NFL Sport US

Draft NFL 2021 : Hamsah Nasirildeen, religion plaquage

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 Avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêché et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi des bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Hamsah Nasirildeen

Bilan 2020

Bilan équipe : 1-1 (matchs joués par Hamsah Nasirildeen)

L’université d’état de la Floride sombre un peu plus chaque année dans un marasme ambiant. Encore une fois, cette saison n’a pas dérogé à la règle, les Seminoles ont fini sur un bilan de 3 victoires pour 6 défaites, bien loin du titre national en 2014 mené par Jameis Winston. C’est d’ailleurs après cette époque que FSU a eu le plus grand mal à retrouver un quarterback compétent pour mener l’attaque. Passons par le sol me direz-vous ! Certes mais après les départs de Dalvin Cook et de Cam Akers ,entre autres, cette année les running backs n’ont pas réussi non plus à faire lever les foules. C’est bien l’attaque qui perd totalement pied dans cette université, pas de maître à jouer, pas de jeu de course et surtout une offensive line terrible. Heureusement, il reste la défense qui essaye de porter le programme encore un peu. Plusieurs gros noms vont sortir à la prochaine draft, à commencer par Hamsah Nasirildeen, le polyvalent S/LB qui a connu une saison raccourcie à cause d’une grave blessure en 2019. En deux matchs, Hamsah a néanmoins montré qu’il était revenu à un niveau respectable. A voir comment les scouts de la NFL jugeront cela ainsi que son jeu.

Statistiques individuelles : 13 plaquages – 1 interception – 1 passe défendue (Stats 2019 : 101 plaquages – 1 sack – 3 fumbles forcés – 1 fumble recouvert – 2 interceptions – 3 passes défendues)

Hamsah Nasirildeen est une machine à plaquer. Il rajoute à cela quelques actions de classe qui permettent de renverser les cours des matchs. En tant que Senior, on peut être aussi assuré que le jeune joueur est mature, sa progression a été constante depuis sa saison Freshman en 2017. Malheureusement fin 2019, Hamsah s’est blessé, gravement, rupture des ligaments croisés du genou. Alors qu’il était annoncé comme un des tous meilleurs safety hybride se présentant à la draft 2020, cette blessure a dû lui faire revoir ses plans. Direction 2021 et une course contre la montre pour se remettre sur pied. C’est chose faite. En 2 petits matchs cette année, Hamsah a montré qu’il était revenu presque au top, de quoi lui imaginer un futur en NFL en tout cas.

En 2017, 247Sports notait Hamsah comme un joueur 4 étoiles, 109ème national et 14ème à sa position en sortie de lycée.

Forces :

  • Plaquage

A ce niveau de l’article ces mots vont être une simple répétition. Vous l’aurez compris Hamsah Nasirildeen plaque beaucoup et surtout il plaque très bien. Dans n’importe quelle situation, il arrivera à faire tomber son opposant avec une technique de plaquage irréprochable, bien bas et avec les bras qui se referment (pas avec l’épaule, on te voit JOK). Sur sa carrière universitaire, Nasirildeen a loupé 22 plaquages sur 233 tentés, mieux que beaucoup de Top linebackers.

Plaquage de Hamsah Nasirildeen (#23 Bordeaux) techniquement parfait qui permet le fumble.

  • Réaction

C’est un don de la nature bien rare que possède Hamsah Nasirildeen. Il est capable de réagir en une fraction de seconde sur n’importe quelle action. Sur un cut du RB, il le suivra instantanément. Sur un double move d’un WR, même musique. Bref, cet atout lui permet d’être très rapidement dans la bonne situation pour défendre.

Au Senior Bowl, pour montrer ses qualités, Hamsah Nasirildeen (#25 Noir) réalise une répétition parfaite face à un tight end. Il le suit comme son ombre malgré les changements de direction et réalise l’interception.

  • Polyvalence

Nasirildeen est noté par FSU comme un safety. Cependant, ce n’est pas la vérité du terrain. Hamsah est capable d’aussi bien jouer seul dans le fond du terrain face au jeu. Mais aussi, dans le slot face à un TE ou un slot receiver. Et surtout, dans la boite en tant que linebacker, il est très efficace, que ce soit en couverture de zone au milieu du terrain ou bien sur le jeu de course adverse. Une Polyvalence qui rappelle celle de Jeremy Chinn. On lui souhaite le même destin.

Une répétition impeccable de Hamsah Nasirildeen (#23 Blanc) dans la boite, en tant que MLB, face à Clemson et Travis Etienne.

  • Casser les blocks

Avec ses longs bras, Nasirildeen est capable de tenir à porter les joueurs qui voudraient essayer de venir le bloquer pour l’empêcher d’avoir un impact dans le jeu. Ce trait physique lui permet de manœuvrer facilement son vis-à-vis et donc de ne pas trop être embêter lors de sa chasse. Attention tout de même si un gros guard arrive à lui mettre les mains dessus, c’est tout de suite moins évident, bien sûr.

Faiblesses :

  • Physique

Ce point va regrouper beaucoup de facteurs. Premièrement par physique j’entends les capacités physiques. Si Hamsah est plutôt grand, il manque tout de même de masse, de muscle pour rivaliser avec le jeu de course en NFL. Il manque aussi de vitesse et d’accélération pour suivre les speedster sur la longueur. Deuxièmement, il ne faut pas oublier la grave blessure subite par Hamsah Nasirildeen l’an dernier. Est-il revenu à 100% ? Sa vitesse et sa puissance, justement, pourrait-il les améliorer après cela ? Ceux sont des paris à prendre au moment de la sélection de Nasirildeen.

Ici au Senior Bowl, Hamsah Nasirildeen (#25 Noir) se fait avoir tout en vitesse. Belle route couru par le receveurs Austin Watkins (UAB).

  • Lectures

Si Hamsah est très bon dans la réaction, il l’est beaucoup moins dans la compréhension et la lecture du jeu. Pourtant un vieux dicton rappelle qu’ « il faut mieux prévenir que guérir », chez le safety de FSU c’est tout l’inverse. Une progression dans la compréhension du jeu lui permettrait de jouer le ballon, de faire des plays dans les airs sur des actions où aujourd’hui il se contente de mettre un caramel.

Prédiction draft : fin de second tour – début du troisième (50 – 80)

Une équipe qui sera intéressée : Washington Football Team

Dans une ligue ou les formations Nickel fleurissent de plus en plus, ou les joueurs sont prisés pour leur faculté à aussi bien défendre la course que la passe, Hamsah Nasirildeen pourrait être une sélection de marque. Chez la Football Team, on cherche simplement du talent pour reconstruire cet effectif. La ligne défensive est solide mais derrière l’axe vertébral LB/S reste à peaufiner. Hamsah apporterait une réponse sur les deux postes en plus de beaucoup d’autres choses. Ron Rivera pourrait polir le joueur techniquement en plus, gagnant pour l’équipe, le joueur et les fans.

La note du CCS : Tier A

Sans blessures, Hamsah Nasirildeen serait déjà en NFL et probablement parti au tour 2 (voir 1) en 2020. Mais la vie réserve des surprises. Après ses deux matchs cette année, les ligaments semblent rétablis mais la côte du joueur n’est pas remontée aussi haut chez les scouts. De quoi ravir une équipe, un peu plus bas dans la draft, avec un bon joueur pour pas cher. Hamsah est le prototype du LB/S aujourd’hui recherché en NFL. Il ne lui reste plus à se développer correctement pour devenir un joueur de choix dans la ligue.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :