Site icon Café Crème Sport

Tariq Lamptey, le dragster au moteur fragile

Encore un jeune latéral de talent pour nos voisins anglais. Blessé aux ischios, Tariq Lamptey aurait sans doute rêvé d’arpenter le couloir droit ce mardi soir face à son club formateur. Véritable révélation au poste de latéral droit, il devrait malheureusement manquer la fin de saison avec Brighton. Zoom sur ce jeune joueur prometteur trop souvent embêté par un physique récalcitrant.

Baby Blues exilé

Rapide, explosif, offensif et fragile, autant d’adjectifs qui correspondent à Tariq Lamptey. Né le 30 septembre 2000 à Hillington dans la grande banlieue de Londres, il est un pur produit du centre de formation de Chelsea. Dès ses 8 ans, le club londonien repère ce talent brut et lui permet d’intégrer le centre de formation. Il gravit tous les échelons chez les Blues, jusqu’à jouer son premier match professionnel en décembre 2019 contre le rival Arsenal. Alors menés 1-0 par les Gunners, Lampard offre au jeune anglais ses premières minutes. Lamptey remplace Tomori à l’heure de jeu et aide son équipe à renverser la situation pour s’imposer 1-2. Paradoxalement, ces débuts remarqués chez les pros signent aussi la fin de son aventure Blues. Bouché par la concurrence de Reece James et Azpilicueta , l’international espoir anglais décide d’aller voir ailleurs.

“Après avoir fait mes débuts, et de les avoir fait d’une telle façon, m’a prouvé que j’avais le goût pour le football professionnel et que j’en voulais plus. […] Je suis donc arrivé à un point où je devais prendre une décision pour savoir où j’allais le plus me développer et savoir où j’allais jouer le plus de match.”

Tariq Lamptey, pour TalkSport en janvier 2021

C’est donc comme ça que, à peine un mois plus tard et deux petits bouts de match en plus avec les Blues, Lamptey s’engage en faveur de Brighton. Le départ du baby blues dans les dernières heures du mercato hivernal a d’ailleurs fait grincer des dents du côté des supporters. L’ancienne gloire de Chelsea, Alan Hudson, n’a pas apprécié de voir le latéral droit partir pour seulement 3,3 millions d’euros. “Je regarde le jeune Lamptey qu’ils ont cédé à Brighton et il m’a beaucoup impressionné. […] Je l’aurais gardé parce qu’il représente le futur. […] Il a été exceptionnel à Brighton depuis le confinement, il transforme la défense en attaque ce dont Chelsea manque beaucoup. […] Je pense que Lampard s’est trompé.” avait-il déclaré pour CaughtOffSide.

Depuis qu’il a posé ses valises dans la ville balnéaire, le joueur de 20 ans ne cesse d’impressionner. Quand son corps le laisse tranquille, Lamptey est titulaire indiscutable dans le couloir droit  de son équipe. Ces problèmes musculaires récurrents semblent être la seule chose capable de freiner la progression du Seagull. Pourtant régulier dans ses performances, il ne compte que 11 matchs joués, un maigre total. Depuis février, Lamptey traîne une blessure aux ischios qui a dû l’amener à subir une opération courant mars. On ne devrait donc pas revoir le jeune prodige sur le rectangle vert cette saison.

Plus piston que latéral

Mais quelles sont ses qualités ? Sa force principale est évidemment la vélocité. Flashé à 36,6km/h cette saison contre Newcastle, il est le joueur le plus rapide de Premier League. Du haut de son mètre 63, Lamptey possède une très grosse fréquence d’appuie qui lui permet bien souvent d’avoir un temps d’avance sur ses adversaires directs. Une qualité qui s’illustre par les statistiques puisque il obtient en moyenne 2,5 fautes par match. Cette vitesse lui permet également de jouer en une touche pour ensuite demander le ballon dans la profondeur, ce qui pousse les défenses à sans cesse reculer. C’est d’ailleurs cette envie de se projeter continuellement vers l’avant qu’il l’a amené à inscrire 1 but et 3 passes décisives en 11 petits matchs de Premier League.

Il serait cependant réducteur de n’observer le jeune anglais qu’à travers le prisme de sa vitesse. Positionné piston droit dans le système en 3-4-3 de Graham Potter, Lamptey peut exprimer l’entièreté de son potentiel offensif. Avec souvent le couloir droit pour lui tout seul, il n’hésite pas à s’engouffrer dans le moindre espace laissé par la défense adverse. Une configuration bien souvent dangereuse pour l’équipe d’en face, car au-delà d’être une vraie fusée, il dispose également d’une bonne patte droite au moment de centrer. En plus de créer le danger par la passe, Lamptey possède également de grosses qualités dans le 1v1 avec 2,5 dribbles tenté pour 1,2 réussi par match en moyenne. Des statistiques comparables à celles de Ferland Mendy ( 2,3 tentés pour 1,7 réussi ). Une palette qui crée donc de l’incertitude chez les défenseurs qui ne savent pas s’il faut sortir sur le piston ou défendre la ligne de passe.

Lamptey identifie l’espace libre et l’attaque ( Crédit Photo : Sky Sports )
Centre en première intention dans la bonne zone mais Maupay manque son coup de tête ( Crédit Photo : Sky Sports )

Néanmoins, Tariq Lamptey possède quelques axes de progression notamment pour ce qui est de la défense. Évoluant comme piston droit, il peut avoir tendance à se reposer sur ses trois centraux et à traîner la patte au moment de revenir. Même si sa vitesse lui permet bien souvent de compenser certains de ses oublis, son manque de rigueur dans l’aspect défensif de sa tâche est à corriger. D’autant plus que ses erreurs peuvent avoir de lourdes conséquences. Il doit également s’atteler à prendre en consistance afin d’éliminer le déchet qui vient parfois entacher ses copies.

Lamptey ne fait pas l’effort pour revenir après la perte de balle. En rouge la course choisie – En noir la course qui aurait dû être privilégiée. ( Crédit Photo : BT Sport )

Le décalage est fait et Greenwood à tout le temps de centrer. Heureusement le but sera invalidé pour un hors-jeu de Rashford. ( Crédit Photo : BT Sport )

Prolongation et ambition internationale

Bien qu’il soit régulièrement blessé, les dirigeants de Brighton ont parfaitement compris qu’ils tenaient une vraie pépite au sein de son effectif. Alors qu’Arsenal semblait lorgner sur leur fusée pour pallier l’éventuel départ de Bellerin, les dirigeants ont tout de suite réagi en prolongeant leur joyau jusqu’en 2025. La latéral droit a d’ailleurs reçu une belle augmentation au passage, passant de 15 000 € à 40 000 € hebdomadaire. 

Une revalorisation qui reflète sûrement la hauteur des ambitions du jeune homme pour qui cette blessure est tombée au pire moment. Puisque s’il n’est pas appelé avec les A en raison de l’embouteillage au poste de latéral droit (Alexander-Arnold, James, Walker et Trippier), il était en revanche fortement pressenti pour jouer l’Euro U21 avec l’Angleterre. Malgré tout, peut-être que l’appétence de Southgate à sans cesse tester des jeunes pousses avec les A jouera en la faveur de Lamptey dans les années à venir.

Avec une valeur estimée à 18 millions d’euros selon Transfermarkt, les prétendants devraient se faire nombreux lors des prochains mercatos. En plus d’Arsenal, l’Atletico Madrid et le Bayern Munich se seraient également positionnés sur le jeune Seagull. Ne disposant pas de clause libératoire et faisant partie du marché très fermé des latéraux de qualité, Brighton ne devrait pas avoir de mal à faire monter les enchères très haut. Seul hic, Chelsea voudrait toucher sa part du gâteau en tant que club formateur. Espérons que cela ne se fasse pas au détriment de la progression du joueur.

( Crédit Photo : The Sun )

Quitter la version mobile