NFL Sport US

Draft NFL 2021 : Jaelan Phillips, la renaissance

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle et le 29 avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêchée et rentrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coup du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi de bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NFL.

Jaelan Phillips

Jaelan Phillips – EDGE – Junior – 28 Mai 1999 – 1m96 – 120kg

Bilan 2020

Bilan équipe : 8-2 (matchs joués par Jaelan Phillips)

En ACC, les Miami Hurricanes ont su réaliser une saison de haute volée. Avec des leaders techniques et vocaux de chaque côté du terrain, King en attaque et Phillips en défense, l’université floridienne a gagné 8 matchs pour en perdre seulement 3 dont le Bowl de fin de saison contre Oklahoma State (mais avec l’absence notable de plusieurs titulaires comme Phillips). Dans le jeu, la saison a été tout de même en dent de scie, l’attaque rattrapant les errements défensifs et vice-versa selon les matchs. Ainsi, on a pu voir des scores fleuves comme le 47-34 contre Louisville ou des matchs étriqués comme le 19-14 contre Virginia. Si l’équipe a donc été plutôt disparate sur les performances collectives, individuellement, en défense, Jaelan Phillips a toujours brillé. De quoi le placer aujourd’hui sur les premières places parmi les EDGE de la draft 2021.

Statistiques individuelles : 45 plaquages (dont 21 en solo) – 15.5 plaquages pour perte – 8 sacks – 3 passes défendues – 1 interception

Dans les chiffres (que ce soit sur les stats ou sur le numéro de maillot) Jaelan Phillips en 2020, a remplacé Gregory Rousseau de 2019. La saison de Jaelan est impressionnante, le joueur a su tirer avantage des match-ups qui se présentaient à lui pour gagner encore et encore, dominer à partir de sa position préférentielle en 5 Tech. Pourtant, l’histoire de Phillips est une vraie odyssée, une aventure entre le parfait et la rédemption en passant par la dépression. Jaelan en sortie de lycée en 2017 est tout simplement noté par 247sports comme le meilleur joueur lycéen de l’année tous postes confondus et 41ème joueur de tous les temps. Phillips décide alors de rester dans sa Californie natale et commit à UCLA. C’est là que son voyage dans le football prend une direction sombre. Il se blesse, plusieurs fois, et gravement, au poignet, au coude, à la cheville et finalement… à la tête. Après deux commotions subies successivement en 2018, Jaelan Phillips est contraint d’arrêter le football pour l’année, d’après les règles précautionneuses (mais nécessaires) de son université. Phillips déprime et ne veut plus jouer à ce sport qui lui a fait tant de mal physiquement et mentalement. Il doit alors changer d’air et traverse l’Amérique, pour poser ses valises en Floride, à l’université de Miami, pour étudier dans le domaine de ses rêves, la musique. Mais les vieilles habitudes ont la vie dure et Jaelan sur le campus des Hurricanes traine souvent autour du terrain de foot, pour regarder les entrainements et les matchs. Et bien sûr, le coach Manny Diaz sait qu’il a un joueur de talent qui étudie à Miami. Il ne se fait pas prier pour entamer des discussions avec lui, lui redonne l’envie de jouer… La suite en 2020 vous la connaissez. Celle de 2021 reste maintenant à écrire.

Forces :

  • Technique de pass rush

Jaelan Phillips est probablement le meilleur pass rusher se présentant à la draft d’un point de vue technique. Il a dans son arsenal une palette de mouvements tous maitrisés à la perfection et qui lui permettent de gagner ses duels face aux OL adverses, que ce soit depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur la majorité du temps. Les swim, spin, stab, jab, dip, rip… sont appliqués à la perfection tout le temps. Ce qui rend Phillips agréable à regarder jouer dans les détails.

Swim

Spin

  • Football IQ

Le joueur de Miami comprend aussi tout ce qu’il se passe près de la ligne sur le terrain. Avant le snap il sait reconnaître les phases de blitz et autres concepts. Pendant le snap il ne se fait pas souvent prendre par des read options ou des play actions. Et à la course il reconnaît les gaps à fermer et la direction du jeu.

Contre North Carolina, Jaelan Phillips (#15 Noir) ne se fait pas abuser par la read option et sack le QB Sam Howell.

  • Longueur

Jaelan Phillips est bien bâti pour son poste. Plus que sa taille, c’est la longueur de ses bras qui font sa réelle force. En effet tel Paul le Poulpe, Phillips est capable de plaquer, de défendre même, dans une zone extrêmement grande autour de lui et donc, il attrape tout ce qui y passe.

  • Agilité et Endurance

En termes d’endurance, Jaelan n’a rien à envier aux autres joueurs à son poste lors de cette draft. Il répète les efforts sans cesse, poursuit et finit les actions même lorsqu’elles sont aux premiers abords mal engagées, et cela pendant 60min s’il le faut. A noter aussi sa surprenante agilité pour un joueur avec de telles mensurations.

Plaquage poursuite de Jaelan Phillips (#15 Blanc) sur Trevor Lawrence. Le joueur finit toujours ses actions.

Faiblesses :

  • Explosivité

Si l’on devait trouver un petit défaut chez Phillips ce serait sans doute son manque d’explosivité. Au moment du snap, Jaelan n’a pas un premier pas soudain qui met tout de suite en panique les OL adverses. Il prend son temps et analyse avant d’agir. On le note aussi de par l’utilisation de ses mains qui sont (très) souvent en réaction de ce que fait son adversaire plutôt qu’à l’initiative du contact. Un aspect du jeu à travailler à l’échelon supérieur.

  • Historique des blessures

Comme présenté succinctement dans sa biographie, Jaelan Phillips a connu un historique des blessures qui peut sérieusement inquiéter les franchises NFL. Outre le nombre, c’est la gravité qui fait peur, avec notamment un arrêt de carrière pendant un an en 2019. En contre-parti, on peut aussi mettre l’accent sur le fait que Phillips aime le football et donnera tout sur le terrain puisqu’il est revenu d’une phase aussi difficile.

Prédiction draft 2021 :

Premier tour – début second tour (10-45)

Une équipe qui sera intéressée : Miami Dolphins

Et si Jaelan Phillips restait en Floride là où tout semble lui réussir ? Ce serait une opportunité pour le joueur et pour l’équipe. Miami a définitivement besoin d’un pass rusher physique et productif capable d’évoluer dans le système hybride de Flores. Jaelan peut amener cette double casquette d’OLB-DL autant à l’aise en wide-9 qu’en 5 Tech. Pour le joueur, les marques seraient déjà bien établies et son rythme de vie ne changerait pas. Bref, une sélection qui serait gagnant-gagnant.

La note du CCS : Tier S

Jaelan Phillips a, depuis le lycée, le potentiel de venir tutoyer les étoiles. Cette année, il a montré que oui, il puait le football, que oui, il aimait ce sport, que oui, en santé, il peut être ce joueur qui peut faire basculer un match. Attention cependant, si la fourchette de draft de Jaelan Phillips est si large ce n’est pas pour rien. Le joueur pourrait attirer les convoitises en début de premier tour, juste de par son profil technique et athlétique. Mais, pourrait tout aussi bien effrayer la ligue pour les raisons évoquées dans ses faiblesses. Assurément, trouver là où Jaelan Phillips tombera est l’un des travaux les plus compliqués à faire à l’aube de la draft 2021.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :