A l'affiche Omnisport Tennis

Deuxième service : Lucas Pouille, le retour sur terre

Absent depuis un long moment du circuit principal ATP, Lucas Pouille est réapparu lors du Master 1000 de Monte-Carlo en affichant de belles promesses quant à son nouveau départ. Alors que faut-il attendre de lui dans les mois à venir ? Lui seul nous le dira. Il a manifesté son envie de retrouver les sommets et de laisser ses blessures derrière lui. Il faudra bien compter sur lui à l’avenir.

Vainqueur d’un saladier d’argent

Le tricolore a atteint un de ses rêves, celui de soulever le magnifique saladier d’argent en 2017. C’est lui qui a ramené le dernier point décisif au terme d’une finale très intense contre la redoutable Belgique emmenée par David Goffin. Sans avoir fait de grandes performances en Coupe Davis, il a su répondre présent en finale pour écraser Steve Darcis en lui laissant inscrire seulement 4 petits jeux. 

De belles épopées en Grand Chelem

Évidemment, il y a la plus récente, en 2019, où le tricolore a surpris le monde du tennis en alignant des performances exceptionnelles à Melbourne avant de se casser les dents contre le maître des lieux, Novak Djokovic en demi-finale. Il avait réalisé par le passé quelques beaux parcours en Grand Chelem notamment à Wimbledon et à Flushing Meadow où il joua les quarts de finale en 2016. Aux États-Unis, il réalise une performance qui marque sa carrière en sortant l’espagnol Rafael Nadal en 5 sets lors des huitièmes de finale. Puis il prend la porte contre son compatriote Gaël Monfils en quart de finale. 

(Source: lequipe)

Numéro un français

Classé 10e mondiale au classement ATP en mars 2018, Lucas Pouille surfait sur une excellente dynamique en 2017. Sa carrière est alors à son paroxysme. Il remporte en 2017, la Coupe Davis et un ATP 500 à Vienne contre Jo-Wilfried Tsonga, son titre le plus prestigieux sur le plan personnel. On peut y ajouter un titre sur l’ocre de Budapest et un autre sur le gazon de Stuttgart. Lucas Pouille a été le seul joueur à remporter un tournoi sur gazon, terre battue et dur durant 2017(source LEquipe).
Début 2018, il démarre parfaitement son année en remportant l’Open Sud de France et se qualifie ensuite pour plusieurs finales. Le joueur tricolore a pu s’appuyer sur son excellent coup droit pour rafler ces différents trophées. Il compte à ce jour 6 titres et n’a pas l’intention de s’arrêter là.

Plus d’une année sans tennis

Entre le Covid et ses blessures à répétition, Lucas Pouille n’a pas été épargné entre fin 2019 et début 2021. En plus du contexte sanitaire, il a disputé seulement 1 match l’année dernière en tournoi officiel au Challenger d’Indian Wells. Son absence sur le circuit principal ATP aura duré presque 16 mois. Cela s’explique par une gêne au coude droit qui lui a valu une opération et quelques complications. Cette longue absence lui a fait beaucoup de mal mais l’a endurci. Aujourd’hui, c’est un nouvel homme qui se présente sur le court. Débordant de motivation, il vise un retour au sommet du tennis mondial. 

Le retour inespéré mais tant attendu

Après une année 2020, très difficile, le tricolore retourne sur le circuit en disputant le Challenger de Quimper par deux fois. Son premier match s’est soldé par une défaite, mais pour lui ces retrouvailles avec le court avaient des allures de victoire. Après ces quelques matches en indoor pour compenser le fait qu’il n’avait pas joué l’Open d’Australie, Lucas Pouille a lancé sa saison sur terre battue à Marbella. Après une bonne préparation sur terre, il a pointé à nouveau le bout de son nez avec une belle réussite. Casquette sur le front et barbe bien taillée, le français d’origine finlandaise par sa mère, a sorti le grand jeu pour se défaire de Guido Pella en deux manches. Malgré son manque de rythme, il a perturbé l’Espagnol Davidovich Fokina sur la terre battue monégasque. Sur le Rocher, son retour au premier plan n’est pas passé inaperçu. Intéressant sur les échanges, entreprenant par moments et avec un coup droit pouvant être dévastateur, le tricolore a montré de belles choses. Cependant il a manqué de fraîcheur, en témoigne son incapacité à empocher la seconde manche contre Davidovich Fokina. Appliqué, il a souffert de l’enchaînement des deux matchs, logiquement éliminé, il laisse entrevoir de bonnes perspectives.

Actuellement 72e mondial, le français laisse entrevoir un futur brillant. Épanoui dans sa nouvelle vie de Papa, Lucas Pouille vient d’accueillir une petite fille le 20 janvier 2021. Une motivation supplémentaire pour tout donner sur le court. 

Il va revenir au top

Excédé, exténué par son passé qui l’a éloigné des courts pendant plus d’un an. Pouille a très à cœur de montrer qu’à 27 ans, il est loin d’avoir dit stop à son amour pour la petite balle jaune. Ses problèmes sont derrière lui, aujourd’hui il a juste besoin de prendre son temps et de reprendre confiance sur le court. Les sensations vont revenir, d’ailleurs à Monte-Carlo, les téléspectateurs ont pu apercevoir de belles choses de sa part. Son premier Master 1000 depuis un certain temps donne un élan d’optimisme. On l’avait presque oublié, mais son coup droit peut toujours faire aussi mal et sa facilité, à prendre le jeu à son compte du fond du court le rend difficile à contrer. 

Avant de retrouver sa fraîcheur qui l’a fait tutoyer le top 10, le Nordiste fait face à un nouveau départ. C’est le début d’une nouvelle carrière, mais les ambitions sont là, récemment il déclara haut et fort que son objectif sera de gagner à nouveau des tournois, mais aussi de disputer des grands matchs de Grand Chelem (Source Infosport+). Ce qui fait penser qu’il va à minima toquer aux portes du top 20 quand il sera à 100 % sur le court, c’est qu’un Lucas Pouille sans gêne et épanouie comme il l’est aujourd’hui peut facilement rééditer le genre de parcours qu’il a déjà fait en Grand Chelem. Les doutes sont derrière lui, le bout du tunnel est arrivé, maintenant place à la magie pour le petit blond à la casquette retourné. 

Que le tricolore se tienne prêt, il est encore dans sa préparation pour arriver frais afin de disputer son premier Grand Chelem de la saison Porte d’Auteuil. Performant sur terre battue, le public parisien a bien envie de l’accueillir pour disputer qui sait une deuxième semaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :