Site icon Café Crème Sport

En bref : Henry Ellenson aux Raptors en 10-day contract

DETROIT, MI - OCTOBER 6: Henry Ellenson #8 of the Detroit Pistons looks on during the game against the Atlanta Hawks on October 6, 2017 at Little Caesars Arena in Detroit, Michigan. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2017 NBAE (Photo by Chris Schwegler/NBAE via Getty Images)

Le shooter de 24 ans renforce l’effectif des Raptors pour une durée de 10 jours. L’objectif est d’estimer la valeur du joueur, et de voir s’il est en capacité de sauter – enfin – le pas pour jouer durablement en NBA.

Detroit, New York puis Brooklyn : trois expériences, trois manqués pour Henry Ellenson en NBA. Le poste 4/5 drafté à la 18e place de la draft 2016 revient aujourd’hui dans la Grande Ligue, dans un effectif des Raptors en galère dans le secteur intérieur. Dernière de toute la NBA au rebond (41,3 prise par match), la franchise peut avoir besoin de pièces supplémentaires capables de prendre quelques tirs manqués. Ellenson est historiquement à la peine en NBA (2,4 rebonds de moyenne en 81 matchs, 9 min/moyenne sur le terrain) mais est bien plus efficace en G-League, où il enchaîne avec… les Raptors 905 : 21,2 pts – 8,1 rbd en seulement 30 min/match.

Ellenson, c’est aussi et surtout un artilleur longue distance. 42,7% sur la saison en cours avec les Raptors 905, avec 3,5 shoots primés par rencontre. Il semble que l’intérieur a retrouvé pleine possession de ses moyens derrière l’arc et même si les Raptors ne sont pas dans le besoin dans ce secteur précis (7e all-NBA), un peu de spacing est toujours intéressant à travailler. Selon les insiders canadiens, le joueur est en progression sur ce qui étaient jusqu’à lors des points faibles. L’amélioration de son playmaking (un bon argument pour un poste 4/5) notamment, est salué.

Excellent dans l’antichambre de la NBA, Henry Ellenson va t-il réussir à convaincre le staff des Raptors pour retrouver la Grande Ligue, et si oui, s’y installer enfin ?

Quitter la version mobile