Café Crème Sport

Preview F1 saison 2021 – AlphaTauri : s’émanciper de plus en plus de Red Bull

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de Formule 1, sur le circuit international de Sakhir à Bahreïn. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les 10 écuries qui composent la grille cette saison. Aujourd’hui, nous poursuivons notre tour d’horizon avec une des belles surprises de la saison dernière : la Scuderia AlphaTauri.

Qui dit nouvelle saison dit souvent nouveau duo de pilote et on peut dire que chez AlphaTauri (anciennement Toro Rosso), c’est un adage que l’on connaît très bien. En effet, depuis 2016 où le duo de pilote (Max Verstappen – Carlos Sainz Jr) était le même que celui qui avait débuté la saison précédente, l’écurie italienne a toujours changée de line-up, que ce soit en cours de saison ou durant l’intersaison. Cet exercice 2021 ne fait pas exception, puisque après plusieurs saisons de bons et loyaux services, Daniil Kvyat a été remercié et remplacé par la pépite japonaise, Yuki Tsunoda.

2020 : un GP d’Italie une nouvelle fois historique

Au terme d’une saison 2020 atypique avec seulement 17 courses au programme, AlphaTauri a réussi à tirer son épingle du jeu en réalisant une saison historique. En effet, avec 107 points au compteur la Scuderia a inscrit le plus grand nombre de points sur une saison de son histoire. Bien aidé, évidemment, par l’incroyable course remportée par Pierre Gasly lors du Grand Prix d’Italie, à Monza, le 6 septembre dernier… 12 ans après la première victoire de l’écurie en Formule 1 sur ce même circuit grâce à un certain Sebastian Vettel.

Pour voir ou revoir la magnifique victoire de Pierre Gasly, voici un grand format du GP d’Italie.

Au-delà de la victoire du pilote français à Monza, l’écurie anglo-italienne s’est aussi distinguée par sa capacité à entrer très régulièrement en Q3 lors des qualifications – 15 participations (11 pour Gasly et 4 pour Kvyat) – avec en point d’orgue le GP d’Émilie-Romagne (4e place pour Gasly et 8e pour Kvyat en qualifs). Les progrès réalisés par rapport à la saison 2019 ont été significatifs et l’écart avec les grosses écuries du peloton s’est grandement amoindri.

Pierre Gasly en chef de file

Dans son optique de progression, Pierre Gasly s’est vu confier plus de responsabilités au sein de l’écurie au taureau blanc. Cette saison, le Français aura à coeur de franchir un nouveau cap d’autant qu’il devrait avoir entre les mains une monoplace plus performante que la saison dernière. Conscient de ses nouvelles responsabilités envers l’équipe mais également envers son nouveau coéquipier, l’ancien pilote Red Bull se dit totalement prêt à les assumer : « L’arrivée de Yuki signifie bien sûr que j’aurai davantage de responsabilités au sein de l’équipe, et je suis prêt à assumer le rôle de leader […] Il manque d’expérience, donc ce ne sera pas facile pour lui, mais je pense qu’il est talentueux et ce sera à moi et à l’équipe d’ouvrir la voie.« 

Pierre Gasly et Yuki Tsunoda permettront-ils à AlphaTauri de grappiller des places au classement constructeur ? (Photo : Motorsport)

Pour Yuki Tsunoda, en revanche, cette saison 2021 sera avant tout synonyme d’apprentissage. Premier pilote né après 2000 à intégrer la Formule 1, le Japonais ne devrait pas avoir trop de pression sur les épaules. Pour autant, il devra montrer que ses performances en Formule 2 la saison dernière n’étaient pas le fruit du hasard… mais de ce point de vue-là, on ne se fait pas trop de soucis pour ce dernier tant ses performances en F2 étaient révélatrice d’un mental et d’un talent hors du commun. Rapide en piste, humble et travailleur avec ses ingénieurs et dans les meilleures conditions pour progresser cette saison, celui qui a été nommé rookie de l’année en F2 en 2020 en terminant 3e du championnat, pourrait en surprendre plus d’un.

L’AT02

Voici quelques images de cette AT02, petite soeur de l’AT01 de 2020 :

Pour cette livrée 2021, les designers ont décidé de rendre la monoplace plus sombre que la précédente en donnant à l’AT02 une dominance de bleu nuit, déjà présente en plus petite quantité sur l’AT01. « AlphaTauri » a également disparu de l’aileron arrière pour laisser sa place au motoriste « Honda ».

Concernant le volet technique, il faut tout d’abord noter que le nez de la voiture a évolué entre la présentation et les essais hivernaux, ci-dessous nous pouvons constater que le nez est désormais plus fin. L’équipe a utilisé l’un de ses deux jetons de développement pour développer un nouveau museau. Cette évolution permet entre autre à la voiture de réduire l’obstruction au flux d’air en direction des éléments aéro au-delà. Un concept utilisé par d’autres écuries.

Voici le vrai « nez » de cette AT02 aperçu lors des essais hivernaux, à Sakhir (Bahreïn). (Photo : AlphaTauri)

L’autre jeton de développement a été utilisé pour faire évoluer une partie de la suspension avant, comme l’a indiqué Jody Egginton (directeur technique AlphaTauri) lors du shakedown à Imola, fin février : « Nous avons décidé d’utiliser nos deux jetons pour un nouveau nez et pour redessiner la partie extérieure de la suspension avant. » À cela nous pouvons ajouter les évolutions forcées par la nouvelle réglementation du fond plat, mais également le travail fait avec Honda pour améliorer le refroidissement de la voiture en redessinant la carrosserie arrière qui désormais enveloppe mieux le package moteur.

Tous ces petits ajustements – on peut également ajouter les évolutions des pontons et des déflecteurs permettant d’avoir moins de turbulences à l’arrière de la voiture – devrait permettre à AlphaTauri d’avoir une monoplace taillée pour se battre très régulièrement (encore plus que la saison dernière) avec le top 6 du paddock.

2021 : « terminer tous les GP dans les points »

Petit à petit, on sent que le statut en Formule 1 d’AlphaTauri est en train de changer. Longtemps considérée comme « l’équipe réserve » de Red Bull, l’écurie anglo-italienne souhaite nourrir des ambitions plus grandes et voler de ses propres ailes.

Pour autant elle ne pourra pas couper le cordon définitivement, tant la filiation entre les deux écuries est forte, mais les progrès enregistrés la saison dernière et la volonté de continuer cette progression de la part des équipes de Faenza va vers un désir grandissant d’émancipation. Et pour ce faire cette saison 2021 s’annonce très importante pour la Scuderia AlphaTauri. Car malgré d’immenses progrès réalisé en 2020, une petite pointe de déception a tout de même émergé à l’issue de la saison, comme le déclarait Franz Tost (directeur de l’écurie) lors de la présentation de l’AT02 : « Je ne peux pas omettre le fait que nous avons abandonné quatre fois : à trois reprises en raison de problèmes de fiabilité et une fois car Pierre a été impliqué dans un accident. Nous avons donc manqué l’opportunité de marquer des points par quatre fois. Nous devons vraiment éviter de nous retrouver dans certaines situations, et du travail nous attend donc encore. »

L’objectif pour 2021 est donc clair : « Être constamment à l’avant de ce peloton et progresser encore. Pour y parvenir, nous devons éviter les problèmes de fiabilité et terminer tous les Grands Prix dans les points. » Cela a le mérite d’être clair.

Pronostics de la rédaction

Bien que l’écurie nourrie de grandes ambitions pour la saison à venir, l’écart avec le reste du peloton semble encore un peu trop élevé pour envisager une progression dans le classement. Cela étant, si l’une de ces équipes (Alpine, Ferrari, Aston Martin et McLaren) ne réussies pas à confirmer et à engranger des points, l’écurie anglo-italienne ne se fera pas pardonner pour lui chiper la place. Concernant les pilotes, nous voyons un Pierre Gasly encore capable d’aller chercher de gros points cette saison, et pourquoi pas un nouveau podium. Pour Tsunoda, bien qu’il ai montré d’incroyables aptitudes en formule de promotion, ses premières courses pourraient être difficiles, mais on prend le pari de tout de même voir le Japonais faire mieux que Daniil Kvyat la saison dernière.

Notre pronostic au classement constructeur :

Paul : 7e

Pierre : 7e

Jimmy : 7e

Guillaume : 7e

Exit mobile version