NFL Sport US

Draft NFL 2021: Mac Jones, le petit prince de l’Alabama

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 Avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêché et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi des bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Bilan 2020

Bilan équipe: 13-0

Cette année, le Crimson Tide a écrasé la concurrence et réalisé la saison parfaite jusqu’au titre de Champion National. Titre qu’ils ont remporté face aux Buckeyes d’Ohio State et leur QB Justin Fields. Les hommes de Nick Saban ont su écrire une nouvelle page de leur histoire pour cette première et entière saison post Tua Tagovailoa. Leur talentueux QB qui avait subi une grave blessure le 16 novembre 2020 et qui avait finalement été drafté par les Miami Dolphins. Mac Jones qui l’avait alors remplacé au pied levé avait rendu une fiche de 2 victoires et une défaite. Son talent s’est pleinement exprimé en 2020, à la manière d’un Joe Burrow en 2019.

Statistiques individuelles: 311/402 passes complétées soit 77.4%, 4500 yards, 11.2 yards par passe, 4 interceptions

Classé en 3è position du Trophée Heisman, Mac Jones s’est installé tout en haut de la hiérarchie des QB lors de cette saison 2020.

Source: sports-reference.com

Certes il était entouré d’une armada sans pareille offensivement (DeVonta Smith, Jaylen Waddle, Najee Harris, sa OL…) comme défensivement (Christian Barmore, Dylan Moses, Patrick Surtain…) ce qui dessert souvent son évaluation, comme si le fait d’avoir joué avec les meilleurs le rendait moins bon ! Il n’empêche qu’il est allé cherché les 13 victoires de cette saison tout comme ces records obtenus (cf. tableau ci-dessus). Il a également fait briller ses coéquipiers comme DeVonta Smith qui a remporté le Trophée Heisman.

Forces :

  • Anticipation et précision

Lorsque l’on recrute un QB, certains critères d’évaluation doivent forcément être remplis. C’est le cas de l’anticipation et la précision. Quelle logique y aurait-il à choisir un passeur imprécis et lui donner les clés de l’attaque ? Dans un papier écrit en vue de la Draft 2017 pour la RDS (à retrouver ici), Hugues Foucher place d’ailleurs ce critère en 2è position pour l’évaluation des QB.

Mac Jones réalise des lancers de qualité, en respectant le juste timing, permettant à ses receveurs de se démarquer mais sans avoir à attendre le ballon. Il sait placer la balle là où seuls les receveurs sont en capacité d’aller le chercher.

  • Pocket passer

Grande qualité recherchée chez les futures Franchise QB: savoir utiliser la protection depuis la poche ! Etre un grand athlète et savoir courir sont des atouts indéniables (QB dual-threat), mais ils n’en sont pas si ce QB n’est pas capable de dominer depuis la poche. C’est un gage de sécurité pour la franchise qui fera le pari du jeune Michael, elle sait qu’il utilisera intelligemment cette protection qui lui est offerte, gagnant du temps et permettant ainsi à ses receveurs de courir leur tracé et se démarquer tout en ayant la capacité de lire le terrain.

Mac Jones utilise parfaitement sa poche afin de gagner le temps nécessaire pour que DeVonta Smith puisse se démarquer.
  • Travail et leadership

Encore un point plus que capital lors du choix d’un QB. Trop nombreux sont ceux qui malgré leur talent n’ont pas eu le parcours attendu à cause de leur investissement insuffisant voire nul. Ce ne devrait pas être le cas de Mac Jones. Toutes les personnes l’ayant côtoyé ont mis l’accent sur son implication dans le travail et son investissement au sein de l’équipe. Malgré l’adage « Don’t scout the helmet », avoir pris la place de QB titulaire du mythique Crimson Tide de Nick Saban avec sa pléiade de stars et mené l’équipe à la victoire finale est un marqueur de réussite et d’accomplissement dans ces fonctions ! « I’ve been really impressed with who he is, » a commenté Matt Rhule, le HC des Panthers en Janvier « I’ve been impressed with his character, his moxie, his swag. I mean, he’s got it all. You can see why his teammates follow him, he’s got a great way with other people. »

Faiblesses :

  • Athlétisme

Ce n’est un secret pour personne mais Jones est loin d’être le QB le plus athlétique de sa classe. Il n’est pas le joueur qui a la capacité à prolonger lorsque la poche s’écroule ou qu’une brèche se profile.

Photo publiée par Matt Brand sur Instagram le 25 octobre 2020

Et pourtant… Et pourtant, que ce soit lors des Pro Day ou du Senior Bowl, il exposé des capacités athlétiques qu’on ne lui connaissait pas forcément (4.72 et 4.68 au 40 yards et 32 inch vertical). Ces apparitions ont séduits de nombreux scouts qui attendaient de voir en lui ces capacités pour pouvoir valider ou non son potentiel.

Mac Jones quant à lui ne semble pas douter de ses capacités « I mean, I’ve always believed in my athleticism. I honestly kind of just make jokes about it, » « But I really am a pretty good athlete. And I mean, the numbers are the numbers at the end of the day, it really doesn’t matter. But I think I proved that at least I’m gonna go out there and compete, and even have fun with it. »

  • Puissance du bras

Voilà un autre point sur lequel Mac Jones est décrié: la puissance de son bras. Cela fait encore partie de cette espèce d’évaluation irrationnelle qui voudrait qu’un QB a nécessairement un bras canon permettant des lancers de 70 yards. Mais la vérité est ailleurs ! C’est certes un atout supplémentaire mais ce ne doit pas être la raison qui élimine ce QB dans un choix qui engage la franchise pour plusieurs années. Mieux vaut avoir un lanceur précis et qui anticipe, plutôt qu’un bras canon. D’autant qu’il a tout de même prouvé sur le terrain être capable de lancers en profondeurs de la qualité de 80% des quarts partants en NFL. Il est d’ailleurs classé N1 en 2020 en Passing yards per attempt, CQFD…

Prédiction draft : Entre les tours 3 et 15

Une équipe qui sera intéressée : San Francisco 49ers

Il y a quelques semaines, les 49ers ont monté un échange afin d’obtenir la 3è place de cette draft 2021. Il se murmure que Shanahan a orchestré cet échange pour aller chercher le jeune QB d’Alabama. De par ses qualités intrinsèques et son intelligence de jeu, il semble pouvoir s’intégrer parfaitement dans le système de San Francisco. Il bénéficiera d’un roster très complet dans lequel il pourra exprimer tout son potentiel.

La Note du CCS : Tier B

Potentiel : Tier S = All Pro, Tier A = Excellent starter, Tier B = Starter, Tier C = Joueur de rotation, Tier D = Practice Squad

Move intéressant lorsque l’on considère les qualités du prospect et celles de la franchise. Réel écart de niveau avec Jimmy Garropolo ? Finalement, la question ne se pose pas tant c’est tout simplement la capacité de Garropolo à être présent à son poste qui fait question. Pour autant, Mac Jones sera-t-il la pièce manquante qui permettra au 49ers de remporter ENFIN leur 6è Super Bowl ? Pour une intégration réussie en NFL, Mac Jones devra pouvoir sit quelques temps derrière le starter pour se familiariser avec le système, les joueurs et le monde professionnel avant de devenir officiellement le N1 de la franchise.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :