Auto / Moto Moto GP Omnisport

Preview Moto GP saison 2021 – KTM : Confirmation attendue

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de vitesse moto, sur le circuit de Losail au Qatar. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les différents manufacturiers qui composent la grille de MotoGP. Aujourd’hui, nous continuons notre tour d’horizon avec le constructeur autrichien : KTM.

2020 est une année qui restera dans les mémoires de la marque autrichienne, puisqu’elle a ni plus ni moins réalisé la meilleure saison depuis son arrivée en Moto GP. Avec pas moins de 8 podiums dont 3 victoires, KTM s’est hissé à la 4e place du classement des constructeurs, à seulement 4 petits points de la 2e place de Yamaha. L’Espagnol Pol Espargaro, présent depuis le début de l’aventure KTM en Moto GP, aura grandement participé à ces bons résultats avec 5 podiums et une 5e place au classement pilote. Mais c’est bien son jeune coéquipier et rookie, le sud-africain Brad Binder, qui a offert à la marque sa première victoire dans la catégorie reine, dès la troisième course en République Tchèque.

Mais l’équipe officielle n’a pas été la seule à briller, loin de là. Le team satellite français Tech 3, dirigé par Hervé Poncharal, a également connu une année tout bonnement exceptionnelle. Le portugais Miguel Oliveira a propulsé l’équipe française à la 7e place du classement par équipe avec deux victoires, les premières de l’histoire pour Tech 3. Un succès en Autriche sur les terres de la maison mère, et un second à domicile pour Oliveira, à Portimao en clôture de la saison après un week-end sans faute. De son côté, Iker Lecuona (21 ans) a également montré de belles choses pour sa première saison avec plusieurs top 10, il n’aura cependant pas pu défendre ses chances jusqu’au bout, contaminé par la Covid-19.  

Premier succès en catégorie reine pour Oliveira en Autriche

Les chaises musicales autrichiennes

Du côté de l’équipe officielle, Red Bull KTM Factory Racing, le pilote historique Pol Espargaro s’en va vers un nouveau grand défi puisqu’il rejoint Marc Marquez chez honda, ou il aura pour objectif de faire tomber le maître des lieux. Pour le remplacer, KTM a choisi de promouvoir Miguel Oliveira dans l’écurie officielle, juste récompense pour le double vainqueur portugais. Oliveira qui rejoint donc Brad Binder, avec qui, il a déjà fait équipe en Moto 2 et Moto 3.

Chez Tech 3, Hervé Poncharal renouvelle sa confiance au jeune Iker Lecuona, et accueille l’expérimenté Danilo Petrucci. L’italien auteur d’une saison décevante conclue à la 12e place, malgré une victoire au grand prix de France, espère rebondir dans une équipe en constante progression.

2021 dans la lignée

D’un point de vue esthétique, la marque autrichienne mise sur la continuité pour le team officiel avec les couleurs Red Bull habituelle. De son côté, Tech 3 fait peau neuve avec une livrée totalement orange qui ne passera pas inaperçu.

Techniquement, on pouvait s’attendre à de gros changements pour KTM qui bénéficiait d’une dérogation pour modifier son moteur. Mais le patron de KTM Motorsport Pit Beirer l’assure, son équipe a fait preuve de bon sens face à la crise sanitaire et n’a pas fabriqué un tout nouveau moteur. Ils l’ont simplement adapté afin de pouvoir couvrir le bon kilométrage.

De son côté, Hervé Poncharal décrit la nouvelle RC16 comme étant à 99% identique à celle de Portimao, qui avait permis à Oliveira de s’imposer. Un bon travail de soufflerie semble avoir été effectué afin d’améliorer quelques aspects aéro et d’introduire quelques pièces. Le principal axe de travail étant sur la machine de Petrucci, plus grand gabarit que son prédécesseur, un travail jugé efficace. Iker Lecuona aura l’occasion de tester ces modifications afin de déterminer l’option la plus performante pour lui.

Danilo Petrucci sur sa nouvelle machine

La lutte pour le titre ?

Il est peut-être prématuré de parler de titre pour KTM qui est encore au début de son cycle, et qui mise beaucoup sur 2022 avec une machine grandement évoluée. Brad Binder et Miguel Oliveira devront confirmer en tentant de jouer les podiums et les victoires tous les week-ends, pendant que Tech 3 entre peut-être dans une saison de transition avec un jeune pilote encore en apprentissage, et un Danilo Petrucci qui va découvrir une nouvelle marque. Quoi qu’il en soit, dans une saison qui s’annonce encore très ouverte, tous les rêves sont permis pour KTM et Tech 3.

Les pronos de la rédac’

Classement constructeur : 4e.

Classement par équipe :

Pierre : 5e (Red Bull KTM) et 6e (Tech 3).

Jimmy : 4e (Red Bull KTM) et 8e (Tech 3).

Eliott : 5e (Red Bull KTM) et 7e (Tech 3).

Paul : 5e (Red Bull KTM) et 9e (Tech 3).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :