Café Crème Sport

Preview Moto GP saison 2021 – Yamaha : Quatre prétendants au trône ?

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de vitesse moto, sur le circuit de Losail au Qatar. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les différents manufacturiers qui composent la grille de MotoGP. Aujourd’hui, nous continuons notre tour d’horizon avec le constructeur japonais Yamaha.

La saison 2020 fut une saison frustrante pour les deux équipes de la firme japonaise. Longtemps leader du championnat pilote, constructeur et équipe, la fin de saison fut compliquée, un sentiment d’amertume émane d’une saison ou l’absence de Marc Marquez et les difficultés de Ducati semblaient laissé un boulevard à l’écurie 7 fois championne du monde. Dans l’absolue, les 12 podiums dont 7 victoires lors des 15 courses de la saison peut paraître comme un bon bilan pour le constructeur nippon. Cependant, la très large domination de la petite sœur Petronas sur l’écurie d’usine Yamaha rend mal à l’aise certains dirigeant de la marque. Surtout que la seconde partie de la saison fut dominé par le pilote italien de Petronas Franco Morbidelli, seul des quatre pilotes Yamaha ne roulant pas avec exactement la moto d’usine du constructeur japonais.

Yamaha est avec Honda le seul constructeur dont l’équipe usine fut battue par son équipe client. En effet, le team Petronas a largement dominé sa grande sœur. Avec 70 points de plus que le team Yamaha, l’écurie malaisienne est celle qui a porté le constructeur nippon lors de la saison 2020 et lui a permis de finir deuxième au classement constructeur. Cependant, le malaise provoqué par cette très large domination de la petite sœur et surtout de la seule des quatre motos Yamaha censé être la moins performante. Cette déconvenue a entraîné du mouvement et des décisions importantes au sein de la direction du constructeur japonais.

Yamaha et Rossi, tourner une page pour bientôt fermer le livre

L’Histoire semble définitivement terminée entre Yamaha et Valentino Rossi. Après 15 saisons lors de deux périodes avec Yamaha, le plus grand pilote de l’Histoire de la catégorie quitte définitivement l’Ecurie de sa carrière. Celle avec laquelle il a remporté 4 de ses 7 titres en catégories reines. Cette fois l’aventure entre « The Doctor » et l’écurie de Lesmo est terminée. Contrairement à son départ pour Ducati en 2011, « Vale » ne reviendra pas, son aventure avec la moto bleu électrique est terminée. Cette décision si elle déchire le cœur de nombreux fans et d’une partie de la rédac, se comprend sur l’aspect sportif. En effet, la légende italienne est à la peine sur les trois dernières saisons, 0 victoire, 8 podiums dont seulement un seul lors de la saison 2020 pour une quinzième place après une saison triste minée par les blessures, les chutes et les abandons mécaniques. Face à cette situation le pilote et l’écurie sont arrivés au constat qu’il était l’heure de passer la main.

Fabio Quartararo ( n°20) inversera son guidon avec le grand Valentino Rossi (n°46) avec pour objectif la conquête du titre mondial. Sera-t-il à la hauteur de son illustre mentor? (crédit : paddockgp.com)

Le successeur de Valentino Rossi a été choisi, et c’est le Français Fabio Quartararo, huitième du dernier championnat du monde et premier vainqueur français de l’histoire de la MotoGP qui aura l’honneur de reprendre le flambeau de la légende italienne. Autre décision importante, les quatre pilotes auront dorénavant la même moto, chose inédite depuis 2019 et les premières machines livrées par Yamaha à Petronas. Cette harmonisation des montures va permettre à l’état-major Yamaha de tirer un duo à pérenniser sur la machine de l’équipe d’usine. Cette saison, la dernière ou Yamaha fournira des montures à Petronas, une hiérarchie devra être trouvé entre Morbidelli, Viñales et Quartararo pour les deux guidons de l’écurie d’usine.

2021 pour relever la tête et retrouver le sommet

Yamaha n’a pas été championne du monde depuis 2015 avec à l’époque Jorge Lorenzo qui s’était imposé pour seulement 5 petits points devant son coéquipier Valentino Rossi. Cette attente est une éternité pour le constructeur nippon à l’ère MotoGP car l’écurie n’a jamais attendu plus de 3 ans pour remporter un titre. L’écurie nippone a opéré les changements nécessaires d’un point de vue sportif en promouvant Fabio Quartararo et en équipant tous les pilotes de la moto jugée la plus performante.

Fabio Quartararo aux essais hivernaux de Losail (crédit : motociclismo.es)

La question des performances de la moto est le vrai point de crispation chez Yamaha, la moto de l’année dernière n’était que relativement réussie et les améliorations de cours de saisons ont-elles été ratées. La monture de cette année semble, malgré quelques réserves, plaire aux quatre pilotes car elle a progressé sur son principal point faible qu’est la pointe de vitesse. La dernière question technique qui devra attendre pour avoir une réponse sera celle de la fiabilité qui a un peu manqué aux motos nippones notamment sur les freins et le moteur.

Les quatre pilotes Yamaha (n°12, n°21, n°20 et n°46) ont tous d’ambitieux objectifs, le titre pour Vinales, Quartararo et Morbidelli et le souhait de réaliser une belle fin de carrière pour Rossi. Le lineup Yamaha reste un des plus fournis de la grille (crédit : Motorsport.radio)

Enfin le dernier point qui sera capital cette saison est la densité des niveaux et le peu d’écart entre les équipes alignés qui va faire de la saison 2021 une saison folle et incertaine dans la lignée de la saison 2020. La victoire de Suzuki en 2020 a montré que la régularité lors d’une saison qui sera encore impacté par la Covid sera le plus important. D’autres inconnues persistent, est-ce que Marc Marquez, patron incontesté de la discipline va pouvoir revenir au niveau pour batailler pour le titre ? Les rivalités internes à Yamaha entre quatre pilotes très solides ne vont-elles pas désavantager le constructeur nippon ?

Cette saison doit être celle du retour au premier plan pour Yamaha car tous les éléments sont réunis entre le fait qu’aucune moto de la grille ne semble être clairement au-dessus du lot et que la Yamaha YZR-M1 semble au sortir des tests solides. Cependant, un doute plane, et si le team Petronas venait à battre le team Yamaha Motor Racing ? Cette hypothèse crédible qu’une équipe cliente batte serait une première dans l’ère Moto GP.

La saison à venir est pleine de promesse car Yamaha semble avoir le potentiel pour remporter le titre avec trois de ses pilotes. Son quatrième pilote, Valentino Rossi, le plus grand pilote de son Histoire pourrait mettre fin à une carrière légendaire à l’issue de la saison 2021. Les enjeux comme les espoirs sont énormes chez les Japonais qui pourraient dominer le championnat avec ses trois pilotes se positionnant chacun comme favori au titre. Cependant cette situation pourrait aussi accoucher d’une situation de guerre fratricide pouvant couler les ambitions de Yamaha.

Nos pronostics :

Au classement constructeur : 1er.

Au classement par équipes :

Jimmy : Factory 3ème, Petronas 5ème.

Pierre : Factory 2ème, Petronas 4ème.

Paul : Factory 1er, Petronas 4ème.

Eliott : Factory 2ème, Petronas 4ème.

Exit mobile version