Europa League Foot Ligue Europa

Débrief tactique : Le retour de Paul Pogba qualifie Manchester United face à l’AC Milan

L’AC Milan affronte ce soir Manchester United dans ce choc des huitièmes de finale de la Ligue Europa. Les joueurs de Stefano Pioli tenteront d’éliminer les Red Devils chez eux, au stade San Siro. Après le match nul à l’aller (1-1), Manchester United n’a pas d’autre choix que de marquer à l’extérieur pour se qualifier. Sur ces huit derniers match de phase finale en coupe d’Europe, United a été éliminé à six reprises après avoir perdu au match aller, à domicile.

Les compositions au coup d’envoi :

Manchester United au coup d’envoi.

Face à l’AC Milan, Ole Gunnar Solskjaer conduit son habituel 4-2-3-1. Ce sont les 11 mêmes joueurs titularisés que face à West Ham ce week-end. En pointe, on retrouve Marcus Rashford, épaulé sur les côtés par D. James et M.Greenwood. L’homme en forme de Manchester, Bruno Fernandes est toujours placé dans le cœur de jeu. En défense centrale, Maguire et Lindelöf sont titulaires devant la cage de Henderson, suite à la blessure de De Gea, sur le banc au coup d’envoi. À noter la présence également sur le banc du milieu de terrain français, Paul Pogba.

Milan au coup d’envoi.

Du côté du l’AC Milan, on déplore l’absence notamment de l’ex des Red Devils, Zlatan Ibrahimovic, sur le banc suite à sa blessure. Dans la même disposition que son adversaire du soir, le technicien italien fait confiance à Alexis Saelemaekers en attaque. Trois autres changements par rapport au dernier match de l’AC Milan puisque l’ancien lyonnais Pierre Kalulu, Simon Kjaeret Soualiho Meite font également leurs retours en tant que titulaires.

Une première mi-temps indécise et imprécise

Dès le coup d’envoi, ce sont les Anglais qui posent le pied sur le ballon. Présents lors des duels et dans la récupération du ballon, les joueurs de Manchester sont dans la construction lors de ces dix premières minutes de jeu. Malgré tout, peu de situations dangereuses en attaque jusqu’à cette première frappe puissante, mais largement au-dessus de B. Fernandes (12e). Les joueurs du Milan peinent très clairement à s’approcher des cages adversaires suite au placement haut de Manchester. La première « grosse » occasion de cette partie est assez logiquement pour Manchester, en contre-attaque, avec James qui oublie son coéquipier Greenwood sur le côté gauche (21e). Au fil des minutes, certains espaces vont se créer pour Milan, en particulier sur les côtés. Plus haut sur le terrain, les joueurs de Stefano Pioli proposent plus en attaque en tentant d’accélérer le jeu dans les phases de transition. Les débats sont très équilibrés lors de ce premier acte avec certes de l’envie et de la concentration, mais beaucoup d’imprécisions à l’entrée de la surface. Logiquement, par rapport à ce que nous propose les deux équipes, les temps forts passent principalement par des attaques rapides. La reprise de Rade Krunic au point de penalty, juste avant la mi-temps, l’illustre parfaitement (45e). Ce score vierge au coup de sifflet du premier acte est favorable aux Italiens, qualifiés à la mi-temps pour le prochain tour. 

Le retour décisif de Paul Pogba

Au retour des vestiaires, et avec l’entrée en jeu de Paul Pogba à la place de Rashford, les Mancuniens pressent directement plus haut. Et après seulement 3e de jeu, le milieu de terrain ouvre le score grâce à un positionnement haut. La défense milanaise ne parvient pas à renvoyer un ballon compliqué dans la surface, le Français en profite (0-1, 48e). Ce retour à la compétition de Pogba, au-delà d’être décisive, change le jeu d’attaque de son équipe avec plus de mouvements. Pour l’AC Milan, il est nécessaire de poser le pied sur le ballon pour se créer davantage d’occasions et égaliser. Malheureusement pour les joueurs de l’AC Milan, ils souffrent pour récupérer la balle et espérer se montrer dangereux. Le remplacement de Castillejo par Ibrahimovic permet néanmoins d’avoir un point d’appui plus costaud, notamment à la réception des centres. L’ancien attaquant du PSG est d’ailleurs tout prêt d’égaliser avec cette tête placée au second poteau (74e). Le gardien de Manchester fait la parade nécessaire pour maintenir sa cage inviolée. Lors des dix dernières minutes du temps réglementaires, Milan n’a pas d’autres choix que de pousser, mais Manchester résiste et joue les coups en contre-attaque. Les trop nombreuses imprécisions italiennes en attaque ne leur permettront pas de revenir au score. Manchester United se qualifie en quart grâce à ce but de Pogba à la 48e, 0 à 1.

Les clés du match

Le flop du match

G. Donnarumma : Difficile de lui remettre l’entière responsabilité tant sa défense n’a pas su bien jouer le coup, mais le gardien Milanais est fautif sur le but marqué par Paul Pogba. Pourtant, en angle fermé, il ne protège pas suffisamment son côté gauche et ne sort pas la parade nécessaire à ces coéquipiers. Les occasions n’ont pas été nombreuses lors de cette rencontre, il ne fallait pas faire d’erreurs. D’autant plus, car ce but qualifie directement Manchester United pour les quarts. 

Les choix forts

Ole Gunnar Solskjaer : Il fallait changer des choses à la mi-temps, le technicien de Manchester n’a pas hésité. En place, mais très peu dangereuse, son équipe avait besoin d’un pilier technique pour se montrer plus dangereuse. Ce pilier, c’était Paul Pogba. Son entrée en jeu a largement modifié le visage de son équipe. En place, mais très peu dangereuse, son équipe avait besoin d’un pilier technique pour se montrer plus dangereuse. Défensivement, les joueurs de Solskjaer ont su se montrer costauds. 

Stefano Pioli : En réponse au changement effectué par son homologue à la mi-temps, Pioli a fait entré son facteur X, Zlatan Ibrahimovic, à la 65e. Malheureusement, ce changement n’a pas eu l’effet recherché. Plus mordants malgré tout, les joueurs de Stefano Pioli seront néanmoins incapables de revenir au score dans la partie.

L’homme du match

Paul Pogba : Il n’a pas débuté le match et pourtant, c’est bel et bien l’homme du match. De retour en compétition après son dernier match début février, le Français a changé le visage de son équipe en marquant rapidement au retour des vestiaires. Mordant à son poste de milieu de terrain, il s’est montré très en jambes pour aller chercher les espaces en attaque et juste techniquement en défense. Incontestablement, sans Pogba, la qualification aurait été beaucoup plus compliquée à aller chercher pour les Mancuniens.

Ce choc entre Milan et Manchester United, certes un peu décevant, a tenu malgré tout toutes ses promesses. Avantagés au coup d’envoi grâce à ce but marqué à l’extérieur, les joueurs de Stefano Pioli n’ont pas su conserver cet avantage. Manchester United peut remercier son milieu de terrain, Paul Pogba, directement décisif après son retour à la compétition. Les Red Devils connaîtront leur adversaire pour les quarts de finale demain.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :