A l'affiche NHL Sport US

Coupe Gagarine 2021 : L’Avangard Omsk au Septième Ciel

Après une saison 2019-2020 annulée à cause de la COVID-19, la KHL a de nouveau pu couronner un nouveau Tsar: l’Avangard Omsk. Dans l’article précédent, nous avons fait un retour sur le parcours des finalistes. Si on regarde les palmarès de chaque protagoniste, le duel entre le CSKA Moscou et l’Avangard Omsk peut se résumer à un combat de poids lourds, un peu comme si Muhammad Ali avait affronté Mike Tyson. Le Muhammad Ali en question est le CSKA Moscou, fort de 35 titres nationaux (Championnat d’URSS et KHL compris) et qui vise une 36ème couronne nationale et sa troisième Coupe Gagarine. Le Mike Tyson est l’Avangard Omsk, une équipe devenue une force dominante du hockey post-soviétique, après un titre national en 2004. Mais Omsk cherche à vaincre enfin le signe indien avec deux finales KHL perdues, en 2012 et surtout en 2019 où ils ont été balayés en quatre manches par le CSKA Moscou malgré le fait de ne pas pouvoir jouer à domicile pour raisons sanitaires, mais à l’Arena de Balachikha (Oblast de Moscou). Désormais il est temps d’entrer dans le vif du sujet.

Source Twitter @khl – traduction « Comme l’a dit un jour Youri Alekseevich Gagarine … »

Duel de Titans

Le combat final débute à la CSKA Arena de Moscou, et le ton est tout de suite donné. L’Avangard continue sur sa lancée de la demi-finale contre Kazan et écrase les locaux 4-1, grâce à des buts de Igor Chinakov, Kirill Gotovets, Reid Boucher en supériorité numérique et Ilya Kablukov. Les Moscovites tenteront de résister par l’intermédiaire d’Andreï Loktionov, mais rien n’y fait, la première manche est pour Omsk.

Lors du match 2, le CSKA répond aussi sèchement aux aigles. Tout d’abord avec l’ouverture du score par Maxim Shalunov en deuxième période, puis en troisième avec des buts d’Anton Slepychev et Aleksandr Popov qui parachèvent le festival offensif Moscovite, bien aidés par leur gardien Lars Johansson qui éteint les velléités d’Omsk (3-0)

Source image: Twitter @hkcska

Moscou assomme un peu plus l’Avangard lors du match 3, joué à l’Arena de Balachikha (dans la région de Moscou), malgré l’ouverture du score par Reid Boucher (son deuxième but de la finale) pour les aigles de l’Oural, Konstantin Okulov et Maxim Shalunov (également son deuxième de la finale) donnent la victoire au CSKA qui prend les devants dans la série.

Source image: Twitter @hkcska

Omsk s’envole vers le titre.

Le match 4 de ce combat de poids lourds, débute mal pour Omsk, menés rapidement 2-0 en première période par la faute d’Anton Slepychev (son deuxième but de la finale) et Maxim Mamin. Omsk est dans les cordes et se doit de réagir. Ce qui sera chose faite en deuxième et troisième période grâce a des buts de Corban Knight, de Klim Kostin et de Danil Sharipzyanov. Les aigles d’Omsk semblent s’envoler vers la victoire, quand l’égalisation de Mat Robinson avec une seconde a faire dans le temps réglementaire vient doucher les espoirs de l’Avangard. Omsk et Moscou vont se départager en surtemps. Depuis le début des séries éliminatoires, Omsk est a 4 victoires en 4 périodes de surtemps par contre le CSKA n’est qu’à 2 victoires en 4 périodes de surtemps. Avantage Omsk qui ne fera pas mentir cette statistique puisque Pavel Dedunov compte de filet gagnant au de 5 minutes 39 en surtemps. Omsk nivelle la série et part à Moscou avec le momentum.

Source image: Twitter @hkavangardomsk

Sur la glace du CSKA, Omsk peut enfoncer un peu plus les Moscovites. Après une première période vierge, Danil Sharipzyanov et Reid Boucher assènent deux claques à la défense Moscovite et le gardien Simon Hrubec se dresse tel un rempart pour contrer les assaults de l’armée rouge. Omsk remporte la partie 2-0 et obtient une première « balle de match ».

Source Twitter @hkavangardomsk – Bien que ce soit qu’une animation, notre nom sera sur la coupe !!!

Le match 6 s’annonce décisif, le titre peut être attribué et évidemment les deux équipes ne semblent pas vouloir se livrer. Pourtant à quelques secondes de la fin de la première période, le héros de la séries contre Kazan, Oliwer Kaski contourne le filet moscovite et passe le palet en retrait pour l’ancien joueur du CSKA Sergei Tolchinsky qui lance le palet sur réception et vient crucifier Lars Johansson (1-0 Omsk). La défense de l’Avangard tient le score jusqu’à la sirène finale. Le joueur par excellence des séries est attribué au héros du match 6, Sergei Tolchinsky son bilan est exceptionnel 6 buts, 14 passes et 20 points durant les séries, mais une mention plus qu’honorable va au gardien tchèque d’Omsk, Simon Hrubec qui a totalisé 5 blanchissages durant les séries, un bilan de 12 victoires pour 6 défaites, et des statistiques exceptionnels avec une moyenne d’arrets de .953 et une moyenne de buts encaissés de 1.45 buts par match. Pour l’entraineur chef, Bob Hartley, il remporte également sa première Coupe Gagarine, qui s’ajoute à la Coupe Stanley remporté en 2001 avec l’Avalanche de Colorado, la Coupe Calder remporté en 1997 avec les Bears de Hershey et la Coupe du Président remporté en 1993 avec les Titans de Laval.

Source twitter @khl – Le but gagnant de Sergei Tolchinsky lors du match 6
Source Twitter @hcavangardomsk

Les hommes de Bob Hartley ont enfin vaincu le signe indien, la Coupe Gagarine a enfin rendez-vous sur les bords de l’Irtych. Omsk chavire de bonheur. Pour le héros Sergei Tolchinsky, l’histoire est magnifique, Il y a deux ans, alors que le CSKA avançait pour sa toute première Coupe Gagarine, Sergei Tolchinsky s’est retrouvé en disgrâce avec le club de l’Armée Rouge. Au début des séries éliminatoires, l’ancien attaquant des Hurricanes de la Caroline (de 2015 à 2018) servait avec le Zvezda Moscou, le club-école du CSKA dans la VHL (Vishaya Hockey League, l’équivalent de la LAH). Aujourd’hui, le joueur de 26 ans a obtenu sa revanche avec la manière, il compte le but gagnant contre son équipe formateur et offre le titre tant désiré à une équipe de l’Avangard qui ont joué certes pour leurs partisans mais surtout pour leur capitaine Alexei Emelin qui est toujours hospitalisé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :