Auto / Moto Formule 1 Omnisport

Preview saison 2021 – Alfa Romeo Racing : En quête du second souffle

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de Formule 1, sur le circuit international de Sakhir à Bahreïn. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les 10 écuries qui composent la grille cette saison. Aujourd’hui, nous nous penchons sur l’écurie dirigée par le français Frédéric Vasseur, Alfa Romeo Racing.

2020 fut une année décevante pour l’écurie Italo-Suisse. Bien que conclue à la 8e place du championnat constructeur, comme en 2019, Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi n’ont récolté que 8 points en 17 courses (4 chacun), soit 49 de moins qu’en 2019. Un faible total qui s’explique par un manque de performance sur un tour notamment. Les deux pilotes ne sont parvenus qu’à une seule reprise à se hisser jusqu’en Q3 en qualification, sous la pluie battante Turque . Bien qu’auteurs de bons départs et de beaux dépassements, comme le finlandais au Portugal, le manque de puissance du moteur Ferrari aura coûté cher à Alfa Romeo…

Une confiance renouvelée

Malgré plusieurs rumeurs, qui pouvaient prédire l’arrivée d’un rookie protégé par la Scuderia, comme Mick Schumacher, finalement promu chez Haas, ou Callum Ilott, vice-champion de F2, Antonio Giovinazzi et Kimi Räikkönen ont été prolongé pour une saison supplémentaire. A 41 ans, le champion du monde 2007 finlandais va débuter sa 19e saison en F1. Détenteur du plus grand nombre de départs dans la discipline (330), il a prouvé qu’il avait encore sa place par des dépassements dont il a le secret, et on se demande bien jusqu’ou il pourra aller.

Les débuts en piste de la C41

De son côté, le seul pilote italien du plateau va entamer sa troisième saison dans l’écurie, avec pour ambition de consolider sa place afin d’être présent en 2022, année durant laquelle tout le monde pourrait de nouveau avoir son mot à dire. Ce duo mêlant expérience et jeunesse, sérénité et fougue, tentera de ramener Alfa Romeo dans la lutte du milieu de peloton de manière régulière.

Une C41 qui a du pif

Présentée le 22 février dernier, la livrée d’Alfa Romeo nous a déjà permis de tirer des premiers enseignements. Même si elle s’inscrit dans la lignée de son aînée, la C39, la C41 de 2021 nous offre un aileron avant beaucoup plus fin, devenu tendance ces dernières saisons. En effet, le directeur technique Jan Monchaux, a indiqué que l’écurie avait fait le choix d’utiliser les deux jetons mis à disposition de chaque équipe par la FIA, afin de développer un ou deux endroits du châssis, gelé jusqu’à la fin 2021. Deux jetons utilisés sur l’avant de la voiture, le nez et également les suspensions avant.

Comparaison des ailerons avant entre 2021 (à gauche) et 2020 (à droite)

Nous pouvons ajouter à cela les adaptations nécessaires au nouveau règlement technique, principalement sur le fond plat, le diffuseur, ainsi que le tambour de frein arrière, et bien entendu l’intégration du tant attendu nouveau moteur Ferrari, qui selon Frédéric Vasseur a fait un bon pas en avant. De bonne augure en sachant que même si la plus grande part du développement est consacrée à 2022 et au changement de réglementation, Alfa Romeo à d’ores et déjà prévu d’apporter des évolutions durant les premières courses de la saison…

2021, année peu classique

Malgré des évolutions prévues en début de saison, nous sommes prévenus, il est peu probable de voir la monoplace changer lors de la deuxième partie d’année. Un choix plus que compréhensible qui sera sans doute fait par la majorité de la grille, tant nous connaissons l’importance de 2022 pour tous. Mais en s’appuyant sur ses nouveautés aéro, et sur la nouvelle unité de puissance Ferrari, Alfa Romeo peut nourrir des ambitions avec un duo de pilote qui cherchera à conforter sa place.

Les pronos de la rédac’

Cependant, nous voyons mal l’écurie italo-suisse rejoindre la lutte de milieu de grille, tant l’écart semblait important. L’objectif sera pourquoi pas de se rapprocher d’AlphaTauri, 7e l’an passé, de jouer les points de manière plus régulière, et de creuser l’écart avec Williams et Haas derrière eux.  

Notre prono : 8e

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :