NFL Sport US

Draft NFL 2021: Creed Humphrey, le vétéran des tranchées

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 Avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêché et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi des bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Creed Humphrey

Bilan équipe : 9-2

Nouvelle année, nouveau QB à Norman. Si le freshman Spencer Rattler n’a pas ajouté un nouveau Heisman sur les étagères d’OU, il a montré que l’avenir s’écrivait avec lui à la mène. Pour la dernière saison universitaire d’Humphrey, Oklahoma commence très mal avec 2 défaites en 3 match face à Kansas State et Iowa State. La suite? La bande de Lincoln Riley, vexée, s’est reprise pour marcher à nouveau sur le Big 12. Arrivés lancés à pleine balle au Cotton Bowl, ce n’est pas une équipe affaiblie de Florida qui pourra les arrêter. Résultat: 55-20 et un dernier trophée en lever de rideau pour le capitaine des Sooners. Direction la draft et la NFL!

Forces

  • Puissance physique

Humphrey brille par une très bonne puissance, surtout dans la partie haute du corps. Bien sûr, dire d’un lineman intérieur qu’il est puissant, c’est frôler le pléonasme. Comprenez donc que, même pour un poste qui demande le plus fort engagement physique sur le terrain, Humphrey est en haut de la pyramide. La force qu’il possède dans son tronc lui permet d’absorber le bullrush adverse et de se présenter comme un véritable objet inamovible en face du DT adverse. En somme, il est très rare de voir Humphrey sur le reculoir, ce qui assure constamment une poche très propre pour son QB qui a toujours de l’espace devant lui et ne se retrouve jamais piégé dans une poche en compression.

C’est rien, c’est juste Creed qui tient 120kg à une main. Vraiment, c’est rien.

Une fois la première charge absorbée, son jeu est avant tout basé sur le contrôle de son opposant grâce à ses invincibles mains. La force surhumaine de sa poigne lui permet quelques blocks de haute volée en pass protection. Maintenir un bloc, ne serait-ce que 5 secondes, c’est énorme en NFL, et Humphrey offre cette promesse à l’équipe qui le draftera.

  • Posture, technique

Avant de dominer les tranchées de la Big 12, Humphrey a été élevé dans une famille de lutteurs. Un début d’explication lorsqu’on évoque son sens inné du placement, de l’utilisation de ses mains et des angles. Non content d’être une force de la nature, le pivot des Sooners apparaît toujours en contrôle grâce à une grande compréhension du positionnement et une bonne anticipation. Humphrey aime avant tout être dans la réaction et laisser l’adversaire venir à lui pour mieux déconstruire ce qu’il essaie de faire. Etre un bon Offensive Lineman, c’est être un bon bloqueur. Et ça, Humphrey l’a compris mieux que quiconque.

Avec un buste toujours bien droit et des genoux bien arqués, sa capacité d’ancrage est assurément une des meilleures de la draft. L’adversaire aura tous les maux du monde à passer en puissance, et s’il choisissait la vivacité pour pénétrer par les côtés, le résultat n’en serait pas forcément meilleur. Humphrey garde continuellement une base large et des pieds en mouvement afin d’optimiser sa capacité de réaction sur les mouvements latéraux.

Technique d’ancrage parfaite pour parfaitement absorber la charge initiale et renvoyer la force motrice sur le DT adverse en perte d’équilibre. Encore une fois, en 1 contre 1.
  • Expérience, Leadership, Intelligence

Drafter Creed Humphrey, c’est presque drafter un vétéran. Jugez par vous-même: 37 matches en tant que titulaire (36 d’affilée), 2 fois capitaine de son équipe, 2 fois meilleur OLineman du Big 12, il a également fait partie de la ligne offensive qui a gagné le Joe Moore Award (meilleure OL du College Football) dès sa première saison. Humphrey quitte Norman avec un résumé long comme le bras, une carrière pleine, où il a fait briller sa personnalité autant que son jeu. Son apport dans le vestiaire, son QI football et son expérience sont tout autant d’atouts qui feront de lui un potentiel taulier dans sa future équipe NFL.

Une dernière que je ne pouvais pas laisser de côté. Une action qui aurait pu durer une éternité, et pourtant l’adversaire a beaucoup d’espace pour travailler.

Faiblesses

  • Rapidité, Capacité à bloquer dans les espaces

Humphrey n’est pas le plus athlétique des pivots. S’il brille par sa puissance, sa vivacité et sa vitesse d’exécution restent moyennes. Cela sera un facteur limitant dans la protection de passe comme dans le jeu de course. Dans le jeu de passe, il sera plus en difficulté face à des DT explosifs qui gagnent grâce à leur premier pas. Son futur coach ne voudra pas le laisser seul en 1 contre 1 avec un Grady Jarett par exemple.

S’il a pu avoir une carrière aussi productive, c’est aussi parce que le coaching staff d’Oklahoma a pu prendre conscience de ses forces et faiblesses pour lui tailler un rôle adéquat. Pour faire simple: moins Creed bouge, plus il pourra performer. Paralyser le DT en face de lui? Aucun problème. Passer au second rideau pour exploser un LB? Un peu plus de problèmes. 

Une des rares actions où il est mis en mouvement, Humphrey manque de vitesse pour aller bloquer le DB laissé libre et qui finira par plaquer le RB

On en vient à un problème qui l’empêchera d’être drafté très haut: il ne sera pas un bon fit partout. Dans la NFL des Sean McVay et Kyle Shanahan, on aime étirer la défense horizontalement au maximum. Et pour ça, on a besoin de bloqueurs athlétiques possédant un champ d’action suffisamment large pour attaquer toute la largeur du terrain. Ce profil, toujours très recherché dans la grande ligue, ce n’est pas celui de Creed Humphrey. Lui sera beaucoup plus à l’aise dans un schéma type Power/Gap qui lui demande de “sceller” son vis-à-vis direct afin que les “pullers” derrière puissent libérer le chemin au RB. Ca ne veut pas dire qu’Humphrey n’est pas un bon joueur (non parce que c’est vraiment un bon joueur) mais qu’il ne sera pas au goût de tout le monde. Certaines équipes le verront comme un potentiel premier tour si son profil s’aligne parfaitement avec ce qui lui sera demandé, d’autres ne se verront pas le prendre avant le 4ème tour. 

  • Pas un highlight blocker

Creed Humprey est parfois paradoxale. D’habitude, l’archétype du bloqueur plus puissant que mobile implique un joueur qui se défoule sur ses victimes lorsqu’un jeu de course est appelé. On ne voit pas cela chez Humphrey. S’il ne manque pas de force pour neutraliser à lui seul un DT adverse (ce qui en soit est précieux), il est trop rare de le voir dans le rôle du bulldozer qui ouvre des grosses brèches dans les tranchées.

Prédiction draft: première partie de deuxième tour (33-50)

Une équipe qui sera intéressée : Baltimore Ravens

Comment voir le jeu des Ravens et ne pas imaginer Humphrey mener ce front de main de maître? Dans un schéma taillé pour lui, le centre pourrait snapper pour un autre Heisman et être le chaînon manquant d’une ligne dominante. Le fit est absolument parfait, et c’est exactement dans ce genre de situation que le lutteur né pourrait se montrer le plus.

La note du CCS : Tier A

Humphrey et Landon Dickerson d’Alabama se disputeront le titre de premier Center drafté en 2021. Plus que le temps qu’il lui faudra avant d’être choisi, il faudra surveiller l’attaque qu’il intègrera. Profil ultime du « Monsieur Propre », Creed Humphrey est un joueur qui brille peu mais représente un modèle de solidité et de consistence. Un joueur fiable et à la mentalité irréprochable, nul doute qu’il rendra de nombreux services dans la grande ligue.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :