Etoiles montantes Omnisport Tennis

Lloyd Harris, la surprise sud-africaine!

Lloyd George Muirhead Harris dit Lloyd Harris est le nouveau phénomène du tennis sud-africain. Sûrement, que ce nom était inconnu, il y a de ça quelques mois encore, mais après ses récentes performances, il devrait commencer à résonner dans vos oreilles. Ce tennisman aux cheveux longs tenus par un headband est promis à un futur très radieux. Rempli d’énergie, le jeune prodige sud-africain est en train de prendre la relève de Kevin Anderson, l’autre géant et référence sud-africaine. Après avoir disputé sa première finale à Dubaï à la surprise générale devrons nous attendre de sa part une performance similaire prochainement ? 

Âgé de 24 ans, Harris a pris son temps pour monter en puissance et éclater au meilleur des moments. À ce jour, sa finale à Dubaï est le meilleur résultat de sa carrière. Rappelons que Lloyd n’a seulement joué deux tableaux principaux de Masters 1000 avant d’entamer celui de Miami cette semaine.

Lloyd Harris après son élimination au troisième tour de l’Open d’Australie cette année.

C’est après une longue période traversée dans l’ombre que Lloyd Harris pointe le bout de son nez. Il remporte en 2018 son premier Challenger à Lexington aux États-Unis. Peu de temps après il célèbre sa première victoire sur le circuit ATP contre Gaël Monfils au tournoi de Chengdu. Ensuite viennent des prestations de plus en plus abouties qui lui permettent de remporter deux nouveaux Challengers. Harris remporte sa première victoire en Grand Chelem à Roland-Garros en éliminant le Tchèque Lukas Rosol en 2019. Au début de l’année 2020, avant l’interruption causée par la pandémie, il dispute la finale du tournoi d’Adélaïde contre Andrey Rublev, qui ne lui laissera aucune chance.

À défaut d’un grand nombre, l’après-pandémie lui ouvre les portes d’un nouveau monde, celui du succès. Il dispute pour la première fois un troisième tour en Grand Chelem, insignifiant pour la majorité, mais ce résultat est très précieux pour lui. C’est le résultat qui booste pour un joueur de son rang. Mais c’est à Dubaï qu’il confirme et surprend son monde en s’appuyant sur un service effroyable et une facilité à rester calme lors des moments cruciaux. En témoigne sa victoire au tie-break lors de son match contre Denis Shapovalov. Très serein et très clinique, le Canadien n’a pu que constater les dégâts.

Ce bagarreur d’1m93 possède un coup droit très maniable et assez difficile à contrer. Son swing est très fluide et son mouvement est réalisé à la perfection, pour lui, rien n’a changé depuis l’école de tennis. Son atout indéniable est le service marteau, le bombardier obtient un pourcentage très élevé de balles remportées sur son premier service ; 88 % contre Krajinovic, 73 % contre Kei Nishikori. Concernant son revers, ce n’est sûrement pas son coup préféré, mais il tient très bien l’échange et se permet parfois des coups dont lui seul à le secret.

En frappant un grand coup lors des deux dernières semaines, le natif de Cape Town s’est adjugé le scalp de Stan Wawrinka, Dominic Thiem, Filip Krajinovic, Kei Nishikori et donc Denis Shapovalov avant d’exploser en finale contre un Aslan Karatsev époustouflant. Sorti de nulle part, le sud-africain n’a jamais été considéré comme un membre de la NextGen, ni comme l’un des joueurs les plus prometteurs du circuit mondial. Mais, en l’espace d’une semaine, il est devenu aux côtés d’Aslan Karatsev le visage numéro un des outsiders du circuit mondial.

Un talent indéniable

Il n’est que 52e mondial à l’ATP, mais son classement n’a pas encore fini de décoller. Le Nippon, victime du Sud-africain la semaine passée reconnaît qu’il a toutes les qualités pour s’imposer à minima dans le top 20 mondial. Il possède un jeu très puissant et n’hésite pas à varier ses coups et cherche à s’améliorer sans cesse.

« Harris a tout. Il est grand et se déplace bien. Sur une surface rapide, il est très dangereux. Il peut être parmi les 20 premiers, les 10 meilleurs joueurs. »

Kei Nishikori à propos de Lloyd Harris.

Il a l’avantage de bien se déplacer pour un géant d’1m93, même s’il est en constante progression dans ce domaine, pour atterrir dans le top 10 comme l’a dit le visionnaire japonais, il faudra être plus redoutable.

Wayne Ferreira, ancien tennisman professionnel sud-africain, s’était permis de dresser quelques éloges lorsque Lloyd Harris était alors âgé de 21 ans.

« Lloyd est très, très bon. C’est un enfant génial, un bon joueur de tennis et je pense qu’il va être très bon. Je vois un long avenir pour lui »

Wayne Ferreira, ancien tennisman sud-africain entre 1989 et 2005

Après sa victoire contre Dominic Thiem, il a pu fêter sa première victoire contre un top 5.

Sa balle de match contre Kei Nishikori au tournoi de Dubai

Pourquoi performe-t-il si tard ?

On pourrait croire que la pandémie change la vie et ce n’est pas Harris qui dira le contraindre. Après Aslan Karatsev, un petit nouveau plus tout jeune montre le bout de son nez. Passionné de sport avant toutes choses, Lloyd Harris s’est focalisé sur le tennis à l’âge de 15 ans après avoir pratiqué le cricket, le rugby, la natation et l’athlétisme. Le nouveau numéro un sud-africain sur la planète tennis a longtemps remis son talent en cause sans croire que l’accès au top 100 mondial lui était accessible. C’est grâce à son ancien entraîneur, Anthony Harris qu’il a pu atteindre ce rêve.

« Écoute, tu vas devenir un des 100 meilleurs joueurs, la question est juste de savoir quand tu vas le faire. C’est la grande question pour moi. »

Anthony Harris, ancien coach de Lloyd Harris.

Lorsqu’il a atteint ce rêve, d’intégrer le top 100 en 2019, cela faisait depuis 2004 que deux sud-africain n’avaient pas figuré en même temps dans le top 100.

Le jeune prodige du tennis sud-africain est en route pour prendre la relève d’un Kevin Anderson vieillissant. Avec son style de jeu qui s’adapte très bien aux surfaces rapides, Lloyd ne manque pas de confiance pour débuter le Master de Miami. Ce joueur ne devrait pas tarder à toquer aux portes du top 20 et devrait poursuivre sur sa lancée tant la confiance règne chez lui actuellement. Pour cela, il va falloir réitérer ses performances et continuer à jouer les troubles fêtes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :