Foot Premier League

Que vaut Alfie Devine, plus jeune buteur de l’histoire de Tottenham ?

Le 10 Janvier, Marine (8e division anglaise), reçoit les Spurs, pour le duel le plus déséquilibré de l’histoire de la FA Cup. Mais plus que les 30 000 billets virtuels vendus, c’est le tout jeune Alfie Devine qui anime le match. Âgé de 16 ans et 163 jours, il entre à la mi temps. Un quart d’heure plus tard, il inscrit son premier but et devient à la fois plus jeune joueur et plus jeune buteur de l’histoire du club. Après quelques semaines de décompression, il est temps de revenir sur le profil du jeune Anglais.

Depuis 1 semaine, le milieu de terrain est en effet de retour à l’entraînement avec l’équipe première. José Mourinho a pris son temps : après l’emballement médiatique du début d’année, il a cherche à calmer les esprits. En renvoyant tout d’abord Devine avec les U18, et en cadenassant tout intérêt médiatique autour du jeune joueur. Pas d’interview, ni de lui ni de personne, pas de déclarations. Mais sa récente signature avec l’agent de Dele Alli (notamment) l’as remis sous le feu des projecteurs.

Déjà passé par Liverpool et Wigan

A 16 ans, Devine en est déjà à son 3e club professionnel. Passé dans les équipes de Liverpool jusqu’à ses 11 ans, c’est Wigan qui le récupère. Mais en raison des difficultés récentes des Latics, Devine est vendu pour 300.000£ à Tottenham l’été dernier. Un club qu’il avait notamment rencontré en FA Youth Cup, la FA Cup des U23, étant surclassé dès ses 15 ans avec ces derniers. Défrayant la chronique dès les premiers mois en raison d’une altercation avec Danny Drinkwater lors d’un match des U23, c’est surtout son ascension qui a rendu fou les suiveurs des Spurs.

Devine de retour à l’entraînement. (Crédits : The Spurs Web sur Twitter)

Passant des U18 à l’équipe sénior en 8 mois, le joueur attire dès ses débuts l’attention de coach Mourinho. Au soir de la qualification contre Marine, il déclare « Alfie a 16 ans, c’est vrai, mais a suivi les étapes de l’académie. Il s’est entraîné avec nous beaucoup de fois, notamment en pré-saison. » Avant d’ajouter que le contexte était parfait pour le lancer contre Marine : « On avait le résultat à la mi-temps, bonnes conditions pour lui afin de se sentir confortable et performer. » Le Portugais cherchait la bonne occasion afin de lancer le milieu de terrain, il l’a eue. Et l’anglais a su lui rendre.

Une première remarquée

Une célébration pleine de rage et d’incrédulité. Des coéquipiers qui se ruent sur lui pour le féliciter (et lui administrer quelques tapes derrière la tête). A peine 15 minutes en pro et Alfie Devine a déjà réalisé le rêve de millions de jeunes Anglais. Une réussite qui n’as pas surpris son coéquipier, Japhet Tanganga :  «Il s’est entraîné à quelques reprises avec nous et à chaque fois qu’il est monté, il a été une véritable étincelle. » Si Tanganga n’était pas surpris, Alan Shearer a tout de même voulu souligner sa première : « Il risque d’être très fier et il se doit de l’être. C’était une finition remarquable. Il ne donne aucune chance au gardien, proche du poteau, très, très belle frappe. »

Que de compliments de la part du meilleur buteur de l’histoire de la Premier League. Et pour cause, hormis la technique dont il fait preuve, son déplacement est très intéressant. Tandis que beaucoup de ses coéquipiers sont immobiles autour de Lucas, lui apporte de la profondeur. En arrivant lancé et loin de sa zone, il surprend les défenseurs adverses. Cette prise de profondeur est assez fréquente chez lui, notamment losqu’il évolue meneur de jeu avec les équipes de jeunes. « Aujourd’hui, vous avez entraperçu ses capacités. Je suis très content qu’il ait marqué son premier but professionnel. C’est un très bon joueur, et il a encore beaucoup à montrer » confirme Tanganga.

Profil technique

Milieu de terrain fluet mais pas petit (1m79), il est capable d’évoluer à tous les postes du milieux. Trimballé au gré des besoins entre 6 et 10 avec les U18/U23 des Lilywhites, il progresse et apprend de ses différents positionnements. C’est d’ailleurs ce qui est ressorti de son match face à Marine. Un milieu capable de récupérer et des projeter immédiatement, ce qu’il a fait 2 ou 3 fois durant le match. A la manière d’un Bruno G. (le brésilien, pas le nouvel entraîneur de Rennes), qualifions le de meneur en retrait (ou pas en retrait d’ailleurs), à l’aise avec le ballon. A souligner notamment une belle première touche de balle, comme son orientation du corps efficace, essentielle à ce poste.

Devine au miliieu de ses coéquipiers : Vinicius, Rodon, Lucas, White. (Crédits : Irish Mirror)

Sa très belle technique (grandement aidée par son agilité et ses appuis rapides) a été entrevue sur son but face à Marine. Deux crochets courts pour s’ouvrir l’angle de frappe, et une exécution parfaite au premier poteau. L’anglais est par ailleurs fan du double contact, dont il se sert fréquemment pour dribbler sans perdre de vitesse. Tactiquement, aligné dans un double pivot au milieu de terrain, il a souvent cherché à permuter avec ses coéquipiers du milieu voire de l’attaque. Il a, par exemple, beaucoup cherché à perdre les défenseurs adverses via de longues courses de la droite vers la gauche entre la ligne défensive et celle du milieu. C’est d’ailleurs à la suite d’une de ces courses qu’il réussira à marquer.

Néanmoins, malgré quelques compensations bien senties (notamment des latéraux), Devine n’as pas tout réussi. Un certain conservatisme qui ne se voyait pas chez les jeunes notamment, avec des passes « sécurisantes » plutôt que de casser les lignes. Mais aussi une débauche d’énergie plus que de raison, sans doute en raison d’une excitation et d’une volonté de bien faire. Conséquence, malgré beaucoup de disponibilité, quelques dézonages qui auraient pu être punis en transition. Car si sa prestation est très encourageante, il faut se rappeler que Marine n’est « qu »une équipe de 8e division.

Qu’importe, Alfie Devine est aujourd’hui de retour avec l’équipe première. Et si José Mourinho a l’air de vouloir le protéger, il sera aussi capable de combler ses quelques errances de placement. Aussi, à 16 ans, il faut aussi se montrer patient avec le milieu de terrain : il ne regoûtera peut-être pas à l’équipe première cette saison. Il ne disputera sûrement pas entièrement la saison prochaine avec les pros. Mais la promesse qu’il nous a laissée entrevoir nous permet de lui rêver un avenir radieux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :