la Vuelta en remportant notamment quatre étapes.

Belle révélation de l’équipe, l’Américain Sepp Kuss s’est montré à son avantage en montagne. Après avoir gagné la 15 ème étape de la Vuelta 2019, il a gagné une étape du Critérium en 2020. Il a surtout été précieux dans la montagne pour son leader Roglic. Il termine dans le top 20 du TDF et de la Vuelta après avoir joué les coéquipiers et s’être sacrifié. Il mérite d’être leader sur des courses d’une semaine avant peut-être de le devenir sur GT. C’est en tout cas ce qu’il souhaite.

Tableau des transferts

ArrivéesDéparts
Oomen SamDUMOULIN Tom
VAN HOOYDONCK NathanJANSEN Amund Grøndahl
AFFINI EdoardoDE PLUS Laurens
KOOIJ OlavLINDEMAN Bert-Jan
DEKKER DavidVAN DER HOORN Taco
LEEMREIZE GijsLEEZER Tom

Départs clefs

La perte de Laurens De Plus, parti chez l’ennemi Ineos, n’est pas à négliger, car c’est un bon grimpeur et il peut être un bon équipier sur des courses à étapes et briller sur des classiques. Après une belle année 2019, qui l’a vu remporter le Bink Bank Tour et être 4 ème meilleur du TDF, il a été mis au placard par son équipe en 2020. Il aurait fait part de ses envies d’ailleurs et l’équipe a préféré se passer de ses services. Même si l’équipe a appris à faire sans cette année, c’est une belle perte.

©Media365

Team Jumbo-Visma déplore une autre perte très importante. Inattendue surtout. En effet après avoir dit qu’il commencerait sa saison sur les Strade Bianche, Tom Dumoulin a annoncé prendre du recul cette année. Celui qui n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau depuis une blessure au genou a finalement décidé de faire une pause. Une retraite à prévoir pour le papillon de Maastricht ? A suivre

Arrivées à suivre

L’équipe a joué la continuité et n’a pas fait de grandes vagues sur le mercato. L’arrivée la plus importante est celle de Sam Oomen. Après une année 2018 qui l’a vu faire des top 10 sur le Giro, le Tour de Suisse et le Tour de Pologne, le néerlandais a connu deux saisons plus difficiles au sein de la Sunweb. S’il peut être intéressant à voir sur des courses d’une semaine, il sera assurément un élément important du train jaune sur les GT. Il devrait se fondre sans difficulté dans le collectif.

Pour le reste des arrivées, deux jeunes de l’équipe de développement qui commenceront à faire leurs armes sur les étapes World Tour ainsi que deux bons rouleurs, Van Hooydonck et Affini.

Qu’attendre pour 2021 ?

Faire aussi bien qu’en 2020 est-il possible ? En ont-ils les moyens ? Sans aucun doute.

Pour commencer, ils ont le meilleur cycliste sur les courses à étapes des deux dernières années, un véritable cannibale : Primoz Roglic. S’il va devoir sûrement modifier un peu sa façon de courir et de grappiller après sa déconvenue du Tour de France, impossible de ne pas le voir contrôler la course. Le train jaune et noir sera sur les routes de la Grande Boucle cette année avec la ferme intention de dominer la course. Le parcours lui est favorable, il y sera favoris. Il vise également les JO, même s’il ne sera pas le seul dans ce cas. Il lancera sa saison sur Paris-Nice et ira sur quelques classiques avec notamment un titre à défendre à Liège.

« Le plan est d’être au maximum de notre forme du départ jusqu’à la fin du Tour de France. On sait tous ce qu’il s’est passé l’année dernière. C’est pour cela qu’on devra être au top tout le temps et à chaque étape« 

Primoz Roglic, source Cyclism’actu

Dans un style différent, mais pas moins impressionnant, il y a Wout Van Aert. Après avoir échoué aux Mondiaux de cyclo-cross, il aura à coeur de briller sur toutes les classiques, les JO et les mondiaux. Ces derniers se déroulent en Belgique en plus. Il a une revanche à prendre sur Mathieu Van der Poel et Julian Alaphilippe. L’homme à tout faire va également aider Roglic sur le Tour de France. Un nouveau show de l’infatigable Van Aert en prévision ?

“J’ai trois périodes où je veux être dans ma meilleure forme. Mais si je dois choisir un objectif plutôt qu’un autre, je dirais les championnats du monde en Belgique à Louvain. Je pense que c’est un parcours de classique avec des petites côtes et des pavés. Il y a donc des possibilités pour moi. Mais je veux aussi gagner une classique au Printemps. Et après faire un bon Tour de France avec l’équipe. Je pense que c’est trois grands objectifs mais si je dois choisir, je dirais les championnats du monde en Belgique.”

Wout Van Aert, source rtbf

Derrière ses deux phénomènes, il y a les deux vétérans Bennett et Kruijswijk qui seront respectivement leader sur le Giro et la Vuelta. Le premier peut légitimement finir dans le top 10 et le deuxième sur un podium s’il est épargné par les chutes. L’équipe qui les accompagnera sera solide, mais ce ne sera pas la dream team qui nous verrons au Tour de France autour de Roglic.

Le coureur le plus excitant à suivre cette année dans l’effectif sera Sepp Kuss. S’il va aider Roglic sur le Tour de France pour commencer, le jeune coureur va avoir un rôle de leader sur le Tour de Catalogne. Avant de partager le leadership avec Kruijswijk sur la Vuelta ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Très précieux pour Roglic sur le dernier Tour de France et la Vuelta, qu’il finit dans le top 20 après avoir joué les équipiers, il va pouvoir montrer l’étendue de son talent cette année.

« Parmi les courses que j’ai identifié, j’espère être leader sur le Tour de Catalogne, c’est plutôt une bonne course pour moi, beaucoup d’ascensions et d’altitude. Il y a un contre-la-montre également, mais j’ai travaillé dessus cet hiver. Je ne connais pas exactement le reste de mon programme, le Tour, la Vuelta ensuite. Le Tour d’Espagne est une course que j’ai hâte de disputer. C’est une course qui me convient bien et que j’apprécie. Je pense qu’être co-leader sur la Vuelta est possible [avec Steven Kruijswijk]. »

Sepp Kuss, source Cyclism’actu

Pour ce qui est des sprints, en plus de Wout qui peut gagner sur ce type d’efforts, l’équipe va retrouver Dylan Groenewegen en mai. Celui-ci, repentit et revanchard, devrait apporter de nouveaux succès à l’équipe sur des sprints massifs. Il montrera la voix aux jeunes sprinters de l’équipe. Mike Teunissen a lui été victime d’une lourde chute pendant le stage en Espagne et va manquer les premières semaines de courses. Il avait déjà connu pareil mésaventure l’année dernière l’empêchant de confirmer sa brillante année 2019.

Soulagement pour Primoz Roglic, qui a tenu bon. – AFP

Si Team Jumbo-Visma n’a rien révolutionné cette intersaison contrairement à Ineos ou UAE par exemple, l’équipe est armée pour remporter de nombreux succès. Le Tour de France est l’objectif numéro 1 de l’équipe, mais ils ne devraient pas délaisser les autres courses pour autant. Le jaune et noir seront de nouveau à la mode cette saison dans les courses cyclistes.

Effectif complet : KOOIJ Olav 19 ans, LEEMREIZE Gijs 21 ans, DEKKER David 23 ans, FOSS Tobias 23 ans, EENKHOORN Pascal 24 ans, VINGEGAARD Jonas 24 ans, AFFINI Edoardo 24 ans, VAN HOOYDONCK Nathan 25 ans, OOMEN Sam 25 ans, HOFSTEDE Lennard 26 ans, HARPER Chris 26 ans, VAN AERT Wout 26 ans, KUSS Sepp 26 ans, TOLHOEK Antwan 26 ans, BOUWMAN Koen 27 ans, GROENEWEGEN Dylan 27 ans, ROOSEN Timo 28 ans, TEUNISSEN Mike 28 ans, BENNETT George 30 ans, ROGLIČ Primož 31 ans, PFINGSTEN Christoph 33 ans, KRUIJSWIJK Steven 33 ans, GESINK Robert 34 ans, MARTIN Tony 35 ans, VAN EMDEN Jos 35 ans, MARTENS Paul 37 ans, WYNANTS Maarten 38 ans

Retrouvez ici l’ensemble de nos previews de la saison 2021 :

Alpecin-Fenix : à la découverte des grands tours

Delko : un mélange de jeunesse et d’expérience

B&B Hôtels P/B KTM : une première Grande Boucle qui a ouvert l’appétit

Arkea-Samsic : l’axe Rennes-Bogota à maturité

Team Total Direct Energie : nouvelle saison, nouvelles têtes d’affiche

Intermarché-Wanty Gobert : Entre transition et apprentissage

Qhubeka Assos : Aru le revanchard ?

Israel Start-Up Nation : à la conquête de l’Ouest

Cofidis : Guillaume Martin, l’arbre qui cache la forêt ?

Movistar : un nouveau chapitre

BikeExchange, projet du bout du monde

AG2R Citroën : en mode classique !

Lotto Soudal : tout pour Caleb ?

Bahrain-Victorious, all-in sur Landa.

EF Education-Nippo : La vie en rose

Groupama-FDJ : Nouveaux rois du peloton ?

Trek Segafredo, la vieille garde et les jeunes loups

Astana-Premier Tech : Jeunesse lève-toi !

Team DSM : Le début de la faim

Ineos Grenadiers : L’Empire contre-attaque !

UAE Team Emirates : Confirmer avec un duo de choc

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :