NHL Sport US

Draft NFL 2021 : Trey Lance, King in the North

La draft, cet événement annuel qui permet aux franchises du sport américain de se renouveler. La NFL ne déroge pas à la règle. Le 29 avril prochain, une nouvelle classe de joueurs sortant de l’université sera repêchée et entrera dans la grande ligue. Entre, choix judicieux, coups du sort, déceptions, le tout saupoudré d’un soupçon de chance, cette année sera encore une fois l’apogée de l’intersaison. Le CCS se mobilise pour vous préparer au mieux à la prochaine draft avec la présentation de profils détaillés des plus gros espoirs, mais aussi de bons coups que l’on pourrait trouver plus tard dans l’événement. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire les futures stars de la NFL.

Trey Lance

Bilan 2019 (saison FCS 2020 annulée) : 16-0

Pendant que Joe Burrow cartonnait au premier plan du College Football avec un exercice historique à LSU, une autre équipe a réussi dans l’ombre une saison parfaite. Cette équipe, c’est le Bison de North Dakota State, véritable rouleau compresseur de la deuxième division du football universitaire. L’écurie phare des divisions inférieures a confirmé en 2019 avec une nouvelle saison dominante, ponctuée par un titre de champion face à James Maddison. Une saison parfaite emmenée par une comète venue de nulle part, un quarterback double-menace jusqu’ici méconnu du grand public : Trey Lance.

Statisitiques individuelles: 192/287 passes (66,9% de réussite) pour 2786 yards et 28 TD / 0 INT; 169 courses pour 1100 yards et 14 TD

Trey Lance a beau avoir joué dans une conférence beaucoup moins relevée, les statistiques affichées par le redshirt sophomore en 2019 sont tout bonnement absurdes. Une saison à 42 touchdowns sans la moindre interception, c’est du jamais vu. En un mot comme en cent, Lance a roulé sur la FCS et n’a jamais semblé être à sa place, tant son talent fut au-dessus. Pour être un potentiel choix dans le top 10 de la draft alors qu’on évolue dans les échelons inférieurs du football universitaire, il faut avoir un talent physique hors norme et montrer qu’on n’a rien à faire à ce niveau de compétition. C’est exactement ce que Lance a fait au cours d’un exercice 2019 qui restera dans les mémoires des fans du Bison.

Forces :

  1. Puissance du bras

On ne peut parler de Trey Lance sans parler de ses attributs naturels qui en font un talent rare et attractif pour la NFL. À commencer par la puissance de son bras droit. Pour un prospect NFL au poste de quarterback, la puissance du bras est l’un des traits physiques les plus importants, et s’apparente souvent au potentiel du joueur. Concrètement, avoir un bras puissant permet de toucher une large portion du terrain et de pouvoir forcer certaines passes même dans des fenêtres de tirs qui se referment très vite. Lance brille clairement par cet aspect. Avec le niveau de compétition auquel il s’est frotté, difficile de trouver des couvertures serrées comme en NFL. On a, en revanche, pu apprécier sa qualité de passe en profondeur. Admirez :

Tout en décontraction, une bombe de 53 yards dans la course de son receveur.
  • Capable de commander une attaque NFL

C’est un souci récurrent chez les QB prospects. Le jeu en université est toujours très différent de celui en NFL et il y a un monde entre les concepts utilisés chez les jeunes et chez les pros. La transition n’en est que plus dur pour certains et le bizutage du nouveau playbook est parfois fatal pour les nouveaux venus. Lance a l’avantage d’avoir joué dans une attaque très proche d’une attaque NFL, qui en reprend en tout cas les même codes. Snaps « under center », jeu basé sur les progressions, travail des pieds, si rien n’est parfait chez la jeune pépite, toutes les fondations sont là. Lance a encore beaucoup à apprendre, mais certains mouvements inhérents aux actions NFL lui sont déjà naturels.

Sur cette action, Lance prend le snap directement des mains du centre, ce qui est rare en NCAA mais courant en NFL. Après avoir feinté la course au RB, il garde le ballon puis redirige son énergie cinétique pour pouvoir lancer une passe puissante et dans le bon timing. Les plus tatillons noteront un dernier pas un peu exagéré et une passe un peu trop basse. Cela résume bien la situation actuelle pour Lance : déjà beaucoup de bonnes choses mais toujours quelques imperfections. Pour un joueur de 19 ans à l’époque, le bilan est extrêmement positif.

Sur cette action, observez bien les mouvements de tête de Lance. Ceux-ci témoignent d’un QB qui suit une progression dans ses lectures. Comprenez que le QB doit chercher, de manière scriptée, ses receveurs un à un et passer au premier qui sera jugé ouvert. Encore une fois, savoir effectuer ses lectures selon ce que l’action appelée demande est une condition sine qua none pour réussir en NFL.

  • Mobilité

Je n’aime pas résumer un quarterback à sa vitesse, je trouve cela presque irrespectueux. D’un autre côté, il ne faut surtout pas minimiser l’impact stratégique que peut apporter cette capacité de mouvement chez le distributeur du jeu. Nous allons donc évoquer le gros atout de Lance par rapport à sa concurrence directe : sa mobilité. Lance est rapide, puissant, et cela offre beaucoup de possibilités pour lui et son coach.

Read-option, un jeu vieux comme le monde, mais toujours injouable lorsqu’on a un quarterback comme Trey Lance.

De la même manière que Lamar Jackson a pu rouler sur la ligue en 2019, Lance peut offrir ce mix tactique entre course et passe qui peut vite tourner au calvaire, même pour les meilleures défenses. Non, Trey Lance n’est pas Lamar Jackson. Trey Lance est Trey Lance. Mais si on s’intéresse à ce que son futur coach pourra faire avec lui, il faut bien comprendre que toutes les options qu’il offre forcent les défenses à faire des sacrifices. Si tout est bien coordonné, cela peut être ravageur.

3rd & 3, passe? Et non. La défense est étirée grâce aux receveurs alignés sur la droite, mais c’est bien une course qui est appelée, de l’autre côté.

Cette année, Cam Newton a inscrit 12 touchdowns à la course chez les Patriots. Très séduit par cet aspect de son jeu, Bill Bellichick n’a pas hésité à s’en servir pour concrétiser toutes les opportunités en red zone. Lance est fait du même matériel. Encore une fois, Trey Lance est Trey Lance. Mais encore une fois, l’empreinte laissée par ses aînées permet de montrer à quel point il peut être dangereux dans des situations clés. Un brin de créativité, et l’efficacité de l’attaque dans la zone de vérité donnera raison à la franchise qui l’aura choisi.

Faiblesses:

  • Précision

C’est probablement le trait le plus inquiétant à noter sur le bilan de Lance. S’il doit être comparé à ses trois adversaires directs de cette année, la précision est certainement le domaine où il est à la traine. On peut l’observer sur l’une des actions plus haut, Lance a tendance à être un peu désynchronisé entre le lâcher de balle et le mouvement du reste du corps. Il fait attention à lancer avec des pieds bien placés et depuis une bonne base, mais il faudra corriger certaines mauvaises habitudes pour réhausser son pourcentage. En réalité, c’est un problème relatif, Lance n’est pas un mauvais passeur. Il s’avère par contre que ses trois concurrents sont chacun extrêmement précis, ce qui leur donne une longueur d’avance sur lui.

  • Sérénité dans la poche

Une fois de plus avec Lance, ses défauts sont à relativiser, parce qu’on a vu bien pire par le passé. Également parce qu’en le regardant, on sent sa bonne volonté de rester discipliné et calme dans la poche. Malheureusement, il reste inconstant dans ce domaine et à encore tendance à paniquer trop facilement lorsqu’il voit le mouvement autour de lui. Vous verrez des actions où il n’est absolument pas inquiété, vous en verrez d’autres comme celle-ci :

Lance appréhende mal son environnement et se sent pressé alors que sa ligne le protège parfaitement.

Ce genre d’action sera à éviter pour Lance. Pouvoir distribuer depuis la poche est la base pour un quarterback NFL, et ces inconstances devront être effacées.

  • Reconnaissance du blitz

Jeune comme il est, Lance n’a pas eu le temps d’apprendre toutes les subtilités de son sport. Analyser les défenses adverses, par exemple. Lance est un joueur dont le QI football fait l’unanimité chez les scouts, mais il doit encore approfondir ses connaissances et gagner en maturité. Voir ce que la défense va faire avant le snap sera un axe de progression, afin de lui permettre d’avoir un coup d’avance sur ses décisions.

Le blitz du LB est assez évident avant le début de l’action. Le ballon doit donc être parti très tôt de la main de Lance.

Sur l’action ci-dessus, Lance a deux options pour vaincre le blitz. Reculer de quelques pas en plus le temps que son receveur dans le slot soit en position de réception au milieu du terrain, ou toucher tout de suite son TE et lui faire confiance pour gagner les yards nécessaires. Dans tous les cas, le choix de la patience était le mauvais pour Lance. Un QB professionnel doit parfois savoir renoncer au big play pour assurer que l’attaque continue à avancer.

Prédiction draft : Top 10

La NFL ne peut pas se permettre d’ignorer un gros talent au poste le plus important du sport. Et même s’il y a 3 autres joueurs à ce poste qui seront sélectionnés dans ce top 10, rien n’empêchera une pépite comme Lance d’attirer une franchise en manque de puissance de feu.

Une équipe intéressée : San Francisco 49ers

Surpris? Et pourquoi pas, après tout? Si Kyle Shanahan a bousculé une ligue entière avec Robert Griffin III, ne serait-on pas en droit de rêver le voir imaginer des actions pour Trey Lance? Lance possède le plus grand champs des possibles sur le terrain, et Shanahan est le meilleur agriculteur de la ligue. Le duo aurait un potentiel illimité et serait la promesse de feux d’artifices chaque dimanche après-midi. Shanahan sait faire briller ses Quarterbacks mieux que personne, sauf que Lance ne brille pas: il rayonne.

La Note du CCS : Tier A

Tier S : All Pro, Tier A : Excellent titulaire, Tier B : Titulaire, Tier C : Joueur de rotation, Tier D : Practice Squad

Pour être un des meilleurs QB de la NFL, il faut deux choses: un énorme potentiel et une éthique de travail irréprochable. C’est ainsi que la nouvelle vague des Josh Allen, Lamar Jackson et Patrick Mahomes a pu émerger. S’il n’est pas encore arrivé à maturité, et cela se voit sur le terrain, Trey Lance est de la même trempe. Il est encore très jeune et va pouvoir continuer à progresser et affiner son jeu. Et quand ce sera le cas, trouvez un abri, très vite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :