Auto / Moto Formule 1 Omnisport

Preview Saison 2021 – McLaren : un podium constructeur à conserver

Le 28 mars prochain débutera la nouvelle saison du championnat du monde de Formule 1, sur le circuit international de Sakhir à Bahreïn. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS a décidé de publier une série d’articles portant sur les 10 écuries qui composent la grille cette saison. Aujourd’hui, nous poursuivons notre tour d’horizon avec la confirmation de 2020 : McLaren Racing.

2020 était la saison de la confirmation pour McLaren. Après s’être établi en quatrième force du plateau en 2019 dans le sillage d’un superbe Carlos Sainz, ils ont réussi à remonter sur le podium au classement constructeur en 3e place la saison passée grâce au flop de Ferrari.

CarLando célébrant le podium de Norris en Autriche. (Crédits : F1)

À un niveau similaire mais avec plus de régularité que les Racing Point ou les Renault, les McLaren ont retrouvé le podium constructeur pour la première fois depuis 2012 et comptent bien y rester cette saison. Continuer de glaner des podiums, comme en Styrie et à Monza l’an passé, est l’objectif principal de l’équipe. Les Anglais comptent sur une nouvelle paire pour y parvenir, une paire que les fans adorent déjà, et sur le retour de l’association McLaren-Mercedes.

Un duo souriant et déterminé

CarLando c’est fini. Exit Sainz et welcome Ricciardo. L’Australien vient entamer sa onzième saison en carrière en terre britannique à Woking, après un passage relativement réussi à Renault, ponctué de deux podiums et d’un tatouage pour Abiteboul en deux saisons. Après avoir brillé et goûté à sept reprises au succès chez Red Bull, Danny Ric’ aimerait à terme retrouver la plus haute place du podium au volant d’une McLaren et s’adjuger, à terme, de nouveaux succès.

Lando Norris avec Daniel Ricciardo dans ses nouvelles couleurs. (Crédits : AutoMoto)

En tant que premier concurrent, l’Australien fera face à son coéquipier britannique Lando Norris. Après des débuts poussifs en F1 à seulement 18 ans, Lando a su confirmer ses bons passages en 2019 par une saison concluante en 2020 et un podium en Styrie. Last Lap Lando a les dents longues à l’orée de sa troisième année à Woking et veut poursuivre sur la pente ascendante pour rêver d’un succès en orange.

Le retour de McLaren Mercedes

La McLaren est la monoplace qui a subi le plus de modification cet hiver à cause de l’arrivée du moteur Mercedes à la place du moteur Renault. La FIA a accordé plusieurs dérogations pour adapter le châssis, la boîte de vitesses et les suspensions à l’unité de puissance allemande. Le développement est gelé entre 2020 et 2021 à l’exception des deux jetons de développement donnés aux écuries. McLaren sont les seuls à avoir effectué plus de modifications que prévu grâce à leur changement de motoriste.

D’un point de vue aéro, plusieurs modifications ont eu lieu pour améliorer le système de refroidissement pour se protéger des problèmes de surchauffe du moteur Mercedes. Sur le reste, à part la modification obligatoire par la FIA du fond plat, peu de choses ont changé.

La MCL35M. (Crédits : McLaren)

Pour ce qui est de la livrée, McLaren conserve son identité de ces dernières années avec une prédominance orange et les mêmes touches de bleu sur l’arrière. Une touche de noir supplémentaire, de nouveaux sponsors et un petit arc-en-ciel sur le bas du tiers arrière sont les seules petits changements esthétiques notables pour une livrée copié-collé de l’an passé qui reste efficace.

2021 pour bien préparer 2022

Ricciardo a fait un pari : celui de croire en McLaren plutôt qu’en Renault. Auteur d’une grosse saison chez la marque au losange, il va devoir faire encore mieux cette année pour être conforté dans son choix et gagner son pari. A ses côtes, Norris doit continuer à progresser pour viser régulièrement la place du meilleur du reste et montrer à Ricciardo que c’est lui le patron chez McLaren pour l’instant. D’un point de vue constructeur, McLaren veut garder sa troisième place pour garder les subventions qui vont avec, et pour entamer au mieux la nouvelle réglementation 2022 qui redistribuera les cartes entre les écuries.

Les pronos de la rédac’

La rédac’ sports méca du CCS semble d’accord pour dire que McLaren va confirmer et rester dans le haut du midfield voire rester sur le podium. L’association McLaren-Mercedes nous rend optimiste pour l’écurie, surtout en 2022 où les oranges pourrait faire un bond en avant.

Pierre : 3e

Jimmy : 3e

Eliott : 4e

Guillaume : 4e

Paul : 3e  

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: