Foot Ligue des Champions Premier League

Mason Mount, le Baby Blues est devenu grand

0€, c’est le prix qu’a coûté Mason Mount à Chelsea. Alors que le club londonien a dépensé 278 millions l’été dernier pour s’offrir une équipe capable d’aller chercher un titre majeur, le meilleur joueur des Blues n’est autre qu’un gamin du centre de formation. Déja décisif contre Porto en Ligue des Champions, l’Anglais de 22 ans est très attendu ce soir en demi-finale face au Real Madrid. Retour sur le parcours déjà bien fourni du jeune prodige.

Pressé d’atteindre les sommets

Mason Mount possède sûrement la carrière dont rêve n’importe quel jeune se trouvant dans un centre de formation. L’enfant de Porsmouth a gravi tout les échelons jusqu’a s’imposer comme joueur incontournable de Chelsea, que ce soit sous Frank Lampard ou Thomas Tuchel.

Le parcours à Chelsea de Mount commence dès l’âge de six ans lorsqu’il intègre l’Academy, malgré les réticences de son père entraîneur de football semi-professionnel. Sa précocité et la pureté de son talent se traduit sur son CV chez les jeunes blues. Pendant sa formation, le numéro 19 dépasse toutes attentes et ne peut se contenter de sa catégorie. Alors qu’il a seulement 14 ans, il fait ses débuts avec les U18, et à 17 ans il fait des allers retours entre les U18 et les U21.

Mason Mount aux côtés d’Ashley Cole et John Terry

Non content d’impressionner dans les jeunes catégories sur le plan national, en 2017 Mason Mount décide de briller aux yeux de l’Europe. Il porte ainsi l’Angleterre jusqu’au titre lors de l’Euro U19. Passeur décisif face au Portugal en finale (2-1), le numéro 19 des Blues est élu meilleur joueur de la compétition. Le tout avec 0 matchs chez les pros dans les jambes.

L’Eredivisie à ses pieds

Arrive la saison 2017-2018 et l’heure du choix pour Mason Mount. Tout juste auréolé du titre de meilleur joueur de l’Euro espoir, le jeune anglais doit faire face à la concurrence au sein de Chelsea. À l’époque, les Blues de Conte sont tout juste couronnés champions d’Angleterre et le coach italien n’est pas un grand fan du turnover. Alors qu’on lui offre de jouer avec les U23, le natif de Portsmouth fait le choix de s’exiler en Eredivisie, au Vitesse Arnhem. Un choix payant puisque d’emblée, Mason Mount impressionne à l’entraînement. Petit à petit, il fait son trou et gagne sa place de titulaire. Dans le championnat hollandais ainsi qu’en Europa League, Mount s’épanouit et montre déjà des qualités pour lesquelles il est aujourd’hui encensé.

À seulement 19 ans, il est le joueur qui délivre le plus de passes clés (1,8) dans son équipe. Avec 39 apparitions pour 14 buts et 10 passes décisives, l’Anglais s’éclate en Eredivisie. Il y inscrit d’ailleurs son premier triplé chez les pros mais parvient aussi à porter Arnhem en barrage de la Ligue Europa. Une saison pleine qui lui vaut d’apparaître dans l’équipe de l’année en Eredivisie et d’être élu joueur de l’année au Vitesse. Pour autant, Mount n’en oublie pas d’où il vient et continue d’afficher ses ambitions pendant cette saison.

« J’avais le choix de partir ou de rester à Chelsea et de jouer pour les U23 encore une saison. […] J’étais très jeune pour partir en prêt dans un autre pays mais ça à été une expérience incroyable pour moi, j’ai tellement appris. C’est du football de haut niveau, on apprend tous les jours. […] Mais Chelsea reste l’objectif principal, je veux jouer aussi haut que je le peux »

Mason Mount pour The Sun en février 2018

Lampard, le père spirituel

Encore un peu tendre malgré sa grosse saison aux Pays-Bas, Mason Mount est une nouvelle fois envoyé en prêt. Cette fois, c’est en Angleterre et plus précisément à Derby County en Championship. Ce transfert est tout sauf un hasard, puisque l’entraîneur du club de deuxième division n’est autre que Frank Lampard. L’ex Blues, qui connaît bien le joueur, fait de lui son chouchou. “Mason possède tout. Je ne parle pas que de ses qualités sur le terrain qui sont évidentes. Il y a bien plus que ça […] Il a une personnalité et une mentalité qui le pousse à s’améliorer, à prendre les choses en main, à ne pas se laisser dépasser, à avoir une grande humilité mais aussi une grande confiance en lui. C’est ce qui le différencie du reste pour moi.”, déclare à l’époque Lampard pour la chaîne Youtube de Derby County.

On a de très bonnes relations. Étant à Chelsea et étant aussi un milieu de terrain, Lampard a toujours été un exemple pendant ma vie au club. C’est un modèle pour moi.”

Mason Mount lors de son arrivée à Derby County

Cette relation fusionnelle entre le joyau et l’ancienne légende de Chelsea, pousse Lampard à faire de lui un des hommes de base de son système à County. Le petit prodige anglais joue 44 matchs pour 11 buts et 6 passes décisives. Il se démarque encore une fois par ses qualités balle au pied mais aussi par son habilité à apporter le danger sur la cage adverse, que ce soit dans le jeu ou sur coup de pied arrêté. 

Le chouchou du professeur

À l’été 2019, Lampard s’engage pour Chelsea et ramène son diamant Mount dans ses valises. Comme le club londonien est interdit de recrutement, le nouveau coach des Blues mise sur la jeunesse et accorde une nouvelle fois toute sa confiance au jeune prodige. Mason Mount se voit offrir sa première cape avec Chelsea, le tout en ouverture de Premier League face à Manchester United. Ce qui avait tout pour être un compte de fée vire au cauchemar, puisque les Red Devils étrillent les Blues 4-0.

Une première amère, mais qui ne perturbe pas Mason Mount. Lors du match suivant, il inscrit son premier but en carrière avec Chelsea face à Leicester ( 1-1 ). Avec cette réalisation, il devient le premier joueur anglais de Chelsea à marquer lors de son premier match à domicile depuis Paul Hugues en 1997. Avec la bénédiction de Frank Lampard, il dispute 37 matchs de Premier League pour 7 buts et 6 passes décisives. Un total honorable pour une première saison dans l’élite. 

Malgré la qualification en Ligue de Champions, le coach des Blues peine à instaurer une dynamique positive la saison suivante. C’est alors que commencent à apparaître les premières critiques sur le traitement de faveur accordé à Mount par Lampard. Pourtant auteur d’une saison de très bonne facture malgré quelques trous d’air, Mason Mount devient la cible des fans et des journalistes. Le 25 janvier, accablé par les mauvais résultats de son équipe en championnat, Lampard est licencié. Malgré tout, la veille de son départ lors d’un match de FA Cup face à Luton, il offre le capitanat à son chouchou. Un cadeau d’adieu du mentor à son poulain qui lui a toujours apporté satisfaction, de Derby County à la Ligue des Champions.

Émancipation et nouvelles responsabilités

Lors de son arrivée sur les bords de la Tamise, Thomas Tuchel veut marquer une rupture avec le Chelsea de Frank Lampard. Afin de provoquer un électrochoc, il laisse Mount sur le banc pour son premier match avant de le réintégrer dans le XI de départ dès le weekend suivant.

Sous les ordres du coach allemand, le joyau de Stamford Bridge prend une nouvelle dimension. Il délaisse ce statut du chouchou prometteur de Lampard, pour devenir le leader technique des Blues sur le terrain. Au fil des semaines, le numéro 19 est devenu l’homme de base du système de Tuchel et est tout simplement l’un des meilleurs joueurs du championnat anglais. De plus, il est désormais décisif dans les matchs qui comptent, en étant par exemple buteur face à Liverpool mais aussi Porto en LDC. Encore récemment face à Manchester City, il a éclaboussé la rencontre de tout son talent, permettant aux siens de se qualifier pour la finale de la FA Cup.

La simplicité au service de l’efficacité

Aligné en soutien de l’attaquant, Mason Mount occupe bien souvent les demi-espaces pour recevoir le ballon entre les lignes et jouer vers l’avant. Techniquement au-dessus du lot, le jeune anglais régale par sa capacité à conserver le ballon dans les petits espaces et à trouver des passes qui cassent les lignes. C’est d’ailleurs bien souvent qu’il se retrouve à la dernière ou à l’avant dernière passe de l’action, comme contre Manchester City. Cette capacité à délivrer des ballons de buts se reflète sur ses statistiques, puisqu’il délivre en moyenne 2,4 passe clés par matchs. Seul Bruno Fernandes fait mieux en Premier League.

Mount décroche au coeur du jeu pour recevoir le ballon ( Crédit Photo : Sky Sports )
Contrôle orienté vers l’avant, fixation et passe dans l’intervalle vers Chilwell qui a tout son temps pour centrer ( Crédit Photo : Sky Sports )

Au fur et à mesure de sa progression, Mason Mount s’est imposé comme un joueur plus offensif que son mentor Lampard. Très incisif avec le ballon, il régale aussi par ses courses sans le cuir qui l’amènent bien souvent à se retrouver en position de tir. Une faculté à se projeter d’autant plus létale lorsqu’on connaît la qualité de frappe du bonhomme. Lui d’ailleurs n’est que peu gêné par les défenseurs au moment de repiquer dans l’axe. Un genre d’action qui semble maintenant être sa marque de fabrique.

Mason Mount est bien évidemment capable de gestes extraordinaires, notamment sur coup franc direct et indirect. Mais ce n’est pas un joueur fantasque pour autant. Le numéro 19 régale par sa simplicité et sa capacité à jouer juste peu importe les circonstances. Un profil qui, selon Rio Ferdinand, explique les critiques du public souvent dures à son égard. “ Ce n’est pas un joueur Instagram friendly. […] Ce n’est pas quelqu’un qui fait des passements de jambes, des tonnes de dribbles, des sombreros. Il n’y a pas de compilation de lui sur Instagram où les gens se disent, “wow il est incroyable ». […] C’est un mec qui s’occupe d’influencer le jeu, de prendre la partie en main dans les moments cruciaux. Il a été le joueur le plus impressionnant de Chelsea sous Lampard et Tuchel”, a commenté l’ex joueur de Manchester United sur BT Sports.

Cette finesse et cette simplicité balle au pied dénote d’ailleurs avec la hargne dont il fait preuve au pressing. Car non, Mason Mount n’est pas seulement un joueur élégant sur le pré, il possède également un énorme volume de jeu. Toujours actif même sans le ballon, le baby blues est constamment en train de presser les défenseurs adverses. Mason Mount c’est l’illustration du numéro 10 moderne qui semble fleurir chez nos voisins anglais. Ces meneurs de jeu comme Jack Grealish, James Maddison ou encore Phil Foden, qui disposent d’un coffre énorme et capables de répéter les efforts sur 90 minutes.

Gagner une grande compétition avec mon pays”

C’est l’objectif que s’est fixé Mason Mount et ce rêve pourrait se réaliser dès cet été. En effet, le jeune anglais fait partie des petits papiers de Gareth Southgate et le baby blues semble avoir validé son billet pour l’Euro depuis longtemps. Il faut dire que le sélectionneur a le jeune anglais dans le viseur depuis un bout de temps maintenant. En 2018, alors qu’il est encore sous la tunique du Vitesse Arnhem, il est invité par Southgate à participer au stage de préparation à la Coupe du Monde

Quelques mois après cette compétition, alors que l’Angleterre dispose déjà d’une flopée d’armes offensives, le coach des Three Lions sélectionne Mount qui évolue seulement à Derby County. En revanche, il lui faut attendre un an pour honorer sa première cape. Le droitier entre en jeu lors du victoire 4-0 face à la Bulgarie en septembre 2019. Il inscrit d’ailleurs son premier but en blanc deux mois plus tard face au Kosovo, dans une rencontre comptant pour les éliminatoires à l’Euro. 

Si Mason Mount est un des meilleurs joueurs anglais depuis le début de la saison, il peine à faire l’unanimité auprès du grand public anglais. Son image semble toujours égratignée par son statut de chouchou de Lampard et on lui préfère souvent un Jack Grealish bien plus fantasque sur le terrain. Cependant, face au Real Madrid de Benzema, le numéro 19 des Blues possède une occasion en or de prouver qu’il ne doit sa réussite qu’à lui-même et qu’il représente bien l’avenir du football anglais.

( Crédit illustration : Foot Mercato )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :