Auto / Moto Moto GP

Preview MotoGP saison 2021 – Honda : une saison sous le signe du rebond ?

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de vitesse moto, sur le circuit de Losail au Qatar. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les différents manufacturiers qui composent la grille de MotoGP. Aujourd’hui, nous continuons notre tour d’horizon avec un des trois constructeurs japonais : Honda et ses deux équipes : Repsol Honda Team et LCR Team.

Entre le transfert de pilote d’une équipe à une autre – celui d’Alex Marquez, pilote Repsol Honda et coéquipier de son grand frère, Marc, la saison dernière (pour une seule course) qui a basculé chez LCR Team en remplacement de l’icône britannique Cal Crutchlow, partie à la retraite et entraînant l’arrivée d’un autre espagnol chez Repsol, Pol Espargaro – et le vrai / faux « feuilleton » Marc Marquez, qui selon les rumeurs avait été soupçonné par Honda d’avoir menti sur la cause de la perte de la plaque vissée sur son bras suite à son grave accident de juillet dernier, l’intersaison pour cet exercice 2021 aura été chargée pour les deux teams du giron Honda.

2020 : une année à oublier

Si du côté de chez LCR Team, la saison 2020 a été plutôt intéressante avec une belle 8e place au classement des équipes et notamment un Nakagami qui a réussi s’affirmer comme leader d’équipe. Pour Repsol Honda, ce fut un véritable chemin de croix.

Takaaki Nakagami futur leader chez Honda ? (Crédit : MotoGP)

En effet, avec le terrible accident de Marc Marquez, dès la première manche du championnat, le team officiel Honda a entamé de la pire des manières possible la saison 2020. Avec un Alex Marquez en rodage pour ses premières courses en MotoGP (15 points au compteur après les six premières manches de la saison) et un Stefan Bradl débarqué au dernier moment en lieu et place d’un Marquez en pleine convalescence, il n’en fallait pas plus pour voir Repsol Honda au plus mal et réaliser la pire saison de son histoire, en terminant à la 9e place du championnat du monde.

Retour du messie Marquez chez Repsol

Concernant l’état de forme des différents pilotes, tout d’abord, il faut savoir qu’après plusieurs mois d’hospitalisations, d’opérations, de doutes et d’interrogations, Marc Marquez semble fin prêt à reprendre le guidon de sa moto aussi bien physiquement que psychologiquement.

« Maintenant je sens des progrès jour après jour, et c’est important. »

Marc Marquez

Cependant, alors que toutes les équipes, pilotes et autres mécaniciens sont à Losail (Qatar) pour les essais hivernaux d’avant-saison, le pilote espagnol, lui, continue de sortir de sa convalescence et s’entraîne avec son coach pour avoir le feu vert des médecins lors du contrôle médical prévu dans les prochains jours et ainsi pouvoir débuter la saison le 28 mars prochain. Et à en croire sa dernière interview réalisé par son équipe, son état semble s’améliorer de jour en jour : « Je ne sais pas, je sens que je pourrai bientôt piloter, mais j’ai un contrôle médical cette semaine et on va voir… » Avant d’ajouter : « Et puis il faut voir les muscles : ils sont en bonne voie, mais on ne sait jamais. On va en tout cas dans la bonne direction. Il y a deux semaines j’ai dit que ça avançait de semaine en semaine, mais maintenant je sens des progrès jour après jour, et c’est important. »

« Il est temps de briser la malédiction et être celui qui y arrivera. »

Pol Espargaro

De son côté l’ancien pilote KTM, Pol Espargaro, sent qu’il a peut être un coup à jouer cette saison. Il n’a d’ailleurs pas hésité à faire le voyage jusqu’au Qatar en avance pour profiter du moindre instant avec ses ingénieurs pour mieux appréhender et comprendre sa machine. D’autant que cette année, pour cause de COVID, les essais hivernaux ont été allégé. Il sait également qu’aucun coéquipier de Marquez n’a remporté de course depuis Dani Pedrosa… en 2017 et compte bien mettre un terme à cette série noire : « J’espère qu’il est temps de briser la malédiction et être celui qui y arrivera. Mais le fait que personne n’ait gagné depuis Pedrosa montre à quel point c’est compliqué. La moto est difficile, elle a un style de pilotage très spécifique qui est celui de Marc, qui a mené le projet en gagnant des titres et des courses. Il faut imiter ce que fait Marc et tout cela en très peu de temps. »

Marquez / Espargaro, un duo gagnant ? (Photo : Repsol Media)

Chez LCR Team, un leader s’est naturellement dégagé la saison dernière, en la personne de Takaaki Nakagami. En terminant 10e au classement des pilotes, le Japonais a réalisé la meilleure saison de sa carrière. Au guidon de la même RC213V que les pilotes Repsol, Nakagami compte bien poursuivre sa progression… et pourquoi pas jouer les troubles-fêtes aux avant-postes : « Je pense que je peux dire que la saison prochaine sera vraiment importante pour ma carrière. J’aimerais évidemment me battre pour le championnat. J’ai fait de gros progrès cette saison, donc je vais essayer de progresser et d’être constant au championnat. […] Le premier objectif sera de se battre pour la victoire au Qatar, pour le début de la saison 2021. »

Nakagami au guidon de sa RC213V pour cette saison. (Photo : MotoGP)

« Avec un peu plus d’expérience, j’essaierai d’être un peu plus régulier dans le top 8 / 10. »

Alex Marquez

Face à lui, le Japonais aura affaire à un véritable mort de faim, Alex Marquez, qui connaît déjà la moto parfaitement et qui voudra montrer à tout le monde que sa rétrogradation au sein du Team LCR n’est que temporaire. Cela étant, on peut tout de même se demander si ce transfert ne va pas faire vaciller le plus jeune des frères Marquez, même si selon l’intéressé, il n’en est rien : « J’ai pris des informations, de l’expérience. Ce sera difficile de reproduire des courses comme en Aragón, mais on va travailler dur. Avec un peu plus d’expérience, j’essaierai d’être un peu plus régulier dans le top 8 / 10. »

La RC213V

Voici quelques clichés de la livrée 2021 chez Honda :

Très peu d’évolutions d’un point de vue technique cette année sur cette RC213V, en raison du gel partiel du développement imposé par le MotoGP pour limiter les effets de la crise sanitaire sur le budget des équipes.

En revanche, d’un point de vue esthétique il y a plus de choses à dire. Si chez Repsol on reste sur du grand classique avec l’orange, le blanc et le rouge iconique de l’équipe, chez LCR nous aurons droit à deux livrées différentes, en fonction des sponsors. Marquez hérite des couleurs de Cal Crutchlow avec comme sponsor titre Castrol et Givi, ce qui explique le rouge et le vert, à cela nous pouvons ajouter le bleu de HRC (Honda Racing Corporation) qui fait son apparition. Tandis que sur la moto de Nakagami, nous avons une dominance de rouge grâce à la marque Idemitsu qui est toujours le sponsor soutien du pilote japonais.

2021 : deux équipes, deux ambitions

Pour cette saison 2021, l’objectif du team factory (Repsol Honda) est clair : laver l’affront de la saison dernière et tenter de retrouver les sommets du classement. Même si l’état de santé entourant le leader, Marc Marquez, est encore incertain – et il ne faudra pas attendre des miracles en début de saison de la part de l’espagnol, si tant est qu’il puisse commencer la saison – l’équipe japonaise peut nourrir de vraies ambitions et la lutte pour le top 5 s’annonce acharnée avec les équipes de Ducati, de KTM et de Yamaha.

Concernant l’équipe monégasque, les attentes seront elles aussi assez élevées après une saison 2020 encourageante. Le duo de pilote est très solide, l’équipe de mécanicien est expérimentée et avec un peu de chances et de réussites, la petite soeur pourrait améliorer son classement de l’année dernière (8e).

Pronostics de la rédaction

L’incertitude autour du niveau de Marc Marquez, l’intronisation de Pol Espargaro et le niveau serré des autres équipes sont autant de facteurs qui nous font dire que le classement de Repsol Honda est difficile à pronostiquer, pour autant nous sommes tous d’accord pour dire que Repsol fera une bien meilleure saison qu’en 2020. Pour LCR, le gap avec les meilleures équipes paraît encore trop grand, mais nous estimons qu’elle continuera sa progression.

Notre pronostic au classement constructeur : 5e.

Notre pronostic au classement des équipes :

Paul : 6e (Repsol Honda) et 8e (LCR Team).

Eliott : 6e (Repsol Honda) et 9e (LCR Team).

Jimmy : 6e (Repsol Honda) et 9e (LCR Team).

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: