Omnisport Tennis

15 avril 2005 : Gasquet s’impose face à Federer à Monte-Carlo

Il y a maintenant 16 ans jour pour jour un jeune joueur de 18 ans, 101ème mondial, affronte en quart de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo le numéro 1 mondial. Ce jeune joueur est français et il s’appelle Richard Gasquet, face à lui, il s’agit du Suisse Roger Federer. Retour sur cet exploit.

Deux joueurs en pleine confiance

En 2005, Richard Gasquet a déjà la réputation d’être un prodige. En arrivant à Monte-Carlo, il est en pleine confiance. L’Héraultais est sur deux titres coup sur coup aux Challengers de Barletta et Naples. Face à lui, Roger Federer reste aussi sur deux titres, mais pas en Challenger, le premier au Masters d’Indian Wells et le second au Masters de Miami. Statistique encore plus impressionnante le Suisse n’a connu qu’une seule défaite depuis les Jeux olympiques de 2004.

Richard Gasquet lors de sa victoire contre Roger Federer (Crédit : Le Télégramme)

Un parcours exceptionnel

Le classement du Français, 101ème joueur mondial, ne lui permet pas d’entrer directement dans le tableau final. Gasquet passe donc par les qualifications pour intégrer le tableau principal. Pour ses deux premiers tours il affronte deux terriens, Guillermo Garcia-Lopez et Félix Mantilla. Lors de ces deux premières rencontres Richard Gasquet ne perd que 8 petits jeux. Le troisième tour est une autre paire de manches, face à lui se dresse Nikolay Davydenko alors 15ème joueur mondial. Après avoir perdu le premier set 6/4, le Français inverse la tendance et remporte les deux derniers sets 7/5 6/2.

Cette victoire lui permet d’accéder en quart de finale et lui donne le droit d’affronter le numéro 1 mondial, Roger Federer. Dès le début du match, les deux joueurs se livrent un gros bras de fer. La première manche se joue alors au tie-break et à ce petit jeu là c’est l’expérience du Suisse qui fait la différence et qui lui permet de mener au score. Là où de nombreux joueurs se seraient écroulés, « Richie » ne lâche rien, il continue à exécuter son plan, jouer lifté sur le revers. Cette tactique lui permet de remporter la deuxième manche 6/2 et de revenir au score. Pour la troisième manche, le bras de fer repart de plus belle et les deux joueurs n’arrivent pas à se départager, c’est donc un jeu décisif qui décidera du vainqueur. Dans ce tie-break Roger Federer possède trois balles de match, mais Richard Gasquet est dans un état de grâce. Il sauve ces balles de match pour ensuite conclure sur un passing de revers en bout de course. Ce match révèle alors Gasquet aux yeux du monde entier.

« C’est le match qui m’a fait exploser pour de bon aux yeux des gens, après une saison 2004 difficile lors de laquelle j’avais eu du mal à confirmer les attentes qui reposaient sur moi depuis tellement d’annéesIl y a la victoire et le scénario, aussi avec cette balle de match assez incroyable qui reste en moi comme une image forte. »

Richard Gasquet qui revient sur sa victoire contre Federer pour Eurosport.
Fin du match entre Gasquet et Federer, 6 partout dans le tie-break du troisième set

L’espoir français se retrouve alors en demi-finale de Monte-Carlo face à un autre jeune joueur de 18 ans, qui est déjà 15ème mondial, un certain Rafael Nadal. Après avoir remporté la première manche 7/6, Gasquet possède même un break d’avance dans la deuxième manche. C’était sans compter sur la combativité de Nadal qui remporte finalement ce deuxième set 6/4. Dans l’ultime manche, c’est l’Espagnol qui prend le meilleur sur le Français en s’imposant 6/3. Le Majorquin finit par conclure une belle semaine en s’imposant 6/3 6/1 0/6 7/5 en finale face à Guillermo Coria.

Ce jour-là, Richard Gasquet nous avait gratifié d’un exploit gigantesque. Ses belles performances lors du Masters 1000 de Monte-Carlo lui ont donné confiance pour la suite. Il est alors sortit des qualifications du Masters 1000 de Rome où il a passé un tour avant de s’incliner face à son idole Andre Agassi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :